GSY REVIEW | X360, PS3, PC Lundi 7 juin 2010 | 23:15

Gamersyde Review : Alpha Protocol

Gamersyde Review : Alpha Protocol

Sega nous a fait parvenir une version finale d'Alpha Protocol il y a maintenant une petite semaine. Après avoir pris le temps de terminer l'aventure une première fois, nous vous proposons donc une nouvelle critique histoire de vous occuper un peu pendant les longues journées qui nous séparent de l'E3 2010. Votre mission, si vous l'acceptez, lire notre review et regarder les vidéos qui l'accompagnent avant que Gamersyde ne s'auto-détruise. Bonne chance Monsieur Phelps !





Alpha Protocol, c'est un peu comme la fille sympa, pas spécialement attirante au départ et qui s'évertue en plus à s'habiller encore à la mode des années 90. Le jeu d'Obsidian ne part donc pas avec toutes les chances de son côté pour conquérir un marché de joueurs de plus en plus sensible à la plastique fantastique des grosses productions bien tape à l'œil. Il manquerait même de finir par tout gâcher en nous servant un gameplay perfectible, mais, pour on ne sait quelle raison, les quelques bonnes idées fonctionnent et l'aventure se vit même avec un certain plaisir.

Pas la peine de tourner autour du pot, ni même de prendre des pincettes, Alpha Protocol n'est pas beau, avec une technique semblant tout droit sortie des prémices de la génération actuelle (et encore...). Animations dépassées (voire ridicules lorsque l'on se déplace furtivement), textures d'un autre âge à l'affichage tardif, modélisation sommaire des environnements, rendu de la lumière daté (et raté), micro-chargements au sein d'une même zone (pourtant pas si grande au demeurant), tearing de l'image, et, comme si tout cela ne suffisait pas, baisses de framerate assez incompréhensibles compte tenu du reste. Tout n'est pas négatif pour autant, puisque les différents protagonistes sont relativement bien modélisés dans leur genre, même si les animations faciales manquent cruellement de naturel. Vous l'avez compris, on ne joue pas à Alpha Protocol pour le plaisir des yeux. Non, l'intérêt est ailleurs, heureusement.

Alpha Protocol nous met dans la peau de Michael Thorton (et non Thornton comme on peut le lire dans les tests de certains de nos confrères), un agent fraichement recruté par une unité spéciale top secrète dont la spécialité est de gérer des situations compliquées. Après une phase d'intronisation rapide faisant office de tutorial, Mike se retrouve au Moyen-Orient pour intercepter Al Shaheed et les missiles qui sont en sa possession. S'en suivra une épopée riche en rebondissements, où Thorton aura bien sûr l'occasion de voir du pays (Italie, Russie etc.), comme tout bon agent secret qui se respecte. Un petit air de James Bond ou d'Alias (sans les perruques rouges) qui n'est pas déplaisant et qui pourra donc séduire les amateurs de films d'espionnage.



Le dernier jeu d'Obsidian est un véritable RPG, aussi vous faudra t-il au préalable choisir une spécialisation (ou classe), puis répartir vos points d'expérience en choisissant quelles compétences améliorer à chaque fois que votre personnage montera en niveau. Infiltration, utilisation d'armes divers (pistolet, fusil d'assaut, fusil à pompe etc.), sabotage, combat à mains nues, voilà, entre autre, les différentes aptitudes que vous pourrez choisir de faire progresser au cours de l'aventure. De façon très classique, en se spécialisant dans un domaine, on débloque de nouvelles aptitudes, comme par exemple la possibilité de devenir invisible aux yeux des ennemis pendant un temps donné (qui varie selon le niveau d'expérience), ou encore une sorte de bullet time qui donne au joueur le temps de viser un ou plusieurs ennemis, un bon moyen de faire le ménage rapidement. Pas forcément très réaliste me direz-vous, mais pratique quoi qu'il en soit.

L'expérience s'acquiert grâce aux actions du joueur, qu'il s'agisse de ses choix (j'y reviendrai), des sabotages réussis, des documents secrets récupérés au cours d'une mission et des objectifs que l'on est parvenus à remplir évidemment. La partie customisation est complétée par un inventaire assez riche en gadgets et autres améliorations d'armes ou d'armures, que l'on peut soit récupérer sur place, ou bien encore acheter au marché noir entre deux missions. Les prix n'ayant rien de particulièrement attractif, il ne faudra pas hésiter à bien fouiller le moindre recoin des lieux visités, forcer les coffres qui se présenteront à nous ou même revendre les objets dont on a pas l'utilité.

Cela permet de proposer un gameplay assez varié, puisque saupoudré de séquences de casse-tête (piratage d'ordinateurs, forçage de serrures etc.) assez réussies et qui parviennent même à être plus intéressantes que dans de nombreux autres jeux du genre. Prévoyez quand même quelques crises de nerfs à mesure que la difficulté augmente (si, comme moi, vous n'avez pas pensé à augmenter les capacités correspondantes), les timings et la précision nécessaires devenant parfois assez redoutables. Thorton pourra aussi réveiller le geek qui sommeille en lui en entretenant de bonnes relations avec ses contacts via les nombreux mails que vous pourrez lire et envoyer avant de vous lancer dans votre prochaine mission.



Mais malgré un tonne de bonnes intentions, le gameplay du jeu garde les traces d'un développement long et laborieux, et il faudra vraiment être prêt à accepter des mécaniques maladroites et divers bugs pour apprécier l'aventure. En effet, même si la partie action d'Alpha Protocol ressemble à s'y méprendre à n'importe quel Third Person Shooter, avec l'indispensable système de couverture et la visée à l'épaule caractéristique, il s'agit bel et bien d'un RPG : ce n'est donc pas parce que le joueur placera correctement son viseur sur l'adversaire que celui-ci sera forcément touché. Assez agaçant lorsque l'on sort d'un RPG nerveux comme Mass Effect 2, on peut "heureusement" compter sur une IA assez anémique (et globalement sourde et aveugle) pour ne pas transformer le jeu en calvaire, avec un héros incapable de toucher un adversaire alors même que ceux-ci font tout le temps mouche.

À noter quand même le syndrome Call of Duty avec des grenades qui semblent aimantées au joueur (à moins que les rangs ennemis ne soient composés d'anciens joueurs de baseball...), et qui vous forceront à quitter votre position pour vous mettre à l'abri. On préférera donc sans doute jouer la carte d' l'infiltration, plutôt sympathique, et si, une fois encore, l'IA vous facilitera grandement la tâche (il faut savoir que le terroriste de base n'a pas de vision périphérique), on ne se lasse pas de se faufiler dans une base ennemie ni vu ni connu. Thorton peut également se battre à mains nues si le besoin s'en fait sentir, mais ne vous attendez pas à des possibilités très étendues : une seul bouton (B ou Rond), et des coups qui varieront en fonction de votre niveau d'expérience dans le domaine, c'est très maigre. On apprécie tout de même la possibilité de pouvoir aller au contact.



Là où Alpha Protocol ne souffre quasiment d'aucun reproche, c'est bien dans les séquences de dialogues intelligemment orchestrées. En donnant un temps limité au joueur pour prendre la décision d'orienter la discussion dans tel ou tel sens, on sent assez vite toute la pression qui repose sur les épaules de l'agent, pression d'autant plus présente que les choix que vous ferez auront, pour une fois, un réel impact sur la suite de l'aventure. Laisser la vie sauve à une cible en espérant qu'elle vous renvoie l'ascenseur plus tard, faire confiance à quelqu'un que vous venez à peine de rencontrer, flirter et décider de conclure ou non, tout cela aura son importance à un moment ou à un autre de l'histoire.

Selon la façon dont vous êtes perçu par votre interlocuteur, la relation évoluera, vous donnant, c'est selon, un allié fidèle ou un adversaire tenace. Plus vous parviendrez à développer une relation de confiance avec un contact, plus celui-ci pourra vous épauler, vous offrant au passage un bonus de caractéristiques (endurance, infiltration etc.) quand vous travaillerez ensemble. De plus, si vous avez fait vos devoirs sérieusement avant de partir en mission, de nouvelles possibilités de dialogue pourront apparaître, vous donnant par exemple de quoi convaincre votre interlocuteur, ou lui forcer la main. Avec un jeu d'acteur suffisamment crédible pour ne pas tout gâcher (en VOST, le jeu n'étant pas doublé), il est donc très facile de se laisser porter par le scénario du jeu. Ce dernier ne gagnera certes pas la palme d'or de l'originalité, mais il reste cohérent et a le mérite de ne pas infliger de temps mort au joueur.



Verdict


Ne vous laissez pas tromper par l'aspect dissuasif des graphismes et les lourdeurs de gameplay qui peuvent apparaître dans les vidéos qui accompagnent cet article, Alpha Protocol gagne à être connu et on ne s'y ennuie pas une seule seconde. Que de regrets cependant, quand on se prend à imaginer ce qu'aurait pu être le jeu avec un budget plus conséquent. L'équipe d'Obsidian Entertainment montre une nouvelle fois qu'elle sait raconter une bonne histoire et créer des personnages sympathiques, mais elle ne parvient pas à donner à son jeu tous les atouts graphiques et ludiques que l'on est en droit d'espérer en 2010. Faut-il donc craquer pour ce RPG d'espionnage ? Tout dépend de votre niveau d'exigence technique, mais je ne peux que vous conseiller d'y jeter un œil pendant la période estivale assez chiche en nouveautés, quitte à attendre de le trouver à un prix un peu plus attractif pour les plus prudents.

Introduction
Menus et mini-jeux
Gameplay
Dialogues

Tous les commentaires

Commentaire du 08/06/2010 à 00:03:25
Bravo,t'a réussi à me donner envie d'y jouer et c'était pas du tout gagner.
Bon je me suis souvent fait piéger parle genre de femme que tu décris au début donc ca doit venir de ça.^^
Plus sérieusement en voyant les vidéos après t'avoir lu bizarrement ca passe mieux parce que je sais maintenant où se cache l'intérêt de ce jeu,je vais tester ça.
Merci...enfin pour l'instant parce que si la jeune demoiselle est fringué finalement avec le style année 80 ca risque de moins le faire.^^
Commentaire du 08/06/2010 à 00:21:39
Ça me donne aussi envie de tenter le coup. Quand je n'aurais plus rien sur le feu.
Commentaire du 08/06/2010 à 00:26:15
Je viens de regarder la vidéo de gameplay... Et je me demande encore comment j'ai pu le faire jusqu'au bout...

Quelque chose me gène énormément dans le gameplay. J'étais vraiment intrigué par le côté dialogue et je suis sûr que cet aspect du jeu est au point mais ça m'enlève pas le gout amer du gameplay qui lui, tout comme les graphismes, vient d'un autre temps

Merci mais non merci.
Commentaire du 08/06/2010 à 01:39:56
J'ai le jeu sur PC et c'est une sacrée bonne surprise. Rarement un jeu de ce genre m'avait fait si bonne impression, notamment au niveau du lien qui est fait entre les dialogues et le scénario qui en découle, car clairement nos choix ont une importance cruciale.
Commentaire du 08/06/2010 à 02:13:11
Pareil que face2locust, le jeu me disait vraiment rien de rien, mais la review me donne envie d'essayer et de lui donner une chance ^^ Et puis j'ai toujours aimé les jeux qui donnaient la possibilité d'avoir des relations... hum... "poussées" entre personnages :D
Commentaire du 08/06/2010 à 03:24:27 En réponse à CyberSamurai
Posté par CyberSamurai
ça m'enlève pas le gout amer du gameplay qui lui, tout comme les graphismes, vient d'un autre temps

Merci mais non merci.
Je suis d'accord que c'est un défaut mais je sais pas, y'a un côté sympa à jouer à un jeu qui sort tout droit du début des années 2000. Ils n'ont pas cherché à faire un jeu qui se joue comme un shooter, mais plus comme un Deus Ex (j'y ai rejoué il y a quelques mois et Alpha Protocol à côté c'est Gears of War). Largement moins bon que ce dernier mais un bon petit trip revival.
Avec un système de dialogue et de choix très intéressant je trouve. On n'est jamais dans le schéma "gentil ou méchant" de Mass Effect.
Obsidian à un petit côté "Bioware en moins bien" (dû à un manque de talent ou de moyens ça j'en sais rien), mais pour le coup Mass Effect 3 pourrait choper quelques idées d'Alpha Protocol je trouve.
Commentaire du 08/06/2010 à 10:10:48 En réponse à skiwi
Posté par Driftwood
Alpha Protocol, c'est un peu comme la fille sympa, pas spécialement attirante au départ et qui s'évertue en plus à s'habiller encore à la mode des années 90.
C'est exactement ce que je pense du titre!^^

Quand on lance le jeu, on a vraiment du mal à continuer à cause des nombreuses tares graphiques et de gameplay du jeu, mais en creusant bien, les qualités commencent à ressortir et le plaisir refait surface. J'ai terminé l'aventure une première fois et je serais curieux de comparer les évènements qui me sont arrivés avec l'aventure de quelqu'un d'autre.

J'ai pesté, j'ai râlé mais j'ai aimé! :)

Ps: excellente review qui se lit toute seule, bravo sieur Driftwood!
Commentaire du 08/06/2010 à 10:25:52 En réponse à Kidrok
On peut aussi ajouter que, pour une fois, la rejouabilité est réelle, puisque la façon de jouer influe vraiment sur le déroulement de l'histoire. D'ailleurs, c'est très tentant de se relancer dans un deuxième run. Qui l'eut cru quand j'ai lancé le jeu pour la première fois et que j'ai posté ça :
Posté par Driftwood
Six mois que le jeu est fini, repoussé whatmille fois pour raisons marketing uniquement, et vous pensez que les devs auraient pu prendre le temps de corriger au moins ce genre de bugs ?

http://tof.canardpc.com/view/87f76f5a-e33e-46ff-84fc-d3cda935d9c9.jpg

À peine le jeu lancé (tutorial), on tombe sur ça, et franchement, ça fait amateur... -_-'

Et le pire, c'est que le bug est arrivé à chaque fois que le perso prenait en main une arme à deux mains.

Je n'ai pas assez joué pour donner un avis sur le jeu en lui-même. Mais mes premières impressions sont très mitigées : le gameplay des missions est vraiment très maladroit et que les animations du héros donne l'impression de revenir 10 ans en arrière et je ne parle même pas de l'IA. Faut en vouloir pour avancer dans le jeu je pense.

Une fois passé outre les défauts esthétiques (et les bugs), il y a peut-être quelque chose d'intéressant à voir. Je m'y mets dans la semaine et je ponds un article dès que possible.

Ce qui est difficile à avaler, c'est que le jeu ne sorte pas sans le moindre bug alors qu'il a été repoussé maintes fois. Exemple d'un truc hallucinant : pendant une phase d'infiltration au début du jeu, si tu te fais repérer et que tu recharges la dernière sauvegarde, ça te vire tous les ennemis de la zone. o_O

Les dialogues ne sont pas inintéressants ceci dit. Pas mal d'infos à récolter, surtout si l'on fouille aussi les emails et les trucs du genre. Avec une grosse équipe derrière et un bon budget, ça aurait pu être mieux mis en valeur esthétiquement.
Comme quoi, le jeu mérite qu'on lui donne sa chance. :p
Commentaire du 08/06/2010 à 16:48:19 En réponse à Driftwood
En même temps les jeux avec budget de 100 millions de dollars peuvent eux aussi être remplis de bugs jusqu'à la moëlle... :p

(je parle de RDR certes excellent mais truffé de bugs lui aussi. Et l'excuse du "jeu sandbox prenant place dans un univers immense" ne tient pas forcément puisque Just Cause 2 - présenté comme "jeu de seconde zone" - en est pourtant quasiment exempt, lui ^^)
Commentaire du 08/06/2010 à 19:05:20 En réponse à 3333
Posté par 3333
(je parle de RDR certes excellent mais truffé de bugs lui aussi. Et l'excuse du "jeu sandbox prenant place dans un univers immense" ne tient pas forcément puisque Just Cause 2 - présenté comme "jeu de seconde zone" - en est pourtant quasiment exempt, lui ^^)
oui enfin en même temps tu n'as aucun bug bien méchant et ça ne parasite jamais le plaisir de RDR, et quand on voit le travail des dev sur la carte et le scénar, c'est sombrero bas pour moi :)

Sinon pour AP , le piratage des ordis avec les séries de chiffres qui défilent, moi ça me gave totalement.
Commentaire du 08/06/2010 à 19:06:47 En réponse à 3333
Posté par 3333
En même temps les jeux avec budget de 100 millions de dollars peuvent eux aussi être remplis de bugs jusqu'à la moëlle... :p

(je parle de RDR certes excellent mais truffé de bugs lui aussi. Et l'excuse du "jeu sandbox prenant place dans un univers immense" ne tient pas forcément puisque Just Cause 2 - présenté comme "jeu de seconde zone" - en est pourtant quasiment exempt, lui ^^)
Le budget aurait certainement pu améliorer d'autres choses que les bugs pour rendre le jeu plus attractif aux foules.
Commentaire du 08/06/2010 à 20:55:02
Je ne peux qu'adhérer à cette review (qui est excellente).

En effet, ayant acheté le jeu la semaine dernière et joué pour l'instant une petite dizaine d'heures dessus il s'avère que malgré la jouabilité bancale, les graphismes d'un autre âge et le nombreux autres bugs, je ne peux m'empêcher d'y revenir régulièrement en raison de l'histoire et du système de dialogue (en ce qui me concerne il y a également le fait que j'aime bien acheter du matériel et gérer l'inventaire et les stats... de vieux restes de Diablo).

A présent je me prends à rêver d'un Alpha Protocol correctement terminé... le jeu aurait été grandiose
Commentaire du 08/06/2010 à 21:56:37

...le gameplay des missions est vraiment très maladroit et que les animations du héros donne l'impression de revenir 10 ans en arrière et je ne parle même pas de l'IA. Faut en vouloir pour avancer dans le jeu je pense.
Beaucoup trop maladroit, et trop peu jouissif a mon gout.
J'ai réussi sans souci a faire Morrowind et Deux Ex qui sont des jeux ou les animations sont archaiques (je les ai fait bien apres leur sortie), mais la je peux pas, j'ai tenté le coup deux fois, et je ne peux vraiment pas, ils auraient peut etre du faire une vue interieure :p.

C'est d'autant plus dommage que le reste me fait de l'oeuil et que que votre test a beaucoup d'importance a mes yeux, bien plus que tout les sites soi disant spécialisé.

Mais je ne pense pas que je remettrai la galette a 70 euro ( XD) dans la console, meme je me dit que si vous écrivez ceci, c'est qu'il y a surement du bon, on verra... D'autant plus dommage que je l'ai attendu TREEEEES longtemps.
Commentaire du 08/06/2010 à 22:34:43 En réponse à Driftwood
Posté par Driftwood
Le budget aurait certainement pu améliorer d'autres choses que les bugs pour rendre le jeu plus attractif aux foules.
Tu parles beaucoup du budget, mais il était si faible que ça ? Parce que j'ai un doute. Sega à quand même du douiller pas mal vu les reports successifs. Et si c'est bien le cas, ils n'ont pas franchement fait d'efforts sur le prix (parce que Le Choc des Titans par exemple est pas terrible, mais vendu pas cher).
Commentaire du 09/06/2010 à 04:59:11 En réponse à cryoakira
C'est clairement pas un jeux à gros budget, d'ailleurs je crois que certains report sont liés à des problèmes de budgets, pas sûr à vérifier, et pour le prix… marché de niche donc peu de ventes, mais des "passionnés" donc près à mettre 70€.
Choc des titans, jeu surfant sur le film, donc grand public, prix bas sinon pas de ventes car c'est pas non plus une tuerie de film, réédition d'un vieux film.
Commentaire du 09/06/2010 à 10:01:43 En réponse à rekator
Non mais sans avoir un budget de fou furieux, je ne pense pas non plus que ce soit un petit truc, juste un projet "normal". Faut pas systématiquement juger le budget sur le résultat. Retrospectivement, Obsidian bénéficie systématiquement (KOTOR2, NWN2, le futur Fallout Vegas) de la technologie d'un autre studio. AP est leur premier titre developpé intégralement en interne et ils ne sont visiblement pas super compétent dans le domaine visuel. Il n'est pas toujours nécessaire de chercher une excuse dans les moyens.
Commentaire du 09/06/2010 à 10:17:52 En réponse à cryoakira
Pour NWN2 je crois pas que cela soit le même moteur que NWN…Ni même le même visuel.;)
Commentaire du 09/06/2010 à 10:34:14 En réponse à rekator
L'Electron Engine est la version customisée par Obsidian de l'Aurora Engine de Bioware, donc ça ne sort pas de nul part non plus ^^
Commentaire du 09/06/2010 à 11:20:12 En réponse à cryoakira
Fortement customisée car l'Aurora ne peut afficher NWN2…;)
Commentaire du 09/06/2010 à 13:10:04 En réponse à rekator
Oui, m'enfin, si tu pars par là, la version Gears 1 de l'UE est incapable d'afficher ce que tu verra dans Gears 3. Et puis franchement, NWN2 n'était pas spécialement impressioant : un rendu moyen, une optimisation discutable... La confirmation qu'Obsidian manque de maitrise technique.
Commentaire du 21/07/2011 à 21:43:26
Je viens enfin de le commencer(il y a 3 jours)et c'est un put*** de bon jeu!!Des défauts oui il y en a,mais principalement technique,pour moi c'est acceptable.Et les qualités il y en a aussi mais intrinsèque cette fois!!le système de dialogue est vraiment bien gaulé et le scénario tiens la route.
Et merci au test de Drift qui a finit de me convaincre d'essayer ce jeu(avec un peu de retard^^).
Commentaire du 21/07/2011 à 22:02:33 En réponse à virtuahunter
Tout à fait d'accord avec toi, il gagne à être connu!
Il y a vraiment beaucoup de variations et d'embranchements possibles, ce qui lui donne une bonne replay-value.
Les seuls problèmes gênants sont d'une part l'IA et d'autre part le système de combat irréaliste, les armes ne touchent pas tes ennemis même au corps-à-corps (genre le fusil à pompe, sauf peut être en boostant la jauge à fond mais encore...) et à côté tu as le pistolet qui est juste surpuissant par rapport aux autres.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • face2locust
    face2locust @icebreaker59: J'ai voulu regarder un peu j'ai tout arrêter quand le gars a dit que ça ressembler à de la 360...je sais pas comment tu fais pour supporter ce genre de stream. (il y a 13 minutes)
  • icebreaker59
    icebreaker59 Et la suite semble sur la même ligné pour le moment ... Déçu je suis :( (il y a 1 Heure)
  • icebreaker59
    icebreaker59 Je regarde le stream de Benzaie sur Dead Rising 4 surement l'un des pires prologues de l'histoire du jeu vidéo ^^ (il y a 1 Heure)
  • BlimBlim
    BlimBlim Nous sommes live sur The Last Guardian, rejoignez nous [url] (il y a 3 Heures)
  • Musimon
    Musimon @JebOne: Jean-pierre, hé oui! Et qui aurait connu la fabuleuse histoire de Qincampoix, et mes premières leçons de biologie, Prof Burp [url] (il y a 14 Heures)
  • JebOne
    JebOne @Miguel: et un Miguel on the rocks ! ^^ (il y a 14 Heures)
  • Miguel
    Miguel 14° au bureau, clim réversible qui gèle :s (il y a 15 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer