GAMERSYDE | PS4, Xbox One Mercredi 27 novembre 2013 | 22:05

Deux lancements sinon rien

Deux lancements sinon rien

Attendue depuis des années, la nouvelle génération a enfin débarqué sur le vieux continent. Microsoft a ouvert le bal la semaine dernière et Sony s'apprête à emboîter le pas du constructeur américain d'ici deux jours. À l'heure où les notes des différents tests parus chez nos confrères surprennent, déçoivent ou rassurent, qu'en est-il réellement de la qualité des line-ups next gen par rapport à leurs ancêtres ? Une question à laquelle Gamersyde va tenter de répondre dans ce nouvel article qui nous permettra également de vous faire un rapide tour d'horizon des jeux déjà sortis.

Le fantôme des lancements passés

À une époque où les exigences des joueurs ont atteint des sommets, il n'est pas toujours aisé d'analyser objectivement la qualité des jeux disponibles pour le lancement d'une nouvelle machine. En 2005, la haute définition n'en était qu'à ses balbutiements, et son intégration dans le monde des jeux consoles et du cinéma était déjà en soi une petite révolution/résolution. Huit ans plus tard, les standards ne sont évidemment plus les mêmes, et entre l'avènement du support Bluray, des téléviseurs Full HD et le retour sur le devant de la scène des jeux PC, les attentes autour de la Xbox One et de la Playstation 4 étaient pour le moins élevées. Si l'on ne peut en aucun cas blâmer les cohortes de joueurs déçus par certains aspects de la nouvelle génération de consoles de salon, condamner Microsoft et Sony pour leur manque d'ambition technique serait tout de même aller un peu vite en besogne. De même, il nous semble un peu injuste de dénigrer l'ensemble des titres présents sur One et PS4 en cette fin 2013, même s'il paraît évident qu'ils souffrent de certains défauts plus ou moins évidents.

Souvenez-vous. Lorsque la Playstation 2 arrive sur le marché en France, les jeux de lancement n'ont rien d'inoubliable, bien au contraire. Fantavision, FIFA 2001 (beau mais inintéressant), Midnight Club, Ridge Racer V, SSX, Tekken Tag Tournament et TimeSplitters. Seul le petit nouveau SSX sort suffisamment son épingle du jeu pour donner réellement envie, mais c'est bien peu compte tenu du prix de la machine. L'arrivée 3 semaines plus tard de Dead or Alive 2 fait doucement sourire les possesseurs de Dreamcast qui y jouent déjà depuis 5 mois. Quelques années plus tard, le bilan n'est guère plus glorieux sur PS3, avec des jeux sympathiques, mais loin d'être des références techniques ou ludiques (Resistance: Fall of Man, MotorStorm, Virtua Fighter 5, Virtua Tennis 3, Ridge Racer 7). Même les mois qui suivent ne s'avèrent pas des plus satisfaisants, la déception étant même de mise lorsque des jeux aussi attendus que Lair et Heavenly Sword ne parviennent pas à convaincre la presse et le public. Il faudra donc attendre l'arrivée du premier Uncharted (qui n'avait pourtant pas reçu un plébiscite unanime dans toute la presse) pour enfin découvrir le plein potentiel de la machine.



Les mauvaises langues auront vite fait de dire que les démarrages en demi teinte sont l'apanage de Sony, mais ce serait finalement oublier que malgré un line-up chargé, les débuts de la Xbox 360 avaient eux aussi été assez mitigés. Amped 3 décevait énormément après deux volets pourtant excellents. Le retour de la série Perfect Dark soutenait difficilement la comparaison avec le premier épisode sorti sur Nintendo 64. Le King Kong de Michel Ancel se contentait de n'être qu'une simple version Xbox/PS2 affublée de quelques textures HD. Fifa 06 était une catastrophe et NBA Live 06 ne faisait guère mieux. Quake 4 décevait aussi techniquement, surtout par rapport à la version PC, mais s'en tirait tout de même mieux que Gun, qui ne cachait absolument pas son développement sur la génération précédente. Même Most Wanted, très sympathique au demeurant, n'affichait ni des graphismes à la hauteur, ni une animation irréprochable. Restaient bien sûr des titres efficaces comme Condemned, Call of Duty 2, PGR 3 (pourtant moins bon et moins complet que les deux précédents opus), Kameo, voire Ridge Racer 6 pour les nostalgiques de l'ère PS1, mais aucun véritable system seller capable de mettre tout le monde d'accord.

Ces fameuses killer apps attendues par les possesseurs de toute machine, quelle qu'elle soit, sont d'ailleurs assez peu souvent de sortie lorsqu'une console arrive sur le marché. On se souvient bien sûr de l'impact de Ridge Racer sur les ventes de la première Playstation, qui amenait enfin l'arcade à la maison comme on le disait si bien, ou de la découverte émerveillée de la 3D de Toshinden (pourtant très critiquable sur bien des points). Disponible au lancement européen, Wipeout avait frappé fort, en alliant démonstration technique et gameplay aux petits oignons, ce qui lui valut le succès qu'on lui connaît - tant et si bien que la série continua sa route sur Playstation 2 et Playstation 3. Le lancement en grande pompe de la toute première Xbox est également restée dans les mémoires pour la qualité (graphique et ludique) de ses jeux, avec Project Gotham Racing (suite du MSR de la Dreamcast), Dead or Alive 3 (sublime) et bien sûr Halo, dont les effets de bump mapping et les textures détaillées en avaient surpris plus d'un. Le Cube de Nintendo aura sans doute été un peu moins gâté, mais comment ne pas se souvenir de l'incroyable rendu de Rogue Leader et des sympathiques Luigi's Mansion et Wave Race : Blue Storm. Impossible enfin sur cette génération de ne pas citer la Dreamcast, qui avait su nous séduire avec des jeux déjà très beaux, comme Blue Stinger, Sonic Adventure, Power Stone, ou encore Virtua Fighter 3.

Quelques années plus tôt, la Saturn, bien que boudée par le public, avait pourtant de sacrés arguments (Daytona USA, Panzer Dragoon, Virtua Fighter), tandis que la Nintendo 64 devait se contenter d'un surprenant premier Mario en 3D (le cultissime Mario 64). En fait, avec le recul, on finit par se rendre compte que plus on remonte dans le temps, plus le nombre de titres marquants disponible à la sortie d'une machine est important. La NES avait son Marios Bros, la Master System son Hang On, la Megadrive ses Alex Kid, Golden Axe, Space Harrier 2 et Altered Beast, et la Super Nintendo ses Mario World, F-Zero, Super R-Type. À l'époque, l'industrie du jeu vidéo était sans commune mesure avec celle d'aujourd'hui, plus confidentielle et avec des moyens plus modestes. Les jeux demandaient un temps de développement moins long, ils étaient généralement conçus par une seule personne et le marché était nettement moins florissant, malgré des prix de vente élevés pour les jeux de l'époque. Au final, on retiendra surtout que, si de nombreux titres ont marqué, c'est souvent parce qu'ils s'aventuraient sur des sentiers qui restaient encore à défricher, que les avancées techniques (graphismes, images, son) accompagnaient toujours l'arrivée de nouvelles machines, et que celles-ci parvenaient donc à surprendre les jeunes joueurs que nous étions.



Le fantôme des lancements présents

Retour en 2013, il est temps d'observer un peu plus en détail ce que nous ont réservé Sony, Microsoft et tous les éditeurs tiers. Côté exclusivités, Sony doit malheureusement se contenter du minimum avec Knack, Killzone : Shadow Fall et Resogun. Si nos reviews des deux premiers sont encore en préparation, nous pouvons déjà vous dire que le jeu de Guerilla vous en donnera pour votre argent visuellement parlant. Le jeu a beau rester un FPS tout ce qu'il y a de plus classique, avec ses défauts et ses qualités, il marque l'entrée dans la nouvelle génération de fort belle manière avec des graphismes en 1080p que l'on ne peut décemment confondre avec ceux de la génération précédente. Le bilan est clairement moins glorieux pour Knack, qui manque à la fois d'ambition technique et de charisme, mais qui pêche surtout par sa difficulté, qui nous semble peu compatible avec le public visé. Resogun, offert aux abonnés Playstation + (avec Contrast), devrait quant à lui particulièrement plaire aux amateurs de shoot them up old school bien relevés - ce qui n'a rien d'étonnant quand on connaît un peu Housemarque. Le jeu demande en effet une attention de tous les instants et d'excellents réflexes pour s'en sortir. Nos captures de la semaine dernière étant inutilisables, il vous faudra encore patienter un peu pour découvrir le jeu en mouvement, mais sachez qu'il est très impressionnant dans son genre.

Microsoft, en dépit du prix de vente plus élevé de sa machine, avait donc un bon coup à jouer dans la guerre des exclus, avec des titres aussi variés que Ryse, Dead Rising 3, Forza 5, Zoo Tycoon, Fighter Within, Killer Instinct, Powerstar Golf et le malheureux LocoCylce (dont on se demande encore ce qu'il fait là...). Le jeu de Crytek remplit amplement son contrat de démonstration technique (le jeu est véritablement splendide) à défaut de soulever les foules grâce à son gameplay. Dead Rising 3, plus divertissant que jamais, fait plutôt le travail inverse, même si l'on regrette encore et toujours les caprices de sa caméra, en particulier dans certaines séquences lorsque l'on utilise un véhicule. Quant à Forza 5, il prouve de fort belle manière ce dont la manette de la Xbox One est capable dans un jeu de voiture (l'apport des vibrations dans les gâchettes n'étant pas négligeable pour l'immersion), mais devra subir quelques corrections avant que le système de Drivatar ne soit pleinement convaincant. Pour le reste, en fonction de vos affinités avec les genres proposés, vous ne devriez pas vous retrouver au dépourvu quand la bise sera venue. Powerstar Golf dispose par exemple d'une assez bonne réputation auprès des joueurs, et pour peu que vous ne rechigniez pas à affronter vos amis en virtuel uniquement, vous devriez y trouver votre compte. Un line-up exclusif globalement solide donc, mais qui, comme chez Sony, manque d'un titre vraiment marquant dans la veine d'un Halo.

Reste à parler de tous les jeux proposés par les éditeurs tiers, qui ont pour principal défaut d'être déjà sortis sur Xbox 360, Playstation 3 ou PC. Cela n'a l'air de rien, mais voilà sans doute ce qui vient minimiser l'impact de bon nombre de titres du lancement One et PS4. Alors que l'on attendait impatiemment de découvrir Watch_Dogs, le premier véritable représentant de la nouvelle génération depuis son annonce à l'E3 2012, il a fallu se contenter d'une salve de titres cross gen qui peinent à surprendre techniquement. Et pourtant, Assassin's Creed IV propose de superbes panoramas, Fifa 14 des graphismes affinés et un moteur physique plus précis, et NBA 2K14 un rendu impressionnant de réalisme. Même Need for Speed Rivals, pourtant simple déclinaison de Hot Pursuit et Burnout, est le seul jeu de voiture disponible au lancement à profiter d'un monde ouvert, d'un cycle jour/nuit et d'une gestion météo, tout en ne faisant pas énormément de concessions d'un point de vue visuel (ce qui n'est malheureusement pas le cas de l'animation, qui nécessite encore d'être patchée). Lego Marvel n'est certes pas le titre le plus ambitieux du lot, mais sa gestion assez impressionnante des particules sur la version next gen donnerait presque une leçon au Knack de Sony. Au delà de ses qualités techniques, il reste avant tout un jeu très généreux en contenu et un choix idéal pour jouer en famille. Tout le contraire de Battlefield 4 et Call of Duty : Ghosts, résolument adultes, et qui proposent un confort de jeu accru par rapport aux versions current gen, même si au fond, les jeux restent les mêmes.



Le fantôme des lancements futurs

Pourquoi alors peut-on lire sur la toile tant de réserves concernant les deux machines et les jeux qui les accompagnent ? Des craintes sur un avenir qu'une frange de joueurs pensent incertain, à l'heure où les machines de guerre que sont les PC embarquent déjà des spécifications autrement plus impressionnantes que celles des deux consoles nouvelle génération. Une partie de la déception tient aussi au fait que beaucoup pensaient que le 1080p deviendrait la norme visuelle de cette relève tardive de la Xbox 360 et de la Playstation 3. Or, force est de constater que c'est loin d'être le cas sur l'ensemble des titres disponibles. Manque de temps pour le développement des versions next gen ? Méconnaissance des machines ? Tout cela est évidemment à prendre en compte quand on se penche un peu sérieusement sur le bilan purement technique des différents titres présents sur les étales des magasins depuis la semaine dernière. Reste que l'on peut comprendre la grogne des joueurs qui ont par exemple découvert un jeu comme Dead Rising 3 en 720p, qui en plus d'une résolution un peu chiche, doit aussi subir des ralentissements et un aliasing assez marqué sur les éléments du décor. De même, comment ne pas être assez perplexe de voir qu'un titre comme Knack aux caméras fixes (et aux graphismes somme toute moyens malgré des effets de lumière réussis) ne parvienne pas à proposer un framerate supérieur à 30 images par seconde ?

Le débat sur la résolution et le nombre d'images par seconde va d'ailleurs bien plus loin à partir du moment où l'on compare deux titres disponibles sur les deux machines. Battlefield 4 et Call of Duty se contentent d'un petit 720p sur One tandis que sur PS4, ils parviennent à afficher respectivement du 900p et du 1080p (même si c'est au prix de ralentissements supplémentaires). Si la différence de résolution entre les deux versions d'Assassin's Creed IV ne saute pas aux yeux, on ne peut pas en dire autant du jeu de guerre de Dice qui, s'il reste évidemment très beau sur Xbox One, souffre d'un aliasing encore plus prononcé à cause de l'upscaling de la console. Est-ce à dire que l'expérience ou l'intérêt du jeu lui-même seront impactés par ces concessions techniques ? Bien sûr que non, la génération précédente l'ayant prouvé maintes et maintes fois. Espérons tout de même que les différences de rendu sur les jeux tiers s'effaceront avec le temps, comme pendant l'ère 360/PS3, car dans le cas contraire, les sites de jeux vidéo risquent d'être de plus en plus difficiles à fréquenter à l'avenir. D'autant que certains jeux profitent déjà d'un rendu similaire sur One et PS4, tels Need for Speed : Rivals, Fifa 14 ou NBA 2K14 pour n'en citer que quelques exemples. Mais plus que les querelles entre fans des deux marques, ce sont surtout les inquiétudes des joueurs quant au potentiel de la One et de la PS4 qui auront surtout leur importance dans le succès des deux lancements.

L'avenir s'annonce pourtant radieux pour les joueurs que nous sommes, avec la promesse d'exclusivités solides d'un côté comme de l'autre. L'annonce d'un nouvel Uncharted a en effet de quoi rassurer les futurs acquéreurs de la PS4, quand on sait de quoi Naughty Dog était déjà capable sur PS3. Mais il ne faut pas non plus oublier les futurs jeux de Santa Monica (God of War) ou Quantic Dream (Heavy rain et Beyond : Two Souls), l'arrivée certaine d'un tout nouveau Gran Turismo et tout ce que le constructeur japonais n'a pas encore annoncé. Le début 2014 donnera d'ailleurs assez vite le ton avec DriveClub et inFamous 3, mais on garde également un œil sur The Order, qui devrait débarquer avant l'hiver 2014. N'oublions pas non plus tous les titres indépendants promis par Sony, et tous ceux dont on n'a encore pas entendu parler. Sur Xbox One, les joueurs ne seront pas en reste avec le nouvel Halo, le prochain Remedy dont on attend énormément, l'annonce éventuelle d'un nouveau Crackdown pour redorer le blason d'une série injustement mésestimée du grand public. Le prometteur Project Spark s'ajoute à la liste, mais c'est surtout le très brutal TitanFall, qui avait déjà commencé à convaincre notre ami dark10x lors de la Gamescom, qui s'attire les faveurs des amateurs de jeu en ligne. Et puis il y aura évidemment tous les titres multi-plateformes dont on sait déjà qu'ils arrivent (Watch_Dogs, The Crew, The Division, The Witcher 3, MGS V et son prologue Ground Zeroes, FF XIV, le reboot de Mirror's Edge, le nouveau Dragon Age, etc.) et tous ceux que l'on suppose déjà en développement (Mass Effect 4, le futur Rockstar – Bully ? Red Dead Redemption 2 ? GTA V en portage next gen ? –, Beyond Good & Evil 2, voire, soyons fous, Shenmue 3).




Verdict


En définitive, quoi qu'en disent les internautes et journalistes, quelles que soient les notes obtenues par les différents jeux de lancement, il serait assez malhonnête de ne pas admettre que la qualité est au rendez-vous en cette fin 2013. Tout n'est pas parfait techniquement, avec quelques couacs dont on se serait bien passé, et il manque aussi aux deux lancements des titres véritablement novateurs qui tranchent radicalement avec les hits disponibles sur la génération précédente, mais la variété des genres et la bonne finition des jeux disponibles sont néanmoins appréciables. Il était de toute façon inévitable de manquer de concepts originaux dans la mesure où de nombreuses suites étaient annoncées pour cette fin d'année. Ceci étant dit, en restant un minimum objectif, le line-up next gen est indéniablement plus solide que celui de la génération 360/PS3, avec des titres globalement mieux maîtrisés techniquement, et surtout plus ambitieux. Le gap n'est certes pas aussi important qu'il y a 8 ans quand on n'y prête pas trop d'attention, mais pour celui qui a su rester fidèle à sa console aussi longtemps, la différence se fera tout de même nettement sentir, et ce quelle que soit la résolution des jeux achetés. Si l'on comprendra donc aisément les joueurs prudents qui préféreront attendre encore quelques mois, on ne pourra clairement pas blâmer ceux qui oseront se faire plaisir tout de suite en optant pour la Xbox One ou/et la Playstation 4. Les deux consoles ont ainsi largement de quoi satisfaire les geeks en puissance que vous êtes, et vous pouvez compter sur Gamersyde pour vous faire vivre les sorties à venir dans une qualité digne des supports de nouvelle génération.

Tous les commentaires

Page 1 2 3 >>
Commentaire du 27/11/2013 à 22:11:52
C'est vrai qu'un Wipeout super high tech/tout beau/tout neuf, aurait été le bienvenu sur la PS4.
Un jeu sexy.
Commentaire du 27/11/2013 à 22:19:29
Cet article parle à un converti ( pour moi!) et augure de bien beaux moments de jeux vidéo à la maison et sur GSY!
PS: Il est où CONDEMNED en bonne surprise au lancement de la x360? :p

Edit:@Bosozoku: le studio de Liverpool, ex-Psygnosis n'existe plus. La faute à qui? ;)
Commentaire du 27/11/2013 à 22:21:32 En réponse à Bertha
C'est vrai que c'était une bonne surprise Condemned. Des bonnes idées.
Commentaire du 27/11/2013 à 22:24:17 En réponse à Bertha
Posté par Bertha
Cet article parle à un converti ( pour moi!) et augure de bien beaux moments de jeux vidéo à la maison et sur GSY!
PS: Il est où CONDEMNED en bonne surprise au lancement de la x360? :p
Il est là, juste oublié de mettre la version corrigée de l'article en ligne. ;p

Merci.
Commentaire du 27/11/2013 à 22:27:25 En réponse à Bertha
Et oui, je sais bien...

ps: A Onirik ! ^^
Commentaire du 27/11/2013 à 22:48:13 En réponse à bosozoku
J'assume... :)
Commentaire du 27/11/2013 à 23:00:05
Merci ! ça fait du bien de lire des articles positifs dans cet océan de pessimisme aveugle :]
Commentaire du 27/11/2013 à 23:17:14 En réponse à Lynch
Posté par Lynch
Merci ! ça fait du bien de lire des articles positifs dans cet océan de pessimisme aveugle :]
C'est vrai que ça fait du bien de se rappeler qu'on parle de loisirs, de divertissements, de trucs qui sont faits pour s'amuser et prendre du bon temps. ^^
Commentaire du 27/11/2013 à 23:33:51
Le "client" devient tellement exigeant que l'avenir va être compliqué pour lui ... Dire que l'on parlait des next-gen avec des étoiles dans les yeux quand on passait de la megadrive à la saturn par exemple !

Mais cet article est complètement ce que je pense et en plus il est bien argumenté. bravo.
Commentaire du 27/11/2013 à 23:46:41
Moi je crois que c'est la première fois qu'un lancement de nouvelles consoles me laisse de marbre. Déjà, il n'y a pas de claque technologique. Sur l'ancienne génération on avait la HD, le blu-ray, le motion gaming... Là, on risque même de subir encore de la Sub-HD, ce qui est un comble !
Le line-Up n'est pas très excitant des deux côtés en effet et l'avenir n'est pas très encourageant pour l'année à venir (la wii était sortie avec Zelda qui était tout de même une belle killer-ap gamer).
Mais surtout, il n'y a pas beaucoup de promesses d'évolution du jeu vidéo. Les jeux ressemblent à des suites, toujours les mêmes idées, les mêmes mécaniques. Watch-dogs a l'air sympa mais on dirait presque une skins d'Assassin's Creed. Si encore la maturité était là. J'ai pas raffolé de Last of Us mais je salue la tentative de raconter une histoire différemment. J'espère que Kojima gardera sa singularité dans la prochaine génération. Enfin bon. Je dois être un joueur blasé et vieillissant :)
En tout cas, chapeau bas pour l'article très bien fichu !
Commentaire du 27/11/2013 à 23:53:36 En réponse à sebastin
Mets toi à la pétanque :)
Commentaire du 27/11/2013 à 23:57:35
sur le manque d'ambition je te rejoins, après c'est aussi le contexte actuel d'un business model du jeu vidéo qui s'est vraiment recentré sur un faible nombre de licences fortes, + évidemment la crise qui incite peu à prendre des risques

en revanche, sur l'aspect technique je ne suis pas d'accord. Je pense même que c'est la 1ère fois qu'on a vraiment des jeux de lancement à la hauteur du matos, et surtout on voit bien que tout ça a été fait bien plus rapidement et aisément qu'à la même époque sur les anciennes générations.

ceci dit, je pense qu'après l'euphorie des fêtes de fin d'année, 2014 ne sera peut-être pas aussi faste pour la PS4 et la Xbox One, je crois même que les fantômes PS360 vont les hanter un bon moment... d'ailleurs personnellement, je ne remiserais ni PS3 ni 360 au placard malgré l'achat d'une Next-Gen, alors que d'habitude je franchis le cap sans me retourner !
Commentaire du 27/11/2013 à 23:57:57
Un bien bel article :). Je trouve également que ces launch sont bien positifs même s'il n'y a pas de killer app et que quelques couacs existent. Le matos est bon -pas tant de défectueux, manettes qui déchirent-, les interfaces je sais pas j'ai pas vu encore :p, les jeux sont bons, très prometteurs sur la puissance des consoles, et le planning se charge de plus en plus.

Impatient de voir vos vidéos de Resogun et vos reviews. De nouvelles vidéos de KZ: SF accompagneront la review?

Sony s'est vraiment bien sorti les doigts pour la PS4 et m'ont convaincu. MS en veut et sors les griffes. Un beau combat s'ouvre, et on sera tous gagnant ^^. Manque plus que Nintendo sorte de sa léthargie.

Bon jeu à tous :).

ps: Je rajouterais dans les causes de l'exigence du joueur d'aujourd'hui, sa voracité. De mémoire de joueur, on demandait pas à la supernes de nous fournir 10 tueries au trimestre. Il y avait tellement moins de bons jeux. Forcément on sucait ceux-là jusqu'à la moelle. En 2014, quand sur le planning on cumule toutes les exclues PS4, One, Wii avec les jeux tiers puis avec le marché indés...comment ne pas trouver moultes chaussures à son pied?
Commentaire du 28/11/2013 à 00:09:31

malgré des effet se lumière réussis
Deux petites coquilles. (tu peux delete une fois corrigé).
Commentaire du 28/11/2013 à 00:18:25 En réponse à deepbluesea
Je te remercie. Je n'efface pas le post, il faut assumer ses articles écrits un peu à la va-vite. :)
Commentaire du 28/11/2013 à 00:25:28
J'ai souvent craquer sur les nouvelles gens, mais là je me suis retenue, et je me dit que j'ai bien fait.
Pour moi y a rien qui me fait craqué de suite pour les 2 consoles.
En même temps j'ai un méga PC, la PS3, la WII-U, je viens de revendre la 360,j'ai la PSVITA, la 3DS XL, donc j'ai de quoi faire.
Normalement j'avais vendu la 360 pour la PS4, puis j'ai changé d'avis.
J'y viendrais surement, mais sans faire le pro pc, y a moyen d'avoir un pc qui pète pas mal, et aux prix des jeux sur steam, site de clés et humblebundle, ça vaut le coup de payer un peu plus que les consoles, on revient vite dans nos frais.
Commentaire du 28/11/2013 à 02:39:46
Excellent article! Oui soyons fous, Shenmue 3^^" Yu Suzuki sera à la GDC 2014 pour parler de Shenmue avec pour traducteur Mark Cerny oO" autant dire que les plus imaginatifs tire des plans sur la comète ;)
Commentaire du 28/11/2013 à 03:10:18
tout le monde applaudit, mais moi je n'ai pas beaucoup aimé l'article. Parce qu'il ne m'apprend rien tout simplement.
Alors peut être n'est-ce pas le cas de tout le monde (les plus jeunes, ou les moins geek qui ne suivaient pas l'actu JV avant l'apogée d'internet) et que cet article s'adresse à tous, au "grand public", mais je pensais justement que le "grand public" ne lorgnait pas du côté d'Xboxsyde. Non, il préfère troller sur JVC.

De plus je te trouve Drift, que tu te contredis quelque peu. Par exemple, lorsque tu évoques le fossé entre cette new-gen et l'ancienne. tu le qualifie de maigrelet en comparaison de celui qui avait pu séparer les 128bits des consoles HD.
Or juste avant tu parle de jeux de lancement pour la 360 et la PS3 trop semblable aux jeux Xbox...ce sur quoi je suis entièrement d'accord. (Les derniers jeux Xbox 1 était même plus beaux que beaucoup de jeux de lancement 360/ps3.)
Donc finalement, ce qu'on devrait dire, c'est qu'aujourd'hui avec des jeux tel que Ryse ou Killzone, le fossé est bien plus palpable qu'il ne l'a été par le passé (j'entends entre Xbox et X360)

et ce fossé c'est avant tout ce qui pousse les joueurs au changement, admettons le ! alors pourquoi ne pas s'être penché allègrement sur cette question ? Pourquoi ne pas expliquer plus en détail le pourquoi du retour sur le devant de la scène du PC ?

De même les différences graphiques constatés entre PS4 et One tiennent-elles effectivement du même phénomène de difficulté d'optimisation qu'on pouvait avoir avec la PS3/360 ? ou sont-elles liées à un réel écart de puissance entre les deux machines ? si oui, cet écart, quel est-il ? aussi faible qu'entre une DC et une PS2 ou aussi monstrueux qu'entre une PS2 et une Xbox ?

Il aurait été bon de comparer les composants des consoles à leurs sorties respectives à côté des pc gamer de l'époque.
la 1ère Xbox coûtait t'être 450 euros à sa sortie mais embarquait une dérivé de la Gforce3. aujourd'hui on est loin d'être livrée avec une gtx 770 (pour être sympa) pour 500euros.
alors qu'est ce qu'on paye à ce prix ? Tout les services à la mords-moi le nœud ?
Si c'est pour faire comme sur PC autant en avoir un vrai !
Y faut râler, parce qu'on nous prend pour des cons !

c'est en partie toutes ces questions que je me pose en tant que joueurs aguerri, hésitant entre une PS4 et une ONE.
Alors je sais que tu n'es pas dev, que tu n'as certainement pas plus les réponses que moi à ces questions et que tu devais faire, un moment ou un autre, un état des lieux pour tous. Mais partager une frustration commune n'est pas toujours une mauvaise chose. ça pousse même, un jour ou l'autre, à jouer clavier et souris en mains ^^

PS: sinon l'article est bien écris et m'a rappelé de bon souvenir.
je suis entièrement d'accords avec toi sur les questions de lin up et ta façon de dédramatiser les choses. mais ça fait quand même 8 ans qu'on attend MERDE ! ^^

signé : le casse couille de service.
Commentaire du 28/11/2013 à 03:10:28
Tres bon article.
Les jeux de launch sont tres rassurant pour l'avenir, oui bien sur sur PC c'est plus joli mais le confort de la console reste quand meme imbattable (et le tarif aussi).
Perso je suis content de vivre le launch un peu de loin et de pouvoir attendre tranquillement que le catalogue d'exclus se remplissent pendant que je finis tranquillement les jeux de cette gen
Commentaire du 28/11/2013 à 04:05:48
Super article qui permet de remettre la sortie de la next gen en perspective avec le passé. La One sera sagement installée sous ma sapinette de Noël avec un petit Fifa, Battlefield 4 et peut-être Ryse pour se flatter la rétine. J'adorerai que Bully 2 soit dans les cartons, ce jeu a un énorme capital de sympathie pour moi même si Red Dead 2 me ferait aussi vibrer comme une gachette de One... J'en attends beaucoup de Project Spark, de The Division et de Titan Fall. Et je sais que l'avenir de la One sera riche en superbes titres, tout comme pour sa concurrente directe.

C'est tellement bon ce changement de gen. Les jeux sont déjà sublimes (sauf visiblement Call of qui fait de la saucisse) alors que ce sont les premiers jeux sur du hardware qui n'a pas encore été dompté. Ça augur du bon pour la suite (vous m'aurez compris !) avec des machines solides grâce à leurs beaux os... ^^
Commentaire du 28/11/2013 à 07:37:42
Article passionnant et qui reflète totalement mon point de vue. Bien joué amigo ^^
Commentaire du 28/11/2013 à 07:41:09
TRès intéressant. Mais il est dommage d'avoir fait l'impasse des consoles Wii/WiiU.
En effet, j'aurai aimé lire une analyse sur la Wii qui a touché un public "non conventionnel" et la WiiU qui avait un boulevard, c'est finalement vautré comme un étron!

Mon plus beau souvenir d'un jeu de lancement reste Blue Stinger sur DC, qui portant c'est fait exploser en vol par la critique de l'époque!
Commentaire du 28/11/2013 à 08:03:54 En réponse à TheDud
Ce qui le rend "maigrelet" comme tu dis, c'est le fait que cette fois, il n'y a pas la nouveauté de la HD pour le joueur console (ni même du 1080p pour pas mal de titres ;p). Je ne pense pas me contredire du coup. Je dis au contraire que, si l'impression de ne voir qu'une petite évolution est là, c'est aussi en partie parce que les exigences des gens sont devenues un peu surréalistes. AC4 sur current gen est déjà très beau et les devs ont fait un travail de titan pour arriver à le faire tourner, mais les versions next gen se rapprochent réellement de la version PC, ce qui n'est tout de même pas rien.

L'article n'est pas spécialement à caractère informatif, il est au contraire là pour rappeler aux gens ce qu'ont été les lancements de consoles et ce que sont les jeux sur One et PS4 le plus objectivement possible. Je ne l'ai pas rédigé pour le grand public, je l'ai pensé pour remettre certaines choses à leur place car je lis pas mal de réactions très exagérées sur les forums de geeks/gamers un peu partout. On a tendance à avoir la mémoire courte quand il s'agit de descendre un line-up ou une machine. L'idée était aussi de se centrer sur les jeux plus que sur les machines, pour ne pas tomber encore dans une guéguerre idiote. Les différences entre les jeux tiers sont-elles dues à la moindre puissance de l'une des consoles ? Possible, mais cela a tellement été répété un peu partout que je ne vois pas en quoi l'aborder ici apporterait quelque chose. De même, un comparatif des deux machines façon Journal de l'auto me semblait assez hors sujet ici, car au final, ce qui fait qu'on investit ou pas dans une console, ce sont les jeux.

J'ai eu envie de me lancer dans ce petit mot sur un coup de tête, hier, et l'article s'est retrouvé en ligne quasiment dans la foulée. Il ne s'agit en aucun cas d'un travail d'investigation de plusieurs semaines/mois visant à apprendre des choses à ceux qui le liront. Il s'agit ni plus ni moins d'un court bilan sur les lancements des consoles de ces 25 dernières années et une mise en perspective avec ceux de la One et la PS4. Je regrette que tu n'aies pas trouvé ton compte dans ces quelques lignes, mais ne me prête pas des intentions que je n'ai jamais eues. Je ne me place pas en éducateur, tout juste en observateur. Il me semble évident que tous ceux qui ont le même parcours vidéo-ludique que moi n'ont rien de spécial à gagner en parcourant ce billet. ;)

Musi : oui je reconnais que c'est un choix critiquable d'avoir écarté les deux Wii, d'autant que la première est arrivé avec de bons arguments et a su trouver son public. Pour la Wii U, je trouve que ce fut plus compliqué, notamment à cause de l'ombre de la One et de la PS4, mais aussi parce qu'un certain nombre des titres de lancement sortaient (ou été déjà sortis) sur 360 et PS3. Il lui manquait un Zelda comme sur sa grande sœur.
Commentaire du 28/11/2013 à 09:09:51 En réponse à TheDud
c'est incontestable que "proportionnellement" pour leur époque, les PS360 étaient plus puissantes que ne le sont ces nouvelles PS4/XO face à des PC. Mais le prix s'en est ressenti, ou tout du moins les 2 constructeurs ont mis beaucoup de temps à dégager des marges sur ces matos. Même si elles sont encore maigres sur PS4/XO, déjà elles existent^^ (j'ai vu un +18$ par PS4 vendue par exemple) et ça ne pourra qu'augmenter au fil des versions et révisions hardware, donc tout bénèf !

certes, Kinect fausse un peu la donne pour la Xbox One et allonge le prix à 500€, soit plus qu'une 360 Premium à son époque.

d'un autre côté, ces nouvelles consoles me paraissent aussi plus équilibrées et sûrement plus aisées à maîtriser que ne l'étaient les anciennes. Donc l'un dans l'autre, la "faible" puissance (car là c'est plus de matos de PC Portable honnêtement) sera compensée par une meilleure optimisation dans les jeux.

je pense aussi qu'on a atteint un certain seuil technique au delà duquel les gaps sont de moins en moins probants tout en bouffant pas mal de puissance, ça se joue de plus en plus sur les détails. Certains diront que ça fait toute la différence, mais objectivement, j'ai pas l'impression qu'on ait pris une nouvelle claque sur PC depuis Crysis (et ça date), même si j'admets évidemment qu'il y a eu des améliorations notables (BF3 et cie).

l'arrivée (enfin) du 1080p à grande échelle sur console va également combler le fossé face au PC, même si ce sera probablement au prix de certains sacrifices (frame-rate, anti-aliasing, etc...), et qui risquent de ne pas aller en s'arrangeant au fil des ans.

je ne sais pas si les PS4/XO tiendront aussi longtemps, aussi bien question performances que simplement niveau marché. J'ai bien peur que l'âge d'or des consoles de jeux de salon (voir tout court) soit derrière nous :/
Commentaire du 28/11/2013 à 11:00:18 En réponse à chris_lo
Posté par chris_lo
je ne sais pas si les PS4/XO tiendront aussi longtemps, aussi bien question performances que simplement niveau marché. J'ai bien peur que l'âge d'or des consoles de jeux de salon (voir tout court) soit derrière nous :/
Que les joueurs PC ne trouvent pas leur compte sur console, je suis d'accord, mais le public de joueur est large et les consoles répondront pendant encore longtemps à une demande importante, même si certaines lignes bougent.
Page 1 2 3 >>

Quoi de neuf ?
  • rekator
    rekator @Dazman: T'es passé à côté d'un des meilleurs J-RPG qui soit. (il y a 2 Heures)
  • GhostDamon
    GhostDamon 42.6Go pour la taille total de Battlefield1 sur Xbox one: [url] (il y a 4 Heures)
  • cryoakira
    cryoakira @guts_o: happy end... disons qu'avec tout ce qu'ils se mangent dans la tronche en cours de route, ce n'est pas non plus l'ode à la joie. (il y a 5 Heures)
  • Orbbs
    Orbbs le live de la fin de mission de Rosetta avec son crash en direct contrôlé [url] (il y a 6 Heures)
  • JeanPote
    JeanPote C'est aussi LO qui m'a le moins plus des trois mais je crois vraiment que j'en attendais trop (ou autre chose). J'aimerais beaucoup le refaire aujourd'hui, j'aurais surement un autre regard! (il y a 6 Heures)
  • Dazman
    Dazman Moi j'ai pas aimé LO je me suis arrêté au bout de 10h (il y a 6 Heures)
  • guts_o
    guts_o Lost Odyssey est au top, hormis la séquence de fin trop "happy ending" à mon goût, c'est du lourd. (il y a 6 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer