PC, PS4, Xbox One Mercredi 30 janvier 2019 | 16:25

Gamersyde Preview : Rage 2

Gamersyde Preview : Rage 2

Nous avons récemment fait un petit tour chez Bethesda France afin de poser nos mains délicates quelques heures durant sur RAGE 2, la suite du FPS se déroulant dans un futur post-apocalyptique. Le titre d'id Software avait été globalement plutôt bien reçu par la presse et les joueurs sur la génération précédente, mais cette suite saura-t-elle emprunter le même chemin ? Nous vous donnons nos premières impressions dans l'article qui suit.




Rage 2 dents

Si huit années séparent la sortie entre des deux jeux, l'histoire elle, se déroule trente ans après les événements de RAGE premier du nom. On y incarne Walker, le dernier Ranger du Wasteland, qui va tout mettre en œuvre pour exterminer de façon définitive l'Autorité, la principale menace qui était déjà présente dans le jeu précédent. Parmi les reproches que l'on pouvait faire au premier opus (hormis sa fin qui en a laissé plus d'un sur sa faim), on pourrait citer son monde ouvert finalement assez limité et mal exploité. Eh bien autant vous dire qu'il va y avoir du changement de ce côté et pas qu'un peu, puisque si l'on retrouve bien id Software concernant la partie gameplay, c'est à Avalanche Studios (principalement connu pour sa série Just Cause) qu'a été confié l'open world. Dans les faits, les sensations sont toujours aussi plaisantes, à mi-chemin entre Doom et Wolfenstein. C'est nerveux, gore à souhait, et le feeling des différentes armes est une fois encore excellent. À noter que la maniabilité au pad nous a paru étonnamment précise et agréable. Petite déconvenue concernant les véhicules, du moins les terrestres, puisque nous n'avons pas pu essayer l'espèce de scooter volant. Bien que nous ayons trouvé la conduite tout à fait convenable, côté sensations de vitesse en revanche c'est bien trop mou pour l'instant, y compris avec le turbo activé. Inutile de préciser que l'on s'en rend particulièrement compte lors de longs trajets. Cependant, il nous a été indiqué que ce point en particulier aurait déjà subi des corrections qui n'étaient pas présentes sur notre build. Reste donc à voir ce que cela donnera sur la version finale.

La plupart des armes disposent d'un mode de tir alternatif selon que vous visiez avec la gâchette gauche ou non. Les wingsticks - sortes de puissants boomerangs – ainsi que les grenades sont toujours d'actualité. Une fois de plus, vos ennemis tenteront tant bien que mal de les éviter (surtout les wingsticks lorsque l’on ne possède pas encore les upgrades adéquats), même si l'IA a, la majeure partie du temps, tendance à avoir un comportement que l'on qualifiera de suicidaire. On ne saurait vous donner une comparaison précise concernant la taille de la carte, mais de ce que l'on a pu voir, elle paraît déjà bien conséquente, et surtout plus variée. Avalanche oblige, elle semble plutôt bien garnie, avec notamment des bases qu'il faudra nettoyer afin de récupérer leurs trésors, ou bien des rencontres aléatoires comme ces pauvres bougres en véhicule qui se font poursuivre par des membres de gang et où vous aurez bien entendu le choix d'intervenir ou non. À voir si ces objectifs annexes sauront se renouveler suffisamment pour éviter une lassitude trop rapide. Concernant les bases, certaines peuvent offrir des récompenses vraiment intéressantes, comme un nouveau pouvoir ou une nouvelle arme. C'est d'ailleurs de cette manière que nous avons obtenu notre Hyper Canon, un lance roquette dont le tir alternatif envoie une nuée de petits explosifs auto-guidés - ce qui nous a bien aidé contre un vilain gros boss en particulier.

Lors de notre participation au Mutant Bash TV - une épreuve en arène délirante à plusieurs vagues déjà présente sur le premier épisode et qui signe ici son grand retour - nous avons cependant préféré opter pour le bon vieux shotgun des familles, toujours aussi efficace à courte portée avec ses démembrements garantis. Les courses de voitures sur circuit sont aussi de retour, mais n'ayant participé qu'à une seule d'entre elles - lors d'une quête principale où nous avons terminé en tête dès le premier essai -, il est difficile de vous donner un avis détaillé sur ces dernières. Il y a fort à parier qu'à l'instar de RAGE, il y aura tout une tripotée de courses optionnelles à la difficulté croissante qui octroieront diverses récompenses. Si, lors de vos balades dans le Wasteland, vous pourrez emprunter divers véhicules (disposant parfois d'armements différents), il est toujours possible de faire apparaître le votre à vos côtés. Ce hands-on fut également l'occasion de découvrir Wellspring, une ville plutôt vivante au design un tantinet labyrinthique. Très Borderlands dans l'esprit, il est possible d'y rencontrer divers PNJ, de faire des emplettes chez différents marchants, ou de prendre des quêtes sur les tableaux de primes, entre autres. Ce sera aussi l'occasion de rencontrer la maire Loosum Hagar au cours de la quête principale.



Against The Machine

Rage 2 ne se contente pas d'être un FPS explosif en monde ouvert, le titre disposant aussi d'un aspect RPG indéniable. Outre le crafting, toujours présent et qui vous permettra une fois encore de confectionner divers gadgets et autres soins, votre héros dispose d'un arbre de compétences divisé en plusieurs catégories appelées Projets. Sans entrer dans les détails, vous pourrez, à titre d'exemple, débloquer un emplacement supplémentaire à votre garage, améliorer diverses catégories d'armes, obtenir un scanner à véhicule indiquant les points faibles, déverrouiller un lock pour les wingsticks, et bien entendu, obtenir de nouveaux pouvoirs variés. Vous aurez ainsi accès au Dash, une esquive loin d'être futile lors de certains affrontements, au Shatter, qui projette une onde de choc projettant les ennemis devant vous dans les airs, l'Overdrive, qui n'est autre qu'une furie améliorant l'efficacité de vos armes, ou encore le Vortex, un mini trou noir dévastateur. Chaque nouveau pouvoir se voit par ailleurs accompagné d'un petit tutoriel afin d'en apprendre les spécificités. Tout ceci ne sera pas de trop face à la variété des adversaires rencontrés, de l'imposant mutant aux soldats en armure lourde, ceux équipés d'un bouclier, en passant par les gangs de punks dont la folie n'a rien à envier à cet univers post-apo dérangé.

Finissons cette preview avec l'aspect technique et visuel du jeu. Concernant la direction artistique, Rage 2 semble opter pour plus de diversité et l'on a moins l'impression d'enchaîner les décors aux tons invariablement sépias ou grisâtres comme on pouvait le reprocher au premier. Nous avons remarqué quelques rares textures étrangement pixelisées et en se baladant dans le Wasteland, et le popping de certains éléments comme les brins d'herbe ou les débris se fait un tantinet ressentir. Ceci mis à part, le titre est plutôt agréable à l’œil avec des éclairages réussis en extérieur comme en intérieur, même si nous n'avons pas aperçu de réel cycle jour-nuit pendant nos quelques heures de jeu (à voir comment cela sera implémenté au final). Les personnages conservent leur design typé caricatural très réussi, et certains protagonistes possèdent un vrai charisme, à l'instar de l’excentrique Klegg Clayton pour ne citer que lui. À noter que, comme dans Prey, il sera possible de choisir le sexe de son personnage en tout début de partie. Niveau fluidité rien à dire, le 60 images par seconde n'a pas bronché sur notre session, mais précisons que nous étions tout de même sur des PC visiblement costauds. Nous sommes donc impatients de découvrir comment s'en sortiront les différentes versions consoles, sachant que RAGE affichait un 60 fps stable sur Xbox 360 et PS3, chose plutôt rare à l'époque...



Premières impressions


Avec ce premier contact, Rage 2 nous aura laissé une assez bonne impression, et surtout il nous aura donné l'envie d'y revenir. S'il ne fera probablement pas changer d'avis les réfractaires qui n'avaient pas apprécié le premier opus, nul doute que les amoureux du genre devraient s'y retrouver. La collaboration de deux studios populaires, d'un côté id Software pour son gameplay jouissif et violent, de l'autre Avalanche pour son monde ouvert vivant, semble fonctionner, le tout étant accompagné d'une DA plus chatoyante et agréable à l’œil que celle de son aîné. Reste à voir si la recette saura maintenir son intérêt sur la durée sans trop se répéter, un défaut qui touche bon nombre de jeux du genre. Il faudra donc attendre notre review pour en avoir le cœur net. Sortie programmée pour le 14 mai 2019 sur PS4, PC et Xbox One.

Tous les commentaires

Commentaire du 30/01/2019 à 16:34:57
Grosse attente pour celui là avec Doom 2.
Commentaire du 30/01/2019 à 16:47:00
Je sais pas comment l'expliquer, mais il y avait un "truc" dans la DA du premier Rage unique que j'arrive pas a retrouver dans cette suite...
Enfin, si les gunfights sont toujours aussi bon ça devrait le faire.
Commentaire du 30/01/2019 à 18:01:38 En réponse à Blackninja
Posté par Blackninja
Grosse attente pour celui là avec Doom 2.
La même :)
Commentaire du 31/01/2019 à 00:20:28
Plus mon type de jeu, mais il a l'air plutôt cool dans son genre. A confirmer à la sortie effectivement.
Commentaire du 31/01/2019 à 02:19:27
Gamekult à publié aussi sa preview et n'à pas aimé, j'attendrais les tests avant de l'acheter, surtout que Avalanche est dans le coup et que Just-Cause-4 est décevant.
Commentaire du 31/01/2019 à 07:37:54 En réponse à reneyvane
Posté par reneyvane
Gamekult à publié aussi sa preview et n'à pas aimé, j'attendrais les tests avant de l'acheter, surtout que Avalanche est dans le coup et que Just-Cause-4 est décevant.
Pas la même équipe, ce qui explique d'ailleurs peut-être pourquoi JC4 est si décevant.
Commentaire du 31/01/2019 à 09:16:06
Franchement j'ai confiance.
Justement le studio va pouvoir montrer de quoi il est capable sur un gros titre, ce serait dommage pour eux de se planter  avec un partenariat pareil.
Le gameplay à déjà l'air excellent c'est sur la redondance des missions qu'il va falloir voir(le drame des mondes ouverts)
Commentaire du 01/02/2019 à 08:47:51
Très intéressante cette preview. Un des FPS de l’année pour moi que je ne vais pas me priver d’acheter je pense. En espérant que les véhicules soient plus maniables dans la version finale !
Commentaire du 04/02/2019 à 10:30:34
Faut qu'ils boostent vraiment la partie véhicule sans cela, il va se crasher... Dommage car finalement il a l'air bien plus intéressant et fun qu’imaginé au départ.

Et au moins celui là sera sur steam donc steam controller donc bonheur absolue.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Driftwood
    Driftwood @Zega: le chiffre Patreon de la bêta c'est un fantasme de Blim. ;P (il y a 1 Jour)
  • Zega
    Zega @Blimblim: cool! (il y a 1 Jour)
  • BlimBlim
    BlimBlim @Zega: Le bandeau en haut c'est ce que nous décidons de mettre en avant, globalement notre propre contenu donc. (il y a 1 Jour)
  • Zega
    Zega et en plus vous gagnez plus d'argent sur la beta d'après Patreon! (il y a 1 Jour)
  • Zega
    Zega Ahh et le thème sombre, super! (il y a 1 Jour)
  • Zega
    Zega @jackie_choun +1 j'aurai même mis plus grand encore ;p La beta est super agréable en tout cas plus beau Gamersyde ever? Le bandeau en haut ce sont les vidéos ayant eu le plus de clique? ou choix edit? (il y a 1 Jour)
  • jackie_choun
    jackie_choun Cette beta est magnifique, je trouve que c'est très réussi et très confortable, nous vieillissons tous et des images plus importantes c'est bien :D (il y a 1 Jour)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer