GAMERSYDE | Wii U Lundi 23 juin 2014 | 20:16

Line-up WiiU : nos impressions

Line-up WiiU : nos impressions

L'E3, c'est fini, mais l'avalanche de nouveautés ne fait que commencer. Conviés par Nintendo pour profiter d'un avant-goût de la plupart de leurs futurs titres WiiU, c'est avec empressement que Gamersyde a répondu présent à l'invitation et vous livre ici ses impressions sans concessions. Du combat pur et dur au tir de peinture en passant par le beat them all ou la plateforme, suivez le guide dans cette avant-première d'un catalogue marqué du sceau de la variété !

J'en ai fait des Bros

Entrons directement dans le vif du sujet avec le très attendu Super Smash Bros., la grosse exclusivité WiiU de cette fin d'année. Malgré un roster réduit dans cette version de démonstration, le jeu de combat de Nintendo se montrait tout à fait convaincant. Vraiment beau, d'une fluidité sans faille malgré un écran souvent surchargé, le titre faisait visuellement honneur à son support. Combattre sur écran HD sans avoir à subir un horrible aliasing faisait un bien fou quand on a passé des centaine d'heures sur l'excellent mais crénelé opus Wii, et les différents combattants, parfaitement modélisés, rendaient plus que jamais justice aux différentes et nombreuses séries dont ils sont issus.

Le gameplay ne semble quant à lui pas subir de bouleversement profond ; mis à part la possibilité de charger les coups smash via le raccourci du stick droit, les bases restent à première vue les mêmes que dans le précédent épisode. En revanche, de nombreux nouveaux objets étaient utilisables dans l'arène, et les amateurs de Skyward Sword seront ravis de retrouver des items issus de cet épisode. Côté casting, Samus avec et sans armure sont maintenant deux personnages distincts, tandis que Zelda a vu sa puissance affaiblie par rapport à sa version Wii. Les quelques nouveaux personnages disponibles, convaincants, se fondaient parfaitement avec les vieux de la vieille. Entre le pokemon Amphinobi très rapide mais à la faible puissance de frappe, la princesse Harmonie à la jouabilité surprenante et très technique, l'étonnamment puissant villageois d'Animal Crossing, le roi du projectile Mega Man ou la très raide Wii Fit Trainer, tous profitaient d'un gameplay bien différent, ce qui augure d'un casting plus que varié en termes de styles de combat. Seul le choix des arènes nous a laissé sur notre faim, celles-ci manquant de la folie caractéristique de la série. Nulle doute que la version complète saura pallier ce manque, dans ce qui s'annonce comme un indispensable de la ludothèque WiiU !



Je peins total

Nouvelle licence-surprise de l'E3, Splatoon, malgré une date de sortie fixée à 2015, se montrait déjà en version jouable ; l'occasion d'essayer ce curieux third person shooter au sympathique look cartoon, destiné uniquement au multijoueur. Outre sa direction artistique originale, le titre de Nintendo se distinguait notamment par le but recherché pour gagner la partie : en effet, point de classique course au frag ni de capture de drapeau ici, mais un objectif artistique consistant à recouvrir le sol de la map de peinture correspondant à la couleur de notre équipe. Ainsi, lors de notre session, les équipes vertes et violettes s'affrontaient dans un coloré duel sans merci, le vainqueur étant celui qui obtenait le plus haut pourcentage de surface arrosée. Autre originalité, la possibilité de passer à tout moment en mode poulpe. Le personnage disparaît ainsi dans le sol, rechargeant sa réserve de peinture tout en se déplaçant beaucoup plus rapidement que sous sa forme humaine, et pourra même "nager" dans les murs, à condition toutefois de ne se "poulpiser" que sur les surfaces aux couleurs de son équipe. À l'inverse, progresser sur la couleur adverse se traduisait par une vitesse considérablement réduite, ce qui encourageait encore plus à peinturlurer à qui mieux mieux.

La clé de la victoire reposait donc autant sur la stratégie que sur l'habileté, et éliminer ses adversaires n'était finalement pas si prioritaire que cela, grâce à un respawn rapide et la possibilité de se téléporter près de ses coéquipiers en un clic de Gamepad. Un Gamepad d'ailleurs très - trop ? - mis à contribution, la visée s'effectuant uniquement au gyroscope, pour un résultat déconcertant et à la précision assez moyenne. Néanmoins, la date de sortie tardive devrait largement laisser le temps à Nintendo de corriger le défaut d'un soft qui s'annonce rafraîchissant à tous points de vue, mais aussi vraiment innovant, un exploit en soi dans la conservatrice sphère des jeux de tir multijoueur.

Franc, sois champignon

Continuons dans les nouvelles licences avec Capitaine Toad : Treasure Tracker, premier jeu ayant pour héros la sympathique moisissure à pattes bien connue des amateurs de l'univers Nintendo. Et c'est un fait, le pauvre Toad n'a au premier abord pas grand chose pour lui quand il s'agit d'action : incapable de sauter et doté d'une vitesse de déplacement proche de celle de l'escargot rhumatisant, le petit champignon parlant paraît bien démuni pour affronter Goombas et autres Boos infestant les niveaux du jeu. Et pourtant, le plaisir de jeu était bien au rendez-vous lors de la trop courte session à laquelle nous nous sommes essayés.

Ainsi, une sympathique phase d'action pure présentait Toad progressant dans un chariot de mine sur un chemin infesté d'ennemis. Pour éliminer les menaces, le joueur devait braquer le Gamepad dans la direction adéquate, l'écran de celui-ci passant en vue subjective lors de la séquence. Le niveau suivant était quant à lui beaucoup plus proche du casse-tête : Toad devait y récupérer un diamant situé au sommet du célèbre manoir des Boos, en évitant de préférence les fantômes disséminés un peu partout. Pour cela, il fallait faire bon usage des différentes portes téléportant le petit bonhomme d'un bout à l'autre de la bâtisse, sans oublier de faire coulisser des pans entiers de la maison d'une simple pression sur l'écran tactile. Le stick droit, quant à lui, s'avérait bien utile pour faire pivoter le niveau entier, et dévoiler ainsi des chemins invisibles d'un certain point de vue. La variété semble donc bien au rendez-vous, et malgré quelques réserves sur la prise en main (passer alternativement de la télé au Gamepad ne risque t-il pas d'être usant sur la longueur ?), l'originalité du concept promet de forts bons moments en compagnie de l'amanite mobile !



Hyrule trop lentement

Nintendo toujours, mais dans un genre bien différent, avec Hyrule Warriors, déclinaison beat them all de l'univers de Zelda à la sauce Dynasty Warriors. Deux personnages étaient jouables dans cette démo, le célèbre Link et sa non moins célèbre princesse, pour un résultat assez mitigé pour le moment. En effet, si le fan sera a priori ravi de retrouver toute l'ambiance de la licence via les différentes armes, pouvoirs et autres musiques emblématiques de la série, on ne peut qu'être déçu du côté "skin" qui prédominait lors de notre session. Non pas que le titre semble injouable, bien au contraire, mais l'impression de ne jouer qu'à un Dynasty Warriors déguisé laissait un sentiment assez étrange, tant les codes de la saga de Koei répondaient tous présents, pour le meilleur comme pour le pire.

On retrouvait donc une prise en main simple constituée d'enchaînements de base, de coups puissants et de super attaques dépendant d'une jauge, les personnages passant leur temps à parler tout seuls sur le champ de bataille ; également au menu, le respawn d'ennemis juste sous notre nez, la fluidité mise à mal et la mollesse inhérente à la série. De plus, les couleurs assez ternes donnaient un côté un peu triste à l'ambiance générale, malgré des modélisations et effets spéciaux plutôt réussis (on passera sous silence les horribles textures des décors). Bref, un titre pour l'instant honnête mais qui semble loin de s'imposer comme une référence du genre, et on conseillera aux amateurs de l'elfe verdâtre d'attendre les retours de la version définitive avant de céder aux sirènes du fan service.

Wonder Umbra

Heureusement, Bayonetta 2 était là pour redonner le sourire aux amateurs de beat them all musclés. La sorcière chevelue se montrait dans des niveaux inédits, où de nouvelles armes (arc et paire de katanas) étaient disponibles pour porter le carnage d'anges à son paroxysme. Côté gameplay, on appréciera la conservation de la possibilité d'alterner entre deux armes, ce qui promet des enchaînements plus variés et techniques que jamais, ainsi que l'apparition de l'Umbra Climax. Ce mode spécial, où la puissance de la sorcière est décuplée pour un temps limité, coûtera une bonne partie de la jauge de magie, mais le résultat en vaudra la chandelle une fois son efficacité constatée. Les affrontements promettent donc plus de spectacle que jamais, au point que la conversion apparemment impeccable du premier opus paraissait presque molle à jouer !

Graphiquement dans la droite lignée du premier, cette version démo de Bayonetta 2 profitait d'une fluidité sans faille, malgré la multitude d'effets et d'éléments mobiles à l'écran. Le point d'orgue étant le combat nous ayant opposé à un énigmatique sage de l'Umbra, ayant pour arrière-plan l'affrontement d'une invocation gigantesque et d'un boss du premier épisode. Combats encore plus sauvages, nouvelles attaques sadiques, situations toujours plus folles (le combat de boxe jouable entre cette même invocation géante et un autre boss était un grand moment), aucun doute, la sorcière à lunettes semble bien partie pour marquer à nouveau le beat them all de son talon. Inutile de préciser que le mois d'octobre paraît bien loin pour enfin pouvoir profiter des nouveaux délires de Platinum Games chez soi.



Boom shakalaka

Nous finirons avec l'étrange Sonic Boom, nouvelle tentative de Sega de redorer le blason du hérisson bleu, après un Lost World intéressant mais perfectible. Si l'on met de côté la direction artistique particulière du titre, les graphismes oscillent pour le moment entre le correct et le décevant, entre modélisations des personnages moyennes et décors aux textures simplistes. De plus, la fluidité était plus que discutable, ce qui était particulièrement criant dans le niveau de vitesse présenté, dont le frame rate toussait à tout rompre lors d'acrobaties à grande vitesse.

Et ce n'est hélas pas le gameplay qui venait redonner le sourire au joueur. Si le niveau de vitesse susmentionné utilisait le maintenant classique système de gâchettes permettant à Sonic de passer d'un "couloir" à l'autre, les phases d'exploration/beat them all laissent pour l'instant perplexe. Affublé d'un lasso pour attraper ses adversaires, Sonic pouvait enchaîner les attaques au corps à corps dans des combats assez brouillons et maigres en sensations d'impact, et même le stéroïdé Knuckles ne parvenait pas à donner du punch aux affrontements. Alternant combats mous, énigmes simplissimes et phases de plate formes fades, ce même niveau était de plus affublé de caméras pas toujours optimales, et peinait vraiment à convaincre d'un quelconque renouveau de la série. Espérons que cette démo ne reflète pas la qualité finale du jeu, et que ce Sonic Boom dispose d'autres atouts dans sa manche pour se faire une place au sein de la rude concurrence qui règne sur WiiU dans le domaine du jeu de plateformes.

Tous les commentaires

Commentaire du 23/06/2014 à 20:29:12
Bayonetta 2 et capitain toad, c'est déjà vendu pour moi o/
Commentaire du 23/06/2014 à 20:43:25
Smach-Toad-Bayo pour mois.
Commentaire du 23/06/2014 à 22:40:46
Sans êtes tous en day one, moi ça va être Toad, Smash, bayo et Splatoon. Il faut bien encouragé la petite dernière de Nintendo quoi :)

P.S Je parle bien de dernière, dans le sens à ce jour. Et non dernière à vie! ^^
Commentaire du 23/06/2014 à 22:53:35
Point de Yoshi Wooly ???
Commentaire du 23/06/2014 à 23:40:34 En réponse à Bally4ever
Je n'ai malheureusement pas pu l'essayer, la place étant toujours prise et l'attente longue toutes les fois où j'ai été à la borne. Idem pour Kirby.
Commentaire du 24/06/2014 à 01:15:45
Sacré article! Espérons que Nintendo montre les crocs comme ça, voire plus, pour la suite :). Parce que malgré tout ça, ça fait toujours léger face aux plannings des concurrents.

Bayo 2 et Captain Toad ont l'air excellents, Splatoon peut bien le faire si ça tourne pas trop vite en rond. Le Yoshi fait bien envie également -très beau!-. Dommage que t'ait pas pu mettre la main dessus, on promet du challenge et faudra vérifier ^^.
Commentaire du 24/06/2014 à 02:07:03 En réponse à skiwi
Ok, merci.
D'après ton explication, ça semble plutôt un bon signe !

Nintendo est lent à la détente mais ça va être bon de jouer sur WiiU d'ici là fin 2015 !
Commentaire du 24/06/2014 à 03:02:11 En réponse à Bally4ever
Plutôt, oui, et rien que de les avoir vu tourner, ça frustrait énormément de n'avoir pas pu y jouer ^^
Commentaire du 24/06/2014 à 10:20:36
Splatoon s'annonce très sympa. wait & see
Commentaire du 24/06/2014 à 12:29:59
Alors moi c'est quasi tout... Bayo 2, Hyrule Warrios, Captain Toad, Kirby, Yoshi, Splatoon... Tout. :D

Quoi de neuf ?
  • Lynn0ne
    Lynn0ne merci les amis. je suis joie. enfin jusqu'à mars. :D (il y a 7 Heures)
  • kinghonk
    kinghonk @bosozoku: si dalle flinguée ( cassée) sav conpliqué. (il y a 7 Heures)
  • bosozoku
    bosozoku @Blackninja: SAV dès le départ. ^^` (il y a 9 Heures)
  • Blackninja
    Blackninja @SweeneyTodd: Viens de recevoir un bel écran...avec la dalle flinguée :content: (il y a 10 Heures)
  • SweeneyTodd
    SweeneyTodd @guts_o: Comment ça doit faire plaisir de recevoir ça :D (il y a 12 Heures)
  • guts_o
    guts_o @SweeneyTodd: [url] (il y a 12 Heures)
  • SweeneyTodd
    SweeneyTodd GTX 1070 commandée #compteallégé (il y a 13 Heures)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 9 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer