GSY REVIEW | X360 Mercredi 3 avril 2013 | 19:24

Gamersyde Review : Terraria

Gamersyde Review : Terraria

Succès mondial aussi bien sur Xbox Live que sur PC, Minecraft a bien évidemment attiré bon nombre de copieurs en herbe, soucieux de profiter de la renommée du titre de Notch. Déjà disponible sur Steam où il remporte un joli succès, Terraria débarque sur Xbox 360 pour tenter de convaincre les joueurs Microsoft qu'il n'y a pas que les cubes en 3D dans la vie. Alors, simple copie sans âme ou vrai démarquage du jeu de Mojang ? La réponse après le clic !




La pelle du devoir

A l'instar de Minecraft, Terraria ne propose aucune histoire ni but particulier. Les bases du jeu pourront être apprises via un petit tutorial clair et efficace : récolte de matière première, fabrication d'objets via un atelier, construction d'un chez-soi, l'habitué de Minecraft ne sera guère dépaysé. La différence majeure se situe ici dans le type de gameplay proposé ; point de jouabilité FPS ici, mais une vue 2D de profil façon Mario Bros, qui n'entame cependant en rien l'intérêt et la profondeur du soft, comme nous allons le voir ci-après. Une fois créé votre avatar de pixels, vous êtes donc lâché dans un monde généré aléatoirement, et devrez dans un premier temps construire votre petite cabane de bois ou de pierre afin de survivre à votre première nuit peuplée de monstres en tous genres.

Et c'est ici que les soucis de maniabilité commencent : s'il est déjà assez difficile d'estimer la portée de vos haches, pioches et épées, la gestion du curseur lors des phases de construction est encore plus problématique. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir tenté une optimisation maximale : contrôlé via le stick droit, le curseur peut être géré de deux manières. La première permet de balader librement le pointeur rapidement autour du personnage, tandis que la deuxième, accessible via un clic sur le stick, permet une navigation lente case par case sur le décor. Malheureusement, aucune de ces deux solutions n'offre un confort total : trop imprécise pour l'une et trop laborieuse pour l'autre, on alterne en permanence entre les deux possibilités sans parvenir à être totalement à l'aise, et on pestera souvent face à un curseur qu'on ne maîtrisera jamais vraiment. Autre souci, l'activation des objets tels les portes ou l'atelier peut se montrer assez aléatoire, et il faudra parfois tâtonner avant d'enfin pouvoir activer l'objet souhaité. Quant à l'inventaire, loin d'être un modèle d'ergonomie, il nécessitera un peu d'habitude pour éviter les fausses manœuvres malheureuses dans un menu assez fouillis et peu pratique. Des problèmes certes pas insurmontables, mais l'absence de clavier et de souris se fait tout de même cruellement sentir.



Lord of square

Si la partie construction est utile pour échapper aux créatures, fabriquer son matériel dans son petit chez-soi et accueillir d'utiles PNJ (guérisseur, marchand...), elle est au final moins poussée que dans Minecraft. Plus porté sur l'action que sur l'architecture, Terraria lorgne volontiers du côté de l'action RPG, voire du hack'n'slash. Le jeu propose en effet une foule d'armes et d'armures à créer, en vue d'explorer les nombreuses régions de son vaste monde et d'affronter la multitude de créatures et autres boss qui y rôdent. On regrette d'ailleurs les combats généralement peu palpitants et assez mous, plus ardus que sur PC en raison de la maniabilité parfois hasardeuse. Une bonne idée par contre, l'apparition d'événements aléatoires tels le déferlement soudain d'une armée de monstres, grand moment de frénésie guerrière et de survie acharnée. Le côté "artistique" et créatif moins poussé que chez son modèle est donc compensé par un aspect guerrier tout aussi efficace, qui comblera les amateurs d'exploration et de quête d'équipement en tous genres.

Niveau graphismes, si la 2D du titre de Re-Logic ne propose évidemment rien de bien exceptionnel techniquement, elle ne brille pas non plus particulièrement par sa direction artistique. Sans être hideux, le rendu visuel est au final assez commun, même si la taille des mondes force le respect. Les musiques seront au choix géniales ou horripilantes selon la sensibilité de chacun, et paraissent curieusement décalées avec l'atmosphère du titre. On peut fort heureusement les désactiver dans les options sonores si l'on préfère miner, explorer et combattre en silence. Mais c'est du côté de la durée de vie que Terraria se montre le plus convaincant. Non content de proposer des mondes aléatoires vastes et regorgeant de minerais et matériaux divers indispensables pour se fabriquer armes et armures, le jeu de Re-Logic se distingue par ses boss coriaces, ses trésors cachés et son redoutable donjon corsé. Avec la possibilité de se créer un arsenal bien plus étoffé que dans le titre de Mojang, Terraria s'avère redoutablement addictif, et la quête de la montée en puissance risque de vous tenir longuement en haleine si vous accrochez au concept. Signalons enfin la possibilité de jouer en mode hardcore, où chaque game over est définitif, et la présence d'un multijoueur offline comme online, et vous comprendrez que Terraria vous dévorera de longues heures de temps libre si jamais vous y mordez.



Verdict


Bien plus qu'un simple Minecraft en 2D, Terraria possède sa propre identité et un gameplay bien à lui. Flirtant avec l'action RPG tout en gardant une structure libre, le titre de Re-Logic profite d'un contenu gargantuesque et d'une tendance à l'addiction redoutable pour qui s'immergera dans son monde plat et carré. Dommage que des soucis de maniabilité inhérents à sa conversion sur Xbox 360 ne viennent ternir une expérience de jeu intéressante et au final bien différente du jeu de Notch ; mais si vous êtes en manque d'exploration et de jeux à la durée de vie quasi illimitée, Terraria saura vous contenter, à condition de ne pas être réfractaire à la 2D aux gros pixels carrés.

Tous les commentaires

Commentaire du 03/04/2013 à 22:28:08
Si on aime le genre ça m'a l'air pas mal du tout effectivement. Bon moi c'est pas mon truc :p.
Commentaire du 04/04/2013 à 21:16:13
Bonne review pour un bon p'tit jeu.

Quoi de neuf ?
  • icebreaker59
    icebreaker59 @Driftwood: Je le sens très très mal ce jeu ^^ (il y a 5 minutes)
  • Driftwood
    Driftwood @GTB: bah il semblerait que les autres rédactions l'ont reçu. Donc grande première pour nous hélas... Heureusement il nous reste TLG. :p (il y a 1 Heure)
  • GTB
    GTB @Driftwood: Niveau com' on sent qu'ils en ont un peu rien à péter. Il est censé sortir quand? (il y a 1 Heure)
  • Driftwood
    Driftwood on sent que MS veut soutenir Dead Rising 4 comme il faut. Aucune nouvelle d'une version du jeu pour GSY. :/ C'est encore pire que pour ReCore... (il y a 1 Heure)
  • nakadai
    nakadai Patreon deconne et pas que pour gamersyde !! (il y a 3 Heures)
  • cryoakira
    cryoakira @Driftwood: je ne pense pas que ce soit de votre coté. C'est sans doute un delais d'activation pour la CB à l'étranger. (il y a 3 Heures)
  • Musimon
    Musimon @Driftwood: :'( je croyais que c'était nous sa famille ! :humour: et bon WE à toute l'équipe! (il y a 4 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 5 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer