GSY PREVIEW | PC, PS4, Xbox One Jeudi 27 juin 2013 | 08:30

Gamersyde Preview : Saints Row 4

Gamersyde Preview : Saints Row 4

Notre premier rendez-vous E3 nous a amené aux commandes du jeu le plus barré du salon, Saints Row IV. Si techniquement le jeu n’a rien d’impressionnant, il n’en reste pas moins fun. Cette session hands on nous a permis de découvrir la toute première mission du jeu, mais nous avons également pu profiter d’une balade sur la map en free roaming.




Si j'étais président...

Le président des U.S.A a une grosse journée devant lui. Au-delà de la paperasse habituelle, ses conseillers lui annoncent une invasion alien imminente. Cette nouvelle fait d'abord bien rire le bureau ovale, qui continue son activité comme si de rien n’était. C’est à ce moment que le joueur prend le contrôle de l’homme le plus puissant du monde, en se dirigeant vers une conférence de presse. Observant autour de soi, on peut apercevoir l’intérieur d’une pièce de la maison blanche, aux allures de strip club, qui rappelle les bons vieux souvenirs du QG du gang. En chemin, le leader du pays est interpellé par certains conseillers afin de prendre certaines décisions sur l’avenir de la nation. Ainsi, le joueur peut choisir d'éradiquer le cancer ou bien décider de laisser les pleins pouvoirs aux industries pharmaceutiques afin de s’enrichir sur le dos des malades. Vous pouvez également répondre à un conseiller qui critique vos méthodes en (ab)usant de la force, ou opter pour la diplomatie.



L’humour est donc toujours aussi caustique, et ce n’est que le début. À peine la conférence de presse commencée, un alien de 4 mètres de haut débarque en faisant exploser le toit. Apercevant les journalistes, il profite alors des caméras pour se présenter en quelques mots. Dans un anglais parfait, il annonce que la planète n’appartient plus à l’humanité et que toute résistance est inutile. La porte parole du gouvernement tente alors de raisonner l’individu et se fait téléporter dans un vortex rougeâtre. Lorsqu'une autre de ses protégées subit le même sort, le président sort de ses gonds et prend les armes. Une séquence de shoot des plus classiques se déroule alors dans les couloirs de la maison blanche. On défouraille les aliens à coup de M4 tout en cherchant une sortie, non sans détruire au passage les objets inestimables qui décorent les couloirs. Arrivé à l’air libre, notre héros fonce en direction d’un énorme canon de DCA afin de tirer sur les nombreux vaisseaux ennemis. Là encore, une séquence de shoot fixe des plus classiques mais qui permet de laisser libre cours à sa folie destructrice. Cette séquence se termine par l'apparition d'un gigantesque vaisseau spatial ainsi qu’une cinématique QTE montrant le héros sur le point de terrasser le vilain alien de 4 mètres de haut, ou du moins, c'est ce qu'on pense au premier abord, la victoire ne s'annonçant évidemment pas aussi simple qu'il y paraît…

Télé, kiné, zizis en plastique

Rien de bien impressionnant donc dans cette première mission, du gameplay classique mais une ambiance à la Saints Row toujours aussi plaisante quand on aime le genre. La deuxième partie de cette démo était très similaire à la vidéo que l’on vous a ramenée du show floor. On démarre au sommet d’une tour et on s’envole en planant gentiment jusqu’au sol. Oui, le président des États-Unis est également un super héros. Enfin, tout dépend de l’humeur du joueur, n'oublions pas que nous parlons d'une série qui permet de tabasser les passants à coup de godemiché géant. Quartier libre, défoncez tout ce qui vous chante ou tentez d’épargner les innocents. La vitesse du héros est telle qu’il faut être habile pour garder la ville intacte. Président des U.S.A ou super héros, la police ne vous fera pas de cadeau si vous poussez le bouchon trop loin. En plus de ses pouvoirs de déplacement, notre homme est équipé de 4 pouvoirs dévastateurs.



La télékinésie est de loin mon préféré : une pression sur LB pour choper tout ce qui vous intéresse, une autre pour le balancer où bon vous semble - douleurs articulaires à prévoir pour les malheureux pris pour cible. Le gel immobilise tout ce qui est à portée, permettant d’éclater en mille morceaux les ennemis. L’aura de feu permet d’enflammer tout individu qui vous colle d’un peu trop près. Enfin, une charge au sol réduit en miettes tout ce qui se trouve à portée de l’attaque. Du point de vue armement les développeurs nous ont trouvé une arme des plus originales : un canon à ondes musicales. Celui-ci balance des ondes de son lumineuses provoquant des dégâts, le tout en musique, cela va sans dire. Deuxième arme qui mérite largement le détour, le canon à trou noir, qui crée un vortex capable d'aspirer tout ce qui est traîne aux alentours pendant un court instant, vous y compris. Un joli florilège de n'importe quoi qui ne manquera pas de choquer les journalistes de télévision ou les politiciens qui n'y verront encore qu'une incitation à la violence graphique et à la pornographie...

Premières impressions


Cette démo bac à sable nous en a certes peu montré sur les missions annexes et autres délires plus ou moins scriptés. Mais en se baladant en ville, on a pu constater des halos lumineux bleus dispersés sur les toits. Tout comme dans Crackdown, vous avez la possibilité de passer des heures à bondir d’un gratte ciel à l’autre afin de récupérer ces drôles de formes. Là ou le titre de Volition n’a pas vraiment évolué, c’est sur sa plastique et son niveau technique. De ce point de vue, cette démo ne nous a pas éblouis, bien au contraire. Cependant, ce Saints Row IV dépasse tellement les limites du n’importe quoi et de l’absurde, tout en restant toujours aussi fun et plaisant, qu'il ne devrait pas décevoir les aficionados de la série. En allant puiser son inspiration dans Crackdown, Prototype et même Duke Nukem , ce nouvel opus a donc de quoi rassurer les plus sceptiques d’entre vous. En tout cas, en ce qui nous concerne, on a hâte d’en voir plus !

Tous les commentaires

Commentaire du 27/06/2013 à 09:55:55
Vivement !
Commentaire du 27/06/2013 à 12:00:25
"En allant puiser son inspiration dans Crackdow, Prototype et même Duke Nukem , ce nouvel opus a donc de quoi rassurer les plus sceptiques d’entre vous."

Bah non, je vais plutôt attendre sagement GTA5 ainsi que l'annonce de Crackdown 3 moi. SR3 m'avait bien dégoûté, celui là semble bien parti pour ne pas corriger le tir.
Commentaire du 27/06/2013 à 12:04:14 En réponse à guts_o
SR3 avait pleinement assumé son côté décalé, ce qui en fait un bon complément à GTA, qui est plus sérieux. Cela donne des jeux souffrant de beaucoup d'imperfections (technique, conduite, ...), mais au final c'est un bon défouloir!
Commentaire du 27/06/2013 à 12:14:38 En réponse à CaptainTARASS
Justement, dans le genre bon défouloir, rien ne vaut Crackdown, voire, pour les non possesseurs de 360, un Prototype. D'où le non-intérêt de ce SR4 pour moi.
Commentaire du 27/06/2013 à 12:42:12 En réponse à guts_o
Vu le massacre de Crackdown 2 et le sur place de Prototype qui n'aura jamais de suite, je vais me rabattre avec plaisir sur SRIV d'autant que je m'étais absolument éclaté sur le 3.
Commentaire du 27/06/2013 à 12:46:36 En réponse à cryoakira
Crackdown 2 on est d'accord, mais c'était pas le même studio et c'était clairement fait à l'arrache, d'où mon attente du 3.
Commentaire du 27/06/2013 à 13:01:11 En réponse à guts_o
Tu crois que le 3 est fait par Realtime Worlds ?
Commentaire du 27/06/2013 à 13:34:20 En réponse à cryoakira
Nan ça risque pas ils ont fermé en 2010 je crois, mais y'aura certainement plus de temps et de budget pour ce 3ème volet, 2 facteurs essentiels qui manquaient au développement de Crackdown 2...
Commentaire du 27/06/2013 à 15:03:24
D'ailleurs le 3 va passer PS+ le mois prochain.
Commentaire du 27/06/2013 à 17:52:47
Saint's row 3 ce n'était pas qu'un défouloir, c'était un défouloir comique blindé de références ciné/jeux ou autres. Rien à voir avec un Prototype par exemple. J'attend avec impatience ce 4

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • bosozoku
    bosozoku Je trouve le style, à la Ghibli, très beau. (il y a 2 Heures)
  • Yohmi
    Yohmi La direction artistique est particulière, de là à dire que c'est moche, vraiment pas. J'aime pas Zelda, j'y jouerai pas, mais le style est très sympa je trouve. (il y a 8 Heures)
  • MadPchhit
    MadPchhit @Onirik: T'en as déjà bien trop dit :D (il y a 12 Heures)
  • Blackninja
    Blackninja @Onirik: [url] (il y a 15 Heures)
  • Onirik
    Onirik @MadPchhit: Oui. Mais je suis pas sur d'avoir le droit de trop m'étendre ici... :) (il y a 15 Heures)
  • MadPchhit
    MadPchhit @Onirik: T'as des infos précises? (il y a 15 Heures)
  • Onirik
    Onirik En meme temps, vu la puissance d'une switch... (il y a 15 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 7 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer