GSY PREVIEW | X360, PS3, PC Mardi 14 août 2012 | 09:30

Visite chez Konami France

Visite chez Konami France

Vous le savez déjà, nous couvrirons pour la première fois la Gamescom de Cologne confortablement installés dans nos chaises de bureau respectives. Il faudra donc faire une croix sur nos sublimissimes screeners ainsi que sur nos compte-rendus passionnés. Grâce à la bienveillance de Konami cependant, nous avons pu approcher Pro Evolution Soccer 2013 et Metal Gear Rising: Revengeance dans les locaux parisiens de l'éditeur japonais. L'occasion d'une première prise en main après ces quelques semaines de pause bienvenue.
Note : Merci à Deepbluesea pour le coup de main sur l'image news.




PES Rising

On prend les mêmes et on recommence, tous les ans le même combat des chefs reprend sur les terrains de football virtuels. La version de PES 2013 à laquelle nous avons eu le loisir de nous essayer avait beau ne pas être finale (de nombreux éléments restaient à inclure, comme les maillots de la Ligue 1 par exemple, la mise à jour des effectifs, etc.), elle permettait malgré tout de se faire une bonne idée du potentiel du challenger de Fifa 13. À priori tirée d'une build plus récente du jeu que la démo disponible sur le Xbox Live et le Sony Entertainment Network, c'est au travers de plusieurs matchs multijoueur (un contre un, mais aussi deux contre deux) que nous avons pu nous faire la main. Assez logiquement, tout a commencé par un rapide tour dans les menus tactiques du jeu. On a donc pu constater que le spécialiste aura largement de quoi satisfaire ses envies de fin stratège : en effet, de la tactique à adopter par l'équipe au comportement individuel des joueurs, tout est paramétrable à l'envie pour qui veut se donner un peu de peine.



Visuellement, il ne faudra pas attendre à de gros bouleversements, ce que la version d'essai a par ailleurs déjà prouvé. Qu'importe, la modélisation des joueurs reste toujours aussi réussie, avec un parfait respect des gabarits, ce à quoi il faut ajouter les animations personnalisées d'une cinquantaine de joueurs professionnels. Les stades ne sont pas en reste, et ce malgré un aliasing un peu trop marqué, mais on note encore quelques angles de caméra assez disgracieux où le public en 2D apparaît en premier plan. Sur le terrain, les animations n'atteignent pas le réalisme de celle du titre d'EA mais elles sont malgré tout très soignées, et s'apprécient encore plus pendant les superbes ralentis. Nous n'avons pas encore de détail sur le duo de commentateurs français de cette édition 2013, mais il devrait y avoir un peu de renouveau d'après ce que l'on nous a laissé entendre. Côté tribunes, les amateurs de ballon rond apprécieront les chants des supporters français (et autres) ainsi que les petites interjections du banc de touche de temps en temps. Rien de forcément très original me direz-vous, mais c'est maintenant le minimum que l'on est en droit d'attendre d'un jeu de football digne de ce nom.



Comme chaque année, les sensations de jeu se bonifient assez nettement par rapport à l'édition précédente. L'ajout de la touche de dribble (empruntée à la concurrence) rend les déplacements des joueurs plus souples, et donne aussi la possibilité de tenter quelques percées héroïques dans les lignes de défense adverses. Que l'on soit ou non un acharné de l'entraînement, on pourra d'ailleurs flamber de plus belle sur le terrain, avec notamment l'option d'assigner certaines feintes à des touches de raccourci. Évidemment, pour les puristes, tout peut se faire à la force des poignets, avec un mode manuel complet assez intuitif. On a par exemple particulièrement apprécié l'ajout d'une flèche de direction (qui apparaît en maintenant la touche L2/LT), très bonne idée pour soigner ses trajectoires de ballon. Son utilisation demande certes un peu de pratique, mais voilà bien la promesse de pouvoir placer ses tirs/passes exactement où on le souhaite. Ajoutez à cela les nouvelles possibilités pour contrôler son ballon manuellement (de manière précise avec un amorti ou bien en levant un peu sa balle pour tenter un petit grigri audacieux) et vous aurez une bonne idée de l'entraînement qui vous attend pour maîtriser ce nouvel opus.



Dans l'ensemble, et sans le comparer forcément aux précédents épisodes de Fifa, l'intérêt du jeu prend tout son sens en multijoueur. "Comme d'habitude", diront les aficionados de la série, qui devraient retrouver tout le sel des affrontements d'antan dans cette itération 2013. Qu'on ne s'y trompe pas d'ailleurs, PES 2013 n'a pas pour ambition de convaincre ceux qui ne jurent plus que par Fifa. Le but (hoho) est ici de satisfaire ceux qui ne n'accrochent pas aux sensations de jeu du titre d'EA, ceux qui sont restés fidèles à la série fétiche de Konami depuis des années, voire aussi ceux qui hésitent toujours entre les deux adversaires. Sur les quelques matchs que nous avons pu faire, nous avons été agréablement surpris par les bons réflexes des gardiens de but, qui ont longtemps tenu en échec les attaquants, grâce notamment à quelques sauvetages impressionnants. Bon, on vous avoue tout de même avoir encaissé deux "buts PES" un peu agaçants, vous savez le fameux "tir de l'attaquant repoussé par le gardien mais repris par un deuxième attaquant qui se retrouve face au but vide" ? Mais dans l'ensemble, les actions auront été variées, joliment réalisées et les parties suffisamment disputées pour y voir un bon potentiel pour la version finale.



Metal Gear Pro Evolution Ninja

Après le développement agité qu'on lui connaît, quel soulagement de voir les développeurs de Platinum Games reprendre le flambeau sur Metal Gear Rising: Revengeance. Quand on a accouché du meilleur beat them up de cette génération (aka Bayonetta), on a assurément tout le savoir faire nécessaire pour transformer ce premier jeu d'action à la sauce Metal Gear en nouvelle référence du genre. Notre visite dans les locaux de Konami France a donc été l'occasion de nous frotter au jeu pour la toute première fois (toute toute...), dans sa démo E3 cependant, ce qui veut dire que vous n'apprendrez pas forcément grand chose de plus ici que dans les précédents articles de nos bien-aimés confrères. Commençons par un avis rapide sur l'aspect purement technique du titre. Alors que certaines images officielles laissaient craindre le pire, force est de constater que le jeu de Platinum Games affiche un rendu très réussi, avec une image d'une netteté à toute épreuve et un framerate quasi constant à 60 images par seconde. Les quelques décors que nous avons pu traverser, en partie destructibles, s'en sortaient également avec les honneurs, même si on espère que la variété et l'originalité seront au rendez-vous.



Mais c'est surtout sur le plan de la maniabilité qu'il nous tardait de voir ce que le studio était parvenu à faire avec Raiden. Le bouton de course permet au ninja du futur de parer les balles adverses, sauter automatiquement par dessus les obstacles qui jonchent son chemin, ou bien encore pour gravir certains bâtiments et se mettre dans la position idéale pour une attaque surprise. Car oui, Rising autorise un brin d'infiltration à partir du moment où l'on parvient à rester invisible aux yeux des patrouilles alentour. Dans la démo présentée, il était par exemple possible d'agir de la sorte pour trois gardes, sans que cela pose de réel problème. Bien sûr, l'essentiel du jeu n'est pas là, et loin de la rigidité du jeune héros de Metal Gear Solid 2, le Raiden actuel lance des attaques pour le moins fulgurantes, ce qui lui permet de gonfler la jauge de ce que l'on appellera le "Blade Time". Ce concept venu d'une l'idée originale de la Kojima Team s’intègre donc naturellement au gameplay en ralentissant le jeu pour laisser le joueur libre de découper sa cible comme bon lui semble. La redoutable précision dont on peut faire preuve est d'ailleurs assez étonnante, qu'il s'agisse de taillader un arbre, une voiture, une pastèque, ou l'un des fameux Gekkos de Metal Gear Solid 4. Impressionnant, même si les fines lamelles obtenues finissent par disparaître à l'écran avec le(s) reste(s) de la cible.



Premières impressions


Après trois bonnes heures passées entre un PES 2013 en nets progrès et un Metal Gear Rising plein de promesses, le positivisme est de mise pour les mois qui viennent. Si le jeu de football de Konami ne ralliera clairement pas à sa cause les fanatiques de Fifa, il propose néanmoins une alternative de choix, avec des possibilités tactiques très poussées, une IA plus réactive, notamment chez les gardiens, et une maniabilité encore affinée. Réussir un grand ou un petit pont manuellement procure un vif plaisir quand l'adversaire reste cloué sur place, et les possibilités offertes par le système de visée manuelle sont de bon augure pour les matchs entre amis. Les ninjas du dimanche comme notre Bosozoku national seront aussi servis sur un plateau dès le début 2013, les quelques minutes de la version d'essai de Rising que nous avons pu essayer donnant furieusement envie d'aller plus loin. Si le gameplay est soutenu par un scénario digne de la série d'origine, on tient sans doute là l'un des petits bijoux de l'année prochaine.

Tous les commentaires

Commentaire du 14/08/2012 à 12:32:15
j'y go a la gamescom , puis je vais filmer ,donc au max, je filerai la video pour ceux qui veulent voir .
Commentaire du 15/08/2012 à 03:56:29
Super. Platinum S'apprête à frapper fort encore une fois. Ça donne envie!

Quoi de neuf ?
  • Sanantonio
    Sanantonio @ECO419: Merci ! ;) (il y a 2 Heures)
  • ECO419
    ECO419 @Sanantonio: continue d'avoir du temps à perdre alors :D (il y a 3 Heures)
  • Sanantonio
    Sanantonio J'avais un peu de temps à perdre ce soir... Désolé ! ^^ [url] (il y a 3 Heures)
  • Musimon
    Musimon Je me doutais bien que ce n'était pas passé inaperçu! On diora que c'est un piqûre de rappel pour les retardaires :excuseà2balles: (il y a 3 Heures)
  • GTB
    GTB @Musimon: 2 jours de retard :vlan!: (et oui ça m'a l'air bien sympa :)) (il y a 3 Heures)
  • Musimon
    Musimon Fred Raynal parle de 2dark et c'est trés sympa [url] (il y a 4 Heures)
  • MadDemon
    MadDemon pour les non initiés je veux dire (il y a 4 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce lundi 20 octobre, les non anglophobes qui veulent revoir le début de Sunset Overdrive commenté cette fois en anglais par nos soins pourront nous retrouver sur Twitch à 21h30. (il y a 6 Jours)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview de Far Cry 4 et nos vidéos direct feed capturées sur place. (il y a 1 Semaine)
  • Driftwood
    Driftwood On vous rappelle qu'un live DriveClub est prévu ce soir sur la chaîne twitch GSY vers 21h30. Préparez vos questions. (il y a 2 Semaines)
  • Game2k
    Game2k Vous pouvez suivre toutes les conférences GamesCom 2014 sur GSY. (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Journée riche aujourd'hui puisqu'à 15h, vous aurez droit à nos vidéos PC de GRID Autopsort, tandis qu'à 18h, ce sera au tour de la review de Soldats Inconnus. (il y a > 3 Mois)
  • Game2k
    Game2k Suivez toutes les conférences E3 sur Gamersyde. Elles seront en ligne 15 minutes avant leur direct. (il y a > 3 Mois)
  • BlimBlim
    BlimBlim Grosse mise à jour de la page jeux, beaucoup plus facile maintenant de trouver des vidéos ou des images :) (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer