GSY PREVIEW | PC, PS4, Xbox One Lundi 29 février 2016 | 15:00

Nous avons vu The Surge

Nous avons vu The Surge

Il n'est pas dit que le studio Deck13 parle à beaucoup de monde, et pourtant, le précédent titre des développeurs allemands n'était pas passé inaperçu auprès des aficionados des jeux From Software. Si Lords of the Fallen n'a évidemment pas toujours été cité pour toutes les bonnes raisons, il possédait pourtant d'indéniables qualités qui lui ont valu une base de fans solide et un accueil de la presse tout à fait respectable pour ce qui semblait n'être qu'un simple ersatz de Dark Souls. Délaissant Bandai-Namco pour Focus Home Interactive, revoilà le studio sur un projet similaire prenant pour cadre un futur dystopique, tranchant avec le cadre fantasy auquel le genre nous a habitués. Nous avons pu assister à une première présentation du jeu et poser quelques questions aux développeurs, en voici le compte-rendu détaillé.




Black et Deck13

L'idée derrière The Surge était de s'inspirer des technologies actuelles et de les projeter dans un futur particulièrement sombre. En imaginant toutes les dérives dans lesquelles l'homme pourrait s'engouffrer en se servant du besoin de progrès comme excuse, Deck13 tenait à créer un monde aussi sinistre que désespéré. Le héros de The Surge est un homme comme les autres, désireux de s'en sortir et déterminé à changer de vie en acceptant un nouveau boulot. Pour cela, quoi de mieux qu'une société chargée de résoudre les problèmes écologiques que le monde rencontre à cette époque. Bien sûr, rien ne va se dérouler comme prévu et tout d'un coup, il va devoir faire face à des hordes d'ennemis au sein même du complexe dans lequel il travaille. Certains seront des anciens collègues de travail prisonniers de leur exosquelette, mais dont la mine déconfite trahit un état apparemment plus proche du mort vivant que de l'être humain. D'autres seront en fait les machines de l'usine soudainement devenues très hostiles vis à vis de tout ce qui semble encore sain de corps et d'esprit. Nous ne connaissons pas grand chose du contexte qui amène ce retournement de situation, nous ne savons pas si les machines sont responsables ou si un quelconque virus s'est répandu sur la planète, mais ce qui est certain, c'est que vous allez devoir affronter tout ce petit monde pour espérer survivre.

Équipé lui-même d'un exosquelette, le personnage principal va évoluer à pied à une allure plus soutenue que celle tant décriée du héros pataud de Lords of the Fallen. Équipement oblige, le pas reste un peu lourd et l'inertie des mouvements d'attaque prononcée, mais sans commune mesure avec ce qui était reproché à leur précédent titre. L'esquive est bien plus dynamique (le héros peut même effectuer une glissade), les enchaînements de coups plus vifs, prouvant que Deck13 a bien retenu la leçon. En complément de son contexte original, The Surge tente également de se démarquer de son illustre modèle en apportant quelques nouvelles mécaniques de gameplay. En tête de liste, la possibilité de cibler certaines parties du corps de ses adversaires à l'aide du stick analogique droit. Un coup porté dans les jambes pourra ralentir votre opposant et interrompre son attaque, une technique salvatrice pour temporiser lors d'un affrontement qui tournerait en votre défaveur. Autre exemple, viser le bras pourra ajouter un lourd handicap à votre ennemi et vous donner l'avantage. L'apparition d'une jauge d'énergie de combat (à ne pas confondre avec celle d'endurance, toujours présente évidemment) ajoute également à l'aspect stratégique des affrontements. Chaque fois que vous touchez votre adversaire, la jauge se remplit et peut servir à utiliser les implants du héros (offensifs ou défensifs), à moins que vous ne préfériez garder cette énergie pour le démembrer/décapiter après l'avoir suffisamment endommagé.



Magnéto Surge

En bon action-RPG qu'il sera, The Surge proposera au joueur différentes façons de développer son personnage. On y trouvera donc des armes variées, que l'on pourra ramasser sur les cadavres encore fumants de ses ennemis, et qui donneront toutes accès à des mouvements d'attaque spécifiques et à des compétences particulières. Parce que le héros a troqué son armure de chevalier contre un exosquelette inspiré d'Aliens et Elysium, il sera bien sûr possible d'en remplacer toutes les parties au profit d'un équipement plus performant. Les implants dont nous parlions plus haut feront office de capacités qui permettront d'affiner la personnalisation de votre avatar. Ce sont en fait de petits programmes de modification qui s'intègrent parfaitement dans l'univers futuriste choisi comme cadre principal. Que vous préfériez opter pour un personnage plus endurant (une sage décision dans un jeu qui repose toujours énormément sur cette mécanique), plus résistant, ou bien encore plus spécialisé dans les soins, vous devriez avoir tout autant de latitude que dans un Dark Souls. Le principe de jeu reste donc fondamentalement le même, le contexte de science-fiction amenant juste ce qu'il faut de nouveauté pour que le joueur un peu lassé de la dark fantasy y trouve son compte. À noter que le jeu ne nous confinera pas exclusivement en intérieur, puisque l'on nous promet également des passages à l'air libre, même si nous n'avons pu en voir. De plus, les développeurs tiennent absolument à ne pas tomber dans le piège du level design linéaire et limité. Plusieurs chemins seront donc acessibles, avec une grande verticalité des environnements.

La démo présentée le prouvait d'ailleurs assez bien, puisque l'exploration des alentours d'une zone particulièrement bien gardée par un robot de type arachnide a permis au développeur de découvrir un chemin alternatif via une sorte de passerelle située juste au dessus. Le reste du niveau faisait dans le classique, avec un rendu plutôt propre des textures de métal et de béton qui composaient l'essentiel des décors. Nous avons pu découvrir plusieurs types d'ennemis, même si la plupart d'entre eux étaient des hommes apparemment zombifiés coincés dans leur exosquelette, des adversaires assez statiques qui attendaient que l'on s'en approche pour s'activer et nous attaquer. Les développeurs nous ont assuré que chaque type d'ennemi profitera d'un comportement unique, assurant une bonne variété d'approche pour les affrontements. La présentation se terminait par la première phase du combat contre un imposant robot dont il fallait sectionner les nombreuses pattes, tout en évitant ses attaques grâce aux esquives glissées et autres mouvements d'évitement. Une fois de plus, le duel se voulait bien plus dynamique que dans Lords of the Fallen, mais il ne faut néanmoins pas vous attendre à la frénésie d'un Vanquish ou d'un Bayonetta. Le système de jeu étant toujours axé sur la gestion de son endurance, on reste plus dans la dynamique modérée d'un Bloodborne que dans la frénésie d'un beat them up japonais. Une fois la première phase terminée, le boss faisait son grand retour dans une version volante cette fois, mais nous n'avons malheureusement pas pu en voir plus.



Impressions


Dans un genre aussi exigeant que le Dark Souls-like, il est toujours très compliqué de donner un avis tranché sans avoir pu s'y essayer soi-même. Cette première présentation avait surtout pour but de présenter l'univers du jeu et de rassurer ceux qui s'étaient plaints de l'extrême lenteur du héros de Lords of the Fallen. L'idée de découvrir le genre par le biais d'un contexte futuriste est attirante, mais il nous reste encore à découvrir ce que nous réserve l'histoire de The Surge pour savoir si elle saura s'émanciper de ses inspirations évidentes. En attendant d'en voir plus, nous sommes ressortis de ce premier contact curieux d'en apprendre davantage et désireux de nous essayer au plus vite à cette deuxième incartade de Deck13 dans le domaine de l'action-RPG. Il faudra donc sans doute nous armer de patience jusqu'à notre prochaine rencontre avec le titre, mais d'ici là, nul doute que Focus Home Interactive nous aura gratifiés de quelques bandes-annonces bien senties présentant à la fois le background du jeu et son gameplay.


Pour le reste de notre couverture du line-up Focus, on vous renvoie vers notre podcast audio d'un peu plus d'une heure et demi.

Tous les commentaires

Commentaire du 29/02/2016 à 09:08:32
Intriguant tout ça !
Commentaire du 29/02/2016 à 21:39:19
Ca donne bien envie, dommage de ne pas avoir encore de vidéo pour se faire une meilleure idée !
Commentaire du 29/02/2016 à 22:26:37
Il peut apporter un souffle de fraicheur au genre celui-là.

A propos du jeu


Quoi de neuf ?
  • MadDemon
    MadDemon @Pickman31: ouais super jeu (il y a 4 minutes)
  • regal58
    regal58 temps que la barre reste au dessus de 700 ça me convient :petaucasque: :) (il y a 43 minutes)
  • Pickman31
    Pickman31 Punaise ce Darkest Dungeon est vraiment une grosse tuerie! :love: (il y a 45 minutes)
  • Yohmi
    Yohmi Et donc pour nous, Windyty c'est devenu depuis quelques semaines (c'est le troisième typhon ce mois-ci) un outil vraiment utile (et fascinant à regarder, en plus :D) (il y a 54 minutes)
  • Yohmi
    Yohmi @Musimon: « Ici », c'est Taïwan :) j'y vis depuis plusieurs années déjà (en allant au Japon régulièrement, Kyoto le mois prochain :D) (il y a 55 minutes)
  • BlimBlim
    BlimBlim @Tigris: Ouais je ne comprends pas comment patreon calcul son total, des fois on est parfaitement en phase, des fois non... (il y a 1 Heure)
  • Tigris
    Tigris exact* (il y a 1 Heure)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a 10 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Programme chargé aujourd'hui. Gravity Rush Remastered atterrira dans la journée, notre preview de Far Cry Primal à 18h avec des vidéos, enfin The Witness devrait avoir droit à quelques extraits PS4. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood En principe, nous vous donnons rdv demain soir 20h30 pour jouer à Just Cause 3. (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer