GSY REVIEW | X360, PS3 Jeudi 12 juillet 2012 | 18:30

Gamersyde Review : Inversion

Gamersyde Review : Inversion

Après de nombreux reports et un développement que l'on devine au moins aussi chaotique que le contexte général du jeu, Inversion arrive enfin sur le sol européen cette semaine. Point de miracle pour cet ersatz de Gears of War à peine déguisé, la formule maintes fois éprouvée depuis la naissance du jeu d'Epic Games est reprise ici, avec plus de maladresse que de talent. Explication.




L'envers du décor

Notre premier contact avec Inversion remonte à la Gamescom 2010, alors que Namco-Bandai présentait également des titres aussi attendus que The Witcher 2 et Enslaved, qui, en dépit d'un succès commercial très mitigé, possédait d'indéniables qualités, narratives entre autres. Au milieu de tout cela, le jeu de Saber Interactive avait déjà du mal à tirer son épingle du jeu, à cause notamment d'un manque de personnalité et d'une partie technique encore décevante. Deux ans plus tard, inutile de préciser que le constat n'est guère plus flatteur. Il manque en effet tellement de choses à Inversion pour en faire un bon titre, à commencer par une plastique plus aguicheuse. L'Unreal Engine est à la peine, avec le rendu terne qu'on ne lui a que trop connu, un design des plus génériques, le tout perturbé par un framerate fatigué et un aliasing omniprésent. Au milieu de tout cela, surnage tout de même un moteur de destruction des décors assez efficace, mais c'est bien peu. Déjà très moyenne à la base, la partie technique n'est malheureusement pas compensée par la direction artistique peu inspirée, preuve que la copie paresseuse de Gears of War ne suffit pas à faire un jeu marquant. Du fusil d'assaut à baïonnette aux ennemis bodybuildés, tout rappelle le titre la célèbre trilogie d'Epic, les sensations en moins.



Gravity Flush

Il faut donc faire avec un feedback des armes très moyen, des adversaires qui absorbent les balles comme des éponges, et un gimmick de gravité au potentiel jamais véritablement exploité. S'il est en effet possible de faire flotter ses ennemis en l'air à la manière des biotiques de Mass Effect, l'intérêt est moindre dans la mesure où cela ne les empêche aucunement de continuer à viser juste. Ajoutez à cela le temps nécessaire pour lancer une telle attaque, et vous comprendrez vite qu'il est bien plus simple de jouer à Inversion à la manière de n'importe quel bête TPS. Autre utilisation de la gravité, la possibilité de faire léviter quelques rares objets pour s'en servir d'armes de jet. On pense bien évidemment au gravity gun d'Half Life², première arme à avoir utilisé ce genre de technologie. Assez vite, on réalise cependant qu'il y a moins de risques à rester à couvert en faisant bon usage de son fusil, qu'à tenter de jouer les super-héros en jetant les carcasses des voitures à la figures de ses adversaires. Le jeu de Saber Interactive tente bien d'inverser la tendance en proposant des séquences en apesanteur, comme dans Dead Space, mais une fois de plus, la mise en œuvre reste très limitée. Il en va de même pour les trop rares moments où le jeu bouleverse les lois de la physique à la manière de Gravity Rush, des passages qui sont hélas totalement scriptés (comprendre qu'on ne peut décider de modifier le sens de la gravité à sa guise).



Système D

Au premier abord, l'univers d'Inversion , noyé qu'il est dans un océan de lieux communs déjà joués cent fois, ne semble pas pouvoir rattraper l'ensemble. La vie des deux héros se voit bouleversée par l'invasion d'un peuple au langage étrange qui semble montrer un intérêt particulier pour les profondeurs de la terre, mais les apparences peuvent parfois être trompeuses. À partir de la seconde moitié de l'aventure, les rues dévastées de la ville cèdent leur place à des environnements, certes tout aussi industriels, mais qui possèdent néanmoins un soupçon d'originalité. Coéquipiers des forces de l'ordre, le duo dont on prend le contrôle accumule pourtant tous les clichés : Davis Russel (ou D), l'Américain courageux à la recherche de sa fille et Leo Delgado, le Latino-Américain rappelleraient presque un autre célèbre binôme sur Xbox 360. La mort prématurée de la femme de Davis déclenche la soif de vengeance nécessaire pour motiver les deux héros à découvrir une vérité surprenante sur les événements qui les accablent. À mi-parcours, Saber Interactive tente donc de surprendre son monde, ce que le studio américain réussit d'ailleurs véritablement à faire lors d'un dénouement assez éloigné des classiques du jeu vidéo. Si l'histoire ne vous bouleversera probablement pas au point de vous faire verser quelques larmes, avouons malgré tout qu'elle se laisse suivre avec une petite pincée de curiosité qui donne envie d'aller de l'avant.



Verdict


Inversion n'est pas le plus mauvais TPS de ces dernières années, mais il peine malgré tout à sortir du lot de titres tout juste moyens sortis après les ténors du genre. À cause d'un sérieux manque de personnalité et de mécaniques de gameplay aux sensations parfois brouillonnes, le titre de Saber Interactive ne restera donc pas dans les mémoires, en dépit d'un final un peu osé (on se serait cependant passé du cliché de la dernière image à la fin du générique). Rien de ce que propose le jeu n'a pas déjà été vu (et mieux mis en œuvre) ailleurs : Gears of War, Dead Space, Half Life, Gravity Rush, autant de raisons de ne pas céder à la tentation s'il vous reste encore l'une de ces perles à découvrir. Pour les autres, Inversion pourra sans doute occuper quelques journées de vacances, le temps de voir poindre les grosses sorties du mois d'août. Après tout, avec un prix de lancement de 40€ dans le commerce, l'investissement reste envisageable pour les fans du genre un peu en manque.

Introduction
Invasion
Les 10 premières minutes
Gameplay #1
Gameplay #2
Environnements

Tous les commentaires

Commentaire du 12/07/2012 à 18:56:36
J'aime bien les TPS mais j'ai encore, Binary Domain, Spec Ops et GR Future Soldier à faire, je pense malheureusement que celui là, même à très bas prix...
Commentaire du 12/07/2012 à 18:57:57 En réponse à guts_o
Honnêtement, après ces trois là, ne tente surtout pas Inversion, ça passerait assez mal je pense. ;)
Commentaire du 12/07/2012 à 19:15:47 En réponse à Driftwood
Merci, ça, c'est fait. ;)
Commentaire du 12/07/2012 à 21:40:07
Pourtant il n'a pas l'air si mal que ça, après Spec Ops je n'aime pas du tout, par contre Binary Domain et GR futur soldier c'est sur que passer après ça...

En tout cas il est loin d'être moche graphiquement
Commentaire du 13/07/2012 à 00:25:56
Pareil, graphiquement, de ce que j'en vois dans les vidéos, c'est plutôt jolie, on est loin des premiers jeux UE3, ici on peut voir que les éclairages et les ombres sont bien gérés et dynamique chose qu'on retrouvait même pas dans les premiers GeoW...

Après l’intérêt du jeu en lui même difficile d’émettre un jugement, mais j'avoue qu'en regardant les vidéos j'ai trouvé ça plutôt pas mal.

Edit: Sur metacritic il se choppe 53/100... doit être vraiment mauvais en fait.
Commentaire du 13/07/2012 à 00:51:18
53/100 ? ah oui quand même..
Comme quoi il ne faut pas se fier qu'aux graphismes

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Havocks
    Havocks @face2locust: Microsoft n'a plus a participer a la dotation des tournois de CoD, du coup Halo a un super Cash Price ^^ (il y a 54 minutes)
  • Alx
    Alx @face2locust: CA doit être un million a partager entre les participants quand même. (il y a 1 Heure)
  • face2locust
    face2locust Punaise 1 million de $ si on gagne le Halo World Championship je vais me mettre à fond sur Halo 5.^^ (il y a 1 Heure)
  • ricochet
    ricochet Ah si le Halo Wars 2 aussi...j'aime le genre et je n'ai pas eu le temps de faire le 1 (il y a 1 Heure)
  • ricochet
    ricochet Bon j'attend maintenant Lara, Forza, un oeil sur homefront...le reste sans plus mais je vais suivre de loin tout de même :) (il y a 1 Heure)
  • Havocks
    Havocks @jenny73: Tiens, c'est amusant, je l'ai vu cet aprem.. ca m'a bien fait rire parfois ^^ (il y a 2 Heures)
  • jenny73
    jenny73 [url] Parodie de witcher (il y a 2 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Live débriefing E3 2015 ce soir à 21h00 sur GSY. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Dernière conférence que nous commenterons en direct, Square-Enix, ce soir à 19h00. Prise d'antenne quelques minutes avant le début des hostilités. (il y a 7 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous ce soir ici-même pour la retransmission en direct de la conférence Microsoft commentée par nos soins. (il y a 7 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Petit test de live play aux alentours de 15h sur (suspens) Project CARS PS4 au volant ! Si c'est suffisamment correct il y aura un replay. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Live reporté demain à 21h00 en anglais. :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Live annulé, pas de nouvelles d'Andy Tudor, on préfère donc ne pas vous faire perdre plus de temps. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood ayant un peu de retard nous ne pouvons pas encore vous préciser l'heure exacte du début du live. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer