GSY REVIEW | X360, PS3 Jeudi 26 janvier 2012 | 09:00

GSY Review : MGS HD Collection

GSY Review : MGS HD Collection

C'est une dernière semaine de janvier placée sous le signe de Konami que nous allons vous proposer. En effet, dans maintenant 5 petits jours, vous pourrez découvrir notre review de NeverDead, mais en attendant, vous n'allez certainement pas vous tourner les pouces pour autant. Pour fêter dignement les rois, quel meilleur invité que Solid Snake pour partager les deux galettes qui contiennent la Metal Gear Solid HD Collection ? Au menu de ce retour très gourmand, pas moins de 12 vidéos de Metal Gear Solid 2, Metal Gear Solid 3 et enfin Metal Gear Solid Peace Walker, le tout en 60 images par seconde évidemment. Bon retour vers le passé !




Certes, il est toujours un peu agaçant de constater à quel point la plupart des éditeurs n'hésitent pas à profiter encore un peu plus de titres phares déjà grassement vendus en les ressortant dans une version remastérisée toute de HD vêtue. Mais voilà, quand il s'agit ni plus ni moins de l'icône qui a lancé le genre infiltration dès les années 80, difficile de résister. D'une part, parce que le portage est de qualité, ce qui n'a rien d'étonnant quand on connaît le travail récent de Bluepoint Games (Ico & Shadow of the Colossus Collection et God of War Collection). D'autre part, parce que les trois jeux proposés méritent largement le détour, qu'on ait déjà eu la chance de les faire ou non.


Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty



Comme pour les deux autres titres présents dans cette compilation, MGS 2 s'est mis sur son 31 et ne démérite pas en dépit de son âge. Bien sûr, à chaque passage en vue à la première personne, il ne faudra pas se formaliser sur les textures simplistes et certaines modélisations un peu chiches en polygones, mais dans l'ensemble, le jeu de Kojima fait encore très bonne figure. Ombres portées, physique des corps assez réaliste (jusque dans les déplacements du héros dans les escaliers) et évidemment mise en scène rappellent surtout la prouesse qu'avait été ce deuxième opus à l'époque de sa sortie. La partie sonore n'est pas en reste, et si l'avalanche de cinématiques ne vous fait peur, vous allez véritablement vivre une expérience comme seul Kojima peut en proposer.



Volet le plus décrié à cause de son personnage principal, MGS2 n'en reste pas moins une œuvre majeure, de part son message d'abord, mais aussi grâce à sa galerie de vilains presque tous aussi charismatiques les uns que les autres. La prise en main demande cependant un temps d'adaptation assez important à cause de ces satanés angles de caméra fixes et l'impossibilité de se déplacer en vue subjective. Une jouabilité qui impose de se servir au maximum du radar, du moins quand il est actif. Car en effet, certains l'ont peut-être oublié, mais dès l'arrivée sur Big Shell, chaque zone nécessite au préalable de se connecter au réseau afin de pouvoir afficher ledit radar. Avant cela, il faut donc se déplacer encore plus prudemment, en évitant de se lancer à grandes enjambées dans le premier couloir venu sans avoir vérifié que la voie est libre.



Malgré cette rigidité d'un autre âge, une fois les vieux réflexes de retour, force est de constater que la formule fonctionne encore très bien, avec un parfum de nostalgie pas désagréable du tout. Penchant presque plus vers le retro-gaming dans certaines de ses mécaniques, MGS2 reste tout de même très imaginatif sur bon nombre de plans, même à l'heure actuelle. Gadgets en tous genres, combats de boss toujours assez mémorables, tout est là pour vous rappeler que la franchise n'est décidément pas une série comme les autres. Une ambiance très cinématographique à laquelle tous n’adhéreront pas, la faute à un scénario complexe et très riche pour le non initié, mais qui mérite amplement qu'on s'y attarde.




Metal Gear Solid 3 : Snake Eater



Comme certains confrères ont déjà pu le dire, MGS3 est sans aucun doute le titre qui justifie à lui seul l'achat de cette compilation HD. Ceux qui, comme nous, ont eu la chance de le terminer à l'époque sur PS2 savent à quel point le jeu regorge de scènes mémorables, d'idées ingénieuses et d'environnements réussis (malgré des couleurs pour le moins ternes et des textures floues). Plus que jamais, les affrontements contre les boss vous marqueront par leur originalité. Plus que jamais, l'ambiance très jamesbondienne (mais quel générique !) vous happera pour ne plus vous lâcher. Attention à l'overdose de cinématiques cependant, car dès le début de l'aventure on peut dire que Kojima laisse une place assez limitée au joueur. Les choses s'améliorent grandement par la suite, mais ne comptez pas passer à côté des longues séquences narratives chères au cœur du créateur japonais.



MGS3 vous propose deux options de contrôle, à l'ancienne, avec des caméras fixes comme dans la version originale de mars 2005, ou bien avec la caméra totalement libre ajoutée dans la version Subsistance du jeu sortie en 2006. En l'absence totale de l'habituel radar, inutile de vous dire que la jouabilité y gagne et que les phases d'infiltration s'en trouve facilitées. Le jeu n'en devient pas pour autant une promenade de santé, l'IA réagissant la plupart du temps au moindre bruit suspect. Heureusement, grâce à la tenue de camouflage adéquate, Snake est capable de littéralement se fondre dans le décor. De nombreuses tenues sont d'ailleurs à découvrir en fouillant son environnement, chacune affichant un pourcentage d'efficacité en fonction du type de terrain. Un bon espion doit également apprendre à choisir le maquillage qui sied le mieux à la situation et à sa toilette.



Très axé survie en milieu hostile, ce troisième volet propose aussi un système de santé assez poussé qui vous oblige à panser vos blessures de manière assez réaliste (pour un jeu vidéo). Autre obligation, ne pas oublier de nourrir Snake sous peine de risquer de se faire repérer à cause d'un ventre qui gargouille trop fort. Plus délicat encore, en cas de malnutrition, la visée s'en trouve nettement affectée (cf vidéos de gameplay 3 et 4). Il est donc nécessaire de fouiller les bâtiments à la recherche de rations, mais aussi de partir à la cueillette de fruits ou encore à la chasse. Attention à ne pas conserver vos proies trop longtemps avant de les consommer cependant ; en effet, votre sac à dos n'étant pas réfrigéré, vous pourriez tout bêtement rendre votre avatar malade, vous compliquant la tâche au passage si vous n'avez rien sous la main pour vous soigner.




Metal Gear Solid Peace Walker



En provenance direct de la PSP, Peace Walker fait un peu figure d'invité incongru dans cette compilation destinée aux consoles de salon. On se dit d'abord que la plastique du titre ne sera guère à son avantage sur grand écran. Un état de fait qu'on ne peut nier, mais qu'il est tout de même bon de modérer quelque peu. Si l'on ne peut bien sûr pas en demander trop, le rendu reste suffisamment correct pour apprécier le titre à sa juste valeur. Une valeur que l'on mesure essentiellement par le contenu généreux de cette suite à Snake Eater. Portable oblige, les mécaniques de jeu ont dû s'adapter à des zones beaucoup plus réduites que dans les épisodes précédents. Il s'agit donc d’enchaîner les différents secteurs pour atteindre un objectif donné, ce qui donne lieu à des partie de cache-cache dans des espaces plus cloisonnés. La liberté reste de mise malgré tout puisque l'on dispose toujours de plusieurs possibilités pour rejoindre le point de rendez-vous. Autre différence avec MGS2 et 3, chaque mission se termine assez rapidement, ce qui permet même de les refaire à l'envie plus tard.



Sur le terrain, les griefs à l'encontre de la version PSP venaient surtout de la pénibilité des contrôles, limités à cause de l'ergonomie moyenne de la console nomade de Sony. Pad en main, tous ces problèmes s'envolent assez logiquement et on retrouve donc une jouabilité de notre temps identique à celle de Metal Gear Solid 4, avec une caméra entièrement libre et des déplacements plus naturels. De ce fait, les petits manquements à l'IA - salutaires quand on se battait avec les commandes de sa portable - rendent parfois la tâche un peu trop facile. Malgré tout, pour obtenir le meilleur rang possible à chaque mission, il faudra jouer avec un minimum d'habileté et faire preuve de discrétion. Metal Gear oblige, les combats contre les boss sont également de la fête et attendez-vous à rencontrer un certain challenge face à eux. Les moins valeureux pourront toutefois demander de l'aide à leurs amis puisque la Peace Walker propose de vivre les missions de la campagne à plusieurs.



Mais cet épisode PSP ne fait pas que reprendre à sa sauce la formule maintes fois éprouvée des volets précédents. Non, voilà que Kojima affuble sa série fétiche d'une véritable partie gestion stratégique. Entre chaque mission, il vous est possible de retourner à votre base d'opérations (Mother Base) pour gérer vos troupes et les assigner à différents services : recherche (création de nouvelles armes), combat (amélioration des armes possédées, entre autres), médecine, intendance (gestion de la nourriture) et radio (amélioration des gadgets). Le recrutement d'hommes (qu'il est ensuite possible d'envoyer en mission) se fait sur le terrain, en sauvant des prisonniers mais également en enlevant des gardes ennemis. Pour ce faire, il suffit d'attacher une sorte de ballon au corps de l'homme à terre afin qu'il soit récupéré par un hélicoptère allié. Tout cela rappelle une version plus élaborée de ce qu'Ubisoft propose dans ses deux derniers Assassin's Creed, à ceci près qu'ici, rien n'est optionnel. En effet, impossible de progresser correctement sans avoir acquis l'équipement nécessaire, un équipement qui permet en sus d'être mieux armé pour affronter les boss.

Verdict


En dépit de traces récurrentes d'aliasing et de légers ralentissements dans certaines cinématiques, le portage HD des trois titres inclus dans cette nouvelle compilation respire le travail bien fait. Affublés d'une bande son de haute volée et d'une mise en scène soignée (qu'il s'agisse des cutscenes en 3D de MGS 2 et 3 ou de celles de Peace Walker, présentées sous la forme d'une bande dessinée très classieuse), ces trois volets proposent donc toujours une expérience digne de ce nom. Il faut bien sûr passer outre quelques lourdeurs de gameplay (dans MGS2 essentiellement) et accepter de replonger dans l'âge d'or du jeu d'infiltration à la japonaise, avec ce que cela implique de partis pris. Un voyage qu'il serait dommage de manquer si vous vous êtes arrêté à Metal Gear Solid premier du nom. Comme en plus les deux épisodes MSX2 sont aussi disponibles via le menu de Snake Eater, voilà aussi une belle occasion de découvrir la saga pour les néophytes. Il est juste dommage de ne pas pouvoir compter sur Metal Gear Solid 1 qui, lui aussi, avait marqué son époque d'une pierre blanche.

MGS2 Gameplay 1
MGS2 Gameplay 2
MGS2 Cutscenes Tanker
MGS2 Gameplay 3
MGS3 10 premières minutes
MGS3 Gameplay 2
MGS3 Gameplay 3
MGS3 Gameplay 4
MGS3 Générique
MGSPW Intro
MGSPW Gameplay 1
MGSPW Gameplay 2

Tous les commentaires

Commentaire du 26/01/2012 à 09:17:22
Je me retrouve tout à fait dans cette review. Pour les amateurs de la série, je conseille vraiment ce remake. Ne serait-ce que pour jouer avec une fluidité remarquable (bien rare sur les jeux next gen) et pour la camera libre de MGS3 (le système de camera lockée de la première version m'avait vraiment saoulé). J'ai aussi découvert peace walker qui est plein d'idées et dont les cinématiques BD sont très classes. Bref, 3 grands jeux pour 40€, ça vaut le coup. Et moi perso, je ne serais pas contre un petit MGS5 :)
Commentaire du 26/01/2012 à 09:38:56
Mais POURQUOI diable ils n’ont pas fait le 1er ??????????? C'est celui qui m’intéressait le plus !!!!
Commentaire du 26/01/2012 à 09:47:31
parce qu'il existe déjà en PSN Classics et que ce serait "foutage de gueule" pour ceux l'ayant acheté :p
Commentaire du 26/01/2012 à 09:54:39 En réponse à chris_lo
Posté par chris_lo
parce qu'il existe déjà en PSN Classics et que ce serait "foutage de gueule" pour ceux l'ayant acheté :p
Et pour ceux qui n'ont pas de PS3 ???....c'est du foutage de gueule pour ceux qui ont la xbox 360 alors ????
Commentaire du 26/01/2012 à 10:08:52
là faut poser la question à Konami... mais à mon avis, ça aurait fait trop de boulot, déjà qu'ils se foulent pas trop avec ce genre de remakes :D
Commentaire du 26/01/2012 à 11:39:12
Me suis bien marrer dans la première vidéo où Snake essaye de se faire discret puis éternue (comme un con...) x)

Au fait quand est il d'une version collector (genre, un bouquin, OSTs, poster de petite japonaise etc-) ?

Y'a t-il toujours les fautes "d'ortograf" symbolique d'MGS2 ?
Commentaire du 26/01/2012 à 12:45:40 En réponse à Orfeo
Ayant joué avec les sous-titres anglais, je ne ne suis pas entièrement certain. Mais je l'ai montré à un pote en FR et j'ai noté des "s" à chaque verbe à l'impératif du premier groupe. Donc ça semble bien conserver les horreurs de la version d'origine. ^^
Commentaire du 26/01/2012 à 13:52:54
Je n'en n'ai jamais fait aucun sur PS2, c'est l'occas.
Commentaire du 26/01/2012 à 14:01:56 En réponse à sebastin
Posté par sebastin
et pour la camera libre de MGS3 (le système de camera lockée de la première version m'avait vraiment saoulé).
Ah je me disais aussi! Quelque chose me chiffonnait sur les vidéos MGS3. Bonne idée ça les caméras libres.

Bon sinon je pensais ne plus être client d'MGS mais cette review et ses vidéos me font tout de même leur effet. Le souvenir du temps passé sur ces jeux peut-être, de certaines scènes cultes, de l'émotion :). En tout cas merci pour les vidéos. Ça sent le boulot bien fait effectivement, et à 40€ c'est un bon prix.
Commentaire du 26/01/2012 à 14:03:13
Le peace walker m'interessant fortement (vu que je n'ai pas de psp) je risque de craquer pour cette compilation.
Commentaire du 26/01/2012 à 17:55:27
Je suis d'accord il manque vraiment MGS1.... (ou au pire le remake Gamecube, Twin Snake je crois). Peace Walker ne comble vraiment pas ce vide.
Commentaire du 26/01/2012 à 20:21:53
Le 60 FPS fait vraiment "DNM + DNR", ça a tendance à me donner mal au crâne et ça enlève l'aspect cinéma si chère à la série... enfin bon, c'est un avis perso' et puis ça n'a pas l'air de gêner grand monde, je me trompe ?
Commentaire du 27/01/2012 à 00:24:30
Une série qui m'a fait toujours envie quand je vois ses cinématiques et ses différents trailers mais qui me frustre manette en main...
Commentaire du 27/01/2012 à 09:40:18 En réponse à Soda
Ah ben on est deux au moins comme ça...
Commentaire du 27/01/2012 à 10:41:32
trois même^^

encore que le 1 ça allait pour l'époque et pour le 4 l'amélioration en terme de gameplay est assez nette (mais loin des standards TPS :p )... entre les 2, j'ai jamais accroché manette en main, mais c'est vrai qu'à regarder les cinématiques ça donne toujours grave envie la série MGS*


* enfin sauf le truc "Rising - re-machin sais plus quoi" là :D
Commentaire du 27/01/2012 à 14:03:31
j'ai trouver une boutique sur Paris qui le vend déjà.@djubyy
http://www.facebook.com/hobbyone75011
Commentaire du 31/01/2012 à 13:37:44 En réponse à 3333
Pourtant je suis toujours tenté, j'ai fait le 4 parce que le gameplay me plaisait, les cinématiques m'ont beaucoup plus, même si je n'ai pas tout compris, j'ai été envouté. Et a quand je vois la cinématique d'intro du 3, j'ai une furieuse envie de me me lancer. Mais tout comme vous, le gameplay du 2 m'a rebuté, horrible.
Commentaire du 31/01/2012 à 16:17:58 En réponse à Soda
Quand tu jouais a MGS2 a sa sortie ca rebutait pas je trouve, par contre ceux ayant jouer avant au 3 puis apres au 2, la oui je peux comprendre
Commentaire du 31/01/2012 à 16:56:50 En réponse à MadDemon
Justement, j'ai joué à la sortie sur PS2 et j'ai vraiment pas pu... ça me navre parce que l'histoire a l'air bien.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Yano213
    Yano213 @Blimblim : Pas grave j'attendrai ! J’espère quand même pour vous qu'MS ne vous oubliera pas ! Et nous par la même occasion ^^ (il y a 33 minutes)
  • Soda
    Soda Real* (il y a 44 minutes)
  • Soda
    Soda Merci le Rezl et CR7 ce soir !! $$$$ (il y a 1 Heure)
  • Driftwood
    Driftwood @BlimBlim: oui, je vais voir d'ailleurs si Edelman a des infos à ce sujet. (il y a 3 Heures)
  • Miguel
    Miguel @Yano213: Même leur site merde, reste YT : [url] (il y a 3 Heures)
  • BlimBlim
    BlimBlim @Yano213: Va falloir être patient pour un live de MCC... (il y a 3 Heures)
  • Miguel
    Miguel @Yano213: Un problème avec Twitch apparemment, on peut suivre sur leur site : [url] (il y a 3 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Ce lundi 20 octobre, les non anglophobes qui veulent revoir le début de Sunset Overdrive commenté cette fois en anglais par nos soins pourront nous retrouver sur Twitch à 21h30. (il y a 3 Jours)
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview de Far Cry 4 et nos vidéos direct feed capturées sur place. (il y a 1 Semaine)
  • Driftwood
    Driftwood On vous rappelle qu'un live DriveClub est prévu ce soir sur la chaîne twitch GSY vers 21h30. Préparez vos questions. (il y a 2 Semaines)
  • Game2k
    Game2k Vous pouvez suivre toutes les conférences GamesCom 2014 sur GSY. (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Journée riche aujourd'hui puisqu'à 15h, vous aurez droit à nos vidéos PC de GRID Autopsort, tandis qu'à 18h, ce sera au tour de la review de Soldats Inconnus. (il y a > 3 Mois)
  • Game2k
    Game2k Suivez toutes les conférences E3 sur Gamersyde. Elles seront en ligne 15 minutes avant leur direct. (il y a > 3 Mois)
  • BlimBlim
    BlimBlim Grosse mise à jour de la page jeux, beaucoup plus facile maintenant de trouver des vidéos ou des images :) (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer