GSY PREVIEW | X360, PS3, PC Mardi 14 octobre 2014 | 10:15

GSY Preview : Assassin's Creed Rogue

GSY Preview : Assassin's Creed Rogue

Ubisoft nous a fourni une version preview de Assassin's Creed: Rogue, qui fut l’occasion de ressortir notre bonne grosse Xbox 360 debug de son placard. Les caprices de vieilles dames de cette console ont bien failli nous empêcher de mettre la main sur le pad, mais nous avons fini par lui faire entendre raison, non sans mal. Le temps perdu ne se rattrapant jamais, nous avons donc un peu de retard pour vous livrer nos impressions du dernier volet de l’histoire d’Assassin’s Creed old gen. Ce n’est pas moins de deux séquences mémoires qui nous ont été proposées dans cette version, le tout agrémenté de l’exploration des nouvelles maps que va proposer le jeu. Pour les plus méfiants, cette preview est garantie sans aucun spoiler, bien évidemment…



Ce troisième opus Assassin dans le nouveau monde va puiser dans les deux anciens volets de la saga et reprendre bon nombres d’éléments d’AC4. Ainsi, on retrouve les chasses au harpon, chasses aux trésors, abordages et pillages de navires, et bien d’autres choses encore. AC3 amène quant à lui les paysages montagneux et rocailleux typiques de l’intérieur des terres américaines. N’allez cependant pas croire que le titre ne fait que recycler tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant. AC Unity vient lui aussi apporter sa pierre à l’édifice, en reprenant notamment la mécanique de vol, qui oblige à déplacer le personnage pendant le larcin. Le principe de deux factions ennemies est lui aussi de la partie, les britanniques étant opposés à un gang aux couleurs orangés similaires à celles de votre site préféré. Il est donc possible de profiter de la confusion durant des escarmouches entre les deux adversaires, tout comme ce que l'on pourra trouver dans Unity.

Balle Rogue

Concentrons-nous désormais sur la grande nouveauté de Rogue, la traque des assassins. Comme vous le savez probablement, c’est désormais dans la peau d’un templier que vous allez entrer. Il est donc normal que le camp ennemi tente de vous neutraliser comme ils savent si bien le faire. La vigilance est donc de rigueur, car le danger peut venir de n’importe où, et les assassins peuvent frapper sans crier gare. Les développeurs ont en effet eu la bonne idée d’intégrer les mécaniques du multijoueur à celui du solo. Dès que le fameux son de murmure inquiétant vient vous avertir d’un danger à proximité, il convient de passer en vision de l’aigle afin de profiter du même radar que dans les joutes multijoueur des précédents volets. De cette manière, il est possible d’identifier la menace qui plane sur vous. Les assassins peuvent être cachés n’importe où, être déguisés et attaquer s’ils s’aperçoivent qu’ils ont été détectés. S’ils sont les premiers à frapper, la mort ne vous emportera pas pour autant, seule la honte de l’échec et une bonne portion de vie en moins.

Cette bonne idée va un peu plus loin, puisque certaines missions reprennent ce concept et vous demande d’éliminer les tueurs dans un laps de temps limité, afin de protéger un ou plusieurs VIP. Six cibles sont ainsi dissimulées dans une zone indiquée et vous n’avez que quelques minutes pour agir avant que votre protégé ne se mette en marche pour accomplir sa propre mission. Si des assassins sont encore dans les parages après le départ de votre allié, vous devez le protéger à tout prix de l’assaut des survivants, sous peine de devoir tout recommencer depuis le début. Un système de jeu qui vient apporter un vrai vent de fraîcheur dans un jeu qui reste globalement similaire à ce qui a déjà été fait par le passé. On prend alors grand plaisir à traquer l’ennemi quand le murmure se fait entendre, et ainsi prendre l’assassin à son propre jeu, en lui tombant dessus depuis les airs ou en l’abattant froidement d’une balle dans la tête.



Simon Templar

Comme toujours, le contenu secondaire est toujours aussi développé et ce sont désormais trois grandes zones qu’il est possible d’explorer, avec des environnements totalement différents (mais nous y reviendrons un peu plus tard). En plus des traditionnels collectibles, de nombreux objectifs vous poussent à explorer le moindre recoin des différentes régions. Ainsi, des fragments d’une légendaire épée viking semblent constituer une carte au trésor des plus originales, mais où va-t-elle conduire, mystère… Des petits totems amérindiens bien dissimulés vont eux aussi venir titiller votre curiosité. Ces artefacts similaires à des clés ne pourront être obtenus qu'après la résolution d’un mini-jeu casse tête. L’armure des templiers sera quant à elle protégée par une porte à 15 serrures, votre tâche consistant à trouver les 15 clés pour les ouvrir. Malgré une exploration approfondie, nous n’en avons à priori pas découvert une seule, à moins que les énigmatiques reliques amérindiennes ne soient liées avec elles… En mer, il est possible de libérer des prisonniers de guerre, au terme d’une terrible bataille visant à couler l’armada protégeant le convoi. Si c’est l’appât du gain qui vous attire, des convoyeurs de fonds des mers donneront également l’occasion de tester votre armement, parce qu'après tout, un Templier n'a rien d'un saint. Les flibustiers ayant déjà écumé les eaux claires de Black Flag le savent bien.



C’est donc un minimum de trois grandes étendues qu’il sera possible d’explorer dans ce nouvel opus de la saga. La ville de New-York n'a pas encore subit l'incendie de 1776 comme dans AC3, laissant place à une belle ville toute propre, les maps de la vallée des rivières et de l’atlantique Nord sont également très plaisantes. En effet, il semble que les cartes océaniques aient laissé place à des zones de navigations plus exiguës. La vallée des rivières laisse peu de place aux batailles navales et il faut systématiquement garder un œil sur la proue de votre navire pendant les combats afin de ne pas s’empaler sur les côtes. En revanche, c’est un vrai plaisir de manœuvrer dans les passages étroits afin d’accéder aux endroits les plus inaccessibles. De plus, les paysages montagneux ainsi que les reflets que l'on peut apercevoir dans l’eau sont suffisamment agréables à l’œil pour que le dépaysement soit au rendez-vous. L’exploration sur terre permet de retrouver les plaisirs de l’escalade d’AC3, grâce à des murs de roches cachant parfois des surprises en tous genres. Des à-côtés qui ne plairont pas forcément à tout le monde mais qui ont le mérite de venir étoffer le contenu du jeu.

La zone la plus intéressante reste indéniablement celle de l’Atlantique Nord avec ses côtes enneigées. Ici votre brise glace sera indispensable pour vous frayer un passage dans les contrées les plus isolées. Mieux encore, il faudra parfois faire parler la poudre de vos canons afin de détruire d’énormes icebergs vous bloquant la voie. L’exploration au sol donne droit quant à elle à de bien belles scènes polaires mêlant couleurs bleutées et glaciales à la faune typique de ces régions. On pourra par exemple surprendre des groupes de pingouins quittant le rivage pour aller se nourrir, ou des ours polaires grassouillets qu’il vaut mieux approcher bien armé. Point de désert blanc ici, les épaves échouées et prisonnières de la glace laissant un terrain de jeu propice aux acrobaties, mais aussi aux découvertes des secrets oubliés du passé… Ne vous attardez cependant pas trop longtemps dans l’eau glacée, sous peine de devoir perdre quelques points de santé, le gel progressif du hud se chargeant de vous rappeler qu'il ne fait pas bon faire trempette.



Maître des cols

Les intempéries du grand Nord sont bien évidemment prévues au programme et donneront droit à des tempêtes de neiges en pleine mer réduisant la visibilité pour concurrencer le célèbre brouillard londonien. Si vous parvenez tout de même à survivre aux conditions météorologiques, il ne vous restera plus qu’à débarquer dans les villages ennemis afin de reprendre le contrôle du territoire. Rien d’original dans le concept, vous devez semer la zizanie dans le camp, comme d'habitude. Une fois en zone ennemie, le héros rehausse son col de manteau afin de passer un peu plus inaperçu. L'animation ajoutée est sympathique pour l'immersion, mais ne change pas radicalement la donne par rapport à l'habituelle capuchon des assassins. Équipé d’un lance grenade conçu par Benjamin Franklin lui-même, vous pouvez lancer des projectiles soporifiques ou létaux afin de faire le ménage. Certains stocks à détruire contiennent des gaz toxiques que l’on voit se répandre grâce à une zone d’effet indiqué par le HUD. Si vous êtes à proximité de ces émanations, il convient d’utiliser un masque à gaz improvisé -un foulard - pour ne pas être touché par les vapeurs. Cet affichage de zone d’effet n’est pas seulement utilisé pour les dangers, puisqu’il est également bien utile pour connaître la portée des sifflements du héros, lorsque celui-ci essaie d’attirer l’attention d’une cible.



Premières impressions


Ce nouvel opus de la saga des Assassins risque d’avoir un peu de mal à convaincre les possesseurs de 360 et PS3, tant il reprend bon nombre d’éléments déjà utilisés dans AC3 et surtout AC4. Cependant, les quelques nouveautés apportent un réel plus au titre, grâce essentiellement au gameplay de traque des assassins. La map de l’Atlantique Nord amène également un vrai vent de fraîcheur, le silence faisant écho aux chants de l’équipage dans les criques glacées de ces paysages polaires. Les effets de l’eau et des vagues sont particulièrement réussis, surtout pour un jeu old gen. Malheureusement, cette génération montre aussi ses limites en affichant ses lacunes techniques, avec des ombres des plus ratées et bien sûr la panoplie de défauts que l’on connaît sur 360 et PS3 (aliasing, baisses de framerate et léger clipping). Si l’on rajoute à cela les dialogues répétitifs, les problèmes d'une IA qui va jusqu'à sauter sur ses propres grenades, et une barre de vie qui remonte à vitesse grand V, on se dit que cet Assassin aura peu de chances de nous convaincre totalement dans sa version review. Ceci étant, le jeu étant destiné aux aficionados de la licence, les nouvelles zones de jeu et le plaisir intact de la navigation maritime devraient tout de même permettre de prendre beaucoup de plaisir à découvrir ce nouveau pan de l'histoire arrangée par Ubisoft. Reste à espérer tout de même que le scénario saura nous surprendre assez pour redonner un brin de motivation aux lassés de la franchise.

Tous les commentaires

Commentaire du 14/10/2014 à 13:49:52

les problèmes d'une IA qui va jusqu'à sauter sur ses propres grenades
J'adore ! XD
Commentaire du 14/10/2014 à 15:17:44 En réponse à deepbluesea
Assassin's Creed quoi…
Commentaire du 14/10/2014 à 16:31:08
Dommage ça a l air sympa quand même mais j pense pas retourner sur PS3/X360 ...
Commentaire du 14/10/2014 à 17:19:08 En réponse à deepbluesea
Oui enfin une IA réaliste!! Le nombre de blessures liées à ses propres grenades, à cette époque, était impressionnant, il était temps que cela soit intégré. ^^
Commentaire du 14/10/2014 à 19:53:07 En réponse à Bally4ever
Au point où tu en es, t'aurais mieux fait de t'appeler "Ubi4ever" :p
Commentaire du 15/10/2014 à 13:07:18 En réponse à SweeneyTodd
J'aurai pu oui… Mais au dernier moment, je me suis dit que mon amour pour Ubisoft aurait été beaucoup trop flagrant avec ce pseudo ! ;)
Commentaire du 15/10/2014 à 13:11:17 En réponse à Bally4ever
Aaah, Bally, comme les flippers ? (je viens seulement de faire le lien... comme dirait Diego, je suis fort lent)
Commentaire du 15/10/2014 à 14:42:39 En réponse à skiwi
Enfin quelqu'un qui a tout compris ! ;)

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Kidrok
    Kidrok @Driftwood: Benzaie est toujours dans l'excès, il en rajoute des caisses, c'est son personnage. (il y a 7 minutes)
  • Driftwood
    Driftwood @face2: s'il sort autant de gros mots que dans ses trucs préparés ou ses rencontres avec Julien C, ça doit être affreux en effet. Si DR4 n'est pas incroyable visuellement, ce n'est pas de la 360. (il y a 36 minutes)
  • Blackninja
    Blackninja @icebreaker59: [url] (il y a 3 Heures)
  • face2locust
    face2locust Regarde le prologue sur gsy tu va voir ça pase nettement mieux.^^ (il y a 7 Heures)
  • face2locust
    face2locust @icebreaker59: J'ai voulu regarder un peu j'ai tout arrêter quand le gars a dit que ça ressembler à de la 360...je sais pas comment tu fais pour supporter ce genre de stream. (il y a 7 Heures)
  • icebreaker59
    icebreaker59 Et la suite semble sur la même ligné pour le moment ... Déçu je suis :( (il y a 9 Heures)
  • icebreaker59
    icebreaker59 Je regarde le stream de Benzaie sur Dead Rising 4 surement l'un des pires prologues de l'histoire du jeu vidéo ^^ (il y a 9 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer