GAMERSYDE | X360, PS3, PC Mercredi 24 août 2011 | 14:30

GC : Aperçu du line-up Ubisoft

GC : Aperçu du line-up Ubisoft

Quelques jours après notre retour de la Gamescom, le temps est venu de revenir à tête reposée sur tout ce que nous avons pu y voir. Commençons par une petite sélection tirée du line-up d'Ubisoft, le meilleur du line-up de l'éditeur français passé au crible dans les quelques lignes qui suivent. Au programme, trois titres et pas des moindres puisque nous avons choisi de vous parler de Rayman Origins, Assassin's Creed Revelations et Tom Clancy's Ghost Recon Future Soldier.
MAJ: Gameplay d'Assassin's Creed Revelations ajouté.



Un dessein animé d'une vraie passion

Les images valant mieux qu'un long discours, je vais tenter au mieux d'aller à l'essentiel pour parler du grand retour de Rayman sur consoles HD. Vous avez très certainement déjà eu l'occasion d'admirer la vidéo tirée de ma session hands-on sur le stand business d'Ubisoft, aussi vais-je avant tout vous parler de ressenti pour laisser vos yeux juger de la splendide patte visuelle du titre. La première chose qui frappe lorsque l'on prend la manette, c'est cette impression de retrouver tout ce qui faisait l 'excellence des jeux de plateforme d'antan. Tant et si bien qu'on ne doute pas une seule seconde que l'équipe derrière le jeu a véritablement à cœur de nous faire retrouver le Rayman tel qu'on l'a connu en 1995 sur Playstation. Logique donc d'avoir opté pour une 2D du plus bel effet pour ce bain de jouvence teinté d'une folie multijoueur palpable.

Car en effet, Rayman Origins a pour intention de nous faire partager des moments de franche poilade où la coopération nécessaire pour avancer n'empêchera pas pour autant les pires coups bas, juste pour rire. La pagaille qui règne à l'écran ne rend d'ailleurs pas toujours les choses facile, et demande une attention de tous les instants, tout particulièrement quand la caméra s'éloignent des personnages qui prennent alors moins de place à l'écran. Entre les divers pièges disséminés un peu partout, les surfaces glissantes et les courants d'air aussi fourbes que le célèbre modérateur disparu de Gamersyde, le jeu semble proposer un réel challenge. Pour tout vous dire, on nous a annoncé un total de 60 niveaux pour une durée de vie surprenante de 20 heures de jeu ! On attendra de voir pour le croire, mais on peut d'ores et déjà affirmer que la bonne humeur qui se dégage d'une partie de Rayman Origins est un excellent indicateur quant à son potentiel. Reste à espérer que les joueurs suivront...


Visuellement splendide et somptueusement animé, Rayman Origins aura convaincu sans mal toute l'équipe de Gamersyde. Peut-être pas un gage de qualité aux yeux de certains, mais pour nous ça veut déjà dire beaucoup.





Le temps des révélations

Boucler la boucle des histoires d'Ezio Auditore et d'Altaïr pour mieux préparer le terrain pour le tant convoité troisième opus, voilà la promesse folle d'Assassin's Creed Revelations. Folle, car les joueurs impatients de découvrir la fin de ce qui était au départ annoncé comme une trilogie ne seront certainement pas magnanimes si le scénario de ce deuxième volet intermédiaire (après Brotherhood) n'est pas suffisamment riche pour justifier son existence. Un verdict que nous ne pourrons malheureusement pas vous donner avant le mois de novembre prochain.

La présentation de cette édition 2011 de la Gamescom s'est attachée à nous montrer deux séquences dans l'esprit des missions qui se déroulaient hors de Rome dans le volet précédent. Pas question donc de découvrir les rues bondées de Constantinople, c'est aux commandes d'un chariot filant à toute allure vers un camp retranché dans les montagnes que nous retrouvons notre héros. Ezio, blessé, est à la poursuite d'un certain Leandros, Templier Noir de son état. Diminué par ses blessures, l'assassin accompli se voit obligé de garder un profil bas et d'éviter au maximum les gardes postés aux alentours, tout en essayant de ne pas perdre la trace de sa cible. Passage donc en toute discrétion sur la roue d'un moulin à eau qui lui permet d’accéder à un point de vue plus en hauteur. L'occasion de découvrir la nouvelle utilisation de la vision d'aigle qui est désormais capable de lui montrer le "ghost" de Leandros, autrement dit son itinéraire emprunté quelques minutes plus tôt.



Autre nouveauté, Ezio n'hésite désormais plus à "piéger" le terrain en utilisant le corps de ses adversaires comme appât, l'explosif n'attendant qu'un simple groupe de curieux pour nettoyer la zone sans ménagement. Mais les bombes artisanales (on peut en effet en confectionner un nombre impressionnant soi-même) ne sont pas toujours forcément létales. Ezio peut donc s'en servir comme diversion pour attirer des sentinelles dans un coin et en profiter pour se faufiler tranquillement à leur insu. Bon, il manque encore la possibilité de se déplacer accroupi pour rendre ces passages d'infiltration un peu plus crédibles, mais ceux qui voudront rester dans l'ombre auront désormais un plus d'options à leur disposition. Autre gadget bien pratique en cas d'imprévu : des petits pics que l'on peut lâcher derrière soi pour ralentir ses poursuivants et se donner un peu d'air.

Mais retrouvons Ezio un peu plus loin alors qu'il se soigne enfin et retrouve toute sa vigueur. De nouveau en pleine possession de ses moyens, il se rue donc sur le premier mur venu et commence son ascension. Alors qu'il est en pleine escalade, la caméra recule quelque peu et laisse apparaître deux gardes armés de fusils au premier plan. Vient enfin l'affrontement contre Leandros qui ne fait évidemment pas de vieux os et pousse son dernier soupir, tandis qu'Ezio lui murmure le "resquiescat in pace" de rigueur. La seconde séquence dévoilée permet de revivre l'une des mémoires d'Altaïr en personne, alors même que celui-ci essaie d'infiltrer Massiaf pour sauver son vieux maître. Situé avant les événements du premier épisode, ce passage n'est certes pas très long, mais dévoile néanmoins un pan inconnu de la vie du jeune assassin, avant qu'il ne devienne la pièce maîtresse dans la guerre contre les Templiers.


Classique, mais efficace, telle semble être la devise de ce nouveau volet des aventures d'Ezio Auditore. On ne doute pas que le titre d'Ubisoft Montréal réservera son lot de surprises et de grands moments, mais cette dernière présentation n'aura clairement pas été faite sous le signe de la prise de risques. Un peu comme celle de l'an dernier pour Brotherhood, qui s'était pourtant bel et bien avéré une excellente surprise à sa sortie. Un scénario que l'on souhaite vivement se voir répéter pour le dernier chapitre des aventures de l'assassin italien.





Quand la guerre se conjugue au futur

Après avoir fêté son grand retour sur le devant de la scène pendant la conférence de Microsoft à l'E3 cette année, Ghost Recon Future Soldier s'est une nouvelle fois présenté à nous dans une toute nouvelle mission se déroulant au milieu de la Zambie. À ce sujet, comme pour mieux rompre avec les deux Advanced Warfighter qui s'étaient limités au Mexique, les Ghosts auront l'occasion d'arpenter les quatre coins du monde dans ce nouvel opus. On m'a même confirmé la présence de missions dans la neige, preuve d'une réelle volonté de proposer un maximum de variété dans les environnements. Si le mode campagne sera bel et bien jouable à quatre en ligne, la mission présentée à Cologne n'était présentée qu'à deux joueurs, manque de place oblige dans les petits boxes du stand business de l'éditeur français.

Tout commence par une approche furtive, tout en camouflage optique. Un drone permet également de repérer les environs discrètement, via les airs ou au sol selon l'envie ; il permet également de marquer les différents "tangos" qui circulent dans le petit aérodrome de brousse que les Ghosts doivent investir. Un peu plus loin, on entend le moteur de l'avion qu'il leur faut intercepter, seul bruit à venir rompre le silence des environs. Grâce à une belle coordination tactique, les premiers ennemis sont abattus en silence et l'équipe se faufile en bord de piste, à l'abri d'un petit muret. Passage à l'action immédiat alors que l'avion va bientôt entrer en phase de décollage et que le temps presse. Mise à couvert, tir à l'épaule, tout est somme tout très classique mais n'en reste pas moins efficace au demeurant.



L’ambiance est bien rendue, grâce à une caméra dynamique qui vibre au son des armes et alors que les hélices de l'avion cargo font entendre un vacarme assourdissant, l'engin commence à s'élancer sur le piste de décollage. Tout de suite, les quatre membres de l'équipe ouvre le feu en visant les réacteurs mais ne parviennent cependant pas à empêcher le bimoteur à prendre son envol, non sans avoir subi d'importants dégâts. Une impression d'ailleurs confirmée lorsque l'avion commence à perdre de l’altitude pour finalement s'écraser au loin dans les dunes. Ne perdant pas une minute, les quatre soldats plient bagage et quittent l'aérodrome pour se retrouver soudain au beau milieu d'une tempête de sable. La visibilité réduite les oblige alors à faire usage de leur matériel de pointe, une chance puisqu'une patrouille ennemie est postée non loin de là. Une fois la voie dégagée, la démo prend fin en nous laissant sur la nôtre, de faim.


Pas forcément aussi tape à l’œil graphiquement que certains de ses concurrents, le rendu global de Ghost Recon Future Soldier est tout de même de très bonne facture. Les animations sont particulièrement réussies et l'habillage sonore n'est pas en reste. Très sympathique, cette présentation a surtout été l'occasion de se rendre compte à quel point la série avait pu nous manquer, avec son ambiance bien à elle et ses situations bien mises en scène. Avec en plus la possibilité de vivre cette fois toute l'aventure principale avec des amis triés sur le volet, voilà qui promet de beaux moments en perspective. Ah, et puis une dernière chose : j'ai non seulement eu la confirmation que l'on découvrira enfin ce qui est arrivé à notre cher Scott Mitchell, mais je suis aussi en mesure de vous confirmer qu'une démo est d'ores et déjà prévue pour une date inconnue. En l'attendant, vous pourrez déjà vous faire les mains sur la bêta du jeu qui devrait commencer d'ici quelques mois.

ACR: Walkthrough

Tous les commentaires

Commentaire du 24/08/2011 à 09:55:03
Merci pour cette recap' encore.
Rayman et Assassin's Creed me tentent beaucoup, Rayman pour jouer a un jeu de plateforme comme avant, ça me manquait trop.
Commentaire du 24/08/2011 à 10:31:19
Merci!!
Rayman est clairement celui que j'attends!!
Commentaire du 24/08/2011 à 11:36:05
Idem, Rayman est clairement ma plus grosse attente. AC commence à me "gonfler" légèrement.
Commentaire du 24/08/2011 à 14:19:41
Mercî pour cette recap'.

Pour avoir essayer Rayman à la GamesCom, il fait clairement partie des jeux les plus attendus en ce qui me concerne.
Commentaire du 24/08/2011 à 14:38:34
Rayman en Day one c'est certain, et AC d'occaz, parce que j'ai envie de le faire mais pas de soutenir Ubi dans cette politique.
Commentaire du 24/08/2011 à 16:20:09
Ghost Recon à l'air pas mal aussi!
Commentaire du 24/08/2011 à 18:35:04
Je crois pouvoir dire que Rayman est notre coup de coeur du Gamescom!
L'humour y est génial et la maniabilité, façon plate-forme de la bonne époque est parfaite ^^
Commentaire du 25/08/2011 à 13:56:54 En réponse à GTB
Idem, je prendrais cet Assassin's Creed d'occasion cette année même s'il me fait très envie. Rayman et le nouveau GR ont l'air sympathiques.
Commentaire du 25/08/2011 à 15:45:58 En réponse à Soda
Répète après moi: Rayman à l'air énorme! ^^

Quoi de neuf ?
  • Pickman31
    Pickman31 @Bigquick: Oh punaise! RIP l'artiste. :( (il y a 4 Heures)
  • Bigquick
    Bigquick @GTB: Ouaip. Moi c'était surtout Gai-Luron. (il y a 6 Heures)
  • GTB
    GTB @Bigquick: :(. Les Dingodossiers, Rubrique-à-brac ont marqué ma jeunesse. (il y a 8 Heures)
  • bosozoku
    bosozoku @Tompouss: Oui !!! (il y a 12 Heures)
  • Tompouss
    Tompouss MechWarrior 5: Mercenaries annoncé [url] (il y a 12 Heures)
  • skiwi
    skiwi @Bigquick: oh :( (il y a 12 Heures)
  • Musimon
    Musimon @Bigquick: ho merde....pfff, la coccinelle pleure! (il y a 12 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 5 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer