GSY REVIEW | Wii U Mercredi 4 septembre 2013 | 12:00

GSY Review : The Wonderful 101

GSY Review : The Wonderful 101

Pour notre première review sur Wii U, nous avons le plaisir de vous présenter The Wonderful 101, une exclusivité sortie il y a quelques semaines sur la console de Nintendo. Développé par PlatinumGames, le jeu était porteur de nombreux espoirs chez les possesseurs de la console, malheureusement déçus du rythme des sorties. La question que l'on peut se poser étant : est-ce que nous tenons enfin un system-seller ?
Note : Suite à des problèmes techniques liés à la capture, l'article sort très tardivement et nous nous en excusons.




Independence Bay

Point de départ de cette aventure : les Wonderful 100 (vous incarnez le 101e). La terre est en train de subir une invasion. Une race extra-terrestre nommée "Geathjerks" tente de prendre le contrôle de la planète et vous allez tout faire pour tenter d'avorter cette prise de pouvoir avec l'aide de nombreux super-héros masqués. Soyons clairs, le scénario ne sera pas le point fort du titre, mais il a le mérite de nous mettre dans le bain efficacement et assume parfaitement son coté décalé. L'humour est donc omniprésent, aussi bien dans les dialogues que dans les situations de jeu assez cocasses.

Nous voilà donc aux commandes de Wonder Red qui sera rejoint au fil de l'aventure par d'autres "Wonder", chacun ayant une particularité que nous découvrirons plus loin. Première chose concernant le design assez original des personnages : tout cela nous rappelle assez franchement un certain Viewtiful Joe (les super-héros version cartoon, le design SD assez proche) saupoudré d'une pincée de Power Rangers. On découvre alors la présentation en 3D isométrique du jeu, des graphismes très colorés et l'utilisation de la "mablette" assez intéressante sur certaines séquences, permettant enfin d'apercevoir quelques bribes de ce que pourrait donner le gameplay asymétrique tant vanté par Nintendo.

Au premier coup d'œil, on pourrait penser que le jeu partage quelques mécaniques de gameplay avec le bien nommé Pikmin, mais ce n'est pourtant absolument pas le cas. Le jeu de PlatinumGames est en effet un réservoir d'action inépuisable, une sorte de production Michael Bay du jeu vidéo, bien loin de l'ambiance du jeu de Nintendo. Pour faire court, ça explose, ça frappe, ça part dans quasiment tous les sens, le tout sans aucun temps mort. The Wonderful 101 est un jeu monté sur pile électrique, vous voilà donc prévenu !



Ils marchent à la Wonder

L'élément principal du gameplay est ce que nous appellerons "l'uniformisation". La particularité de The Wonderful 101 est que chacun des personnages principaux permet de créer une arme différente en dessinant une forme sur l'écran tactile ou avec le stick droit. Par exemple, grâce à Wonder Blue, une ligne droite va faire apparaître une épée particulièrement efficace contre les hordes d'ennemis ; autre exemple, tracer un L vous laissera utiliser un pistolet avec l'aide de Wonder Green. On découvrira par la suite les bombes de Wonder Black ou le fouet de Wonder Pink. Durant la traversée d'un niveau, nos héros vont croiser de nombreux personnages qui pourront être enrôlés en traçant un cercle autour d'eux.

Le nombre de ces recrues joue un rôle très important dans les uniformisations car la longueur de vos tracés (Ligne droite, L) sera déterminée par le nombre de héros qui vous accompagnent. Plus vos formes seront grandes, plus vos armes seront puissantes. De plus, certains types d'ennemis ne peuvent être vaincus qu'en utilisant la technique adéquate. Moult bonus pourront être récupérés durant les niveaux, y compris dans les "Wonder Toilettes" (!) que vous pourrez fréquenter. Entre deux assauts, il est également possible de visiter le Wonderful Mart, un magasin permettant d'acheter divers objets avec la monnaie virtuelle que l'on récupère lors de nos escapades. Au menu, de nouvelles uniformisations, de nouveaux combos, etc.



Chaos Engine

Bien qu'affublé parfois de textures un peu faiblardes, le jeu est techniquement tout à fait correct, aussi bien au niveau graphique que sonore. Un soin tout particulier a été accordé au character design, que cela soit pour les héros ou pour le bestiaire que l'on affronte. Le tout reste fluide en quasi toutes circonstances, même si quelques saccades se font parfois sentir lors des grands moments d'action où le chaos règne en maître à l'écran.

Sur le plan sonore, les musiques collent très bien à l'action et les doublages japonais apportent un plus non négligeable au jeu. Niveau jouabilité, la prise en main est plutôt simple, les héros sont réactifs et les combats s'enchainent rapidement, la plus grosse difficulté étant de réussir à créer les bonnes armes au bon moment, et dans les timing adéquat. Inutile de préciser qu'au beau milieu de l'action, ce n'est pas toujours évident à réaliser.



Festival de cam'

Cela nous amène à évoquer le plus gros défaut du jeu : sa caméra. Une caméra qui risque de rebuter bien des joueurs impatients selon nous. Tantôt très éloignée, tantôt beaucoup trop proche (la palme revenant à certains passages en intérieur), la lisibilité n'est pas toujours optimale. Malheureusement, le jeu étant assez difficile, un manque de visibilité peut rapidement devenir fatal et provoquer quelques petites crises de nerfs. Au beau milieu des affrontements, il devient extrêmement difficile de gérer les uniformisations, les mouvements, les esquives et les attaques. Bien sûr, l'habitude permet de mieux gérer certaines situations et les réflexes deviennent bien plus rapides, mais on ne peut s'empêcher de se sentir un peu perdu parfois.

Finalement, en dépit de cela, nous ne pouvons faire autrement que de vous conseiller de vous accrocher, le jeu étant finalement bien plus complexe que l'on ne pourrait se l'imaginer de prime abord - surtout lorsque les différentes uniformisations se multiplient. Une version d'essai étant disponible sur l'eShop, le jeu n'attend plus que vous l'essayiez.Même si au départ, il ne vous attire pas plus que cela, n'hésitez tout de même pas à l'essayer au moins une fois pour découvrir cet ovni vidéoludique et décider si, oui ou non, vous êtes prêt à vous embarquer dans sa soucoupe pour quelques heures de combat effrénés contre l'envahisseur alien.



Verdict


Sous ses airs rigolos et enfantins, The Wonderful 101 cache finalement un jeu exigeant et nécessitant une certaine implication avant de maitriser toutes les facettes du gameplay. Bien sûr, on peut s'en sortir assez bien en jouant de façon basique mais on passerait finalement à côté de toute la richesse du titre. À ce titre, on pourrait d'ailleurs faire le rapprochement avec Bayonetta (du même développeur), qui offre toujours un gameplay d'une richesse quasi inégalée dans le petit monde des beat them all. Si vous parvenez à passer outre ses soucis de caméras et de lisibilité pendant l'action (qui viennent quelque peu ternir le tableau coloré que nous propose PlatinumGames), vous passerez de très bon moments avec ces super héros en collants. Maintenant, est-ce que cela sera suffisant pour donner envie d'acheter la console de Big N ? Rien n'est moins sûr.

10 minutes 1ère partie
10 minutes 2e partie

Tous les commentaires

Commentaire du 04/09/2013 à 12:30:40
"Maintenant, est-ce que cela sera suffisant pour donner envie d'acheter la console de Big N ?" Certainement pas, mais une chose est sure, si je dois acheter une Wii U un jour, The Wonderfull 101 sera indéniablement mien.
Commentaire du 04/09/2013 à 12:58:27
Pareil que Guts si j'avais la console ça serait clairement un jeu que je prendrai, on y voit forcément un petit air de Viewtifull Joe et ça fait bien palisir, y'a pire comme référence :)
Commentaire du 04/09/2013 à 17:29:14
Bhen ayant la console, je pensais faire l'impasse provoisire sur ce titre, à la lecture du test j'ai très envie de l'avoir tout de suite (dés que j'aurai atteint mon objectif sur pikmin3)!

Pour avoir fait la démo, je retrouve bien tous les défauts/qualités du jeu comme décrit par davton! C'est vrai que faire les armes (au gamepad ou au stick) dans le feu de l'action, c'est au gros stress, mais cela semble avoir été voulu par les concepteurs. De l'action et du stress en permanence.

....sinon, vous n'avez pas un petit test de Pikmin3 dans les cartons? ^^

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • davton
    davton @Bigquick: c'est encore trop cher je pense :p (il y a 7 Heures)
  • Bigquick
    Bigquick Battleborn va passer Free-to-Play. XD (il y a 7 Heures)
  • DJOJO843
    DJOJO843 @GTB: malheureusement non il a été annoncé et ne devrait plus tarder , c est surtout pour éternal sonata que je rêve ;) (il y a 9 Heures)
  • GTB
    GTB @DJOJO843: Blue Dragon l'est déjà il me semble. (il y a 9 Heures)
  • DJOJO843
    DJOJO843 Lost odyssey rettrocompatible , vivement blue dragon et pourquoi pas eternal sonata !!!! Oui je rêve ;) (il y a 9 Heures)
  • LC71
    LC71 @DJOJO843: super merci....c et fait :) (il y a 9 Heures)
  • CraCra
    CraCra merci, c'est fait (il y a 11 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer