GSY PREVIEW | X360, PS3, PC Mardi 11 octobre 2011 | 18:00

Gamersyde Preview : AC Revelations

Gamersyde Preview : AC Revelations

Le multijoueur d'Assassin's Creed Revelations n'a désormais plus aucun secret pour vous. Si ce n'était pas encore le cas, voici de quoi synchroniser votre séquence mémoire, grâce à notre preview ainsi que notre vidéo de la bêta. C'est cette fois-ci dans les bureaux d'Ubisoft à Paris que nous avons pu longuement tester le mode solo de ce nouvel épisode. Les développeurs de Montréal n'ont pas hésité à traverser l'océan Atlantique pour se joindre à l'événement et nous en avons donc profité pour filmer l'une de nos discussions avec le 'mission design director' de l'équipe, Falko Poiker. Bien sûr, nous n'allons pas pour autant vous priver de nos quelques impressions sur le petit éventail de missions testées.




Ubisoft a pensé à tout pour éviter de trop nous dévoiler l'intrigue de cette suite de la quête des assassins. Ainsi, nous n'avons rien vu du temps présent avec Desmond. Nous avons donc directement plongé au cœur de l'Animus pour retrouver Ezio alors qu'il contemplait le port de Constantinople depuis la mer. Son objectif principal : mettre la main sur les 5 clés permettant d'ouvrir la mystérieuse porte secrète de la bibliothèque de Masyaf. Mais il va apprendre bien plus de choses qu'il ne pourrait le croire...


Une fois à quai, le voilà chaleureusement accueilli par le chef de la guilde locale, Yusuf Tazim, qui le considère même comme son mentor. Il le conduit au repère de la guilde, ce qui les amènent à traverser tranquillement les rues de la ville. L'occasion de découvrir une petite nouveauté, la marche automatique. Plus besoin d'essayer de trouver la bonne vitesse de marche pour rester proche d'un interlocuteur durant la promenade, un simple appui long sur le bouton adéquat et le jeu le fait pour vous. La caméra change alors de position vous permettant d'observer la discussion de plus près, mais vous pouvez également observer les alentours sans vous soucier du reste. Une fonction agréable mais encore imparfaite, car en effet, pour peu que vous passiez dans une foule un peu trop compacte, il arrive que le système repasse en mode manuel sans prévenir.



Ezio Auditore, alias Capitaine Crochet


Après une brève présentation des frères de la confrérie Ottomane, les deux hommes vont faire plus ample connaissance en s'entraînant sur les toits de la ville. On retrouve alors les commandes et sensations habituelles de la série, free running et sauts se faisant donc tout naturellement. La grande nouveauté est évidemment la présence du crochet, qui permet d'effectuer nombre de nouveaux mouvements. Yusuf est d'ailleurs très étonné quand Ezio découvre cet instrument et lui apprend comment s'en servir sous la forme très classique de tutoriel.


Vous avez pu voir en mouvement les nombreuses fonctions de ce nouveau jouet dans l'une des dernières vidéo d'Ubisoft. Du point de vue des sensations, ce crochet va apporter un réel plus, notamment grâce à la tyrolienne ou la capacité de sauter de larges distances. La tyrolienne se fait à deux vitesses : soit vous glissez tranquillement pour observer le paysage ou repérer une cible, soit vous glissez à grande vitesse pour ne pas perdre une seconde. Un assassinat par tyrolienne est à ce titre un vrai régal, le héros étant constamment en mouvement.


Les sauts de grande distance sont désormais également possibles grâce à ce précieux crochet. Dans la pratique, cela fonctionne comme dans les précédents opus, un appui sur le bon bouton permettant de s'accrocher in extremis. À faible hauteur, rien de bien impressionnant, mais à 50 mètres du sol, vous prierez pour que le crochet ne vous fasse pas faux bond, la vie d'Ezio ne tenant finalement qu'à un fil. L'animation de ce mouvement montre d'ailleurs très bien tout le risque que prend Ezio, celui-ci étendant son bras de tout son long pour agripper la paroi souhaitée.


Autres nouvelles fonctions, la capacité de rouler sur le dos d'un adversaire pour éviter la bousculade ou encore celle d'atteindre des prises plus hautes durant les ascensions verticales. Les roulades permettent de mieux se dégager pour prendre la fuite, mais également d'attaquer. Une fois de plus, on note un mouvement très bien animé, et surtout, sacrément utile. L'escalade devient également encore plus plaisante, le crochet permettant d'atteindre des hauteurs plus importantes, ce qui devrait faire s'envoler toute frustration de ne pas trouver son chemin sur certains murs.



Un nouveau style de tour

Falko, le mission design director, vous en parlera dans notre vidéo, les tours ennemies à incendier n'existent plus. À la place, c'est un tout nouveau système qui est proposé. Un type de gameplay atypique dans un jeu Assassin's Creed, puisqu'il s'agit du Tower defense. Dans la pratique, il s'agit de mettre en place des embuscades en répartissant différentes unités sur les toits afin d'empêcher des vagues de soldats d'atteindre un point précis. Un mode très bien pensé qui vient ajouter un peu plus de tactique et de stratégie au jeu. En effet, il est indispensable de bien répartir vos ressources et de les utiliser à bon escient pour repousser l'ennemi.


Nous avons pu nous essayer à la toute première phase de ce mode, permettant de se familiariser avec les unités de base (les archers ainsi que les fusiliers). L'ère de la poudre et des armes à feu prend donc une place de plus en plus importante dans les conflits et les assassins savent eux aussi en tirer profit. Les archers sont efficaces contre les soldats sans armure, mais quand s'amènent les brutes épaisses équipées d'armures lourdes, il faut faire appel aux fusiliers.


Comme tout bon Tower defense qui se respecte, il vous faut une monnaie d'échange pour financer votre opération. Ici, il ne s'agit pas d'argent, mais de moral. Logique imparable, plus vous repoussez l'ennemi, plus le moral de vos hommes augmente, permettant ainsi de générer du profit et de dépenser le surplus pour placer de nouvelles forces sur le terrain. Si vos troupes font grise mine, vous pouvez demander à vos maîtres Assassins de leur prêter main forte, ce qui redonne un peu de baume au cœur à vos hommes.


Pour peu que vos frères assassins ne suffisent pas à mettre en déroute l'adversaire, vous pouvez toujours les ralentir grâce à des barrages. L'ennemi n'a alors pas d'autre choix que de détruire vos barricades pour continuer sa progression, ce qui permet à vos hommes de les tirer comme des lapins crétins. L'animation est encore une fois admirable, la caméra placée derrière Ezio permet de parfaitement voir le terrain et les unités se déployer. On voit Ezio donner ses ordres et montrer du doigt l'endroit où les assassins doivent se placer. C'est un bélier médiéval qui vient conclure la dernière vague de l'embuscade, mais heureusement, Ezio a lui aussi son arme secrète : trois tirs de canon dévastateurs que le joueur peut utiliser à tout moment durant la partie.



Animus 2.0: l'avenir du voyage génomique

Si tout cela ne vous donne pas encore une furieuse envie de jouer à Assassin's Creed Revelations, c'est sans doute que vous êtes totalement allergique à cette licence. Pour tous ceux qui sont à l'affût de la moindre information sur le sujet, abordons maintenant l'épineux passage dédié aux environnements et à la technique. Encore une fois, le travail de reconstitution de la ville de Constantinople est incroyablement réaliste et détaillé. Darby McDevitt, l'un des scénaristes du jeu, m'a confié que la carte de la ville a été créée à partir des véritables données satellites de la ville d'Istanbul. La nouvelle carte se veut donc beaucoup plus réaliste que les anciennes avec ses tons grisâtres. La ville grouille de vie, fourmillant d'activité comme si celle-ci respirait au rythme des allers et venues de ses habitants. Les rues sont donc bondées de monde, mais Orient oblige, le dépaysement est encore plus prononcé. On croise par exemples des gens assis dans certains coins, fumant le narguilé, tout le monde arborant les tenues Ottomane traditionnelles.


Comme vous le savez, Constantinople n'est pas la seule cité au programme de cette nouvelle aventure. En effet, on retourne également en Israël où l'on retrouve un certain Altaïr. Par contre, ces voyages ne se font pas par le biais de l'Animus, vous verrez cela par vous-même, je m'en voudrais d'en dire trop... On retrouve donc le mentor d'Ezio à divers moments importants de sa vie avec le plus grand plaisir. Détail intéressant, au contraire du premier volet, le visage d'Altaïr n'est plus celui de Desmond, il a désormais sa propre apparence. Je vois d'ici les puristes crier au scandale, mais Darby explique cela très facilement. Contrairement à la version 1.0 de l'animus d'Abstergo, la 2.0 permet d'afficher le vrai visage de la personne contrôlée.


Là où le jeu m'a paru moins convaincant, c'est du point de vue purement technique. Il faut avoir à l'esprit que nous ne jouions pas dans de parfaites conditions, loin que nous étions du confort de nos salons. Avec des écrans mal réglés d'une marque que je ne citerai pas et les yeux collés à l'écran, difficile de ne pas faire ressortir les défauts. Mais même en faisant abstraction de tout cela et en prenant un peu de recul, la version PS3 présentée m'a semblé souffrir d'un aliasing assez prononcé, sans parler des ombres qui souffraient d'une pixellisation assez désagréable. Autre détail étonnant, les yeux de la plupart des protagonistes étaient particulièrement clairs, beaucoup trop pour qui connaît le regard ténébreux d'Ezio. Difficile de savoir si les écrans sont les seuls à mettre en cause où si cela part d'une réelle volonté des développeurs, il faudra attendre patiemment la version review du jeu.



Impressions générales


Ce moment passé aux commandes du prochain Assassin's Creed a une nouvelle fois été un grand plaisir et il fut difficile de rendre la manette aux gens de chez Ubisoft. Les nouveautés viennent encore une fois apporter d'exellentes sensations au joueur, grâce notamment au crochet, aux bombes, et surtout aux embuscades. Les niveaux souterrains sont eux aussi beaucoup plus rythmés, avec des phases de plate-forme s'inspirant des déboires de Nathan Drake, ainsi que des courses poursuites effrénées, certes très scriptées mais diablement amusantes. L'humour aussi vient s'inviter au titre, quand par exemple une mission des plus subtiles va demander à Ezio de jouer un rôle particulièrement ridicule. Rires assurés croyez moi. Je laisse le soin à Falko de vous en dire plus sur le sujet, l'homme n'étant pas avare en détails. Je terminerai juste par ceci : on pensait qu'Assassin's Creed allait se contenter de rester à son altitude de croisère, mais ce nouvel opus démontre sans mal qu'il atteint encore de nouveaux sommets. Une preuve supplémentaire que la série d'Ubisoft a plus d'une tour dans son sac.

Discussion Falko

Tous les commentaires

Commentaire du 11/10/2011 à 22:55:57
J'ai hâte !
Commentaire du 12/10/2011 à 00:47:32
Bonne preview de GSY, et bien joué pour l'interview ;)

Day one assuré pour celui-la.
Commentaire du 12/10/2011 à 09:42:33
Incroyable à quel point personne ne s'intéresse au jeu ici. :/
Commentaire du 12/10/2011 à 09:50:29 En réponse à Driftwood
Faut dire aussi que les assassins creed cela devient barbant… De Licence qui m'intéressait le plus en début de gen, c'est devenu j'y joue si on me les prêtes et si j'ai le temps (et sur ce point c'est réduit)… Brotherhood apporte des nouveauté, mais perso donne pas envie d'acheter la suite…
Commentaire du 12/10/2011 à 09:52:10 En réponse à Driftwood
Bah faut dire que l'on sait déjà à peu près à quoi s'attendre.
Commentaire du 12/10/2011 à 10:01:44
Pour ma part le jeu est déjà précommandé, et je leur fais entièrement confiance. Je salue l'effort de documentation de l'équipe, j'ai appris beaucoup de choses grâce à eux, sur les famille influentes et certains pans de l'Histoire.

En tout cas jamais une licence ne m'aura autant fait voyager! Vivement!
Commentaire du 12/10/2011 à 10:13:54 En réponse à CaptainTARASS
Ouais, j'étudie l'histoire moderne de la France en ce moment et de très nombreux noms me sont familier grace à Assassin's Creed :D
Commentaire du 12/10/2011 à 12:08:16 En réponse à CaptainTARASS
Ouaip, j'aime ce mélange historique/fantastique de la série. Je ferai très certainement cet opus, un jour ou l'autre. Mais par principe ça ne sera pas en day one et pas en neuf. Je ne peux nier le plaisir d'y jouer et Ubi ne peut nier de vouloir étirer la série le plus possible, au détriment du jeu. Surtout qu'il est bien possible qu'AC3 -le vrai nouveau AC depuis le 2- ne soit pas l'épisode final et que là aussi Ubi tire encore sur la corde.
Commentaire du 12/10/2011 à 12:10:35 En réponse à GTB
Crois moi que sans offre Fnag Gaming, je l'aurai pas précommandé pour autant ^^
Commentaire du 12/10/2011 à 12:17:26 En réponse à Driftwood
le premier était perfectible, et les corrections apportées à partir du 2 ne me plaise pas ( le coté gestion / argent ), je fais donc partie des gens qui ne s'interresse pas à ce jeu. Pourtant je trouve le style graphique vraiment très bon ( raison pour laquel je clic sur les news)
Commentaire du 12/10/2011 à 12:48:27
Il donne bien envie ce Revelations, et j'espère qu'il portera bien son nom. :D Il y a l'air d'avoir quelques nouveautés bien sympa, et puis hâte de savoir la suite de l'histoire de Desmond aussi, surtout après la fin de Brotherhood. :p malheureusement pour moi, ça sera pas en day one, à cause de ce foutu Skyrim qui sort quelques jours avant. :(
Commentaire du 12/10/2011 à 14:37:06 En réponse à GTB
C'est vrai qu'il sort un jeu par an mais chaque jeu a toujours été bien meilleur que le précédent. On ne peut pas vraiment parler "d'étirer la série le plus possible", d'un air de dire qu'on vend du vent sans contenu ni qualité.
Commentaire du 12/10/2011 à 15:46:08
J'ai hâte ! Brotherhood m'a un peu déçu dans le sens où j'ai trouvé Rome bien moins attrayante que Venise ou Florence, mais niveau gameplay, ça corrigé pas mal de problème du 2 tout en apportant des nouveautés intéressantes. Malgré tout j'ai quand même préféré le 2.

Ce Revelations par contre me donne bien plus envie, notamment pour l'ambiance qui me plait plus que la Renaissance. J'ai hâte d'y mettre les mains dessus même si ça ne sera pas avant quelques mois, financièrement le Day One ne sera pas possible pour cette épisode.

En tout cas merci pour la preview, comme d'hab super bien rédigé et agréable à lire et qui donne assez d'information sans spoiler ^^
Commentaire du 12/10/2011 à 16:03:28 En réponse à Bigquick
Posté par Bigquick
j'ai trouvé Rome bien moins attrayante que Venise ou Florence, mais niveau gameplay, ça corrigé pas mal de problème du 2 tout en apportant des nouveautés intéressantes. Malgré tout j'ai quand même préféré le 2.

Ce Revelations par contre me donne bien plus envie, notamment pour l'ambiance qui me plait plus que la Renaissance. J
Pour être honnête, je pense tout pareil que toi ! :)
Commentaire du 12/10/2011 à 16:44:28 En réponse à Onirik
Posté par Onirik
C'est vrai qu'il sort un jeu par an mais chaque jeu a toujours été bien meilleur que le précédent. On ne peut pas vraiment parler "d'étirer la série le plus possible", d'un air de dire qu'on vend du vent sans contenu ni qualité.
Ma critique ne concerne pas la qualité. Avec AC, elle est toujours là. En revanche je ne suis pas d'accord quand tu dis que chaque jeu a toujours été bien meilleur que le précédent et que cette volonté d'étirer la série ne lui nuit pas. Brotherhood est un bon jeu, pas un bon AC. Et il est loin d'être supérieur en tout point à AC2. En fait son plus gros apport, ça te fera plaisir, est le online très réussi et novateur. Le reste est un voyage plaisant à faire -ça j'en conviens parfaitement- mais qui n'a que peu d'intérêt pour la série.

La trilogie d'Ezio sort de nul part, si ce n'est de la volonté flagrante d'Ubi d'amasser le plus de pognon possible avec la série. Heureusement, les équipes sont là pour assurer un travail de qualité mais ça ne suffit pas à satisfaire pleinement le fan que je suis. Après AC2, il y aurait dû avoir AC3. Brotherhood n'est pas AC3. Et ça n'est pas non plus un spin-off. Choix que j'aurais éventuellement compris pour rentabiliser encore plus la licence, et apporter un plus à l'univers pour ceux qui voulaient mais sans rendre ces épisodes obligatoires. Brotherhood a cassé le schéma de construction de la série et sa narration. Je ne porte pas de jugement sur Revelations. J'attendrai de l'avoir fait pour ça.

Bref vous ne vendez pas du vent, non. Mais vous avez diminuez l'impact, l'ambition de la série, qui avait tout pour être culte. J'attends AC 3 avec une extrêmement impatience pour retrouver le sentiment que j'ai eut avec AC2, l'un de mes plus gros kiff de cette gen.
Commentaire du 12/10/2011 à 17:53:29
Alors, je te rassure, effectivement, le but d'Ubisoft est de faire de l'argent, et même le plus possible ! Mais il parait qu'on n'est pas les seuls... :)

Bref, au delà de cette boutade libérale, je ne suis pas sur de trop comprendre ce que tu veux dire. Je peux comprendre ton impatience de changer d'époque (encore que pour moi, le changement de lieu est plus important que le changement d'époque (ce que je reprochais a ACB, ca ne changeait que de ville d'Italie (et Venise était la meilleure))) mais je ne vois pas en quoi ACB et ACR "cassent le trip" de la série. Toutes les previews de la planète parle d'un jeu +++ à tous les niveaux. Sachant que c'était déjà un excellent jeu, je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus. Il y a moins de remarques concernant le COD annuel.
Commentaire du 12/10/2011 à 18:06:17 En réponse à Driftwood
Posté par Driftwood
Incroyable à quel point personne ne s'intéresse au jeu ici. :/
Ben j'ai jamais accroché, je m'y ennuis beaucoup et j'aime pas les conneries à la davinci code.
Commentaire du 12/10/2011 à 18:35:43 En réponse à shura_ksp
Hélas, moi aussi.
J'en ai fait un (le deuxième), parce que tout le monde disait que c'était bien, mais j'en suis très vite revenu.
Vacciné pour toujours de cette série je pense... :(

Après je conteste pas qu'il y a de la grosse équipe derrière, seulement parfois ça suffit pas pour faire un jeu indiscutablement bon sur tous les plans (bon tel que moi je l'entends évidemment...).
Commentaire du 12/10/2011 à 19:55:30 En réponse à Onirik
Posté par Onirik
mais je ne vois pas en quoi ACB et ACR "cassent le trip" de la série. Toutes les previews de la planète parle d'un jeu +++ à tous les niveaux.
Ça casse le schéma nouveau perso, nouvelle époque, nouvelles révélations. Tout cela amenant à un vrai pas dans le gameplay. Brotherhood (et Revelations?) sont des améliorations d'AC2. Ça casse également la narration. 90% des 30h de Brotherhood ne concerne pas la trame principale AC. C'est une parenthèse "Ezio" énorme qui déséquilibre les actes. Un peu comme pour ces séries qui, sous le coup d'un succès inattendu, font des rallonges tant que ça marche pour finalement devoir cracher rapidement une fin -jonglant sur toutes les dérives- face à une audience en chute libre. Ubi savent-ils vraiment où ils vont avec AC ou faut-il s'attendre à du "tant que ça marche"? Moi j'attendais une trilogie qui avait quelque chose à me raconter, dont les grandes lignes étaient déjà tracées, qui avait une ambition artistique grandiose. L'impro par rapport aux chiffres de vente c'est casse gueule et ça réduit l'ambition du truc.

Dans le cour de la série, Brotherhood est une longueur. Une appendice ^^. Et ça se sent pas mal. Et il est moins bon dans sa narration qu'AC2 j'ai trouvé, moins palpitant et sa fin est expédiée. Et pourtant, crois moi j'ai aimé le parcourir. Mais après un début prometteur, je n'ai pas eut de frissons. Pour moi, la série méritait mieux que ça. Elle méritait qu'Ubi ponde une trilogie de fou furieux. Quand on voit le boulot artistique, historique, les idées qui pullulent et la progression de malade de gameplay entre AC1 et AC2, elle méritait mieux que Brotherhood.

Peut-être que Revelations corrigera le tir. Je te dirai ça prochainement :p.
Commentaire du 12/10/2011 à 21:50:14
Ben écoute je ne l'ai pas encore fait mais j'ai cru comprendre que les révélations étaient belles et bien la dans cet épisode donc tu auras de vraies réponses.
Commentaire du 12/10/2011 à 22:53:46 En réponse à Onirik
J'espère! De toutes façons je le ferai pour être à jour et paré pour AC3 8). Et puis bon je le trouve vachement beau, même si le moteur prend des rides il a de beaux restes et la DA de cet épisode semble encore plus réussie. Si Revelations est réussi, je recommencerais à acheter la série en neuf.
Commentaire du 12/10/2011 à 23:16:26
Dire que j'ai même pas encore commencé Brotherhood... bon, ça a pas l'air mauvais, loin de là, mais j'aimerais quand même bien qu'ils en finissent avec Ezio ^^

Par contre j'ai jamais aimé le principe du Tower Defense, ça s'annonce mal pour moi :(

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Regarde
    Regarde non c'est 5 buts encaissés sur 5 tirs cadrés !! (il y a 36 minutes)
  • Regarde
    Regarde Paris a subi 5 tirs lors des deux derniers matchs : 4 buts encaissés. C'est assez fou... (il y a 37 minutes)
  • chris_lo
    chris_lo s'ils ne gagnent Dimanche au parc, ça va commencer à chauffer pour Nasser et Unai (il y a 53 minutes)
  • Zega
    Zega Le match de dimanche va être compliqué!! (il y a 10 Heures)
  • Dazman
    Dazman @Soda: moi je suis allé au ciné au lieu de voir ces tocards jouer car cette saison c'est une honte. (il y a 11 Heures)
  • Onirik
    Onirik Du coup je me souviens plus... la ligue des champions, c'est cette année qu'ils sont surs de la gagner le PSG ou c'était l'année derniere ? XD (il y a 11 Heures)
  • Soda
    Soda Plus rien ne va au PSG... (il y a 12 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer