GSY Preview PC PS4 Xbox One

Si Ubisoft a su d’entrée proposer une certaine variété en termes d’époque à l’un de ses titres majeurs qu’est Assassin’s Creed, ce n’était jusqu’à présent pas le cas pour son autre série phare, Far Cry. Chose en passe d’être corrigée avec l’arrivée imminente de Far Cry: Primal, qui promet un dépaysement total avec son univers néolithique et ses quelques nouveautés non négligeables. Nous avons enfilé notre peau de bête et aiguisé nos silex avant de nous lancer dans cet univers hostile durant 3 heures, et nous vous livrons sans plus tarder nos premières impressions.
Note : Les vidéos ont été capturées avec le matériel fourni par Ubisoft, d'où leur compression assez prononcée.

Le pari Takkar

Pour cette session, le sympathique attaché de presse d'Ubisoft nous a accueilli dans une petite salle spécialement décorée pour l’occasion dans leurs locaux de Montreuil. Preview oblige, nous ne rentrerons pas trop dans les détails concernant l’intrigue, sachez simplement que l’histoire débute en -10000 av. J.-C. et nous met aux commandes de Takkar, un chasseur issu d’une tribu en déclin qui participe à la traque d’un mammouth nécessaire à leur survie. Tout ne va se passer comme prévu, et notre acolyte va vite se retrouver livré à lui-même dans une région d’Europe centrale peu accueillante de l’Âge de Pierre dénommée Oros. S’en suit une rencontre mouvementée avec Sayla, une jeune femme qui devient la première habitante du village que vous avez décidé de reconstruire. Bref, en apparence rien de bien compliqué, si ce n’est qu’un chef Udam - une tribu adverse particulièrement agressive - voit votre ambition d’un mauvais œil et décide, pour résumer, de déclarer la guerre à votre nouveau clan. Comme vous pourrez le constater en vidéo, l’immersion est immédiate grâce notamment à une atmosphère réussie, mais aussi à la partie sonore et ce dialecte inventé pour l'occasion qu'utilisent les protagonistes. Le seul reproche que l’on pourrait émettre à ce sujet, c’est évidemment de ne pas pouvoir suivre les dialogues du jeu sans sous-titres, mais pour notre part, il s’agit assurément d’un point positif. En effet, à notre avis, un doublage ordinaire aurait grandement entaché la cohérence générale. Imaginez un peu ce qu'aurait pu donner La Guerre du Feu de Jean-Jacques Annaud en anglais ou en français...

Cannibales lecteurs

Niveau gameplay, que les puristes se rassurent, les bases de Far Cry sont conservées. Bien que la série nous ait habitués à incarner un surhomme suréquipé, Primal prend cependant un virage assez prononcé en nous plongeant dans un monde encore plus hostile. L'arsenal disponible est certes efficace, mais forcément plus archaïque que les habituels fusils à pompe et autres lance-grenades. Même si cela ne signifie pas pour autant que le titre est devenu plus difficile, on ressent bien plus le danger et la tension lorsque se dresse devant nos yeux un gigantesque mammouth ou que l’on tombe sur un groupe de cannibales affamés. Le principe de crafting a bien entendu été conservé et les divers matériaux que l'on peut ramasser peuvent être détectés plus aisément grâce à la vision de chasseur – aptitude fort utile pour suivre certaines traces, à la manière du sens de sorceleur dans The Witcher 3. Comme expliqué plus haut, quelques subtilités sont à prendre en compte, il faut dorénavant se débrouiller avec des morceaux de bois et quelques cailloux pour se confectionner des armes. Un arc tout d’abord, qui sera surtout utile pour chasser discrètement de petites proies afin de récolter nourriture et matériaux basiques. Les flèches sur le début de l’aventure, bien qu’elles puissent être enflammées, font peu de dégâts, il faudra donc s’orienter sur une arme de jet de type sagaie pour espérer achever à distance des animaux plus costauds, voire des hommes. Pour le corps à corps, la massue est idéale, sachant qu’elle peut être enflammée à tout moment pour peu que l’on dispose des ressources nécessaires ; on peut alors la transformer en torche pour s’éclairer, aussi bien de nuit que dans les grottes obscures, mais aussi pour allumer des feux ou repousser certains animaux. Nous en sommes restés à ces 3 outils lors de notre session, mais sachez que l’équipement viendra s’étoffer au fil de l’avancée dans le but de varier les approches. D’ailleurs, même si nos vidéos ne le montrent pas, l’infiltration reste toujours viable dans cet épisode, au même titre que l'assaut plus sauvage, il y en aura pour tout le monde.

Les derniers opus avaient introduit des séquences assez singulières sous forme de rites initiatiques qui sont toujours d’actualité. Cette fois-ci, c’est un chaman qui se chargera de nous faire littéralement planer grâce à une concoction peu ragoûtante. Ces rites auront pour but de débloquer une capacité liée à un animal après un petit trip aux pays des merveilles que vous pourrez admirer sur notre vidéo intitulée "Un rêve très chouette". Si plusieurs animaux seront présents dans le jeu final, nous ne vous parlerons que du premier, l’illustre chouette. Une simple pression sur la flèche du haut nous met dans la peau de l’animal, qui survole alors une zone relativement large autour de notre personnage. Cela permet entre autres, de repérer divers éléments et de marquer les éventuels ennemis – une version naturelle de la bonne vieille paire de jumelles en quelque sorte. Autre élément de gameplay important, certaines quêtes (contrairement à ce qui est dit dans la preview vidéo) permettent d’apprivoiser différentes espèces animales qui viendront vous épauler lors de vos périples. Après un jeu de piste indispensable pour localiser la bête, il suffit de lui lancer un appât et de s’en approcher docilement pour l’apprivoiser. Ceci fait, l’animal pourra être appelé et congédié à volonté et saura se montrer utile lors des rixes les plus musclées en se battant à vos côtés ou en attaquant sans retenue l’adversaire désigné. Le loup blanc fut notre première recrue, mais sachez que 16 autres espèces seront présentes avec des capacités variées, comme le repérage d’ennemis à proximité ou une révélation plus étendue de la map.

Jurassic Perk

Parmi les nouveautés, on notera la reconstruction du village qui requiert le recrutement de divers compagnons. Chacune de ces personnalités vous demandera de lui construire une hutte nécessitant moult matériaux, ce qui aura pour effet de débloquer de nouvelles quêtes variées, mais aussi d’agrandir le village en y augmentant la population lambda. Que les choses soient claires, n’y voyez aucun rapport avec les colonies d’un Fallout 4 – ici les choses se font simplement et de façon scriptée, vous apportez les ressources manquantes et maintenez une touche à un endroit donné pour lancer la construction qui s’exécutera le temps d’une courte cut-scene. Cela reste cependant plaisant de voir son village évoluer sachant que l’on part vraiment de rien. Autre petite originalité, les différents arbres de compétences sont à présent liés à ces fameux PNJ recrutés. À titre d’exemple, Tensay le chaman vous donnera accès à la catégorie "Maître des bêtes", octroyant ainsi le développement de différents traits liés aux animaux, comme l’exécution de la chouette qui permet d’éliminer l’ennemi ciblé d’un coup de serres bien brutal. Nous n’avons pas pu tout évoquer dans les lignes précédentes, mais sachez que le jeu conserve ses activités diverses telles que les quêtes de chasse, les missions de défense consistant à repousser un envahisseur, la prise de camps ennemis et autres collectes de "trésors" incitant à l’exploration. Bien entendu, les véhicules ne sont plus présents mais certaines espèces pourront être montées – de plus des feux dispersés sur la carte et devant être activités au préalable, serviront de points de téléportation afin de s’éviter des trajets longuets.

En ce qui concerne la partie visuelle, on retrouve dans l’ambiance un air de Shangri-La issu de Far Cry 4 pas désagréable, avec un environnement riche et plutôt varié nous faisant passer de falaises rocheuses parsemées de cascades, à des plaines sauvages, en passant par des forêts aux séquoias géants ou des grottes humides. Les cut-scenes sont toujours d’excellente facture et jouissent d’une mise en scène de qualité. Cette mouture PS4 s’en sort honorablement ce qui n’est guère étonnant après un Far Cry 4 déjà solide techniquement parlant. Les textures restent fines dans l’ensemble et le framerate maintient un 30 fps stable et dénué de tearing. Évoquons enfin un rendu de nuit bien plus crédible avec la disparition de cette étrange teinte verdâtre qui avait perturbé plus d’un joueur sur l’épisode précédent. Les effets de lumière sont une fois encore très réussis, plus particulièrement au crépuscule, et la distance d’affichage suffit à rester admiratif devant certains panoramas saisissants. Bref vous l’aurez compris, il y a peu de craintes à émettre en ce qui concerne la partie technique.

Premières impressions


Far Cry : Primal n’a clairement pas vocation à révolutionner la série. Cependant, son univers atypique réussi, son contexte qui nous laisse aux commandes d’un personnage paraissant plus vulnérable qu’à l’accoutumée, et ses quelques ajouts comme la reconstruction du village ou le domptage d’animaux, ont suffi à nous plonger sans mal dans cette nouvelle aventure plus viscérale que jamais – y compris pour les joueurs les plus las. Les 3 petites heures passées sur cette version bêta ne nous permettent néanmoins pas de nous prononcer sur la partie scénaristique, tout comme nous sommes curieux de voir si l’intérêt global saura se maintenir sur la durée. La réponse arrivera d’ici quelques semaines, puisque les versions One et PS4 seront disponibles le 23 février prochain, suivies une semaine après par la version PC.

Screenshots éditeur

  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Screenshots éditeur

Artwork

  • GSY Preview : Far Cry Primal - Artwork
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Artwork
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Artwork
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Artwork
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Artwork

Concept

  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
  • GSY Preview : Far Cry Primal - Concept
rideus59
rideus59
Commentaire du 26/01/2016 à 18:25:30
le premier jeu Ubi qui sera tel quelle lorsqu'il sortira ils ont enfin compris!!! en tout cas graphiquement c'est super propre pour de la ps4 agréablement surpris!
En réponse à
Musimon
Musimon
Commentaire du 26/01/2016 à 18:43:30
J'accroche pas. C'est beau oui, mais je trouve les phases de combats beaucoup trop classiques dans cet univers atypique! UN FPS à la préhistoire.
En réponse à
Manga
Manga
Commentaire du 26/01/2016 à 18:55:53
Désolé pour l'apparition furtive ! ^^ Bon, sorti de là, ça a l'air sympa ce Primal !
En réponse à
Soda - Tourist Trophy
Soda
Commentaire du 26/01/2016 à 19:03:41
C'est vrai qu'il a l'air plutot cool ce Primal. Une fois qu'on a dit ça, j'ai l'impression que Ubi Sift se dirige vers un schéma de sortie à la Assassin's Creed, soit un par an... Ça risque de faire beaucoup à la longue et de nuire à l'image de la série...
En réponse à
CaptainTARASS - Lapin blanc
CaptainTARASS
Commentaire du 27/01/2016 à 10:03:44
Il y a un mode coop? un multi?
En réponse à
guts_o - Chauffeur de salle
guts_o
Commentaire du 27/01/2016 à 10:32:13 En réponse à CaptainTARASS
Non, ni coop, ni multi cette fois, ils ont préféré se focaliser sur le solo.
En réponse à
CaptainTARASS - Lapin blanc
CaptainTARASS
Commentaire du 27/01/2016 à 10:36:15 En réponse à guts_o
Ah bah c'est dommage, le coop dans FC4 était parfois bien marrant
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE
Edité par
Ubisoft
Developpé par
Ubisoft Montreal
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • notourious67

    notourious67 @notourious67: je pense que depuis la sortie des nouvelles consoles c'est plus le gamepass que les exclusivités qui font vendre des Xbox (il y a 1 Heure)

  • notourious67

    notourious67 @Soda: COD ne deviendra pas exclu à mon avis trop de pognon à ce faire sur les joueurs play, mais pour la science j'aurais bien aimé, juste pour voir combien basculerais du côté obscure 🤣 (il y a 1 Heure)

  • davton

    davton @Soda: si vous nous refaites la liste de toutes les énormités qu'on a pu entendre depuis Xboxyde, on n'a pas fini ... (il y a 6 Heures)

  • Soda

    Soda @SweeneyTodd: bah oui je me souviens de ça. Les exclusivités, ce n’est pas ça qui fait vendre une console 😂🤣 (il y a 8 Heures)

  • GTB

    GTB Ils sont gagnant sur les deux plans: COD leur rapporte des abos, et du blé via les autres supports. (il y a 10 Heures)

  • GTB

    GTB Pas besoin de rendre tous les jeux exclusifs pour la stratégie de MS. COD pourrait rester multi...mais MS pourra dire "day-one GamePass". Leur but là c'est les abos GP. (il y a 10 Heures)

  • davton

    davton Je ne dis pas que 100% de la communauté d'un CoD passerait d'une PS à une Xbox, mais si le CoD 2023 devient exclu, combin vont juste changer de crèmerie pour continuer à y jouer ? (il y a 10 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Preview : OlliOlli World

  • Mardi 18 janvier 2022
  • Driftwood

Notre vidéo 4K de God of War sur PC

  • Vendredi 14 janvier 2022
  • davton

Kirby et le monde oublié sortira le 25 mars

  • Mercredi 12 janvier 2022
  • davton