GAMERSYDE | X360, PS3, PC Dimanche 23 décembre 2012 | 23:36

Opus Focus 2013

Opus Focus 2013

Toujours sur la brèche en cette période de fêtes, Gamersyde n'a pas hésité à braver le froid mordant de cette fin d'année en répondant présent à l'invitation de Focus Home Interactive nous conviant à découvrir le début de leur catalogue 2013. Au programme, du magnétisme inversé, des chroniques martiennes désenchantées et de la guerre froide revisitée ! Suivez le guide !

Runner Man

Commençons par Magrunner, premier jeu du studio 3AM Games, composé en grande partie de membres de Frogwares, studio à l'origine des très sympathiques click'n'play Sherlock Holmes. Si l'accent sera toujours mis sur l'agitation des neurones plutôt que sur l'action, le concept est en revanche totalement différent, pour le gameplay comme pour le contexte - au pitch bien plus science-fictionnel que victorien. Ainsi, l'action se situe en 2050, au moment où une puissante corporation décide d'organiser un jeu télévisé pour promouvoir sa nouvelle technologie basée sur le magnétisme. Le joueur incarnera l'un des participants de cette étrange émission, où la réflexion sera le meilleur atout pour survivre aux pièges vous guettant à chaque pas.

Si Magrunner se joue en vue FPS, la seule arme dont on dispose n'en est pas vraiment une ; le canon que notre héros porte à son bras droit ne tire en effet pas du plomb, mais permet de changer la polarité d'objets divers et variés tels que des cubes et des plateformes. Une gestion de la polarité par ailleurs assez étrange, où pôles positifs et négatifs se repoussent, tandis que deux pôles identiques s'attirent mutuellement... plutôt curieux ! Bleu pour le positif, rouge pour le négatif, il faudra agir habilement sur l'environnement afin de trouver la sortie de salles aux décors d'une plastique blanche et aseptisée. Bien sûr, il faudra aussi faire avec l'opposition de belliqueuses tourelles bloquant parfois l’accès au niveau suivant... mmmh, tout cela ne vous rappelle rien ?

Eh oui, le titre de 3AM rappelle en effet fortement Portal à tous les points de vue : des décors de laboratoire épurés au système d'énigme basé sur une arme à double utilisation, tout fait irrémédiablement penser au jeu de Valve, jusqu'au code couleur utilisé pour la polarité, quasi identique à celui des fameux portails d'Aperture Science. Seule l'utilisation d'un petit chien-robot faisait montre d'un peu d'originalité, mais le développeur promet un scénario inattendu et la présence de décors tranchant radicalement avec le début du jeu. Enfin, on pourra aussi compter sur l'apparition de monstres, avec notamment l'implication du grand Chtulhu en personne ! Alléchant, mais rien de tout cela ne nous ayant hélas été montré, il faudra patienter pour vérifier si Magrunner se démarque suffisamment de son illustre modèle pour susciter l'intérêt sur les 45 niveaux dont il sera constitué. Développé via l'Unreal Engine 3 et financé en partie par les deniers des joueurs, Magrunner devrait faire son apparition sur XBLA, PSN et PC en début d'année 2013.



De Roy et d'os

Changement de décor radical avec Mars : War Logs, RPG initialement développé en 2008 par Spiders, mais abandonné par le studio, trop jeune pour un tel projet à l'époque. Fort de leur expérience sur le sympathique Faery, le développeur français nous narre une histoire au background très travaillé, mais d'une noirceur assez surprenante. Jugez plutôt : dans le futur, Mars verra ses premiers colons sombrer dans la misère et la précarité suite au basculement des pôles de la planète. Quatre compagnies des eaux, denrée la plus précieuse sur la planète rouge, se disputent le pouvoir et font régner la terreur sur les malheureux colons tentant tant bien que mal de survivre. Deux compagnies nous ont ainsi été présentées : Abondance, aux idéaux originaux louables - "de l'eau pour tous" était leur slogan - mais ayant tourné à la dictature militaire, et Aurora, rassemblement mystique persuadé que la Terre est le paradis perdu promis à ceux qui réussiront à se purifier de leurs péchés. Citons également les mutants, en fait d'anciens colons humains déformés par les catastrophes martiennes et réduits en esclavage par les compagnies, ainsi que les Technoman, vus comme des magiciens, mais utilisant en fait des appareils complexes permettant de matérialiser leur énergie interne sous forme de "magie"... au prix toutefois de leur santé mentale ! C'est dans ce contexte riant et au milieu de joyeux baraquements d'un sordide camp de prisonnier qu'un tout jeune homme débarque, et manque de se faire violer en guise de cadeau de bienvenue. Heureusement pour lui, Roy, héros du jeu, arrive à sa rescousse et nous initie aux bases du combat via une rapide première joute. Mais la lutte pour quitter Mars ne fait que commencer...

Du point de vue du gameplay, Mars : War Logs se présente donc comme un action-RPG mâtiné de dialogues à choix multiples, à l'univers réellement accrocheur malgré des décors un peu répétitifs. Le système de combat en temps réel, en dépit d'impacts un peu mous, semble suffisamment riche et varié pour ne pas lasser sur la longueur. Un coup infligeant des dégâts, un autre servant à déstabiliser l'adversaire, une parade, des esquives, voire même le bon vieux jet de sable à la figure de ses opposants : les possibilités s'avèrent nombreuses, sans compter la présence permanente d'un compagnon pour prêter main-forte à Roy. On n'oubliera pas la possibilité de se la jouer furtif, ainsi que la présence de compétences de Technoman disponibles ultérieurement dans le jeu. Les forces de notre personnage dépendront avant tout de l'orientation qu'on lui donnera, un arbre de compétences permettant en effet de spécialiser Roy dans chacun des trois domaines existant. De plus, tout ennemi neutralisé abandonnera du matériel, bien utile pour se créer ses propres sets d'armures ou customiser ses armes, armes qui pourront d'ailleurs être démantelées afin d'obtenir le nécessaire pour en fabriquer de plus puissantes. Autre particularité, le choix proposé d'achever ou non les adversaires rencontrés ; si les exécuter vous permettra de récupérer l'eau de leur corps, c'est à dire la monnaie en cours sur Mars, cela baissera également votre humanité et le regard que vos compagnons porteront sur vous n'en sera que plus négatif. Des compagnons avec lesquels Roy interagira via des séquences de dialogues interactives, pouvant changer leur comportement selon vos réponses. Comme vos équipiers interviendront également dans l'histoire, ils pourront totalement changer la fin obtenue, tout cela étant régit par les choix que vous aurez faits pendant l'aventure.

Doté d'une direction artistique intéressante, d'une ambiance originale et d'un système de jeu costaud et très complet, Mars : War Logs a tout pour être une excellente surprise, tant la quinzaine d'heures de jeu promise par les développeurs s'annonce riche et travaillée. Prévues pour le premier semestre 2013, les aventures rougeâtres de Roy seront disponibles sur XBLA, PSN et PC.



C'était pas ma guerre

Enfin, nous terminerons avec Wargame : Airland Battle, suite du très apprécié Wargame : European Escalation. RTS se déroulant dans une uchronie où la guerre froide s'est singulièrement réchauffée pour finalement en devenir une vraie, le jeu d'Eugen System (auquel nous devons également R.U.S.E.) nous propose de nous glisser dans la peau d'un colonel de l'OTAN ou de l'URSS chargé de bouter les communistes ou les capitalistes hors de Scandinavie. Visuellement, Wargame fait dans le haut de gamme, avec des unités détaillées à l'extrême (qu'on peut d'ailleurs examiner sous toutes les coutures en mode zoom) et des décors de toute beauté, à l'architecture naturelle et crédible. Décors qui ne serviront pas qu'à faire joli, leur interaction avec les unités pouvant se révéler décisives dans la bataille ; ainsi, les chars et camions rouleront plus vite sur les routes qu'en plein champs, les fantassins pourront se déployer dans les corps de ferme, ou les armées pourront se dissimuler en pleine forêt pour surprendre l'ennemi. L'important étant de rassembler sa division en obtenant le plus de points de déploiement possible, avant de pouvoir lancer un assaut réfléchi et stratégique et pulvériser l'adversaire.

Car Wargame privilégie la réflexion au bourrinage, une attaque désordonnée conduisant immanquablement à la défaite. Ainsi, vos unités peuvent paniquer en cas de massacre en règle. Vos tirs seront alors moins efficaces, proportionnellement à la distance à laquelle ils sont effectués, les tanks dernier cri seront bien plus meurtriers que les vieux modèles de la deuxième guerre mondiale et seront plus vulnérables si attaqués par leur côté le moins blindé... les possibilités et subtilités sont aussi nombreuses que bien pensées, tout ayant été fait pour que le hasard occupe la place la plus minuscule possible pendant les batailles. La grande nouveauté de cet épisode consiste en l'apparition d'unités aériennes, du chasseur agile au bombardier lourd ; en empruntant des couloirs aériens prédéfinis, celles-ci peuvent effectuer des mitraillages dévastateurs mais limités, le pilote rentrant immédiatement se ravitailler dés que son niveau de carburant descend un peu trop. Un vol à basse altitude pourra également se montrer bien utile pour détecter les radars au sol sans se faire repérer.

Le mode multijoueur, quant à lui, vous fera créer votre deck d'unité à choisir parmi les 700 disponibles, des bonus étant octroyés en cas de création de deck spécialisé. Par exemple, un deck composé uniquement d'unités françaises bénéficiera d'emplacement supplémentaire par rapport à un deck international. Avec un maximum de 10 joueurs contre 10, autant dire que les oppositions s'annoncent musclées et spectaculaires !

Conscients que la richesse et la relative complexité de leur jeu pouvait effrayer les novices du RTS, les développeurs d'Eugen System se sont efforcés d'aider au maximum les profanes dans leur apprentissage de l'art délicat de la stratégie militaire. Tutoriels avec mini jeux, code de couleurs explicatif, icônes explicites, les efforts louables pour ne pas perdre les débutants en route sont visibles, sans pour autant sacrifier à la richesse et la technicité du jeu. Beau, complet et peaufiné à l'extrême, Wargame : Airland Battle s'annonce comme la digne suite de son prédécesseur, et un mets de choix pour tout amateur de RTS pointu de qualité. Rendez-vous au printemps 2013 sur PC pour livrer des batailles d'anthologie !

Mars: War Logs Teaser
Wargame : AirLand Battle Teaser

Tous les commentaires

Commentaire du 24/12/2012 à 01:11:21
Mars: War Log m'a surpris. Je m'attendais pas à un jeu aussi complet. J'espère qu'il sera pas trop limité du fait qu'il soit proposé qu'en dématerialisé.
Commentaire du 24/12/2012 à 11:14:40
J'ai hâte de tester Magrunner et Mars: War Logs. Le premier parce qu'un Portal-like c'est toujours bon à prendre sauf mauvaise surprise, et je trouve le design sympa. Et le deuxième m'intéresse depuis un moment et tu confirmes qu'il faut suivre le machin.
Commentaire du 24/12/2012 à 14:48:30
Dans Magrunner ce qui me chagrine un peu c'est le que ce soit 2 pôles identiques qui s'attireny au lieu des pôles opposés. C'est pour que ce soit plus compréhensible pour les joueurs peut-être mais ça enlève un certain degré de réalisme.
Commentaire du 26/12/2012 à 16:51:06
y-a des trucs qui m'ont l'air pas mal du tout et qui ont l'air de sortir un peut du lot...mais dommage que ca soit QUE sur PC....(vu le pc que j'ai c'est meme pas la peine...)
Commentaire du 26/12/2012 à 16:54:47 En réponse à kakugo
Il n'y a que Wargame qui est exclu PC, Magrunner et War Game sont aussi prévus sur XBLA et PSN ^^
Commentaire du 26/12/2012 à 20:10:16
Skiwi@ Ouais,c'est vrai..mais encore du démat....ca fait chier...mais bon,va falloir s"y faire de toute facon.

Quoi de neuf ?
  • Musimon
    Musimon @JebOne: Jean-pierre, hé oui! Et qui aurait connu la fabuleuse histoire de Qincampoix, et mes premières leçons de biologie, Prof Burp [url] (il y a 10 Heures)
  • JebOne
    JebOne @Miguel: et un Miguel on the rocks ! ^^ (il y a 10 Heures)
  • Miguel
    Miguel 14° au bureau, clim réversible qui gèle :s (il y a 10 Heures)
  • JebOne
    JebOne Mes pensées vont à Jean-Pierre Liégeois (jeune lecteur du Var)... (il y a 14 Heures)
  • Pickman31
    Pickman31 @Bigquick: Oh punaise! RIP l'artiste. :( (il y a 20 Heures)
  • Bigquick
    Bigquick @GTB: Ouaip. Moi c'était surtout Gai-Luron. (il y a 22 Heures)
  • GTB
    GTB @Bigquick: :(. Les Dingodossiers, Rubrique-à-brac ont marqué ma jeunesse. (il y a 1 Jour)
PreviousNext
  • Driftwood
    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a 6 Semaines)
  • Driftwood
    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)
  • Driftwood
    Driftwood Livestream The Division en anglais ce soir à 21h15 (version PC si tout va bien). (il y a > 3 Mois)
PreviousNext
A ne pas manquer