10 PREMIèRES MINUTES | X360, PS3, PC Jeudi 11 octobre 2012 | 23:50

Nos vidéos de Of Orcs and Men

Nos vidéos de Of Orcs and Men

Avec deux jeux estampillés Game of Thrones assez décevants, Cyanide revient sur le devant de la scène RPG avec Of Orcs and Men, un titre qui donne pour une fois les rôles principaux à un orc et un gobelin. Une aventure à l'ancienne très linéaire dont nous vous proposons de découvrir quelques extraits en 1080p et 60 images par seconde. C'est en effet au travers de la version PC du jeu que nous avons pu faire nos premiers pas dans le monde des orcs et des hommes.
MAJ : Ajout d'une dernière vidéo.






KOTORC

Déjà à l’œuvre dans leur dernier titre (le RPG Game of Thrones sorti il y a quelques mois), le système de combat de Of Orcs and Men en déroutera plus d'un, non parce que celui-ci est mauvais en soi, mais parce qu'il fait appel à des mécaniques très éloignées de l'idée qu'on peut se faire du jeu au départ. En effet, alors que le titre de Cyanide prend très vite des allures d'Action-RPG où le contrôle du personnage est total, les premiers coups d'épée dévoilent un système proche de celui de KOTOR (ou, plus récemment, Dragon Age), qui demande donc d'entrer un nombre limité de commandes (cette limite dépendant du coût en concentration de chaque action) avant de voir son/ses personnage(s) entrer en action. S'il est possible d'assigner deux attaques aux deux gâchettes de la manette, on préférera passer par le menu dédié qui a l'avantage de ralentir le temps suffisamment pour permettre d'organiser son attaque.



C'est un orc, c'est un pic, c'est un cap !

Arkail l'orc possède deux positions de combat, chacune d'elle lui permettant d'attaquer : la première est résolument tournée vers l'offensif, tandis que la seconde se veut plus défensive. La subtilité vient du fait que porter des coups dans la position offensive augmente sa jauge de rage qui, une fois remplie, déclenche un mode berserk qui rend Arkail incontrôlable. Décuplée par la colère, sa force devient alors un vrai danger pour son coéquipier qui, s'il se trouve sur son passage, récoltera tout autant de coups que leurs adversaires. Dans cet état, impossible de relever son compagnon s'il vient à tomber puisque le menu de commandes est totalement inaccessible. De constitution plus fragile, Styx préférera rester à bonne distance des mêlées pour attaquer avec ses couteaux de lancer, quand il ne tentera pas de préparer le terrain en se débarrassant discrètement de certains gardes, grâce à sa capacité de furtivité. Une complémentarité qui n'est pas toujours simple à gérer tant les ennemis n'hésitent pas à venir au contact du pauvre gobelin.



Langue d'orc

Le jeu alterne entre narration et combat, avec quelques pauses bienvenues pour troquer de l'équipement ou bien encore se lancer dans quelques missions secondaires. Les séquences cinématiques et phases de dialogues interactives occupent une place assez importante dès le départ, ce qui permet de cerner assez vite la personnalité des deux protagonistes. Plutôt adeptes des gros mots, le langage un peu fleuri des personnages ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais cela a le mérite de donner le ton. La version originale opte assez bizarrement pour des doublages américains (c'est rarement le cas dans les univers médiévaux, même lorsqu'il s'agit d'heroic fantasy), mais une fois encore, cela démarque le jeu de Cyanide d'autres titres du genre. L'équipement des deux héros ainsi que leurs aptitudes peuvent évidemment être améliorés, mais on s'étonne de trouver si peu d'armes et d'armures. On regrette en effet que le loot ait une place aussi anecdotique, les coffres se faisant rares. Un choix étrange pour un jeu qui se veut tourné vers le RPG.



De la suite dans les orcs idées

Techniquement, les magiciens de Spiders ont fait du beau travail avec leur moteur maison. Sur PC, les textures sont détaillées et les modèles de personnages non humains particulièrement réussis. On sera par contre beaucoup moins enthousiaste quant au rendu des visages humains, à la fois figés et assez datés dans leur genre. Les décors, bien que très étriqués, sont également très immersifs, avec une atmosphère qui, à défaut d'être toujours très originale, donne envie d'aller de l'avant. Sachant que le budget du jeu n'a certainement rien eu de mirobolant, on ne peut donc que saluer un tel travail, le visuel faisant la nique à certains jeux AAA, comme quoi le savoir faire peut aussi faire des miracles. On n'échappe cependant pas à quelques bugs gênants, comme lorsque l'un des héros reste totalement coincé dans le décor, ne laissant pas d'autre choix que de relancer la sauvegarde précédente. Les compositions de notre Olivier Derivière national sont aussi totalement dans le ton, avec un coup de cœur particulier pour le thème principal du jeu, original et poignant à la fois.



Premières impressions


Passée la déception d'un système de combat pas forcément très convainquant – même s'il aura sans doute ses adeptes –, Of Orcs and Men se savoure comme un titre sans prétention au budget modeste mais à la réalisation soignée. L'histoire semble également avoir fait l'objet d'un soin tout particulier, avec ses moments marquants, tant et si bien que même les amateurs de scénarios prenants que le système de combat rebuteront pourront se faire plaisir dans le mode facile - qui n'est d'ailleurs pas forcément toujours simple. N'ayant pas eu l'occasion d'avancer très loin dans l'aventure, nous ne pourrons vous affirmer que les premiers échos sur la durée de vie sont vrais, mais on parle tout de même d'une bonne vingtaine d'heures minimum. Dommage peut-être de ne pas voir le titre sortir à un tarif un peu plus doux, car le face à face avec les grosses sorties du mois ne sera sans doute pas en la faveur du Petit Poucet. Imparfait mais bourré de bonnes intentions, Of Orcs and Men fait bien mieux que Game of Thrones sans s'appuyer sur une quelconque licence, et c'est déjà une jolie réussite.

Introduction
Premiers pas
Gameplay #1
Gameplay #2
Gameplay #3
Quête annexe

Tous les commentaires

Commentaire du 12/10/2012 à 08:56:19
Effectivement le prix et la période de sortie ne sont pas en sa faveur… C'est d'ailleurs dommage que beaucoup de jeux subissent ceci…
Bon à mettre sur la liste pour plus tard, elle n'a jamais été aussi longue! Pas presser qu'une nouvelle gen arrive bien trop à faire sur celle-ci! ;)
Commentaire du 12/10/2012 à 17:12:03
Merci pour cet avis ^^

C'est vrai qu'il fait un peu paumé au milieu des grosses sorties, mais le jeu m'intéresse tout de même, je le garde également dans un coin de ma tête :)
Commentaire du 12/10/2012 à 19:58:53
Les combats mous m'ont arrêté...
Commentaire du 12/10/2012 à 20:00:41 En réponse à JIN_ROH_Scorpio
Tu n'as donc jamais joué à KOTOR. :)
Commentaire du 12/10/2012 à 23:06:21 En réponse à Driftwood
Si si, mais ça passait mieux. Là fallait nous laisser attaquer / défendre, je trouve que ça gâche tout.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Kevyn46
    Kevyn46 Je l'ai jamais vu... (il y a 4 Heures)
  • bosozoku
    bosozoku Mais waingro sait comment mener sa barque... (il y a 6 Heures)
  • face2locust
    face2locust @Soda: Clair toujours une claque je le verrais encore 10 fois je pense^^ (il y a 6 Heures)
  • Soda
    Soda Je parle dans le vide, je parle tout seul si tu veux savoir parce que y’a un homme mort à l’autre bout du fil connard (il y a 6 Heures)
  • Soda
    Soda @face2locust: on ne s'en lasse jamais. (il y a 6 Heures)
  • face2locust
    face2locust @Soda: J'ai du le voir 8 fois...bon ba ça fera surement 9 alors.^^ (il y a 8 Heures)
  • Aure04
    Aure04 @Soda: C'est pas à 24h45 ? :boso: (il y a 8 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Journée riche aujourd'hui puisqu'à 15h, vous aurez droit à nos vidéos PC de GRID Autopsort, tandis qu'à 18h, ce sera au tour de la review de Soldats Inconnus. (il y a 5 Semaines)
  • Game2k
    Game2k Suivez toutes les conférences E3 sur Gamersyde. Elles seront en ligne 15 minutes avant leur direct. (il y a 7 Semaines)
  • BlimBlim
    BlimBlim Grosse mise à jour de la page jeux, beaucoup plus facile maintenant de trouver des vidéos ou des images :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Lords of Shadow 2 en review en ce matin pluvieux. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Notre review de Left Behind est maintenant agrémentée de 4 (courtes) vidéos. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Après les vidéos, la preview de TitanFall. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Une vidéo PC de la bêta de TitanFall est en ligne ! Footage X1 en approche également. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer