GSY REVIEW | PS4, Xbox One Mercredi 18 décembre 2013 | 11:10

GSY Review : NBA 2K14

GSY Review : NBA 2K14

Alors que les versions désormais "old-gen" (sorties début Octobre sur Xbox 360, PS3 et PC) donnaient déjà satisfaction aux nombreux sportifs virtuels, le lancement de la PS4 et de la Xbox One nous a également offert un opus de NBA 2K14, cette fois-ci boosté aux hormones. 2K Sports ayant fait monter la pression durant les semaines précédant la sortie avec quelques trailers et images assez bluffantes de réalisme, il est maintenant temps pour nous de rentrer dans le vif du sujet et de vous donner notre avis sur l'une des meilleures séries sportives du jeu vidéo.




Nous étions impatients de pouvoir enfin voir ce que cette version 4 étoiles de NBA 2K14 avait dans le ventre suite aux différentes images aperçues, et la première chose qui frappe est en effet la beauté insolente du jeu. Nous avons atteint ici des sommets dans la modélisation, tant et si bien que certains joueurs paraissent pratiquement réels. Il n'est pas usurpé de classer NBA 2K14 dans le même panier que les Killzone : Shadow Fall et autre Ryse : Son of Rome parmi les démonstrations techniques que nous ont apporté les 2 nouvelles consoles. Les animations sont également bluffantes de réalisme, si ce n'est quelques mouvements qui manquent encore parfois de naturel au niveau des épaules. Les courses, prises d'élan, gestes de shoot et autres "signature moves" sont incroyables de fluidité et de cohérence, et si l'on ajoute à cela une ambiance sonore du tonnerre, le premier constat est sans appel : le jeu s'annonce incroyable !



The Chosen One

Une fois le contact visuel digéré, il est grand temps de s'attarder sur toutes les petites choses que peuvent apporter cette nouvelle mouture. toujours dans le registre purement cosmétique, on découvre alors des expressions faciales saisissantes sur les gros plans, des petites interviews sympathiques à la mi-temps des matchs, un public qui semble prendre vie lorsque le jeu s'endurcit sur le terrain, ou encore les nombreuses cut-scenes réussies qui agrémentent les matchs. À ce moment, n'importe qui vous affirmera qu'il a devant lui le plus beau jeu de sport de l'histoire du jeu vidéo, tout simplement. Les commentaires, toujours aussi complets et dynamiques, sont assurés cette année par Kevin Harlan, Clark Kellogg, Steve Kerr - l'ancienne gâchette des Bulls -, ainsi que la charmante Doris Burke préposée aux interviews. Le fan remarquera également que les voix des joueurs ont même été enregistrées par 2K lors de ces fameuses interviews, ce qui les rend assez logiquement encore plus crédibles pour l'initié. Bien sûr, comme à son habitude, le jeu n'oublie pas non plus de proposer une modélisation fidèle des différentes salles du championnat NBA.

Après Blake Griffin, Kevin Durant et Derrick Rose, c'est à Lebron James de faire le beau sur la jaquette du jeu. Bien que le mode Path to Greatness ne figure plus au programme de cette version next gen, vous aurez malgré tout largement de quoi faire. Outre l'apparition d'équipes d'Euroligue, le nouveau mode My Career va plus loin qu'auparavant dans la scénarisation. En effet, il vous permettra de varier vos choix lors de discussions endiablées avec votre GM, ou encore de vous invectiver avec l'un de vos rivaux le jour de la draft. Il est toujours possible de faire évoluer votre avatar virtuel en répartissant des points dans différentes aptitudes, points que l'on récolte en accomplissant différents objectifs en cours de match, ou en réussissant des entrainements. Là aussi, le réalisme est de mise, et selon le poste choisi, votre joueur sera bien plus efficace si vous montez les attributs clés de votre poste, comme le tir à 3 points ou dans le périmètre pour les extérieurs, ou le tir au poste bas pour les intérieurs par exemple. Évidemment, rien ne vous empêche de créer des joueurs que l'on pourrait qualifier de modernes et de monter votre capacité à marquer des shoots à longue distance à la manière d'un Kevin Love ou d'un Ryan Anderson. Si vous préférez vous mettre dans les baskets d'un meneur-scoreur ultra athlétique à la Russell Westbrook ou encore Derrick Rose, tout est possible, comme dirait Jean-Marc.



Inter Facepalm

Autre changement de taille, l'apparition du mode MyGm, anciennement mode Association, qui rajoute encore une dose de gestion et d'options en tous genres qui devraient ravir les gestionnaires en herbe. Là encore, le nombre d'heures de jeu nécessaires pour tout gérer est tout bonnement colossal, et bien que l'on soit toujours libre de simuler des matchs au lieu de les jouer tous, ou que l'on puisse laisser la console gérer certaines tâches spécifiques, il faudra tout de même être prêt à s'investir un minimum avant de se lancer dans cette grande aventure. Autre mode de jeu, le MyTeam reprend le mode Ultimate Team bien connu des joueurs de Fifa, avec des cartes de joueurs à collectionner afin de monter une équipe compétitive et/ou imbattable. Le nombre de possibilités de jeu est donc pour le moins énorme et cela en devient même finalement assez déroutant, surtout que tout cela passe par l'un des plus gros défauts du jeu : son interface.

Entre les couleurs particulièrement mal choisies, le placement très déroutant des modes de jeu, entre autres, les menus brouillons et les temps de chargement longuets, le contraste avec la réalité presque-parfaite sur le parquet est assez surprenant. Le simple fait de devoir passer de longues minutes de totale solitude à chercher vainement où se cache le mode "Partie Rapide" montre à quel point l'ergonomie n'est pas le point fort des équipes de Visual Concepts. L'autre point noir du jeu est bien entendu la bien nommée Virtual Currency, monnaie virtuelle du jeu dont les initiales tout à fait appropriées nous montrent que tout n'est finalement pas (D-)Rose au pays de la balle orange ! Les micro-transactions sont donc toujours de la partie, comme dans - trop - d'autres titres next gen, et elles servent ici à accélérer le développement de votre joueur, ou pour acheter des cartes pour le mode MyTeam. Fort heureusement, cette monnaie virtuelle vous est créditée à chaque match, mais la lenteur à laquelle votre compte en banque va se remplir est très clairement là pour tenter de vous inciter à accélérer le vidage de votre compte en banque réel... Comme dans Forza 5 ou même Gran Turismo 6, on compte donc sur l'impatience (et le manque de temps) du joueur pour grappiller quelques euros. Moyen...

Verdict


Depuis son arrivée en fanfare sur Dreamcast, la série de balle au panier de Visual Concepts est en constante évolution. Que ce soit techniquement ou bien au niveau du gameplay, année après année, le jeu reste la référence en termes de basketball, tant et si bien que la concurrence a été obligée de tirer sa révérence pendant un temps - avec un retour tellement médiocre cette année qu'elle aurait d'ailleurs pu rester aux vestiaires. La concurrence étant réduite au silence depuis bien longtemps, on doute que le jeu de 2K Games perde sa place de si tôt. Nous irons même plus loin, NBA 2K14 se hisse haut la main sur la plus haute marche du podium, toutes simulations sportives confondues. Cette année encore, le jeu en vaut donc la chandelle, tout particulièrement sur consoles next gen. Sa durée de vie gargantuesque, sa plastique très aguicheuse et sa faculté à nous plonger dans le monde de la NBA font mouche. Tout fan de basket se doit aujourd'hui de jouer à ce titre, sans la moindre hésitation. Pour les autres, bien entendu, un temps d'adaptation sera nécessaire pour appréhender le gameplay exigeant et les règles de base, mais l'investissement de départ sera très fortement récompensé au gré des nombreux matchs d'anthologie que vous pourrez disputer. On pense même très sincèrement que cette édition 2014 est à même de faire naître quelques jolies vocations.

Trailer Momentous
Gameplay #1 (problème de son)
Gameplay #2 (problème de son)

Tous les commentaires

Commentaire du 18/12/2013 à 13:17:55
Pas de nouvelles vidéos... Décevant !
Commentaire du 18/12/2013 à 13:21:54 En réponse à Thomas
Posté par Thomas
Pas de nouvelles vidéos... Décevant !
C'est même une honte. En plus, ce n'est pas comme si on n'avait pas arrêté une seconde depuis l'arrivée des consoles next gen. Quelle bande de glandeurs on fait.
Commentaire du 18/12/2013 à 13:28:59
Merci pour cette superbe review. Je l'ai depuis hier et je compte bien m'y mettre très sérieusement. Je propose d'ailleurs qu'Altanyx soit surnommé Kelly Slider tant il se régale sur ce jeu ! xD
Commentaire du 18/12/2013 à 14:46:42 En réponse à Driftwood
Je ne dénigre pas le travail accompli. Loin de là même. Il ne faut pas être susceptible à ce point... ;)
Commentaire du 18/12/2013 à 14:48:33
Ah tiens lui aussi est touché par les transactions de merde; pas cool :/. Ca gache un tableau pourtant fort réussi dirait-on.

Drift> Hey ho, vous avez encore du temps pour dormir on ne me la fait pas! Où est le vrai dévouement? Tout fout le camp mon bon monsieur.

Bon je vais voir celles-là -que je n'avais pas encore vu-.
Commentaire du 18/12/2013 à 14:54:11 En réponse à Thomas
Difficile d'apprécier un "décevant" après tout ce qu'on a abattu comme boulot depuis un mois. Surtout quand il m'a fallu monter, encoder et uploader (à 50ko/s) 13 vidéos en un week-end. ;p

Donc oui, ce genre de choses, ça a tendance à rendre un peu plus susceptible. ;)
Commentaire du 18/12/2013 à 18:00:21 En réponse à Sanantonio
C'est bien simple, pour moi c'est LE jeu de ce début de génération. Il réussit le tour de force d'impressionner visuellement par les graphismes, les animations, mais également par l'ambiance. Un jeu extrêmement bien réussi. Merci 2K Sports. Maintenant messieurs, sortez-nous un Top Spin 5 dans la même veine et je n'aurai plus besoin d'aucun autre jeu avant looooooooongtemps !
Commentaire du 19/12/2013 à 20:41:57
Salut les Sydes

Merci pour la review (j'attends ma biscotte) et je compte bien vous retrouver pour quelques parties sur ce nouvel opus... tout comme votre club fifa ;)
Et encore well done pour la quantité de taf absorbé !

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • Driftwood
    Driftwood @Alx: il n'y a rien de plus culturel que de tuer une perdrix ! (il y a 48 minutes)
  • Alx
    Alx lire "le jeu vidéo" (il y a 50 minutes)
  • Alx
    Alx Les français jugent le vidéo moins culturel que la chasse (résumé à peine racoleur :P) : [url] (il y a 51 minutes)
  • atN
    atN Bon après, ca me semble très cliché tout ça, on sera pas subjugué par l'histoire, lol les dialogues! (il y a 11 Heures)
  • atN
    atN j'aime beaucoup la musique de PAN utilisé, ça donne de l'émotion à toute cette action ^^ en tout cas, c'est SUPERBE visuellement. (il y a 11 Heures)
  • CraCra
    CraCra [url] (il y a 14 Heures)
  • CraCra
    CraCra Traiter solo BF1. forum_3_36541_214_15 09510_fr.html (il y a 14 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer