GSY PREVIEW | PC, PS4, Xbox One Lundi 6 octobre 2014 | 18:00

GSY preview : Assassin's Creed Unity

GSY preview : Assassin's Creed Unity

Ubisoft nous a donné rendez-vous au musée de l'Armée à Paris afin de jouer plusieurs heures à Assassin's Creed Unity. C’est dans une salle majestueuse, très ressemblante à ce que peut proposer le jeu, que nous avons pris place devant l'une des Xbox One installées pour l'occasion. Le lieu insolite où nous nous trouvions rendait l’immersion quasi-totale, car même en quittant l’écran des yeux, nous restions immergé dans un décor particulièrement historique. De quoi pleinement découvrir ce nouvel opus de la saga des assassins, qui franchit un nouveau cap dans son évolution, grâce notamment à une refonte en profondeur de son gameplay. En plus de notre habituel compte rendu, nous vous proposons une interview du directeur créatif, Alexandre Amancio, agrémentée de quelques séquences de gameplay inédites.




Avant de nous emparer du pad X1 pour arpenter les rues de Paris en 1789, une armée de développeurs d’une dizaine de personnes s'est présentée un à un et le commandant de ce peloton, Alexandre Amancio, nous en appris un peu plus sur cet ambitieux projet. Notre belle capitale française s'est donc vue modélisée à l'échelle 1:1, rendant la map de jeu plus grande que jamais. Autre nouveauté, l’affichage de la carte est désormais en 3D, même si celle-ci reste assez sommaire. La trame principale va s’articuler autour d’enquêtes sur de mystérieux meurtres, que notre héros Arno va devoir élucider avec le soutien de votre matière grise à vous. En effet, fini l’assistanat et le guidage automatique, c’est à vous de résoudre la plupart des énigmes et de choisir les façons de procéder pour arriver à un même résultat. Enfin, dernière grande nouveauté dans l'ère du temps, une application mobile vous permet de gérer votre confrérie d’assassins quand vous n’êtes pas à la maison devant votre console.

Pari risqué

Bonne nouvelle, le temps des combats à un contre douze sans la moindre goutte de sueur est désormais révolu ; en effet, si vous survivez à un groupe de trois adversaires, vous pourrez déjà vous estimer heureux. Nous avons bien essayé de maîtriser ce nouveau système de combat, à l’aide de roulades bien placées ou de quelques perks prévues pour, mais rien à faire. Si un ennemi trouve une faille (ce qui arrive régulièrement), il vous empale sans crier gare. Il faudra donc probablement de nombreuses heures de jeu pour débloquer un maximum de capacités vous permettant d’avoir l’ascendant sur vos ennemis au corps à corps, du moins si vous choisissez cette voie là. Pour ceux qui adopteront le credo de la furtivité, les grenades fumigènes seront leur meilleur allié afin de fuir une situation délicate et de planifier un nouvel assaut une fois le calme revenu. Contrairement aux épisodes précédents, les toits de la ville sont dénués de toute menace, et deviennent rapidement une zone de sécurité. Quel que soit votre choix d’orientation, il apparaît évident qu'un bon entraînement sera nécessaire pour parvenir à maîtriser totalement ces nouveaux contrôles.



Parkour de récré

Même si les mécaniques de contrôle restent assez similaires à ce que l'on a connu par le passé, des modifications ont été appliquées afin de rendre les phases de parkour plus réalistes et plus fluides. Le maintien de pression sur le bouton A et la gâchette droite, vous permet par exemple d’escalader plus ou moins automatiquement n’importe quel bâtiment. Si Arno trouve des prises, il les saisit selon l’orientation du stick directionnel du joueur, ce même en diagonal. Si vous souhaitez chuter ou descendre d’une façade, le bouton B vous permet de le faire en toute sécurité, sans pour autant perdre en vitesse d'exécution. Cela permet au passage des mouvements acrobatiques impressionnants de réalisme. Ce système étant plus précis, il réduit la marge d’erreur afin d’éviter que l'on s’agrippe à un endroit non désiré. Cependant, il demande aussi plus de prise en main et d’adaptation, et n’empêche pas non plus quelques problèmes dans les zones où les possibilités sont nombreuses. Malgré tout, le free running devient encore plus plaisant une fois les nouveaux contrôles maîtrisés et on ressent de bien belles sensations en effectuant de dangereux sauts.

Afin d’accentuer le plaisir de jeu et le sentiment de contrôler un véritable être humain, un soin tout particulier a été apporté sur les animations. Mouvements de déséquilibre, basculement réaliste du corps dans les virages en pleine course (on est donc loin du ridicule de GTA IV), ou encore l’escalade de toits trop pentus pour se tenir debout, une multitude de petits mouvements presque imperceptibles pour la plupart, mais qui font une grande différence pour renforcer l’effet d’immersion. Ainsi, on prend plus facilement peur quand on observe Arno s’arrêter net sur le rebord d’un toit en remuant les bras pour ne pas basculer dans le vide. On ressent également bien la vitesse de sa course pour contrebalancer l’effet de force centrifuge, en fonction du virage qu’on lui fait prendre. Même la sensation de vertige frissonnante quand Arno saute d’une corniche à une autre à plus d’une dizaine de mètres du sol est plus présente que par le passé. Si vous aimez vous immerger dans la peau du personnage que vous incarnez, nul doute que comme nous vous serez sensible à ces petits détails.



Une série que rien n'Altair

Souvenez-vous du tout premier Assassin’s Creed. À l'époque, on pouvait planifier soigneusement la façon que l'on avait choisie pour assassiner sa cible principale. Certes, le tout premier titre de la saga était répétitif au possible, mais il avait cet énorme avantage de permettre au joueur de choisir comment il allait s’abattre sur sa proie, et surtout, comment il allait sortir de la zone une fois tout le monde en alerte. Quel ne fut pas notre plaisir de constater un retour aux sources sur ce point précis dans Unity. En effet, l’une des missions principales proposée durant cette session de jeu consistait à tuer une cible bien à l’abri, car protégée au sein de Notre-dame de Paris. Plusieurs objectifs nous étaient proposés afin de nous aider dans notre tâche. À nous donc de choisir la voie qui nous paraissait la plus judicieuse. Aussi, si vous êtes du genre à préférer vous débrouiller par vous-même, rien ne vous en empêche. Il apparaît cependant impossible d’aborder cette mission sans un minimum de préparation, les soldats étant bien trop nombreux pour tenter une évasion improvisée une fois le larcin accompli. Nous avons bien tenté de rentrer dans le lard des gardes en espérant en sortir vivant une fois le crime commis, sans succès. Il conviendra donc d’observer précautionneusement les alentours afin de trouver le meilleur chemin pour prendre la poudre d’escampette et protéger sa retraite. Si vous voulez poussez l’expérience au maximum, des objectifs secondaires bien ardus peuvent également vous compliquer la tâche.

Le contenu secondaire se voit lui aussi alimenté par de nombreuses missions en tout genre. Certaines ont pour objectif de développer votre confrérie, d’autres d'améliorer votre connaissance de l’histoire principale ou encore débloquer des récompenses. Ces quelques heures de jeu laissent penser que la répétitivité devrait être assez limitée, pour peu que l’on sache varier les plaisirs évidemment. En plus des missions bien indiquées sur la map, des objectifs aléatoires peuvent s’inviter en fonction des lieux où vous vous trouvez. Comme toujours, vous devez développer l’économie de la confrérie en achetant des bâtiments disséminés dans Paris afin de récolter des profits. Une fois la structure acquise, de nouvelles missions sont accessibles dans la bâtisse afin d’accéder à d’autres mises à jour de celle-ci, moyennant finance. Si rien ne doit vous échapper sur la map, de nombreux coffres et objets à ramasser sont éparpillés un peu partout dans les différents secteurs. L’aspect secondaire qui nous a le plus séduit reste justement la chasse aux trésors. Une icône de parchemin vous indique l’emplacement du premier indice, le reste devant être élucidé à l’aide de vos petites méninges. Une énigme plus ou moins complexe vous indique un emplacement précis à retrouver et ainsi de suite jusqu’au trésor lui-même. Les joueurs à l’ouï fine peuvent s’aider d’un mystérieux son qui s’intensifie à mesure que l’on se rapproche de l’objectif. Malheureusement, le temps nous a manqué pour découvrir la récompense suprême de l’une de ces missions.



L'aigle d'or

Comme précisé dans l’introduction de l’article, c’est sur Xbox One que nous avons profité de cette version preview du jeu d'Ubisoft Montréal. A priori, il était impossible de jouer sur PS4, un choix stratégique assumé de la part d’Ubisoft, mais qui aura quelque peu frustré notre désir de mettre nos yeux affûtés à l'épreuve pour un comparatif des deux versions consoles. Première constatation assez désagréable, le jeu dans sa version actuelle souffre de temps de chargement dignes des premiers jeux de l'ère PS1. C’est en effet plusieurs dizaines de secondes qu’il faut attendre avant d’attaquer les festivités où même reprendre au dernier check point en cas d'échec impromptu. Du point de vue de l’affichage, on retrouve également bon nombre des défauts des précédents volets, à savoir du clipping, des bugs de collisions et un aliasing assez prononcé. Rassurez-vous cependant, tout cela ne vient pas trop perturber l’expérience de jeu, contrairement au violent pop-up que l'on pouvait constater dans AC3 par exemple. Il ne reste plus qu’à espérer que la console de Sony s’en sorte un peu mieux (pas de souci à se faire pour la version PC, à moins d'un portage en demi teinte), car en l’état cela risque d'être fortement souligné dans les futures reviews. Pour sa défense, il faut également prendre en considération les nombreuses foules de PNJ de plusieurs dizaines de personnes, chacun ayant de plus droit à une animation différente. Il est parfois impressionnant d’observer les émeutes du haut d’un toit et de voir ces groupes de gens hurler, chanter ou carrément prendre les armes et s’attaquer à certains lieux inopinément. Les effets de lumières sont également particulièrement réussis, avec notamment de magnifiques couchers de soleil sur l’horizon. Les panoramas auxquels on a droit à chaque synchronisation d'une tour d’observation sont également à couper le souffle, grâce à un angle de vue bien plus éloigné qu’auparavant, ce qui permet d’admirer pleinement le paysage.



L'art novateur

L’organisation bien huilée de cet événement nous a également donné la possibilité de nous essayer aux modes coopératifs 2 et 4 joueurs. Que les solitaires se rassurent, il vous est tout à fait possible d’effectuer ces missions en solo, les défis normalement prévus pour 4 risquant juste d’être plus corsés que la moyenne. Si les tactiques d’approche étaient déjà très intéressantes seul, en coopération, elles sont décuplées proportionnellement au nombre de joueurs. Ainsi, vous pouvez par exemple servir d’appât en vous faisant sciemment détecter par l’ennemi, afin de permettre à vos alliés d’attaquer par surprise. La mutualisation des compétences de l’équipe joue également un grand rôle. Dans ma partie à quatre j’étais responsable du crochetage des serrures, étant le seul personnage équipé de cette capacité. Une tâche pour le moins ardue qui consiste à appuyer au bon moment sur le bouton A, à la manière d’un jeu de golf. Heureusement pour mes coéquipiers je suis parvenu à ouvrir toutes les portes sans encombre, mais inutile de dire que la tension était à son comble tant tout reposait sur mes frêles épaules. L’un de mes coéquipiers pouvait quant à lui partager sa vision d’aigle, très pratique pour observer les nombreux dangers autour de nous et ainsi mieux planifier nos actions à venir. Autre particularité des plus intéressantes, les voies d’accès changent d’une tentative à l’autre. Portes et fenêtres peuvent donc être fermées aléatoirement et forcer l'équipe à employer de nouvelles méthodes d’approche.



Premières Impressions


Cet Assassin’s Creed Unity s'annonce des plus prometteurs, grâce notamment à une refonte en profondeur de son système de jeu. Plus difficile que jamais, celui-ci est bourré de contenu secondaire et d’un système de customisation novateur qui devrait garantir une vraie personnalisation de l'expérience de jeu. De nombreuses petites nouveautés augmentent également le plaisir et l'immersion, comme le fait de devoir gérer les déplacements d’Arno pendant qu’il vole quelqu’un. Une multitude de bâtiments peuvent être explorés, dont certains renferment de bien belles surprises. Si Paris ne vous suffit pas, vous pourrez aussi explorer ses égouts et ses catacombes, l'aventure s'étendant donc sous la ville lumière. L’aspect social n’est pas en reste, puisqu’au-delà des modes coopératifs vous pouvez aussi créer vos propres confréries de joueurs. Les paramétrages et options devraient satisfaire tout le monde, avec la possibilité de réduire l’affichage du HUD à son plus simple appareil pour une meilleure immersion. Certes, l’affichage et la technique ne sont pas encore parfaits pour le moment, la modélisation de certains personnages laissent à désirer. Des compromis que l'on comprend aisément pour obtenir une telle richesse de détails et un jeu fluide, tout du moins sur consoles. Quoi qu’il en soit, nul doute qu’Assassin’s Creed Unity va enfin révolutionner le concept même de la série. Il était temps !

Interview d'Alexandre Amancio

Tous les commentaires

Page 1 2 3 >>
Commentaire du 06/10/2014 à 18:10:51
Rassuré sur la partie gameplay, la partie technique me fait cependant vraiment flipper, et la tronche des screens n'aide pas du tout. Au final Unity ne va pas du tout briller là où on l'attendait mais plutôt là où on pensait avoir déjà tout vu.
Commentaire du 06/10/2014 à 18:14:01
Moi qui était loin d'être chaud pour un énième AC, la preview souligne pas mal d'éléments qui me bottent bien !
Commentaire du 06/10/2014 à 18:20:09 En réponse à guts_o
En quoi tu trouves les screens bof par rapport à ce que l'on en voit depuis le début ? ^^
Commentaire du 06/10/2014 à 18:22:16
Mais c'est que ça donne carrément envie ! :o
Commentaire du 06/10/2014 à 18:25:59
Je lis la preview je me dis "ok c'est day one même si je sens venir le jeu qui tournera à 10 fps sur ma config" et puis je vois l'interview et le day one s'est transformé en shut up and take my money comme on dit chez les anglais !

Le mois de novembre devrait s'appeler Ubisoft... super interview en tout cas, les questions sont intéressantes !
Commentaire du 06/10/2014 à 18:28:49 En réponse à guts_o
Posté par guts_o
Rassuré sur la partie gameplay, la partie technique me fait cependant vraiment flipper, et la tronche des screens n'aident pas du tout. Au final Unity ne va pas du tout briller là où on l'attendait mais plutôt là où on pensait avoir déjà tout vu.
Je le trouve très joli ce jeu perso, je ne vois absolument pas ce qu'il y a à redire en dehors de quelques animations pas extraordinaires.
Commentaire du 06/10/2014 à 18:31:12 En réponse à Elgouken
Bah là je trouve que ça fait limite old gen sur pas mal de points, notamment les nuages assez affreux. L'éclairage est également loin d'être bluffant, alors certes c'est surement pas représentatif du jeu final (y'a pas mal de renders sans shaders pour montrer le mesh) mais Ubi ayant annoncé que ça serait le jeu le plus bluffant techniquement de cette fin d'année, j'en attends bien plus, en fait j'attends un rendu au moins aussi bon que les trailers de l'E3, bien plus fins et jolis que ce qu'on voit là. :p
Commentaire du 06/10/2014 à 18:33:18 En réponse à guts_o
Mais pourquoi tu te fais un avis sur des screens (que je trouve aussi très biens) alors que des tas de vidéos sont dispos ?
Commentaire du 06/10/2014 à 19:14:17
"Assassin’s Creed Unity va enfin révolutionner le concept même de la série. Il était temps !"

Rien que ça! Curieux de mettre la main dessus après cette preview finalement.
Commentaire du 06/10/2014 à 19:39:36
Quand on regarde l'interview, on voit que le jeu est quand même super impressionnant... Quand on compare aux assassins sur old gen... l'écart est quand même monstrueux. Qu'on nous dise encore que l'écart entre cette gen et l'ancienne est infime... Remettez vous une image d'assassin 1 ou 2 puis passez à Unity. Une claque.
Commentaire du 06/10/2014 à 20:03:54
Les vidéos de gameplay m'avais refroidis mais votre preview donne envie. :(

L'I.A était comment ?
Commentaire du 06/10/2014 à 20:13:35
par contre le jeu n'était pas annoncé sans chargement pour les missions et autres ? mais en tout cas la preview donne envie merci
Commentaire du 06/10/2014 à 20:29:55
Après on va dire que je suis de mauvaise fois, extrait de la preview GK:

"Le constat de ce point de vue est assez clair : malgré la déconvenue Watch Dogs, Ubisoft continue d'abreuver les fans d'images photoshopées et de vidéos du jeu tournant sur des PC extra-terrestres. Ce que nous avons vu était clairement moins ébouriffant, précis et propre, même si, dans les grandes lignes, cela reste très beau. (...)

En revanche, que dire de certaines textures fades ou qui popent à la dernière seconde ? De cet aliasing très présent, des chutes de frame rate sporadiques mais vertigineuses, des bugs de collision à foison, de la synchronisation labiale décalée pendant les cut scenes, des obstacles ou corniches invisibles, du héros restant coincé dans les décors ? A tout cela, on aimerait répondre simplement : version bêta. Mais, à un mois et demi de la sortie du jeu, la pile d'imperfections semble encore bigrement haute ; tout cela ne met pas franchement en confiance."

Alors je vois certains arriver avec leurs grands sabots "ouais GK ils sont trop blasés, bla bla...", je précise que la preview est faite pas Amaebi, le mec qui défend corps et âme Ubi (c'est d'ailleurs toujours lui qui est envoyé lors de preview, et il teste pas mal de leur prods).
Commentaire du 06/10/2014 à 20:38:07
Justement, je trouve GK toujours très juste sur leur critique au niveau technique des jeux. Personnellement je m'y attendais, les jeux Ubi sont toujours rempli de bugs.

Au delà de ça, globalement le jeu je le trouve vraiment magnifique là, les animations, la modélisation des batiments, les shaders, l'éclairage, c'est clairement next gen de ce coté, et au vu des previews, le gameplay s'annonce enfin intéressant.

Bien la première fois que j'attends un AC comme ça !
Commentaire du 06/10/2014 à 21:49:52
Vous avez vu ça ?

http://www.videogamer.com/ps4/assassins_creed_unit...

Alors conséquence du deal avec ms ? Apparemment le jeu serait plus cpu limited qu'autres choses...merci le jaguar ?
Commentaire du 06/10/2014 à 22:01:02 En réponse à iYoda
Posté par iYoda
Les vidéos de gameplay m'avais refroidis mais votre preview donne envie. :(
L'I.A était comment ?
L'IA était plutôt pas mal. Dans les combats elle tente de passer dans le dos et elle se protège assez logiquement quand tu attaques. Malgré cela il y a dés fois ou elle réagit mal et les soldats peuvent parfois se gêner entre eux :p
J'ai aussi eu l'impression, parfois, qu'ils avaient une vue de 2/10 dans certaines situations furtives :)
Commentaire du 06/10/2014 à 22:02:16
Ils ont plutôt pas le temps d'optimiser.
Commentaire du 06/10/2014 à 22:25:15 En réponse à MouldyCake
Aller, ils n'ont qu'à suivre le bonne vibe de The Crew et le repousser également, il y a suffisamment de jeux à acheter sur cette fin d'année.
Commentaire du 06/10/2014 à 22:43:59 En réponse à guts_o
Ubi peut il réellement décalé assassin ou fc 4 et rater Noël ? Je ne pense pas, pourtant avec le cod en début de mois, gta en même temps...va il y avoir des morts !
Commentaire du 06/10/2014 à 23:38:03 En réponse à clafouti
Si ils sortent le jeu avec une technique pareille et autant de bugs, ils vont non seulement se faire démonter, mais le jeu se vendra beaucoup moins que prévu (un de mes potes vient d'annuler sa préco après les previews de cet aprem), donc oui, vaut mieux le repousser si tu veux mon avis. De plus comme tu le dis, il est loin d'être le seul jeu en cette fin d'année, si il n'est pas nickel à sa sortie, il va prendre cher.
Commentaire du 06/10/2014 à 23:41:18 En réponse à guts_o
Je pense que malgré tout ACU se vendrait en masse, peu importe les bugs. ^^"

Par contre The Crew, ouais ils ont intérêt à sortir un jeu carré, et même comme ça c'est pas gagné, surtout face à cerbère composé de DriveClub, FH2 et Project Cars. Perso The Crew en 2015 je le vois faire un truc pas mal (pas de nouveau Forza annoncé, ni de GT, un NFS à la rigueur), mais là en fin d'année le jeu va se faire démolir niveau ventes. :/
Commentaire du 06/10/2014 à 23:49:34 En réponse à xdr
Mouais, encore une question de goûts, moi The Crew c'est le jeu que j'attends le plus, DC rien à cirer, Project Cars non plus et FH2 je ne veux plus en entendre parler. Mais je suis vraiment pour les reports qui peuvent grandement améliorer un jeu, plutôt que ça sorte le jour J et que ça ne soit pas convenablement jouable avant les premières MAJ. :)
Commentaire du 07/10/2014 à 00:24:23 En réponse à clafouti
Posté par clafouti
Vous avez vu ça ?

http://www.videogamer.com/ps4/assassins_creed_unit...

Alors conséquence du deal avec ms ? Apparemment le jeu serait plus cpu limited qu'autres choses...merci le jaguar ?
Ca te surprend ? a moins de faire comme MGS5 et de rester modeste sur le rendu global, ou de faire un Shadow of mordor avec des plaines vides, pour les Open World bien velus, il ne faut pas s'attendre à des miracles.
Commentaire du 07/10/2014 à 01:02:53 En réponse à clafouti
Posté par clafouti
Vous avez vu ça ?

http://www.videogamer.com/ps4/assassins_creed_unit...

Alors conséquence du deal avec ms ? Apparemment le jeu serait plus cpu limited qu'autres choses...merci le jaguar ?
C'est marrant, je suis pas surpris ...
Commentaire du 07/10/2014 à 01:14:27
Et dire qu'encore récemment annonçait officiellement viser le 1080p60 pour la PS4 et la One... :D Là on passe à 900p30, boom, allez! :D

Ouais ça pu le deal passé avec MS, ils le disent en demi teinte d'ailleurs car la cause n'est pas un manque de puissance des 2 consoles mais "histoire de les mettres sur un pied d'égalité", donc laquelle des 2 était à la traîne? La One sans doute. J'ai rien contre le 900p, ça fait pas une grosse différence et ça gène personne, par contre qu'on bride une version à cause d'une autre là c'est moche. :/

Heureusement qu'ils ont pas fait ça sur la gen Wii/PS3/360 en prenant comme version de base la Wii, ça aurait été marrant tient. :D
Page 1 2 3 >>

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • SweeneyTodd
    SweeneyTodd @Driftwood: Excellent ! (il y a 6 Heures)
  • Soda
    Soda @Driftwood: haha très bon ^^ (il y a 8 Heures)
  • Driftwood
    Driftwood Adoptez un Trico [url] (il y a 9 Heures)
  • jackie_choun
    jackie_choun Mais je ne sais pas si c'est la préparation ou l'état d'esprit mais les joueurs ne sont pas à ce qui font où mal ... (il y a 11 Heures)
  • jackie_choun
    jackie_choun Autant à Montpellier on pouvait lui imputer 2 buts autant là c'est vraiment sa charnière centrale et un manque d'implication des milieux qui le plombe ! (il y a 11 Heures)
  • CaptainTARASS
    CaptainTARASS Le PSG a clairement merdé, maintenant c'est pas la cata non plus... Allez l'OL ce soir! (il y a 14 Heures)
  • chris_lo
    chris_lo @Regarde: pauvre Areola, il va bientôt passer à la "Trapp" (il y a 17 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 7 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer