GSY REVIEW | PC Jeudi 2 avril 2015 | 19:09

Gamersyde Review : Tormentum

Gamersyde Review : Tormentum

Parfois il nous arrive de recevoir un jeu sans même connaître l’existence de celui-ci, ce fut le cas pour Tormentum. Ce point & click entièrement financé par la plate-forme de crowdfunding Indiegogo et passé sous notre radar et nous remercions le studio Ohnooo d’avoir comblé cette lacune. Ce titre au gameplay classique en 2D qui rappelle l’âge d’or du genre et à la direction artistique peu commune laisse tout d’abord une première impression mitigée. Cependant, il ne faut jamais se fier aux apparences, comme nous allons vous le démontrer dans cette review illustrée de nos habituelles vidéos.




Pieds et points liés

N’étant personnellement plus trop attaché au point & click en général (après en avoir dévoré des dizaines de milliers à une époque), la peur de voir poindre l’ennui dans ce retour vers le passé était belle et bien présente au premier lancement du jeu. Deuxième obstacle et non des moindres, la question de la difficulté des énigmes dans un genre capable de bloquer le joueur des jours/semaines autrefois. La patience est-elle encore une vertu suffisamment ancrée dans nos habitudes aujourd'hui ? Pour ajouter à ce sentiment de perdition, la direction artistique pour le moins étrange, avec ses formes bizarres et ses couleurs mélancoliques, s'avère aussi intriguante que perturbante au départ. Néanmoins, l’ambiance dégagée et les questions que l’on se pose rapidement après les premières minutes de jeu commencent à éveiller l’intérêt. Le scénario est donc aussi mystérieux que le décor dans lequel nous sommes plongés, et tout cela s’embrume encore un peu plus au fur et à mesure de la progression.



In the flèche

Les mécaniques on ne peut plus classiques permettent de trouver ses repères en deux cliques, surtout qu’ici il n’y a que l’interaction avec le décor et les objets qui sont à la base du gameplay. Malgré tout, nous sommes parvenus à tourner en rond et butter sur certains puzzles parfois assez tordus. Comme vous pouvez le constater dans les vidéos, des flèches sur lesquelles il faut cliquer pour progresser indiquent les différentes zones accessibles. Malheureusement, la couleur blanchâtre de celles-ci se confond parfois avec le reste du décor, et l'on peut ainsi facilement passer à côté d’une salle ou d’un endroit capital pour avancer dans l’aventure. Des indices sont également disséminés un peu partout afin de vous prêter assistance sur les énigmes, mais là encore, certains indices ont plus tendance à brouiller les pistes qu'à vous apporter une aide réelle. Malgré ces quelques défauts, le plaisir de faire travailler sa matière grise pour en apprendre plus sur cette histoire hors du commun prédomine tout le long du jeu.



Tu pointes ou tu cliques !?

À première vue, le jeu apparaît comme un point & click des plus banals, mais un autre genre bien en vogue ces derniers temps vient ajouter une pointe d’originalité à la formule, le click & play. N’imaginez pas pour autant devoir faire la cuisine ou exécuter des tâches du quotidien, ici c’est le système de choix qui reprend un peu les codes du genre. Des décisions devront êtes prises, avec des conséquences déterminantes sur le dénouement de l’aventure. Malheureusement, certaines sont parfois mal expliquées , ce qui amène le joueur à prendre un chemin qu'il ne souhaite pas forcément à la base. Sans compter que le jeu sauvegarde automatiquement, ce qui fait qu'il est totalement impossible de faire machine arrière. Une façon comme une autre d'obliger le joueur à assumer ses choix. Heureusement, il est aussi rapide que plaisant de refaire l’aventure pour découvrir les conséquences des autres décisions proposées. Il existe ainsi deux fins majeures ponctuées d’une multitude d’images en fonction de vos décisions. Nul doute qu'à la manière des jeux Quantic Dreams (pour ne citer qu'eux), vous trouverez là une bonne excuse de remettre le couvert au moins une seconde fois. Le dénouement est d’ailleurs saisissant, imprévisible et éclaire d’un seul coup d’un seul toutes les zones d’ombres de l'histoire.



Verdict


Sous ses apparences de point & click traditionnel se cache un jeu plus profond qu’il n’y paraît. Sa direction artistique, son ambiance sonore et visuelle parviennent à captiver le joueur le plus sceptique. Les questions scénaristiques submergent l’esprit et la progression devient un vrai plaisir, ce malgré les quelques défauts de mécaniques que nous avons soulevés. Cerise sur le gâteau, la fin est pour une fois à la hauteur de nos attentes et promet un dénouement aussi imprévisible que passionnant. En comptant les quelques imperfections du jeu et de votre cerveau, qui ralentiront un peu votre progression, vous pouvez compter pour une durée de vie de 6h pour une première partie, le temps global de jeu pouvant aisément monter à 8/10h si vous souhaitez absolument tout connaître de l’intrigue.
Les plus


+ Ambiance plaisante, similaire à celle de Machinarium
+ Direction artistique hors du commun
+ Dénouement du jeu passionnant, agrémenté par une superbe musique d’ambiance.


Les moins


- Système d’indices qui met parfois plus de bâtons dans les roues qu’autre chose.
- Choix parfois peu explicites qui amènent dans une direction non choisie.
- Quelques flèches de direction qui se confondent dans l’environnement lui-même.

1st part
2nd part

Tous les commentaires

Commentaire du 02/04/2015 à 19:28:57
Hey, pour une fois ça manque de screens pour une review, spécialement pour ce jeu ! Voir du Giger revival, ça force le respect ! Même, si niveau difficulté, je trouve qu'il se pose là !
Commentaire du 02/04/2015 à 19:50:27 En réponse à Orfeo
Voilà qui est corrigé. ^^
Commentaire du 03/04/2015 à 15:05:18
Le design est pas mal. Ca me rappelle les I have no mouth and I must Scream & co. Si l'histoire est aussi bonne que ça, je me laisserai tenter à l'occasion.
Commentaire du 03/04/2015 à 15:34:31
Il est aussi sous mac et une démo est disponible via steam. ;)

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Alx
    Alx @GTB: oui c'est le fond de l'article, je reprenais juste les stats d'intro. D'ailleurs en toute rigueur, il faudrait dire "de 8 à 15% des français pensent que le JV est moins culturel que la chasse" (il y a 4 Heures)
  • GTB
    GTB et il est vrai d'un certain manque de maturité parfois. Bon et en plus on a aucune donnée sur le protocole d'étude. (il y a 4 Heures)
  • GTB
    GTB @Driftwood: Deux même! @Alx> Ce résultat est une combi de plusieurs choses: méconnaissance du media en lui-même, de son offre, des métiers, l'image publique, de ce que chacun met derrière "culture"... (il y a 4 Heures)
  • rekator
    rekator @Alx: Et Duck Hunt c'est plus culturel ou moins? ^^ (il y a 5 Heures)
  • GhostDamon
    GhostDamon Sur mon PC du boulot, j'ai beaucoup de problème de crash de google chrome sur Gamersyde. Il y 'a eu du changement ??? (il y a 5 Heures)
  • GhostDamon
    GhostDamon @Driftwood: Le pire c'est la presse a 58%. Qu'un ramassis de conneries les trois quarts du temps. ^^ (il y a 6 Heures)
  • Driftwood
    Driftwood @Alx: il n'y a rien de plus culturel que de tuer une perdrix ! (il y a 7 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer