GSY PREVIEW | X360, PS3, PC Mardi 19 juin 2012 | 01:30

GSY Preview : Line up E3 Square Enix

GSY Preview : Line up E3 Square Enix

On peut bien désormais vous l’avouer, notre E3 2012 a totalement été organisé à la dernière minute. Faute de rendez-vous avec les éditeurs, ne vous attendez pas à un résumé de tous les jeux présents sur le show floor. Heureusement, cela n’a pas empêché Square Enix de nous recevoir comme les grands de ce monde, et ainsi de voir et tester la plupart des jeux de leur line-up. Tels des V.I.P, nous avons fendu la foule en deux pour passer en priorité sur les présentations d’Hitman Absolution, Sleeping Dogs, Quantum Conundrum, avant de finir en beauté avec Tomb Raider. Voici le bref résumé de tout ce que nous avons pu voir !




Hitman Absolution

Hitman a fait couler beaucoup d’encre depuis sa première apparition à l’E3 2011. Entre les conservateurs et les amateurs de nouveautés, les avis ont fusé dans tous les sens et les fans de l’agent 47 tremblent à l’idée de voir leur tueur favori transformé en star hollywoodienne façon Kill Bill. Après avoir passé un moment avec le chauve le plus classe du monde, je crois pouvoir dire qu’il n’y pas d’inquiétude à avoir. On retrouve bien toute l’identité qui a fait les beaux jours de la série : discrétion, observation, planification et méthodisme sont donc bel et bien de rigueur. La mission présentée sur le show floor est assez représentative de la variété de choix possibles au cours d'une mission, comme a pu vous le montrer notre vidéo.

Même si nous n’avons malheureusement pas pu profiter du son sur la démo présentée aux yeux de tous, la présentation privée nous a démontré que l’ambiance sonore a été particulièrement soignée. On retrouve en effet une musique très orchestrale, celle-ci ayant pour but de venir accentuer les moments les plus intenses de l'aventure. Deux exemples parmi tant d'autres : lorsque vous vous rapprochez d’une cible par derrière, votre corde de piano fin prête à commettre l’irréparable, ou encore, quand un ennemi commence à douter de votre déguisement et se rapproche de vous dangereusement. Un véritable travail sur la bande son donc, qui deviendra un soutien de choix en vous prévenant de la potentielle mauvaise tournure des événements.

Le niveau présenté en Behind Closed Doors nous en aura également mis plein les yeux, sur une map relativement étendue et pleines de possibilités. Aucune linéarité dans cette séquence, on peut agir comme bon nous semble. Il est ainsi possible d'opter pour une approche en douceur, en utilisant un leurre afin de détourner l’attention et d’épargner les innocents, mais on peut également user de cette technique pour attirer une victime dans un piège mortel, en l'attirant à l'écart des autres. Pour les amoureux de l'approche frontale, pourquoi ne pas déclencher une explosion gigantesque et réduire en poussière un groupe complet d’ennemis ? L’inventivité est donc au rendez-vous, pour le plus grand plaisir des amateurs de furtivité ou de sensations fortes.

Premières impressions


Hitman revient aux sources qui ont fait sa gloire, zones étendues, choix divers et variés, ambiance sonore immersive. L’histoire n’est pas en reste et tout ça promet des séquences de jeux qu'on nous promet passionnantes. Bref, à Gamersyde, on y croit et il nous tarde de découvrir une version plus complète, confortablement installés dans notre canapé Bordeau Chesnel.





Sleeping Dogs

Le genre open world n’aura pas été le maître de cérémonie de cette édition de l’E3 2012. Voilà donc la fenêtre idéale pour sortir un jeu de cette catégorie, avant que l’énorme GTA V ne rafle tout sur son passage. Square-Enix l’a bien compris et nous le démontre avec Sleeping Dogs. En plein cœur de Honk Kong, ce GTA-like à la sauce John Woo propose un scénario très alléchant, sur fond de ying et de yang. Vous avez pu voir un aperçu des combats de mêlée dans notre vidéo de la démo du show floor, même si celle-ci avait dû être écourtée pour cause de problèmes techniques. Du coup, vous avez raté de beaux combos d’art martiaux mélangeant Capoeira et kung-fu. Même si le jeu souffre encore de bugs de collisions, les sensations sont au rendez-vous et toute la puissance des attaques est parfaitement retranscrite. Ajoutez à cela les petites animations de contre attaque qui viennent surprendre le petit malin qui tente de vous choper en traître, et vous aurez là de quoi bien vous éclater - enfin, surtout la tronche de vos opposants…

La présentation Behind Closed Doors s’est quant à elle concentrée sur les gun fights, ainsi qu’une pincée de free running. Infiltré dans la triade afin de faire tomber l’un de ces parrains, notre héros va rapidement se retrouver tiraillé entre son devoir de policier et son identité de gangster renommé. La mission démontrait bien tous les risques auxquels s’expose le personnage principal, qui se retrouvait là face à un cador de la triade prêt à tout pour l’éliminer. S’en suivait une poursuite effrénée dans les rues de Hong Kong, certes un peu linéaire, mais diablement fun. Le fugitif a bien tenté de s’échapper en voiture, mais c'était sans compter sur notre flic et son bras droit. Une séquence de shoot sur rails très classique, où il fallait tirer sur les nombreuses voitures ennemies, la conduite étant laissé à l'IA qui accompagne le joueur. Les effets pyrotechniques manquent un peu de cachet, mais l’action et les explosions sont au rendez-vous. Un "car crash" plus tard, tout ce petit monde se retrouvait pour une fusillade tonitruante. Rien de plus à préciser, si ce n’est que le réticule de visée en forme de grosse croix blanche s'avère particulièrement encombrante à l’écran.

Premières impressions


Sleeping Dogs nous propose un jeu open world dans un univers peu exploité dans les jeux vidéo. L’histoire est probablement son point fort, la technique, son point faible. Bugs de collision, textures sommaires, on a vu bien mieux dans le genre en l'état actuel des choses. Ceci étant dit, l’ambiance reste très bien rendue, les sensations de combat au corps à corps sont plaisantes et le free running appréciable. En résumé, un jeu qu’il faudra probablement choisir plus pour son ambiance et son histoire que pour sa plastique aguicheuse, du moins sur console.





Quantum Conondrum

Autre jeu qui pourrait bien faire la différence, en cherchant à reproduire le parcours d’un certain Portal, Quantum Conundrum. Son concept est en effet très similaire au titre de Valve, avec une direction artistique rappelant Team Fortress. On ne sera cependant pas surpris de retrouver ces similitudes avec les jeux de l'éditeur américain, certains développeurs du studio Airtight ayant notamment travaillé chez les créateurs du Source engine. Le graphisme simple, mais agréable à l’œil, nous plonge dans une histoire attendrissante : un enfant à la recherche de son oncle savant fou, disparu mystérieusement dans son énorme manoir. Pour bien nous mettre dans la peau du gamin, les développeurs ont eu l'idée de proposer des environnements surdimensionnés. Les mécaniques de puzzle game sont plutôt bien pensées et offrent une multitude de possibilités grâce à un level design inspiré.

Voici au passage une vidéo du jeu restée dans nos tiroirs, vous permettant d’observer les dimensions de base telles que "tout est léger" ou encore "tout est super lourd". Les deux autres réalités parallèle proposent également de jouer avec la physique, avec cette fois-ci une réalité au "temps ultra ralenti" et enfin celle au "centre de gravité inversé", très fun il faut le dire. Cette dernière permet carrément de créer des plates-formes en lévitation en changeant rapidement de dimension. Je vous laisse imaginer toutes les possibilités de puzzles envisageables avec ces quatre dimensions, ce afin de ne rien vous spoiler de la présentation à laquelle nous avons pu assister. Ce qui est certain, c’est qu’il vous faut garder un œil sur ce jeu si vous avez apprécié le côté casse-tête de Portal. Si vous êtes curieux, on vous invite à découvrir notre vidéo de gameplay ci-dessous.



Premières impressions


Il y avait un moment que l’on n’avait pas vu de puzzle game en vue subjective innovant. Finalement, il est difficile de trouver quelque chose à redire sur ce projet digital. Graphisme agréable, technique irréprochable, peut être quelques bugs de collisions qui persistent ici et là, mais rien de bien pénalisant pour autant. Si vous aimez vous creuser les méninges et que vous êtes curieux de découvrir le fin mot de l’histoire racontée dans Quantum Conondrum, voilà un titre qui devrait rassasier votre matière grise !



Tomb Raider

On garde le meilleur pour la fin, avec probablement l’un des jeux les plus attendus de l'année 2013. Contrairement à tous les autres titres du line-up japonais, nous n’avons ici pas encore pu mettre la main sur une version jouable. Cependant, on a tout de même eu la chance d’assister à une présentation qui a permis de répondre à bon nombre de questions. Les toutes premières minutes qui nous ont été présentées ont tout de suite données le ton. On nous a d'abord expliqué le background de l’histoire en nous montrant ce qui semble être le menu principal du jeu. Un menu qui laisse apparaître Lara dans un coin de l’écran, au bord d’une falaise, face à une vue magnifique donnant sur une dizaine de navires échoués dans la baie. Chose inhabituelle, notre hôte nous a alors posé la question suivante : "Pensez-vous qu’on puisse obtenir ce résultat en temps réel ?". A peine avions-nous eu le temps de répondre que la caméra basculait directement derrière Lara qui se mettait alors en mouvement.

Après ce premier coup d'éclat qui n’a pas manqué de soulever une salve d’applaudissements de la part de l’assemblée, les choses sérieuses ont commencé. Première constatation, le moteur est en effet un peu moins abouti que ce que laissait penser la présentation de l’an passé. On comprend cependant rapidement pourquoi. La nature est en effet saisissante de réalisme : cascades d’eau, physique des feuillages et plantes réagissant au vent, et surtout, zones assez étendues. N'allez pas vous attendre à l'immensité d'un Elder Scrolls, mais certaines maps arpentées laissent l’impression que l’exploration aura sa place. Bien sûr, nous avons aussi pu constater à quel point le gameplay sera orienté vers la survie. Ainsi, Lara parviendra rapidement à se dégoter un arc, lui permettant de chasser du gibier. Même si l’IA des animaux ne nous a pas toujours semblé très cohérente, leur animation n’en est pas moins réussie. Une fois l’animal neutralisé, il faut terminer le travail et l’achever. Si vous avez pleuré pendant Bambi, il vous faudra probablement couper cette cinématique. Lara a d’ailleurs du mal à écourter la vie de la pauvre bête, mais il faut bien se nourrir…



Vous l’aurez compris, fini les gros flingues avec lesquels on tire sur tout ce qu’y bouge, ici Lara apprend à survivre en milieu hostile, ainsi qu'à décrypter le comportement humain. En effet, Lara est loin d’être seule sur cette île mystérieuse, elle a des alliés, mais également des ennemis, beaucoup d’ennemis. Quand ce ne sont pas les loups qui essaient d’en faire leur casse-croûte, ce sont des individus aussi mal attentionnés qu’étranges qui lui en veulent. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à profiter de la situation pour tenter d’abuser de la jeune femme… Ce niveau est également l’occasion d’observer une nouvelle fonctionnalité dans la série, la furtivité. En effet, à un moment donné, Lara parvient momentanément à échapper à ses ravisseurs. Le joueur doit alors tenter de se faufiler discrètement en utilisant au mieux son environnement afin de prendre la poudre d’escampette. Dans le même temps évidemment, les malfaiteurs sont en alerte maximale à la recherche de la jeune aventurière, lampe torche à la main, attentif au moindre bruit suspect.

Premières impressions


Si les niveaux présentés durant cette présentation laissent tout de même un goût amer de linéarité, le plaisir de l’exploration semble tout de même au rendez-vous sur certaines maps plus étendues que la moyenne. On peut reprocher à notre jeune Lara d’être un peu trop bavarde dans la plupart des situations, mais il faut garder à l’esprit qu’elle vit sa toute première aventure, et que celle-ci n'a rien d'un parcours de santé. Les développeurs nous ont rappelé implicitement que le jeu été essentiellement ciblé vers la gente masculine. En effet, la caméra a tendance à faire des prises de vue plongeante sur le décolleté de la demoiselle durant les cinématiques. A l’arrivée, ce nouvel épisode de Tomb Raider confirme le côté résolument survie, avec une histoire intrigante ayant pour cadre une île bien mystérieuse, où civilisation perdue et groupe d’individus hostile croiseront le chemin de la jeune aventurière. Étrange, ça vous rappelle pas quelque chose vous ?

E3 Gameplay Quantum

Tous les commentaires

Commentaire du 19/06/2012 à 06:40:17
Merci le rachat d'Eidos quand meme...sans ca on se demande ce que serait le line up de square enix.

M'enfin bon les jeux ont l'air bien, peut etre le premier tomb raider de ma vie de gamer!
Commentaire du 19/06/2012 à 09:18:07
Quantum Conondrum m'a fait de l’œil je te remercie car là tu me fais découvrir un jeu le reste confirme ce que je pensais déjà m'enfin c'est toujours bon d'être rassurer.
Merci.
Commentaire du 19/06/2012 à 09:38:20
Moi c'est peut-être hitman qui sera mon premier hitman, par contre Lara c'est sans problème sauf gros gros accident de parKour :)
Commentaire du 19/06/2012 à 13:19:04 En réponse à face2locust
Posté par face2locust
Quantum Conondrum m'a fait de l’œil je te remercie car là tu me fais découvrir un jeu
Préco sur steam : done ! :)
Commentaire du 21/06/2012 à 21:18:16
4 jeux et peut être 4 hits! (Square Enix royal de vous recevoir comme il se doit).

Sleeping Dogs va me plaire c'est sûr, vous confirmez que l'ambiance est top, cool!
Je découvre Quantum Conondrum et lui aussi risque de me plaire, tout comme le Tomb Raider!
Reste le Hitman, qui comme Rico pourrait être mon premier^^"
Commentaire du 26/06/2012 à 20:43:23
Sacré catalogue. On commencera donc avec Quantum qui m'avait déjà tapé dans l’œil.

Quoi de neuf ?
  • JebOne
    JebOne Meilleure qualité ! [url] (il y a 1 minute)
  • JebOne
    JebOne Et celle-ci, vous connaissez ? [url] (il y a 2 minutes)
  • Davinhell
    Davinhell @Driftwood: Aussi lol J'avais complètement oublié que c'était lui (il y a 3 Heures)
  • Driftwood
    Driftwood @Davinhell: et ça [url] :D (il y a 5 Heures)
  • Davinhell
    Davinhell @icebreaker59: Sauf que c'est pas lui qui chante Eye of Tiger.Mais plutôt ca [url] (il y a 6 Heures)
  • GhostDamon
    GhostDamon Cocorico: [url] (il y a 6 Heures)
  • bosozoku
    bosozoku @icebreaker59: [url] ^^ (il y a 7 Heures)
PreviousNext
  • Game2k
    Game2k Vous pouvez suivre toutes les conférences GamesCom 2014 sur GSY. (il y a 3 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Journée riche aujourd'hui puisqu'à 15h, vous aurez droit à nos vidéos PC de GRID Autopsort, tandis qu'à 18h, ce sera au tour de la review de Soldats Inconnus. (il y a 10 Semaines)
  • Game2k
    Game2k Suivez toutes les conférences E3 sur Gamersyde. Elles seront en ligne 15 minutes avant leur direct. (il y a > 3 Mois)
  • BlimBlim
    BlimBlim Grosse mise à jour de la page jeux, beaucoup plus facile maintenant de trouver des vidéos ou des images :) (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Lords of Shadow 2 en review en ce matin pluvieux. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Notre review de Left Behind est maintenant agrémentée de 4 (courtes) vidéos. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Après les vidéos, la preview de TitanFall. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer