GAMERSYDE | X360, PS3, PC Mercredi 25 mai 2011 | 16:35

Aperçu : Dead Island

Aperçu : Dead Island

Après le coup d'éclat réalisé par Techland grâce à la diffusion d'un splendide trailer en images de synthèse, Dead Island a vu les attentes des joueurs à son égard monter en flèche. Une opération de communication réussie donc, mais qui pourrait aussi être à double tranchant si le jeu ne se montre pas à la hauteur. C'est donc avec une curiosité teintée d'une certaine prudence que nous nous sommes rendus dans les locaux parisiens de Koch Media pour y découvrir un bref aperçu du mode solo du nouveau titre des développeurs polonais.
MAJ : Ajout de trois images.



Pas le temps de dire ouf

Une demi-heure, quelle que soit la situation, c'est indubitablement court. Autant dire que lorsqu'il s'agit de s'essayer pour la première fois à une version jouable de Dead Island, le temps file à une vitesse telle qu'il est difficile de tirer toute la substantifique moelle osseuse du titre de Techland. Pas question pour autant de vous priver de nos toutes premières impressions, car s'il reste encore beaucoup de questions en suspens, cette première prise en main nous a tout de même permis de nous faire une première idée sur cette relecture des Bronzés à la sauce gore.

Détail d'importance, des deux séquences disponibles, aucune ne dévoilait quoique ce soit sur l'intrigue principale. Pas question donc de découvrir le jeu par le biais de son introduction, c'est in medias res et pas autrement que nous nous sommes retrouvés catapultés dans l'aventure. Heureusement pour nous, l'expérience n'a pas pour autant débuté en terres hostiles, au beau milieu de touristes à la mine (littéralement) défaite. C'est donc à l'abri d'une zone sécurisée que nous avons pris le contrôle de Xian Mei, l'un des quatre personnages jouables, alors qu'elle se remet de ses émotions avec d'autres survivants.

Autant le préciser tout de suite, le choix de votre avatar ne déterminera pas une intrigue particulière propre à celui-ci. En d'autres mots, quel que soit le héros choisi, le scénario sera exactement le même. Ce qui variera par contre, ce sont à priori les aptitudes de départ des différents protagonistes ; Mei est par exemple beaucoup plus à l'aise avec les armes blanches et profitera donc d'un bonus d'attaque en les utilisant.



Du soleil, des nanas, des zombies

Dead Island, comme son nom l'indique, prend pour cadre une île paradisiaque plus habituée à être en proie aux vacanciers affamés par des heures de farniente qu'à des hordes de morts vivants avides de chair fraiche. Un petit coin de paradis tombé brusquement en enfer pour des raisons encore mystérieuses, même si on peut d'ores et déjà exclure les allergies à la crème solaire fabriquée par une multinationale productrice d'ombrelles. Si les palmiers continuent d'être gentiment caressés par la douce brise marine, que le soleil continue de mettre en valeur les couleurs chatoyantes de la végétation locale, les cadavres carbonisés ainsi que les zones dévastées et désertées sont autant de signes que quelque chose ne tourne pas rond.

Heureusement, comme dans un certain Dead Rising (avec lequel Dead Island entretient une certaine parenté), tout le monde n'a pas succombé aux morsures fatales des touristes en décomposition. Nombre de survivants croiseront donc votre route et leur présence ne sera pas qu'accessoire, puisqu'ils vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté pour survivre à ce cauchemar. En effet, lors des brefs moments d'accalmie proposés par les zones sécurisées, les PNJ vous demanderont de les aider en leur rendant certains services. Des missions secondaires qui vous donneront la possibilité d'amasser à la fois espèces trébuchantes et points d'expérience.

Car si Dead Island possède tous les atours du jeu d'action à la première personne, il incorpore également certains éléments typiques du jeu de rôle. Une arborescence à branches multiples donne au joueur la main libre sur l'évolution de son personnage, lui permettant donc d'améliorer ses aptitudes au combat et à la survie. Une fois de plus, on pense bien évidemment au jeu de Capcom qui nous encourageait lui aussi à faire progresser le héros pour lui donner de meilleures chances de faire face aux différentes situations.



Le clou du spectacle

Les similitudes avec Dead Rising ne s'arrêtent d'ailleurs pas là. À peine notre première mission acceptée, nos hôtes nous ont invité à découvrir le système de modification d'objets permettant de fabriquer ses propres armes artisanales. Pour ce faire, il faut d'abord mettre la main sur un établi mais également posséder un minimum de matériel. Vous vous doutez bien qu'en trente minutes, nous n'avons pas véritablement eu le loisir de fouiller les moindres recoins du décor pour tenter moult combinaisons différentes, mais si l'on en croit les développeurs, on ne devrait pas être déçu de ce côté. Manquant sans doute d'inspiration, nous nous sommes donc contentés de combiner une bonne vieille batte de baseball avec une boîte de petits clous, sans oublier tout de même de nous essayer à la fabrication de très efficaces couteaux-bombes collantes.

Chaque arme (ou objet faisant office d'arme) possède de plus un niveau d'expérience propre, et donc d'efficacité. Il est donc possible de les améliorer à loisir avec votre argent durement gagné. Ne croyez cependant pas que celui-ci coulera autant à flots que les hectolitres de sang déversés. Aussi, il vous faudra veiller à en conserver suffisamment pour pouvoir réparer vos armes de fortune avant qu'elles ne vous lâchent au plus mauvais moment. On a beau pouvoir se servir de ses poings, on se sent tout de même mieux quand on a de quoi trancher dans le vif du sujet. Dans le pire des cas, vous trouverez toujours un petit quelque chose qui traine pour repousser les ardeurs de vos assaillants. Tenez, une voiture par exemple ! Très pratiques pour couvrir les longues distances qui vous séparent de votre prochain objectif, elles sont aussi un moyen efficace de se frayer un chemin au milieu des hordes d'autostoppeurs enragés. Bien sûr, les véhicules terrestres empruntés subiront aussi les affres de la dégradation vous obligeant même à faire sauter le pare brise d'un coup de poing rageur.



À corps à corps et à cri

Si véhicules et armes à feu seront disponibles, l'essentiel des affrontements forceront le joueur à aller au contact direct de ses adversaires. Il est bien sûr possible de lancer n'importe quelle arme à la figure de ses ennemis (en n'oubliant pas de les récupérer dans la chair putride du zombie victime d'une lame de fond de trop), mais le système de jeu fait la part belle au corps à corps. Attention d'ailleurs à ne pas vous laisser surprendre car le danger peut venir de partout, y compris de derrière. Ne pensez pas non plus pouvoir rebrousser chemin pour prendre le temps de vous refaire une santé, car nos amis décharnés ont une nette tendance à vous suivre à la trace. Le sentiment de vulnérabilité est donc bien présent, même sans forcément croiser des hordes de zombies aussi spectaculaires que celles de Left4Dead et Dead Rising. Reste à savoir si nos difficultés à rester en vie même face à un faible nombre d'opposants venaient de notre manque de pratique, ou du niveau de difficulté exigeant du jeu.

Une chose est certaine, vous aurez maille à partir avec un bon nombre d'adversaires, et tous ne seront pas de simples zombies rachitiques. Au détour d'une ruelle, on pourra par exemple tomber sur un groupe de survivants hostiles à toute forme de vie (et de non-vie) qui n'hésitera pas à faire feu sur vous si vous aviez la mauvaise idée de vous approcher. Dans la deuxième séquence dévoilée, il était aussi question d'affronter le lointain cousin du Nemesis de Resident Evil pour l'empêcher de pénétrer dans l'église de la ville. Une créature qui, à en croire la camisole dans laquelle elle était engoncée, devait certainement être résidente d'une quelconque institution hospitalière bien malveillante. Un combat pour le moins musclé qui tournera vite court si vous n'évitez pas la charge brutale de ce pêcheur impatient de se confesser.

D'une manière générale, on sent bien toute la désolation et la détresse qui habillent désormais ce lieu de villégiature estivale, mais attention, à aucun moment nous n'avons pu ressentir toute la dramaturgie du premier trailer. On se doute un peu que ce n'est pas précisément le ton qu'il faut attendre de Dead Island, mais on espère tout de même que le scénario du jeu parviendra à impliquer le joueur dans les événements qui se déroulent de façon un peu plus émotionnelle.



Moteur, ça tourne

Avant toute chose, il est bon de préciser que les versions PC et Xbox 360 que nous avons vues tourner étaient encore loin d'être finalisées. Ceci étant dit, on pouvait d'ores et déjà se rendre compte de la bonne tenue du moteur maison de Techland. Sans surprise, la mouture PC arbore un rendu plus propre que sa consœur 360, mais dans l'ensemble, sans parler de prouesse technique (on en est tout de même loin), le monde est à la fois vaste et détaillé. Même si cela peut sembler paradoxal compte tenu du thème abordé par le jeu, l'île de Dead Island reste pleine de vie, avec sa végétation animée, ses effets de lumière chaleureux ou ses conditions météo changeantes (mais non aléatoires). Le cadre choisi est d'ailleurs un vrai plus tant il apporte un peu de dépaysement (et de couleurs !).

Il reste cependant encore un peu de travail aux développeurs polonais de Techland pour éradiquer les divers bugs graphiques et surtout muscler un peu le framerate (sur console comme sur PC), mais le projet est en bonne voie. Comme je l'ai dit plus haut, il ne faudra pas s'attendre à trouver un nouveau maître étalon du genre, mais ce qu'il nous a été donné de voir laisse présager d'un titre immersif à la plastique globalement réussie. La localisation des coups et tirs permettra aussi aux plus sadiques de se livrer à de belles amputations sans anesthésie, le tout dans des effets gores de circonstance.



Premières impressions


Difficile de ne pas se sentir quelque peu frustré après la trop courte demi-heure passée à essayer Dead Island. Difficile par conséquent de se faire un avis tranché sur l'intérêt du jeu de Techland sur le long terme. Mais si l'envie qui nous tenaillait de poursuivre nos pérégrinations sur cette île infernale peut être une première indication sur le potentiel du titre, eh bien il n'est sans doute pas inutile de le garder à l'œil. Nous n'avons malheureusement pas pu juger de la qualité du scénario que l'on espère un minimum travaillé comme c'est d'habitude le cas chez le studio polonais, mais nous sommes impatients de nous frotter au mode coopératif. Pour cela, il faudra hélas attendre l'E3, mais le rendez-vous est pris, et soyez certains que nous ne manquerons pas de mettre à jour nos impressions.

Tous les commentaires

Page 1 2 >>
Commentaire du 24/05/2011 à 19:41:22
Avec la vidéo de gameplay qui circule sur le net, cet aperçu me donne l'eau à la bouche. vivement.
Commentaire du 24/05/2011 à 19:43:17 En réponse à Lynn0ne
La vidéo montre le contenu exact de notre session de jeu. Nous sommes d'ailleurs ravis de ne pas avoir pu filmer le jeu la semaine dernière et de voir que GT a, comme d'habitude, droit à une exclusivité de plus.
Commentaire du 24/05/2011 à 20:05:29
Si le côté aventure est bien développé, je me laisserai peut-être tenté ! Si c'est juste pour casser du zombie, ce sera sans moi ! C'est vraiment sur ce côté là que j'attends le plus ce jeu au tournant !
Commentaire du 24/05/2011 à 21:11:26
Un titre qui pourrait créer une franchise bien sympa. Le côté gore peut-être un plus pour le côté fps, et si le scénar va plus loin celà peut faire un vieux hit.
Commentaire du 24/05/2011 à 21:24:50
Encore une texte bien agréable à lire :). Je le sens bien ce Dead Island.
Commentaire du 24/05/2011 à 23:06:53 En réponse à GTB
Posté par GTB
Encore une texte bien agréable à lire :). Je le sens bien ce Dead Island.
C'est vrai, depuis le debut, les premiers screens, il avait l'air bien sympa et different des autres jeux de zombi, qu'ils prennent du Dead Rising et L4D ça peut etre bien, par contre, tant qu'ils foutent pas les bosses farfelu de dead Rising, hyper chiant, ça me va.

(Rien contre le lointain cousin de Nemesis :p)
Merci pour l'article ! "Dieu" Driftwood :moilecheculmaispasdutout:
Commentaire du 24/05/2011 à 23:19:45
Moi j'ai toujours pensé que c'était une forme de "mmo".
C'était même un peu l’intérêt principale (unique?) à mes yeux.
Du coup, je suis un peu déçu, sans pour autant être totalement imperméable au potentiel charme du titre.
A voir donc...
Commentaire du 24/05/2011 à 23:36:01
Pas vu c'te vidéo de gameplay :(

Mais la préview le rend d'autant plus intéressant.
Commentaire du 24/05/2011 à 23:47:56 En réponse à Orfeo
Il faut aller trainer du côté de Gametrailers et se farcir une qualité très médiocre de vidéo malheureusement.
Commentaire du 25/05/2011 à 00:01:05
ou là
http://www.youtube.com/watch?v=jKcsImtYaFU&feature...
Commentaire du 25/05/2011 à 00:16:54 En réponse à Orfeo
Posté par Orfeo
Pas vu c'te vidéo de gameplay :(

Mais la préview le rend d'autant plus intéressant.
Je viens de la regarder cette fameuse video, il à l'air vraiment bien, ça change vraiment d'avoir un jeu de zombi plus "sombre" que les autres qui ont tendance a en faire de l'humour
Commentaire du 25/05/2011 à 02:46:16
Je m'attendais à un jeu plus réaliste/moins délire que Dead Rising, mais bon rien que le coup de la nécessité d'avoir de l'argent pour upgrader ses armes... -_-
On sent qu'on n'échappera pas aux poncifs du genre. C'est dommage car le trailer en images de synthèse semblait indiquer autre chose.

Je crains que ça n'aboutisse à un jeu déjà fait/déjà vu (en mieux !) auparavant.
Et puis bon courage pour essayer de faire mieux que la custo des armes dans Dead Rising 2...
Commentaire du 25/05/2011 à 04:29:46 En réponse à Driftwood
Bah ouais mais GT doit dépenser un fric que vous, vous pouvez pas dépenser pour vous payer cette exclue... C'est toujours le même problème. ^^"

J'ai vu aussi cette vidéo donc, car comme on dit une image vaut mieux que 1000 paroles (ou un truc du genre), et j'y crois toujours à fond à ce Dead Island, un mélange entre Far Cry 2, Left 4 Dead et un RPG, plutôt sympa je trouve, j'espère que la durée de vie sera bonne.
Commentaire du 25/05/2011 à 07:36:11 En réponse à xdr
Posté par xdr
un mélange entre Far Cry 2, Left 4 Dead et un RPG, plutôt sympa je trouve, j'espère que la durée de vie sera bonne.
C'est exactement ce à quoi je pensais
Commentaire du 25/05/2011 à 08:41:31
Il me tarde d'essayer ce jeu ! Sinon Driftwood, je préfère moins d'exclues mais des exclues avec de la qualité, si c'est pour avoir un travail de cochon non merci :)
Commentaire du 25/05/2011 à 11:36:39
j'ai vu la vidéo de gameplay, et ça fait bizarre de voir un mec qui à les mêmes jambes que moi... longues et fines -_-" du coup ça choque en fait =P
Commentaire du 25/05/2011 à 12:09:19 En réponse à 3333
Posté par 3333
Je m'attendais à un jeu plus réaliste/moins délire que Dead Rising, mais bon rien que le coup de la nécessité d'avoir de l'argent pour upgrader ses armes... -_-
On sent qu'on n'échappera pas aux poncifs du genre. C'est dommage car le trailer en images de synthèse semblait indiquer autre chose.

Je crains que ça n'aboutisse à un jeu déjà fait/déjà vu (en mieux !) auparavant.
Et puis bon courage pour essayer de faire mieux que la custo des armes dans Dead Rising 2...
Délire!? où ça? j'ai peut etre louper un truc. ça fait longtemps qu'ils ont dit que la custo des armes resterais dans le domaine du possible, pas le portnawak de la pire feature de dead rising 2, et oui les mecaniques d'un jeu à l'autre se ressemble, mais tu prefererais payer en quoi? en doigt de zombie? l'argent n'a pas disparu ce n'est pas fallout. ;)
et puis parler de réalisme dans un jeu de zombie bravo.^^
Commentaire du 25/05/2011 à 12:26:21
Ah, après avoir la vidéo, ben, ça réchauffe encore un peu plus l'envie de le tâter.

Mais 3 choses qui me rebutent, la première c'est le côté "arcade-RPG" de l'aventure, on va voir un mec, il a besoin qu'on remette du courant à un endroit, on le fait, on retourne le voir pour la récompense, bon c'était prévisible vu le type de jeu, mais j'en suis pas particulièrement fan, je voulais quelque chose de plus scénarisé :/

La seconde provient de la faible porté de ce qu'il semble être la "hitbox", je ne sais pas, lorsqu'on veut toucher l'ennemi avec une arme blanche on dispose d'une faible porté contrairement au zombi d'en face qui lui arrive à nous toucher sans peine rien qu'en balançant son bras au hasard vers l'avant (ou alors c'est le mec qui joue mal :O)

Et la troisième et dernière choses, c'est ce bug à 10m16s =D
Commentaire du 25/05/2011 à 12:32:28 En réponse à Orfeo
Les bugs et l'optimisation, ils ont encore le temps de corriger tout ça.
Commentaire du 25/05/2011 à 14:43:51 En réponse à shura_ksp
En eau potable par exemple. L'argent ça n'a aucun sens.
En temps de crise, ce sont les éléments de survie de base nécessaire a la vie qui redeviennent la priorité.

Et réalisme, parce que ce n'est pas parce que c'est un jeu de zombie que ton gars a des super pourvoir et un pistolet laser à la place du bras. En cela, c'est réaliste.
Commentaire du 25/05/2011 à 17:49:14 En réponse à Zeishin
Exact Zeishin, je n'aurais pas répondu mieux.
Et puis genre, en cas d'une hypothétique invasion par les zombies (cause d'un virus ou autre), y'a des vendeurs à la sauvette qu'ont que ça à foutre de t'attendre tranquille dans leur coin pour te proposer du matos à vendre... ^^
(et pareil pour les types qui te confient des missions)
Commentaire du 25/05/2011 à 18:02:25
Heu, j'ai peut être loupé un truc mais ce n'est pas Walking Dead ni Zombieland : le monde n'est pas envahit, il y a juste des zombies sur l'île donc à l'extérieur, l'argent à toujours de la valeur. Dans ce genre de situation extrême, il y a toujours des vautour pour en profiter.
De même, ce que les gars t'assignent comme tâche consiste justement à contribuer à la survie des humains.
Commentaire du 25/05/2011 à 18:09:03 En réponse à cryoakira
En général dans ces cas là, je pense que tout le monde est trop occupé à essayer de sauver son propre cul :D
Enfin bon... c'est un jeu, je sais. Donc ce sera probablement croisement Far Cry 2/Dead Ring 2 sur ce que j'en ai vu.
Commentaire du 25/05/2011 à 18:11:38 En réponse à 3333
Posté par 3333
En général dans ces cas là, je pense que tout le monde est trop occupé à sauver son propre cul :D
Enfin bon... c'est un jeu, je sais. Donc ce sera probablement croisement Far Cry 2/Dead Ring 2 sur ce que j'en ai vu.
C'est justement parce qu'ils ne veulent pas risquer de perdre leur propre cul qu'ils te demandent de les aider. :p

C'est quand même fou de chercher la petite bête à ce point là. Tu dois vraiment avoir du mal à trouver des jeux qui te plaisent. ;p

Je te conseille Alone in the Dark, bien réaliste au niveau de l'inventaire, des blessures, etc. Mais pas de bol, ça en fait un mauvais jeu. ^^
Commentaire du 25/05/2011 à 18:13:54 En réponse à 3333
Malheureusement, je te dirais que l'on a pu voir dans notre histoire nombre de situations extrêmes (guerre, épidémie, exodes massifs en tout genre, camps - je vais me ramasser un Godwin) où l'argent restait la monnaie d'échange.
Mais pour le coup, je pense qu'en effet, on peut s'arréter au "c'est un jeu".
Page 1 2 >>

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • GTB
    GTB @icebreaker59: Non mais je reproche absolument pas aux gars de donné leur avis. Je regrette qu'il ait plus de poids que celui de ma grand-mère alors qu'il vaut pas mieux. (il y a 40 minutes)
  • JeanPote
    JeanPote Je sens que le prochain Kojima va être très, très, très gros! "bave à mort" (il y a 41 minutes)
  • icebreaker59
    icebreaker59 @GTB: C'est compliqué, les gars doivent bien donné leurs avis, c'est sans intérêt sinon, la ou c'est critiquable c'est quand ta ubisoft ou EA qui fait sa pub avec eux, sans ça c'est pas gênant. (il y a 44 minutes)
  • GTB
    GTB Norman ou Cyprien par ex, font de l'humour, sont appréciés pour ça et après s'est greffé des avis -que les ado écoutent parce qu'il aime le personnage-. (il y a 49 minutes)
  • GTB
    GTB @icebreaker59: Quand t'es "fan" d'un YTeur tu peux être fan de la pertinence de son avis ou du personnage. Souvent c'est le personnage et du coup on accorde de l'importance à son avis. (il y a 50 minutes)
  • Driftwood
    Driftwood @Aure04: d'où l'intérêt de ne pas donner un avis sans avoir fini le jeu. :P (il y a 1 Heure)
  • Driftwood
    Driftwood @Miguel: même pas. :P (il y a 1 Heure)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer