GSY REVIEW | X360, PS3, PC Jeudi 9 septembre 2010 | 23:42

Gamersyde Review : R.U.S.E.

Gamersyde Review : R.U.S.E.

Ubisoft et Eugen system ont gardé le silence radio pour mieux nous surprendre avec l’arrivée sur le front de leur prochain jeu de stratégie en temps réel R.U.S.E. Le jeu débarquant aujourd’hui même, nous allons tenter de contre-attaquer avec cette review. Ceci afin de vous démontrer que le développeur français en connaît un rayon sur l’art de la guerre, et pourrait bien percer le marché de la console de salon avec un titre audacieux. Prêts ? Feu à volonté !



Nous sommes en 1943, l’ère de la guerre moderne vient tout juste de faire ses premiers pas sur les champs de bataille. Il faut désormais avoir un coup d’avance sur votre adversaire si vous voulez remporter la victoire. 10 ruses fondamentales visant à déstabiliser l’ennemi se déverrouilleront au fur et à mesure du mode campagne. Ces ruses sont l’un des points fort du jeu, car bien utilisées elles peuvent totalement renverser le déroulement d’une partie. Certaines vous permettront de visualiser en temps réel les ordres des unités adverses dans une zone déterminée, ou encore de dissimuler les vôtres grâce au silence radio. D’autres au contraire créeront des leurres pour envoyer vos ennemis sur de fausses pistes, ou démoraliseront les troupes adverses à l’aide de propagande. Des tactiques relativement réalistes, qui accentuent l’immersion du joueur dans le conflit. Un gameplay d’autant plus original que le brouillard de guerre n’existe pas. En effet, grâce aux services de renseignement, vous pouvez voir la plupart des mouvements ennemies dès le début des hostilités, mais sans pour autant voir avec précision ce qu’il produit.

Point de vue scénario, vous incarnez le général Sheridan de l’armée américaine et vivrez avec lui les grandes campagnes de la seconde guerre mondiale : Afrique, Italie, Normandie, Hollande, Belgique, et bien sûr, Allemagne sont au programme des 23 missions de ce mode. Pour nous tenir en haleine jusqu’au bout et installer un certain suspense, on apprendra rapidement qu’un informateur mystère sera la cause de bien des pertes du côté allié…



Maintenant que nous avons établi le briefing, nous allons pouvoir décrire les éléments du gameplay ainsi que l’aspect technique de votre table de commandement. Le moteur Izoom a la particularité de pouvoir vous montrer une vue d’ensemble de la zone d’opération si vous dézoomer au maximum. L’occasion d’observer la salle de commandement qui vous entoure et d’entendre le fond sonore de celle-ci. Dans cette vue, toutes les unités sont symbolisées par des jetons, grands pour les troupes lourdes, petits pour l’infanterie, et des petits triangles représentent l’aviation. Si vous zoomez sur une zone précise, vous vous retrouvez sur le champ de bataille, avec une vision bien plus précise de vos unités. Un gameplay original qui peut surprendre au début mais qui devient vite appréciable. En zoomant au maximum, vous pouvez être au plus proche de votre compagnie, mais ne vous attendez pas à voir pour autant beaucoup de détails dans les différentes animations. Vous apprendrez rapidement qu’il faut obligatoirement utiliser le point fort de vos unités si vous voulez survivre aux assauts.



En plus des ruses, vous pourrez également surprendre l’ennemi en préparant des embuscades avec de l’infanterie légère dans les bois où les villes, vous octroyant l’avantage de l’attaque surprise. Un indicateur vous averti de l’efficacité de chacune de vos attaques quand vous donnez vos ordres, un moyen simple de vous assurer de la puissance de vos actions offensives. Le nerf de la guerre reste bien évidemment l’argent, pour cela vous trouverez ici et là des dépôts de ressources vous permettant de financer vos nombreuses dépenses. Le quartier général vous permettra, si le haut commandement l’autorise, de construire différents bâtiments le long des routes, afin de recruter des troupes supplémentaires.



Nous allons maintenant passer en revue les 4 modes de jeux. En plus de la campagne solo, vous trouverez le mode bataille et opération, permettant de jouer certaines maps en coopération. Ces trois modes vous permettent de cumuler un score propre à votre profil de jeu. Ce score vous permet d’augmenter de niveau à chaque palier atteint. La réalisation des objectifs fixés dans le mode campagne suffit d'ailleurs à augmenter ce score.

Dans les autres modes c’est différent, et c’est là encore que le titre d’Eugen system se démarque de la concurrence. Car c’est le score et uniquement le score qui déterminera votre victoire sur le champ de bataille, et non des objectifs prédéfinis. Ainsi nul besoin d’absolument chercher à détruire le QG ennemi, surtout s’il est particulièrement bien défendu. Vous pouvez tirer votre épingle du jeu en procédant autrement, même si le joueur en face de vous possède des forces qui vous sont supérieures en nombre, à vous de savoir comment gagner un maximum de point pour redresser la barre. En fonction du prestige de votre victoire, vous obtiendrez un statut plus ou moins honorifique : victoire mineure, majeure ou totale. Le mode bataille est de l’escarmouche classique, vous pouvez choisir entre les six nations proposées ; français, anglais, américain pour les alliés, italiens, allemands et russes pour l’axe.



Le mode opération, quant à lui, propose des scénarios plus restrictifs, avec un nombre prédéfinis de ruse et de type d’unités, mais où l’IA agit comme en escarmouche. Si ce système de ‘leveling’ n’est là que pour la gloire et quelques succès/trophées en mode solo, il en va autrement en multijoueur. Dans ce mode, vos points vous permettent de gravir les échelons à travers 7 ligues, allant de recrue à élite. Votre classement dépend alors de vos victoires et du temps passé sur le jeu une fois la 3ème ligue atteinte. En dessous, vous en êtes encore à faire vos classes et vous ne risquez donc pas de perdre votre rang.

Verdict


Nous avons avec R.U.S.E un STR bourré de bonnes idées, qui viennent donner un coup de neuf au genre, sans pour autant perdre en réalisme et en immersion. Certes, il traite encore une fois du thème récurent de la seconde guerre mondiale, mais le gameplay et ses mécaniques sont suffisamment poussés pour se prendre au jeu, tout en restant simple d’utilisation. Le système de ruse permet d’établir de véritables stratégies militaires, grâce notamment à l’association de certaines d’entre elles. Ainsi, les plus stratèges d’entre vous pourront établir de véritables pièges qui ne laisseront aucune chance à l’ennemi. Si on ajoute à ça son système de victoire par points, et non par objectifs prédéfinis, comme dans la plupart des jeux du marché, R.U.S.E. a tout le potentiel nécessaire pour se faire une bonne place parmi les références du genre.

10 premières minutes
10 premières minutes 2ème partie
bâtiments et embuscades
Afrique et debriefing

Tous les commentaires

Commentaire du 10/09/2010 à 01:03:35
Dans le verdict:
"suffisamment poussés pour Ce prendre au jeu"
Commentaire du 10/09/2010 à 01:45:00
Je l'ai depuis hier et franchement ça fait de bien un peu de fraicheur dans ce genre usé. Puis le online est juste une tuerie, super bien pensé et conforme a ce qu'on peu attendre d'un bon multi !
Le système d'xp, de level, s'incruste dans tout les genres en multi et ça apporte vraiment un plus, le système de ligue c'est la cerise sur le gateau.
Commentaire du 10/09/2010 à 10:47:18
C'est pas du tout mon genre de jeu mais la Review donne envie de jeter un oeil à la démo au moins :).
Commentaire du 10/09/2010 à 12:40:08
C'est le genre de jeu qui pourrait m'intéresser. J'aime beaucoup le concept des ruses, de la stratégie mise en avant. Ca doit changer de Age of Empire. Je suis pas trop axé sur ce type de jeu, mais là ça me semble plus approfondi comme gameplay, moins "bourrin" que Age ou Starcraft 1, non ?

Mais bon je ne pense pas avoir le temps à me mettre à ce genre de jeu. Pour faire bien il faut jouer en multi, avec les mêmes personnes pour s'entendre sur la stratégie. Et là reviens l'éternel problème de trouver des créneaux horaires communs fiables...
Commentaire du 10/09/2010 à 13:41:39
Ce jeux est super sympa, si vous aimez un peu la stratégie foncez il vaut vraiment le coup !!!

Le multi est vraiment pas mal aussi, le seul petit regret que j'ai c'est que les partie sont limité dans le temps (30min) ce qui oblige le joueur a tout faire dans le speed et limite à rusher pour pouvoir marqué quelques point avant la fin du temps.

A part ce petit "détails" le jeux est vraiment bien :)
Commentaire du 10/09/2010 à 14:25:13
@ViNs: tu parles en multi ou en solo ? Parce que je me souviens d'un écran de sélection multi ou tu pouvais choisir justement la durée de la partie de 5 min a 60 min je crois.
Commentaire du 10/09/2010 à 17:40:02
je me tate à le prendre car j'ai bien aimé la Demo, après le tout est de savoir ,est ce que je vais accrocher longtemps et surtout vais-je avoir le temps ?
Commentaire du 11/09/2010 à 00:24:48
@Onirik: Je parle du multi mais en partie classé :)
Âpres pour les autres partie je sais pas j'ai pas regardé, je regarderais ca tien ^^
D'ailleurs si des personnes veulent faire des 1VS1 ou 2VS2 hésité pas a me aire signe ;)
Commentaire du 12/09/2010 à 00:27:02
J'ai vraiment envie de le prendre cependant je vais attendre quelques retour de plus car j'ai peur que mon petit cerveaux ne suive pas. Je me souviens de mes parties de Starcraft ou Warcraft en multi ... Qu'est ce que j'ai mangé. En fait j'ai un peu peur que le niveau soit trop élevé en multi et que je sois obligé de me transformer en poulpe vivant et apprendre tout les raccourci clavier pour faire une simple partie.

Jouer à RUSE de façon occasionnel cela vaut il le coup d'après vous ?
Commentaire du 14/09/2010 à 03:22:09
J'ai vraiment adoré la démo. Quelqu'un sait quelles voix sont contenues dans la version UK ?

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • cryoakira
    cryoakira @Dazman: Même problème. Patreon ne reconnait pas nouvelle CB alors que je peux déjà faire mes achats en France avec. :/ (il y a 2 Heures)
  • MadPchhit
    MadPchhit @Sopikey: y a Sony derrière. pas convaincu qu'il cherche des investisseurs encore. et il faisait pareil chez Konami. (il y a 9 Heures)
  • Alx
    Alx @Sopikey: c'est risqué pour un studio fauché de jouer la carte "on embauche des superstars" pour faire venir les investisseurs, quand même. (il y a 10 Heures)
  • Sopikey
    Sopikey Kojima Prod a besoin d'argent pour financer le titre. C'est comme ça que Kojima parvient à attirer des investisseurs tout en restant indépendant. GG. (il y a 11 Heures)
  • Dazman
    Dazman @Bertha: ma carte n'a pas changé et j'ai encore fais des achats avec. Faudrai me dire les admins si vous avez reçu mon paiement. (il y a 11 Heures)
  • Miguel
    Miguel @GhostDamon: :O (il y a 12 Heures)
  • GhostDamon
    GhostDamon Nico Rosberg arrête sa carrière. (il y a 12 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 5 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer