GSY REVIEW | PS4 Lundi 21 août 2017 | 14:30

GSY Review : UC The Lost Legacy

GSY Review : UC The Lost Legacy

Si nous aurions largement pu vous livrer notre verdict sur Uncharted: The Lost Legacy la semaine dernière, nous avons préféré attendre la levée du second embargo pour ne pas être contraints de vous priver d'un certain nombre de vidéos et d'images. En plus de notre review complète, vous retrouverez donc ici une belle galerie d'images maison, tous les extraits que nous avons enregistrés (dont un tout nouveau), ainsi qu'une vidéo commentée par nos soins revenant sur les points forts de cet épisode. Bonne lecture, et surtout bon visionnage !



Petit retour quelques jours en arrière avant de vous laisser parcourir notre critique finale du jeu, avec nos premières impressions, postées initialement le 17 août dernier.


Premières impressions

Balade dans un petit marché local, promenade nocturne dans les quartiers de la ville, infiltration de zones bien gardées, fuite sur les toits et glissades sous une pluie de balles, jungle luxuriante, grappin, vieux temples et véhicule tout-terrain, le cahier des charges de tout Uncharted qui se respecte semble avoir été suivi à la lettre. Trop peut-être ? On se gardera bien de tirer de conclusions hâtives à ce stade, mais il serait bien étonnant que cet épisode, prévu au départ comme un "simple" contenu additionnel, se risque à sortir des sentiers maintes fois battus dans la série de Naughty Dog. The Lost Legacy n'hésite pourtant pas à se moquer gentiment de son héritage dès le premier chapitre, quand Nadine demande à Chloé d'arrêter d'utiliser les fameuses caisses à roulettes du quatrième volet une bonne fois pour toute. Pour l'instant toutefois, il s'agit à priori de la seule mécanique de la série que l'on peut espérer ne pas voir surexploitée par la suite.



Car en effet, pour le reste, difficile de feindre la surprise en découvrant le début de ce spin-off. Malgré la présence d'une femme en personnage principal, le ressenti manette en main ne change pas énormément par rapport à un Nathan Drake. Même aisance pour gravir les parois abruptes, même équipement d'escalade, même arsenal, et bien sûr même structure des niveaux avec leur alternance entre exploration et affrontements. Fondamentalement, ce n'est ni une surprise, ni même un problème, Uncharted reposant sur des codes qu'on ne peut balayer du revers de la main pour la simple justification d'un nouvel opus. Il faut néanmoins garder en tête qu'on semble se trouver ici face à ce que les Anglo-Saxons appellent le "more of the same". À moins d'un revirement radical dans la suite de l'aventure, il faudra donc accepter d'être en terrain parfaitement connu avant d'envisager l'achat de The Lost Legacy (dont le prix attractif ne manquera pas de faire les yeux doux à plus d'un joueur).



Ce qui fera potentiellement la différence pour les éventuels blasés de la franchise, c'est ce qu'ils pourront y apprendre concernant deux personnages qu'ils ont déjà eu l'occasion de croiser (Chloé, dans le second et le troisième volet, Nadine, dans le dernier en date). Au stade où nous en sommes, il nous est encore impossible de vous dire si le jeu en vaut la chandelle de ce côté. Le duo fonctionne bien, et on devine que le passé de Chloé réserve quelques surprises, notamment en ce qui concerne son père, mais il est encore trop tôt pour savoir si l'intrigue est un moteur suffisant pour ceux qui n'étaient pas demandeurs d'un nouveau volet. Techniquement en tout cas, The Lost Legacy n'est en aucun cas une production au rabais. On imagine bien que certains assets développés pour Uncharted 4 ont été réutilisés ici, d'où le choix d'environnements assez proches, mais malgré cela, les graphismes détaillés à outrance impressionnent toujours autant, même sans bénéficier de l'effet de surprise. Le HDR est dans la droite lignée de celui d'UC4, pas le plus marquant du marché donc, mais son apport reste un plus appréciable pour les joueurs équipés.




Violon d'Inde

Comme nous l'évoquions dans nos premières impressions, The Lost Legacy n'a pas pour vocation de surprendre ceux qui connaissent déjà parfaitement la musique Uncharted depuis 2007. Reprenant assez adroitement ce qui a fait le succès de la série, ce spin-off condense l'expérience du quatrième volet dans un format plus proche de l'esprit du second ou du troisième. Bien sûr, les séquences fortes ajoutées dans le dernier opus n'ont pas été oubliées dans l'équation, mais le retour en grâce des énigmes (toutes très sympathiques au passage) et certaines séquences clefs ne manqueront pas de rappeler de bons souvenirs aux anciens de la franchise. Convaincus donc ? Eh bien oui, à notre grande surprise d'ailleurs, tant nous voyions d'un œil circonspect cette nouvelle épopée dans l'univers créé par Naughty Dog il y a 10 ans. Il faut dire que la crainte de subir de plein fouet la lassitude liée à l'enchaînement des épisodes déjà sortis étaient grande, mais voilà, malgré des premières impressions un brin tièdes, nous avons finalement pleinement embrassé l'aventure, menée tambour battant pendant 9 heures en mode normal.

Au rang des nouveautés apportées par Uncharted 4 figurait l'ajout de zones plus vastes, simulant une forme de liberté nouvelle offerte au joueur. En sus des chapitres plus narratifs, dont certains joueurs n'avaient d'ailleurs pas apprécié l'inclusion, ces séquences d'exploration avaient permis à la dernière aventure de Nathan Drake de proposer une durée de vie inégalée jusque là dans la série. On se demandait donc comment cet aspect allait pouvoir être incorporé dans The Lost Legacy, annoncé plus court par ses le studio californien. La mise en place du récit dans les deux premiers chapitres permet d'abord à Chloe Frazer de rencontrer Nadine Ross, juste avant que les deux jeunes femmes n'aient droit à leur premier face-à-face avec l'antagoniste du jeu, Asav, un chef rebel belliqueux à la recherche de la Défense de Ganesh. Après une fuite par les toits dans le plus pur esprit de la série, l'aventurière et la mercenaire se retrouvent à bord de la fameuse Jeep introduite dans Uncharted 4, lâchées dans la jungle indienne à la recherche de ce même artefact. D'abord très linéaire, le road trip finit par s'ouvrir pour mieux nous surprendre, en nous offrant un espace de jeu plus étendu et plus fourni que ceux de l'épisode précédent.

Là où Uncharted 4 avait tendance à "se contenter" de proposer des zones plus larges, reliées entre elles par de petits "couloirs", The Lost Legacy table sur une carte suffisamment grande pour y placer bon nombre de points d'intérêt : les trois objectifs principaux évidemment, mais aussi plusieurs ruines renfermant les pièces d'un même "puzzle", dont la résolution donnera accès à un bijou aux vertus plutôt intéressantes pour les complétistes. Une quête optionnelle qui s'avère plus sympathique que l'on pourrait le croire de prime abord, puisqu'en plus de donner l'occasion de découvrir des lieux uniques, elle mélange assez intelligemment affrontements, exploration et énigmes (avec des propositions à chaque fois différentes pour ces dernières). Certains y verront là l'explication de la légère baisse de rythme de l'intrigue principale, qui se retrouve mise au second plan le temps de passer la carte au peigne fin, mais il serait dommage de passer à côté. Pas tant pour y récolter la récompense octroyée en allant au bout, mais plutôt pour le plaisir que cette petite digression procure. Le reste de l'aventure s'inscrit nettement plus dans la lignée dans volets sortis sur Playstation 3, plus linéaires, avec ses temples majestueux, ses acrobaties, ses puzzles et ses pièges, et si l'on excepte la médiocre scène du blindé en colère aperçue dans l'une des vidéos promotionnelles, tous les événements s'enchaînent parfaitement jusqu'au final clin d'œil mémorable et spectaculaire.



Thief ammoniacal

Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous avons eu l'impression que les séquences nous mettant aux prises des sbires du vilain de service avaient été quelque peu mises en retrait dans The Lost Legacy. Entendons-nous bien, le jeu ne les occulte pas pour autant, des affrontements "forcés" revenant régulièrement pour donner un certain rythme à l'aventure, mais nous avons apprécié la manière dont cet épisode les a répartis dans la trame scénaristique. Finalement, c'est sans doute dans la zone "ouverte" que la présence ennemie se fera le plus sentir, même si toutes les ruines découvertes ne seront pas toujours occupées par des forces hostiles. Pour nettoyer comme il se doit les vestiges du passé de la culture hindouiste, vous aurez généralement le choix entre deux approches propres au genre. La furtivité fait bon usage de la végétation haute ou des plans d'eau, mais comme souvent dans la série, les lacunes de l'intelligence artificielle y sont beaucoup plus évidentes. Attrapez un homme à l'abri des hautes herbes tandis que l'un de ses comparses regarde dans votre direction à quelques mètres à peine, il deviendra suspicieux quelques secondes avant de reprendre sa ronde sans même avoir fait l'effort d'inspecter les lieux. On ne s'étendra pas sur le fait que l'IA peut également croiser votre coéquipière sans que l'un et l'autre ne lève le petit doigt, puisque cela reste un choix de gameplay globalement justifié, mais il faut avouer que lorsque cela arrive, l'immersion en souffre toujours autant. Au final, on aura presque tendance à déconseiller cette approche tant les développeurs ont tenu à ne pas frustrer les joueurs. Dommage, mais heureusement, en dehors de la quête annexe que nous mentionnions plus haut, The Lost Legacy impose plus régulièrement le combat frontal qu'il ne laisse le choix de la discrétion.

Et c'est tant mieux en fin de compte, car les combats de ce nouveau volet sont plutôt bien amenés, avec des "arènes" de jeu qui mettent à profit le contournement ou la verticalité, et des ennemis assez mobiles mais jamais omniscients (comprendre qu'une fois hors de leur ligne de vue, ils ne savent pas forcément où vous vous trouvez). L'arsenal n'est certes pas très original quand on connaît la série par cœur, mais les sensations de tir sont bonnes et aucune des batailles n'a le mauvais goût d'abuser de pics de difficulté injustes. On croise bien quelques hommes équipés d'armures lourdes, mais aucun passage ne s'avère frustrant, ceci étant certainement rendu possible par la configuration de la plupart des lieux, qui favorisent toujours un maximum de mobilité pour se mettre à l'abri. Un autre point qu'il nous semble important de souligner est que la présence ennemie tombe un peu moins comme un cheveu sur la soupe dans The Lost Legacy. On se souvient tous de ces passages où les héros, perdus au milieu de ruines restées inviolées depuis des siècles, grouillaient de soldats assoiffés de sang. Si vous tomberez immanquablement sur les hommes d'Asab dans certains lieux abandonnés, leur apparition nous a paru plus cohérente dans l'ensemble dans cet épisode. On aurait certes pu se passer de l'attaque du blindé (encore elle), totalement incongrue, mais en dehors de cela, une certaine logique logistique et scénaristique est maintenue jusqu'au bout - dans la limite des codes instaurés par Hollywood et le jeu vidéo cela va sans dire.



Fortune et gloire

À ceux qui pouvaient craindre une production plus modeste au regard du prix de vente du jeu (32.99€ chez Amazon, Auchan et Carrefour, 33.99€ à la Fnac, et 39.99€ dans tous les magasins Micromania), vous pouvez ranger le Lexomil. The Lost Legacy enchaîne les panoramas cinq étoiles comme BlimBlim les épisodes de Game of Thrones (ou Parks & Recreation à une époque). Qu'il s'agisse des paysages naturels des Ghats occidentaux ou des incroyables vestiges de la civilisation hindoue, le rendu est une fois de plus absolument ahurissant. Le dépaysement est sans doute moindre par rapport à Uncharted 4, qui se déroulait également dans la jungle, mais on a tôt fait d'oublier tout cela pour profiter de la balade. On vous l'avoue, on n'aurait pas dit non à un cadre plus désertique, propre à nous faire revivre le court (mais intense) passage à travers le Rub' al Khali dans le troisième opus, mais les quelques surprises architecturales (mais pas que) que réserve The Lost Legacy nous ont rapidement ralliés à sa cause. Un épisode qui ne se moque donc pas du joueur visuellement, mais qui soigne également sa narration pour construire une relation crédible entre Chloe et Nadine, que l'on découvre sous un nouveau jour après les événements d'Uncharted 4. Pas de grandes révélations à se mettre sous la dent pourtant, mais l'écriture suffit à rendre l'aventure intéressante, au point que l'on en viendrait presque à souhaiter voir arriver d'autres spin-offs dans le genre à l'avenir.

En complément d'une aventure solo à la durée de vie tout à fait honnête pour le genre, The Lost Legacy ne met pas de côté l'expérience multijoueur, en proposant tout le contenu sorti à ce jour sur Uncharted 4 - ce qui inclus évidemment les différents DLC ajoutés depuis la sortie du dernier opus en date. Les six modes compétitifs reprennent donc du service, ainsi que le mode coopératif survie, mais The Lost Legacy y ajoute une variante en arène. Si vous possédez toujours Uncharted 4 et que vous pratiquez son multijoueur, cela ne vous apportera pas grand chose, si ce n'est le confort de ne pas devoir vous lever du canapé pour changer de disque pour passer du solo au multi. Comme d'habitude avec les jeux de la série, un bon nombre de bonus peuvent être débloqués moyennant quelques points, ces derniers étant obtenus en cours de jeu. Skins, armes, mais également variantes d'ordre cosmétique (filtres divers) ou sonore (bande son modifiée), sans oublier les modificateurs de gameplay (munitions infinies, mode ralenti, etc.) et les divers artworks et modèles de personnages, voilà de quoi motiver ceux qui souhaiteraient tout débloquer à 100%. Notez qu'il est d'ailleurs toujours possible de relancer indépendamment chacun des affrontements du jeu, pour des séquences morcelées qui se terminent une fois la fin du passage choisi atteinte. Tout cela pour dire que pour le prix demandé, le contenu proposé n'a rien d'une formule low cost et qu'il met au contraire un point d'honneur à remplir toutes les cases du jeu triple A de fin d'année. Une fin d'année quelque peu en avance avec The Lost Legacy, qui vous invite donc à terminer la période estivale en beauté, à défaut de le faire de manière très originale.



Verdict


Opportuniste et peu audacieux pour certains, Uncharted: The Lost Legacy offre pourtant une expérience au niveau de ses prédécesseurs qui ne lésine pas sur les moyens pour en mettre plein les yeux. Le duo formé par Chloe et Nadine ne fait jamais regretter l'absence de Nathan Drake, et sans raconter une histoire foncièrement originale, on suit avec plaisir les péripéties des deux jeunes femmes dans leur course contre le vilain Asab. Ceci étant dit, il ne faut pas non plus occulter l'absence de réelles nouveautés, le crochetage de serrures ne pouvant satisfaire les joueurs demandeurs de mécaniques bien fraîches. The Lost Legacy n'évite donc pas l'impression de menu Best-of qui accompagne certaines séquences, de la poursuite en Jeep à la séquence spectaculaire qui clot l'aventure, mais on ne parvient pas à lui en vouloir tant le divertissement qu'il procure nous a tenus en haleine jusqu'au bout. Un titre largement digne de son héritage, avec juste ce qu'il faut de dépaysant pour donner au joueur le sentiment d'évasion dont il a besoin avant d'attaquer la rentrée et la période automnale.


Les plus


+ Splendide visuellement
+ L'alchimie entre les personnages fonctionne très bien
+ Des séquences spectaculaires
+ Les énigmes
+ Excellent équilibre entre action et exploration
+ Au revoir les caisses à pousser
+ Pas trop d'abus de glissades (mais un peu quand même)
+ Le prix


Les moins


- Rien de neuf
- La séquence de la poursuite du blindé dans les ruines
- L'IA en mode infiltration
- Quelques collisions mal gérées
- C'est tout

PS4 Pro - Video HDR 1
Télécharger: MP4
PS4 Pro - Video HDR 2
Télécharger: MP4
PS4 Pro - Video HDR 3
Télécharger: MP4
Gameplay 4K #1
Gameplay 4K #2
Gameplay 4K #3
Gameplay 4K #4
Gameplay 4K #5
Gameplay 4K #6
GSY Offline - Review (FR)
Puzzle (PS4 Pro)
Le blindé (PS4 Pro)

Tous les commentaires

Commentaire du 21/08/2017 à 14:40:04
Vivement ce soir ! :)
Commentaire du 21/08/2017 à 15:05:21
Comment ce soir ? C'est pas demain ?

Dans tous les cas j'ai hâte de dévorer cet épisode. C'est toujours la même chose mais quand c'est si bien fait pourquoi bouder son plaisir surtout que j'avoue être fan de l'ambiance trésor et cités perdues
Commentaire du 21/08/2017 à 16:58:10
Question : le jeu précise où il se positionne dans la chronologie des 4 autres uncharted ?
Commentaire du 21/08/2017 à 17:20:18
Driftwood le dit dans la review en vidéo, il se positionne après le 4 !
Commentaire du 21/08/2017 à 17:22:40
Je m'attendais à lire "la séquence du blindé" dans les points négatifs après la lecture du test et je n'ai pas été déçu, merci :p
Commentaire du 21/08/2017 à 20:33:17 En réponse à eskyves
Posté par eskyves
Comment ce soir ? C'est pas demain ?

Dans tous les cas j'ai hâte de dévorer cet épisode. C'est toujours la même chose mais quand c'est si bien fait pourquoi bouder son plaisir surtout que j'avoue être fan de l'ambiance trésor et cités perdues
Si je me suis trompé... snif :(
Commentaire du 21/08/2017 à 21:34:31 En réponse à SweeneyTodd
Posté par sukilechat
Driftwood le dit dans la review en vidéo, il se positionne après le 4 !
Merci d'avoir pris le temps de regarder !
Posté par SweeneyTodd
Je m'attendais à lire "la séquence du blindé" dans les points négatifs après la lecture du test et je n'ai pas été déçu, merci :p
Et j'en parle aussi dans la vidéo commentée. :)
Commentaire du 22/08/2017 à 15:08:34 En réponse à Driftwood
Oui faudrait que je la regarde mais pas envie de me spoiler 1h de jeu :)

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • CaptainTARASS
    CaptainTARASS Outlast Deluxe gratos sur Pc jusqu'à demain [url] (il y a 2 Heures)
  • Blackninja
    Blackninja EGX: Oddworld Soulstorm maintenant! [url] (il y a 2 Heures)
  • JeanPote
    JeanPote Merci BlimBlim! Je vais essayer ça! (il y a 6 Heures)
  • Soda
    Soda Merci à l'admin qui s'est fait plaisir xD (il y a 17 Heures)
  • Driftwood
    Driftwood @JebOne: oui. (il y a 21 Heures)
  • BlimBlim
    BlimBlim @JeanPote: amarec ! Récupère la version 3, pas la 2 du site officiel anglais qui n'est pas à jour. La 4 ne passe pas sur un windows non japonais (il y a 21 Heures)
  • JebOne
    JebOne Je ne me souviens plus qui bosse chez Ubisoft Annecy... Lunik ? (il y a 23 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer