GSY PREVIEW | X360, PS3, PC Vendredi 8 mars 2013 | 17:36

Gamersyde Preview : Bioshock Infinite

Gamersyde Preview : Bioshock Infinite

Après un deuxième épisode en demi-teinte, BioShock Infinite entend bien remettre les pendules à l'heure dès la fin du mois de mars, et tentera de nous séduire avec une ville aérienne qu'on espère aussi inoubliable que la sous-marine Rapture. Invité à une courte présentation où Ken Levine en personne nous gratifia de sa présence, l'occasion nous était enfin donnée d'essayer le prochain titre d'Irrational Games lors d'une assez longue démo. Voici les informations et impressions glanées par GSY lors de cette session !




Un petit coin de paradis

Booker DeWitt est un vétéran de l'armée américaine. Pour effacer une dette dont on ignore encore les détails, il doit se rendre à la cité de Columbia et y sauver une certaine Elizabeth, retenue prisonnière de cette ville pas comme les autres. A l'instar du premier opus, le périple de Booker commencera dans un phare, en pleine mer ; mais, si l'ascenseur menant à Rapture descendait dans les profondeurs infernales, le chemin vers Columbia propulsera au contraire notre héros par delà les nuages, dans des hauteurs vertigineuses. Point d'artistes ou de philosophes dans la cité aérienne, mais une ville régie par la religion, où Booker devra passer par un baptême assez brutal avant de pouvoir pénétrer la sainte commune, et véritablement commencer ses investigations. Une enquête qui le confrontera rapidement au père Comstock lui-même, chef de sa communauté et messie autoproclamé des lieux, qui verra en Booker un antéchrist et un faux prophète nécessitant d'être exterminé le plus vite possible...

Si Booker se montre expressif et profite d'un vrai background, contrairement au héros du premier opus, le véritable personnage principal de Bioshock Inifinite est bien Columbia. Le joueur débarquera dans une ville céleste peuplée et vivante, le début du jeu offrant même des mini jeux via la fête célébrée dans la cité en liesse. Une aura de paradis toutefois vite oxydée par un fanatisme prégnant, voire même un racisme primaire et violent, pour une critique de l'extrémisme religieux inhabituelle dans le jeu vidéo, mais qu'on aurait aimé un peu plus subtile dans son traitement. Le scénario en lui-même se montre riche en surprises et mystères divers, à commencer par l'étrange Elizabeth, dont le pouvoir d'ouverture de portails vers d'autres dimensions augure des rebondissements inattendus dans l'histoire. Ken Levine avait beaucoup insisté sur la relation émotionnelle voulue par lui et son équipe entre le joueur et la jeune fille ; Elizabeth se montre en effet assez vivante à l'écran, malgré ses animations parfois trop "cartoon", qui peuvent finir par agacer. Même si le sauvetage (ou l'anéantissement) de petites soeurs n'est évidemment plus à l'ordre du jour, des choix moraux seront tout de même de la partie, et l'on peut donc s'attendre à de multiples dénouements selon l'orientation choisie.



Columbiaphile

Au niveau du gameplay, le vétéran de Bioshock ne sera à nouveau guère dépaysé. Sensations de tirs, fouille des cadavres et des éléments du décor, bornes pour améliorer ses sorts moyennant finances, documents sonores à dénicher : autant d'éléments repris directement du premier opus, pour une jouabilité efficace mais peut-être un peu trop similaire à celle de son auguste aîné. Des "magies" (appelées ici Vigueurs) seront à nouveau de la partie, aux effets visuels toujours frappants et brutaux. Nuée de corbeaux picorant l'adversaire, pyrokinésie incendiaire, pouvoir de possession pouvant aller jusqu'au suicide, les sorts s'avèrent variés et inventifs, tandis que l'arsenal reste quant à lui relativement classique. Malgré tout, des petites innovations permettront d'échapper au syndrome du copié-collé total. Ainsi, contrairement au héros solitaire du premier Bioshock, Booker effectuera une grande partie de son périple en compagnie de la charmante Elizabeth, dont la présence s'avérera bien utile pour ouvrir certaines portes ou encore utiliser ses capacités dimensionnelles afin de se faciliter les combats. Autre nouveauté, l'aerotram vous permettra de voyager sur les nombreux rails qui traversent Columbia en tout sens, de se suspendre grâce aux crochets adéquats, ou encore d'asséner un uppercut bien senti aux ennemis vous cherchant des crosses. Un outil qui apporte des sensations grisantes et quelques choix d'embranchements bienvenus en chemin, mais à l'utilisation finalement assez limitée lors de notre session. Enfin, un bouclier rechargeable façon Halo fait son apparition, mais son animation de désactivation provoquant un effet de "bris" de l'écran pourra s'avérer relativement irritante à la longue.

Visuellement, la direction artistique de Bioshock Inifinite est tout simplement époustouflante. Toujours ancrée dans une optique néo rétro, l'esthétique du titre d'Irrational Games est digne d'éloges, et propose des décors magnifiques au design inspiré, provoquant un enchantement de tous les instants pour le joueur contemplatif. On louera également une palette de couleurs variée, qui se marie parfaitement avec une luminosité vive changeant agréablement des abysses sombres de Rapture. En revanche, le moteur de Bioshock commence sérieusement à accuser son âge, et risque de ne pas combler les amateurs de prouesses techniques malgré un rendu propre, et des effets de reflets réussis. L'ambiance sonore s'avère quant à elle à la hauteur, musiques et bruitages collant parfaitement à l'ambiance du moment. On regrettera juste des doublages français un peu en demi-teinte au niveau de l'implication et de la variété des voix.



Premières impressions


Direction artistique de première classe, histoire intrigante, personnages travaillés : malgré un moteur un peu fatigué, Bioshock Inifinite s'annonce comme une totale réussite sur la forme, et une belle claque visuelle pour tous les amateurs d'architectures travaillées et d'ambiances singulières. Au niveau du fond en revanche, on ne peut que regretter une jouabilité et un déroulement au final très similaires à Bioshock premier du nom, malgré quelques nouveautés tirant parti du background aérien si particulier du jeu. Rien de dramatique toutefois, mais un dépoussiérage des mécaniques de gameplay s'avérera indispensable si nouvel opus il y a. Malgré tout, les amoureux d'atmosphères originales et de designs hors du commun peuvent sans problème réserver leur billet pour Columbia, ils ne le regretteront pas !

Tous les commentaires

Commentaire du 08/03/2013 à 17:57:34
T'entends quoi par animations cartoon pouvant irriter?
Commentaire du 08/03/2013 à 18:04:53 En réponse à GTB
Que c'est tellement beau que tes yeux peuvent pas supporter !

Vivement le 26 mars quand même, encore un grand jeu qui arrive. 8)
Commentaire du 08/03/2013 à 18:58:51
Je me retiens de lire, j'ai peur d'apprendre des choses.
Déjà les premières sont alléchantes.
Commentaire du 08/03/2013 à 19:01:41
On peut lire en toute tranquillité ou faut s'attendre à des surprises spoilante ?
Commentaire du 08/03/2013 à 19:09:55 En réponse à Orfeo
Ce n'est qu'une démo, skiwi parle de l'introduction du jeu donc si vous voulez garder la surprise mieux vaut éviter la lecture de la première partie du texte.
Commentaire du 08/03/2013 à 19:42:00
Trop tard. ^^
Commentaire du 08/03/2013 à 20:00:52
Je voulais le faire un peu plus tard (comme pour Tomb Raider), mais je crois que je vais craquer. Surement le jeu de l'année ;)
Commentaire du 08/03/2013 à 20:05:06
Je compte sur la même surprise que dans bioshock, il y avait des passages bien mind fuck sur la fin.
Commentaire du 08/03/2013 à 21:00:08 En réponse à Namotep
J'espère me tromper mais a priori Bioshock Inf réservera moins de surprise. Comme le laisse sous-entendre cette preview, on est en terrain connu.
Commentaire du 08/03/2013 à 21:51:07 En réponse à shura_ksp
"Le maître ordonne, l'esclave obéit ! " :JeuCulte:

Bon, je ne lis rien, je garde toute la surprise. ^^
Commentaire du 08/03/2013 à 22:04:17
C'est quoi l'image utilisé pour illustrer la news?
Commentaire du 08/03/2013 à 22:17:12
Je réponds ici à la question de Kevin par le manque de com sur les articles de Bioshock moi c'est simple je ne regarde plus rien et je ne veux plus rien apprendre dessus,je veux une totale découverte.
Commentaire du 08/03/2013 à 23:32:38 En réponse à GTB
Le genre d'animations dont raffolent les productions Dreamworks ou Pixar, un peu "accélérées" et outrées, qui m'agacent singulièrement déjà en temps normal et qui je trouve ne conviennent pas du tout au style de Bioshock. La démarche était sûrement de rendre Elizabeth plus vivante, mais le procédé ne colle ici pas du tout. Enfin, ce n'est que mon humble avis ! ^^

Ce genre-là, par exemple ^^
Commentaire du 08/03/2013 à 23:36:13 En réponse à skiwi
Ah ouai d'accord. Bah pour faire passer plus de choses c'est surement le meilleur choix vu que le temps réel est pas encore au point pour plus subtil. C'est classique dans le cinéma d'animation, mais c'est la méthode qui marche. Après effectivement, dans la DA et l'univers de Bioshock faut voir...ça collera peut-être pas au mieux.
Commentaire du 09/03/2013 à 00:37:50 En réponse à face2locust
Oui c'est ce que je fais, même si c'est très dur. :D
Commentaire du 09/03/2013 à 01:18:01 En réponse à GTB
Question de gout car moi, j'ai vraiment adhéré.
Commentaire du 09/03/2013 à 01:35:18 En réponse à GTB
Posté par GTB
Après effectivement, dans la DA et l'univers de Bioshock faut voir...ça collera peut-être pas au mieux.
Bah pour le coup, je trouve que si. La DA de ce Infinite est "très cartoonesque" dans la modélisation des personnages, encore plus sur Elizabeth. ça créé un décalage entre la violence propre à l'univers de Bioshock et cette DA "cartoonesque". Je trouve que ça colle et j'adhère pas mal à tout ça.

Le jeu me fait quand même sacrément envie mais ça va pas être possible le day one malheureusement. :(
Commentaire du 09/03/2013 à 01:43:58
Factor semble partager le ressenti de skiwi.

Quant à la fameuse Elizabeth, sa sur-expressivité la ferait parfois passer pour une névrosée sous amphétamines, mais vu son passé, on va dire que c’est fait exprès (en plus c'est vachement attachant une névrosée, non?).

Bref, more of the same, mais un same de qualité.

Perso je suis convaincu et pour Elizabeth je verrai bien sur les vidéos GSY :p.
Commentaire du 09/03/2013 à 07:24:24 En réponse à bosozoku
Would you kindly...
c'était excellent.
Commentaire du 09/03/2013 à 12:01:35
Hate de voir la version pc qui a l'air cette fois ci plutôt réussi... Sinon j'ai perso adoré bioshoch 2... qui améliorait beaucoup de choses dans le gameplay... Mais il est vrai le 1 a tellement de phases hallucinantes...

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Orbbs
    Orbbs @Musimon: Oh ben en 2000 et 2007 c'était pas mal du côté du sud ouest. Avec des vents à plus de 200 ça rentre dans la catégorie ouragan / typhon. (il y a 13 minutes)
  • Musimon
    Musimon @Yohmi: ....si tu savais mon envie de "vivre" un typhon...tu ne fais pas chambre d'hôte par hasard? Sinon, ça va, pas de casse chez toi? (il y a 34 minutes)
  • GhostDamon
    GhostDamon Mode insane pour GOW4, même les GTX1080 ne le feront pas tourner correctement: [url] (il y a 1 Heure)
  • MadDemon
    MadDemon @Pickman31: ouais super jeu (il y a 3 Heures)
  • regal58
    regal58 temps que la barre reste au dessus de 700 ça me convient :petaucasque: :) (il y a 4 Heures)
  • Pickman31
    Pickman31 Punaise ce Darkest Dungeon est vraiment une grosse tuerie! :love: (il y a 4 Heures)
  • Yohmi
    Yohmi Et donc pour nous, Windyty c'est devenu depuis quelques semaines (c'est le troisième typhon ce mois-ci) un outil vraiment utile (et fascinant à regarder, en plus :D) (il y a 4 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer