GAMERSYDE | X360, PS3, PC Samedi 27 août 2011 | 11:20

GC : Aperçu line-up SEGA

GC : Aperçu line-up SEGA

Nous poursuivons notre série d'articles sur les jeux présentés à la Gamescom avec un panel de jeux tirés du line-up de SEGA. Le temps nous ayant malheureusement manqué pour aller saluer Sonic Generations, nous nous sommes concentrés sur des titres aussi variés que Aliens: Colonial Marines, Binary Domain, Renegade Ops ou encore le mode multijoueur d'Anarchy Reigns. Rien de forcément très nouveau pour ceux qui dévorent l'actualité à pleines dents, mais c'est tout de même l'occasion de vous faire part de notre avis impartial sur leur potentiel.



Renégats et anarchistes au rendez-vous

Jeu XBLA/PSN prévu pour le mois de septembre, Renegade Ops utilise le somptueux moteur de Just Cause 2 dans un shoot 'em up sur roues jouable jusqu'à quatre en coopération. Assez logiquement donc, le jeu affiche des graphismes très agréables et plutôt détaillés et son framerate est aussi solide qu'un serpent japonais. Le gameplay se veut très accessible, avec la possibilité de tirer à 360 degrés à l'aide du stick droit, une touche de boost pour rattraper son retard sur ses petits camarades, et une arme secondaire spéciale qui dépend du véhicule choisi au départ.

Assez proche du Gatling Gears d'EA, le jeu d'Avalanche Studios se veut tout de même plus nerveux, véhicules à quatre roues oblige, et il arrivera donc qu'on soit forcé de se lancer à la poursuite de sa cible, comme lors de l'attaque du train qui concluait le niveau que nous avons pu essayer sur place. Si notre essai s'est révélé somme toute assez court, il nous a cependant permis de découvrir un jeu sympathique, qui, s'il ne devrait en aucun cas révolutionner le genre, pourrait bien faire mouche auprès des amateurs de shoot à plusieurs.



Plus court encore, notre premier contact avec le mode multijoueur d'Anarchy Reigns nous a laissé plutôt dubitatifs. Après les excellents Bayonetta et Vanquish, difficile en effet de comprendre où Platinum Games espère aller avec ce descendant de Powerstone. Graphiquement déjà, l'arène proposée était très en deçà de toutes les autres productions du studio. Pire, avec ses couleurs ternes et verdâtres, on peut même dire qu'Anarchy Reigns faisait office de très mauvais élève, et avec un visuel tout juste passable malgré une zone de jeu réduite, on peut raisonnablement s'inquiéter quant au reste du jeu. Gageons que Platinum Games saura nous surprendre agréablement, mais pour une démo de salon, voilà qui une bien étrange façon de mettre son prochain bébé en valeur.

Reste le gameplay, dont je dois dire qu'il a eu du mal à me passionner. Jouable jusqu'à huit joueurs maximum, la session se limitait à quatre mais les parties n'en étaient pas moins assez brouillonnes. Si les coups sortent plutôt bien et si les divers bonus aléatoires permettent de lancer des attaques aux effets destructeurs, la caméra n'est pas toujours idéalement placée et on s'amuse finalement assez moyennement à marteler les boutons de la manette. On imagine qu'avec un peu plus de pratique, le jeu révèle sans doute plus de potentiel, mais en attendant d'en voir plus, le mode multijoueur d'Anarchy Reigns ne nous a pas laissé un souvenir impérissable.


D'un côté, un bon petit jeu XBLA sans prétentions, bourrin mais fun, de l'autre, un titre que l'on a encore bien de mal à cerner et dont on espère que le mode solo saura se montrer plus convaincant. Avalanche Studios semble donc bien parti pour nous livrer un titre efficace à défaut d'être original, tandis que Platinum Games a encore beaucoup à faire pour nous prouver qu'Anarchy Reigns est fait du même bois que leurs deux précédentes réussites, Bayonetta et Vanquish. Affaire à suivre...





Langage binaire

Quand l'équipe en charge de la série Yakuza se décide à développer un jeu en pensant aussi au public occidental, cela donne Binary Domain, un jeu de tir à la troisième personne futuriste, mais pas que. En effet, pour ne pas s'aliéner une bonne partie de leurs fans japonais, leur nouveau jeu s'applique à proposer un univers riche et surtout une narration soignée. D'où l'importance de créer des personnages complexes et de développer tout un système relationnel entre eux. Dans Binary Domain, tout ce que le joueur fait ou dit est jugé par ses coéquipiers, ce qui change drastiquement leur comportement à son égard. Dans la pratique, cela peut tout simplement se traduire par le refus d’exécuter un ordre sur le champ de bataille, ou encore le lapse de temps plus ou moins long qu'ils mettront à venir aider le joueur quand il est en danger.

Vous l'avez compris, Binary Domain comprendra donc un aspect tactique puisqu'il sera possible de diriger son équipe sur le terrain en lui donnant divers ordres. Des ordres que l'on pourra d'ailleurs aussi donner vocalement, à l'aide d'un micro ; plus original, figurez-vous que les développeurs n'ont pas limité cette fonction de reconnaissance vocale à la gestion de ses coéquipiers. En effet, il sera également possible de "converser" avec les autres personnages de façon plus naturelle. Exemple pendant la démonstration : le joueur appelle le personnage féminin de l'équipe qui lui demande ce qu'il veut ; il lui déclare alors sa flamme en lançant un émouvant "I love you", ce à quoi elle rétorque que le moment est bien malvenu pour ce genre de déclaration. Amusant, même si on voit assez vite la limite d'un tel procédé. On doute que cela puisse vraiment apporter quelque chose aux mécaniques de gameplay, mais voilà qui aura peut-être le mérite de détendre l'atmosphère entre deux joutes. On nous a tout de même annoncé plus de 70 combinaisons de mots possibles pour ces interactions d'un autre genre.



Ceci mis à part, le jeu se déroule comme tout bon TPS, avec mise à couvert, visée à l'épaule et tout la panoplie habituelle de glissades et roulades. La localisation des dégâts sur les robots ennemis est assez poussée, puisque vous pourrez les démembrer, action qui n'aura pas forcément pour effet de les arrêter, l'IA étant capable de ramasser son arme avec son autre bras, ou de ramper jusqu'à vous comme un Terminator en manque de câlins. De ce point de vue, le jeu semble se montrer efficace, avec une maniabilité assez précise, pour autant que nous ayons pu en juger sans y jouer. Là où par contre, le titre de Toshihiro Nagoshi a encore besoin d'un bonne couche de polish, c'est sur sa réalisation. Bien sûr, la version présentée n'était pas finalisée (le jeu n'étant pas attendu avant le mois de février 2012 partout dans le monde), mais il restait encore de nombreux soucis de framerate et d'aliasing, sans parler des quelques errements de l'IA alliée qu'on espère voir corrigés d'ici la sortie. Visuellement, le jeu propose un ensemble relativement modeste, mais le design des robots m'est apparu comme plutôt réussi, ce qui est moins le cas des environnements présentés (le Tokyo du futur), encore très génériques.


Avec un bon travail d'optimisation de son moteur et un framerate stable, Binary Domain est typiquement le genre de jeu auquel on pourrait pardonner un visuel un peu moyen. Du moins, si les promesses faites sur le système relationnel et les conséquences qu'il aura sur l'histoire sont tenues. La série Yakuza étant connue pour la qualité de sa narration et de ses personnages, nul doute que le nouveau jeu de Toshihiro Nagoshi part avec un avantage de ce côté. Reste à savoir s'il pourra aussi s'appuyer sur des mécaniques de gameplay bien huilées.





À la mode Ripley

Même si la plupart des précédents jeux mettant en scène l'effrayante créature d'Alien ont su procurer de bonnes sensations (on pense par exemple à Alien Trilogy sur PS1 ou Alien vs Predator – l'original ou même sa version 2010), jamais le fan invétéré de la série cinématographique n'avait vraiment été satisfait par ses adaptations vidéo-ludiques. La tâche est donc rude pour Gearbox qui prépare depuis quelque temps maintenant Aliens Colonial Marines. D'emblée, on essaie de nous rassurer sur le respect de l’œuvre originale en nous annonçant que Ridley Scott supervise le scénario du jeu et que Syd Mead (qui s'était chargé du design de l'intérieur du Sulaco d'Aliens) fait aussi partie de l'aventure. L'histoire fait suite à celle du troisième film alors qu'une équipe a été envoyée sur le Sulaco pour retrouver la trace de Ripley.

Tout commence donc par l'inévitable crash et le réveil un peu rude du héros. Rude comme son caractère si l'on en croit le doigt d'honneur qu'il brandit au coéquipier venu l'aider à se lever lorsqu'il lui demande combien de doigts il voit... La suite est on ne peut plus classique, le radar s'affole, les bips inquiétants retentissent de plus en plus vite tandis que les malheureux marines sont happés par les aliens qui traînent déjà dans les conduits d'aération. Les couloirs sont sombres, l'ambiance bien rendue, même si les scripts s'enchaînent sans doute un peu trop, scène d'introduction oblige. Après une lutte sans merci pour échapper aux prédateurs impitoyables, le joueur se retrouve face à face avec un xénomorphe gigantesque qui ne laisse pas d'autre choix que de prendre la poudre d'escampette. Quelques foulées plus tard, le hangar dans lequel le héros a pu se réfugier avec d'autres marines est envahit par la vermine et leur petit copain l'alienzilla et il est déjà l'heure de mettre fin à cette courte mise en bouche.




S'il est encore trop tôt pour crier victoire (chose vaine dans l'espace de toute façon puisque personne n'entend jamais rien), ce qu'il nous a été donné de voir d'Aliens Colonial Marines augure d'un bon travail. Le moteur graphique, s'il n'est pas foncièrement impressionnant, reste de bonne facture et la version PC présentée s'en sortait donc avec tous les honneurs visuellement. Le gameplay s'annonce, lui, plutôt classique, dans la veine des autres FPS du marché. Tout juste pourrait-on peut-être regretter le fait qu'on ne puisse pas afficher le radar tout en gardant son arme en joue. Un choix qui rappelle Doom 3, ce qui n'est pas forcément une bonne chose... Pour le reste, nous sommes comme vous, on attend la suite et notre prochain rendez-vous avec le jeu avec impatience !

Tous les commentaires

Commentaire du 27/08/2011 à 11:47:53
Effectivement, ça fait peur pour Anarchy Reigns... on verra bien :/

Le coup du micro dans Binary Domain est une idée assez rigolote, j'étais sceptique mais là ma curiosité est aiguisée ^^

Chouette aperçu en tout cas, merci :)
Commentaire du 27/08/2011 à 17:53:39
Il n'y a que Binary Domain qui me botte bien,cette aspect tactique en plus des phases de shoot qui m'avait paru aussi bien pêchu me dit qu'il faut que je le surveille.

Par contre dur constat après avoir lu les aperçus des grosses pointures occidental comme Bethesda,Ea et Ubi.Encore un éditeur Jap qui ne laisse aucun rêve transparaitre certains titres ont l'air juste bon on es loin d'un Prey2,Rage,Bf3,Rayman and co.
Commentaire du 28/08/2011 à 22:11:26 En réponse à face2locust
Posté par face2locust
Par contre dur constat après avoir lu les aperçus des grosses pointures occidental comme Bethesda,Ea et Ubi.Encore un éditeur Jap qui ne laisse aucun rêve transparaitre certains titres ont l'air juste bon on es loin d'un Prey2,Rage,Bf3,Rayman and co.
Il manque quand même Sonic Generation aussi hein^^et moi il me fait rêver!

Sinon confirmation du potentiel de Binary domain,que j'attends de plus en plus!!!Mechas+Tôkyô+Toshihiro Nagoshi+pleins d'autres trucs=attente au maximum!!!!
Commentaire du 30/08/2011 à 23:05:50
SEGA ne s'en sort pas si mal entre Renegate Ops qui m'a convaincu depuis un moment, Binary Domain qui pourrait être sympa, Sonic Generation qui annonce un vrai putain de retour de Sonic et avec Platium sous le coude (même si leur dernier ne m'inspire pas des masses).

Quoi de neuf ?
  • Aure04
    Aure04 @cryoakira: Je l'ai fait qu'à la sortie de la 360 - je ne sais plus pourquoi - et j'avais pas tellement accroché. (il y a 33 minutes)
  • cryoakira
    cryoakira @Aure04: rho, arrêtez, le premier Sand of Time était génial. (il y a 36 minutes)
  • Aure04
    Aure04 @Kilmo: Moi aussi, en dehors de l'épisode Cell Shadé c'était pas la joie (il y a 1 Heure)
  • Kilmo
    Kilmo Je suis content de revoir un Pop en 2D car j'ai détesté les épisodes 3D ! (il y a 1 Heure)
  • eskyves
    eskyves @icebreaker59: fin de nda sur watchdogs (il y a 1 Heure)
  • icebreaker59
    icebreaker59 @CraCra: Y a quoi ? (il y a 2 Heures)
  • CraCra
    CraCra j-28min ^^ (il y a 2 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Lords of Shadow 2 en review en ce matin pluvieux. (il y a 8 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Notre review de Left Behind est maintenant agrémentée de 4 (courtes) vidéos. (il y a 9 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Après les vidéos, la preview de TitanFall. (il y a 9 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Une vidéo PC de la bêta de TitanFall est en ligne ! Footage X1 en approche également. (il y a 9 Semaines)
  • BlimBlim
    BlimBlim A venir demain, vidéos PS4 de Knack, AC4, COD Ghost, Lego Marvel et la démo de Fifa 14. (il y a > 3 Mois)
  • Game2k
    Game2k La conférence de Sony Computer Entertainment Japan sera en direct sur Gamersyde lundi 9 à 8 heures. (il y a > 3 Mois)
  • BlimBlim
    BlimBlim Nos nouveaux serveurs de téléchargement sont en place. 2 en Europe, 1 au Canada. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer