GSY Preview PS5 Xbox Series X PC

C'est suffisamment rare pour le préciser depuis quelques années, après une première preview du prometteur Soulstice au mois de juin, nous avons eu l'occasion de participer à une seconde, toujours sur PC. Notre premier contact était resté assez sommaire dans le sens où nous n'avions eu accès qu'à un seul petit niveau (un mélange de plusieurs en fait), mais cette fois, nous avons pu passer plusieurs heures en compagnie du titre de Reply Game Studio. On vous en parle par écrit et en vidéo, en espérant que cet article vous interpellera plus que le précédent, qui n'avait hélas pas su trouver son public sur Gamersyde.
Note : Micro utilisé pour la voix off : GXT255+ Onyx de Trust.

Verdict provisoire affiné après une seconde prise en main


C'est la Lute finale

Aux commandes de Briar et Lute, deux sœurs dont les âmes ont été combinées pour créer une Chimère, on évolue dans un monde dévasté par la corruption. Une faille permettant aux créatures de l'au-delà d'envahir le monde des vivants menace la ville d'Ilden, les spectres ayant déjà transformé la population locale et les animaux du coin en monstres sanguinaires. Très clairement, Soulstice entend bien soigner son intrigue en proposant régulièrement des séquences cinématiques (en 30 fps pour l'instant, même sur PC) et des dialogues entre les différents protagonistes. Si les deux sœurs sont au centre du scénario, d'autres personnages entrent en jeu, à commencer par Layton, un observateur qui fait aussi office de marchand. Donovan, une autre Chimère bien plus expérimentée que notre dynamique duo, fait lui aussi plusieurs apparitions dans ces douze premiers niveaux, dont on nous a dit qu'ils ne représentent que 25% du jeu final. Bien sûr, on peut également compter sur quelques antagonistes bavards et puissants que l'on finira certainement par devoir terrasser à un moment ou à un autre. Heureusement, les ambitions narratives du studio Reply Game ne sont pas contrariées par le doublage du jeu, très réussi au demeurant. Il faut dire que c'est à Stephanie Joosten (Quiet dans Metal Gear Solid V, c'était elle) qu'ont été confiés les rôles de Briar et Lute. Si l'on aurait pu craindre que son timbre soit trop facilement reconnaissable d'un personnage à l'autre, son travail force le respect tant on a vraiment l'impression d'entendre deux voix très différentes. Les autres acteurs et actrices que nous avons pu entendre fournissent également une très bonne performance en VO, et comme le jeu n'est pas doublé dans d'autres langues, c'est une excellente nouvelle. Pas de panique pour les anglophobes ceci dit, le jeu est déjà entièrement traduit en français, ce qui inclut évidemment les sous-titres. Comme en plus, c'est en général au joueur de passer d'une réplique en appuyant sur la touche A/Croix, aucun risque de manquer un morceau clef de l'intrigue.

Comme nous l'avions déjà évoqué lors de notre première preview, le système de combat et la structure même du jeu se veulent largement inspirés de la série Devil May Cry, entre autres. Ainsi, on débute l'aventure avec deux armes principales l'Ashen Vindicator, une grosse épée, et l'Ashen Enforcer, une sorte de marteau allongé, et on va petit à petit en récupérer de nouvelles (un gant métallique, un arc, un fouet, etc.). Tout comme dans les jeux de Capcom, il est tout à fait possible de lancer des combos qui font intervenir plusieurs d'entre elles, quitte à s'en équiper à la volée d'une simple pression sur le pavé directionnel au beau milieu d'un enchaînement. Cela demande bien un peu d'entraînement pour maîtriser la manœuvre, mais comme il existe clairement une bonne marge de progression dans le système de combat, les habitués du genre devraient pouvoir se faire très plaisir. Les combos aériens sont évidemment possibles, les attaques allouées à chaque arme se débloquant via une sorte de boutique moyennant un bon nombre de cristaux rouges que l'on récolte sur son chemin (en tuant des ennemis, en détruisant des objets du décor, ou encore en les récoltant à la source en brisant des structures cristallines). Briar peut évidemment faire bon usage d'un mouvement d'esquive pour éviter les attaques ennemies, mais elle doit aussi reposer sur sa sœur Lute pour tous les mouvements défensifs. Si cette dernière se débrouille généralement seule, sans que l'on soit forcé d'intervenir dans son comportement offensif, elle répond à toutes nos sollicitations quand il s'agit de bloquer ou contrer une monstruosité locale. Ainsi, lorsque la touche B apparaît à l'écran, on peut lancer une action de protection qui varie en fonction du placement de l'adversaire et/ou de l'attaque déclenchée. Lute peut par exemple totalement figer les ennemis un court instant, laissant à Briar le temps de le frapper (d'abord) et de s'écarter (ensuite) pour éviter de se trouver dans leur ligne de mire une fois libéré de l'emprise de la jeune sœur. Pour symboliser le lien entre les deux personnages, le studio a implémenté un système d'unité qui dépend de la capacité du joueur à enchaîner les attaques sans se faire toucher tout en utilisant les possibilités défensives de Lute dans le bon timing.

Concours de champ

Dès lors, plus les sœurs sont en parfaite harmonie, plus elles deviennent efficaces pendant les combats. Lorsque la jauge qui symbolise l'unité (le portrait des deux personnages en haut à droite de l'écran) est suffisamment remplie, elles peuvent lancer une attaque spéciale (l'attaque de synergie, pas si facile à placer d'ailleurs) ou Briar peut passer dans un état de ravissement (en appuyant simultanément sur les touches LT et RT), le tout étant d'ailleurs parfaitement justifié par le scénario. Cette seconde possibilité s'apparente plus ou moins à un mode rage dans lequel la puissance des deux protagonistes se trouve décuplée. Il devient par contre impossible d'utiliser des items de soin. Avant de revenir à son état normal, Briar a la possibilité de lancer une dernière attaque (toujours avec LT et RT) dévastatrice. Il existe également un mode berserk accessible à condition de déclencher le ravissement quand la santé de Briar est suffisamment basse, mais attention car le personnage devient alors incontrôlable et elle peut en mourir si vous ne parvenez pas à la sortir de cet état. Pour éviter le game over, il faut alors utiliser le stick gauche pour suivre les directions indiquées à l'écran de manière à permettre à Lute de renouer le contact avec sa sœur pour la faire revenir à la raison. Le passage à l'état de ravissement (ou le déclenchement de l'attaque ultime juste avant d'en sortir) donne lieu à une séquence cinématique plutôt classe qui n'est pas sans rappeler certains animés japonais mais il est heureusement possible de la passer en maintenant la touche Y pour ne pas hacher trop le rythme des combats, qui sont d'ailleurs très percutants. Le système de jeu s'enrichit d'une autre mécanique puisque Lute peut faire apparaître des sortes de champs de force autour d'elle et de sa sœur : ils sont au nombre de deux, l'un bleu (le champ d'évocation) et l'autre rouge (le champ de bannissement). Ces champs vont être nécessaires à la fois lors des phases d'exploration, pour récupérer des cristaux (on vous a déjà parlé des rouges mais il en existe des bleus pour acquérir de nouvelles compétences pour Lute) ou dégager la voie, mais également pendant les affrontements.

En effet, certains ennemis ne peuvent être touchés que s'ils se trouvent dans le champ correspondant : les spectres sont sensibles au champ d'évocation là où les créatures possédées le sont généralement à celui de bannissement. Leur utilisation n'est cependant pas totalement libre, puisqu'elle est soumise à l'entropie. À chaque fois que l'on en ouvre un, cette dernière augmente petit à petit avec le risque de déclencher une surcharge, qui aurait pour conséquence de vous faire perdre Lute pendant quelques précieuses secondes. Pour l'éviter, deux options s'offrent à vous : frapper vos ennemis (ou les cristaux de la couleur correspondante) sans discontinuer pour maintenir le niveau d'entropie bas, ou refermer le champ rapidement le temps de se rapprocher d'un adversaire et le rouvrir quelques secondes plus tard. Cette mécanique des champs de force est aussi mise à contribution pendant l'exploration, pour faire apparaître des plateformes ou libérer le passage quand des cristaux sont reliés à plusieurs interrupteurs qu'il faut détruire. Le jeu a beau être très linéaire dans la construction de ses niveaux, des zones dissimulées restent à découvrir, l'utilisation d'angles de caméra prédéfinis favorisant justement le placement de cachettes. Si vous êtes curieux, en plus des différents items de soin ou des cristaux d'XP que vous pourrez dénicher, vous pourrez tomber sur des défis bonus qui se déroulent dans une arène de glace. Les objectifs sont assez variés (tuer tous les adversaires dans un temps donné, réaliser trois parades parfaites avant la fin du compte à rebours, se défaire de ses ennemis sans briser le moindre objet autour, etc.) et la récompense vaut généralement le mal que l'on se donne pour la récupérer. On peut par exemple obtenir un item qui, une fois que l'on en possède trois, permet d'agrandir la barre de vie de Briar. Devil May Cry-like oblige, chaque affrontement se termine par l'obtention d'un rang en fonction de votre manière de jouer et, à la fin du niveau en cours, vous aurez aussi droit à une note qui fera la moyenne de vos différentes prestations et du temps qu'il vous aura fallu pour en voir le bout. Il est d'ailleurs possible de rejouer n'importe quelle mission en passant par le menu histoire d'améliorer son score et de s'adonner aux joies du farming. Notons également que le marchand se croise bien sûr au sein des niveaux, mais que sa boutique (qui donne accès aux différents objets et aux arbres de compétences des deux héroïnes) est aussi accessible via le menu par lequel on passe systématiquement avant de lancer la prochaine mission. Vous le voyez bien encore une fois, Devil May Cry n'est jamais très loin...

Quand les Souls auront des Dante

Bref, vous l'avez compris, le système de jeu, à défaut d'être très original, se veut parfaitement riche et, pour une fois, on est heureux de ne pas se retrouver devant un énième clone des jeux From Software. Comme en plus cette version preview avait le bon goût d'amener de nouvelles mécaniques et de nouveaux monstres tout au long des douze premières missions qu'elle incluait, on peut raisonnablement se montrer optimiste sur l'ensemble du jeu, qui tient déjà totalement la route dans son état actuel. La progression est bien rythmée, les combats ne manquent pas de pêche, et l'inclusion de certaines séquences qui sortent un peu de la routine habituelle (la poursuite façon Crash Bandicoot ou le passage où l'on est assailli de montres de toutes parts et qui nous oblige à continuer d'avancer sans les tuer tous) sont de bon augure pour la suite. Les sensations en combat sont très bonnes, avec des armes au feeling bien distinct qui ont chacune leurs atouts en fonction des situations et des adversaires, et la musique accompagne parfaitement les affrontements. Le seul vrai bémol concernant le gameplay tient au manque de lisibilité dû aux nombreux effets qui s'affichent à l'écran et aux angles de caméra parfois malheureux. Quand les ennemis qui nous entourent sont très nombreux, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver, ce qui rend la montée de l'unité des héroïnes plus délicate, car on ne voit pas toujours arriver certaines attaques adverses. On finit certes par s'en accommoder, d'autant que le niveau de difficulté intermédiaire (sur trois proposés au départ - avec deux supplémentaires à débloquer en terminant l'aventure à priori) n'est pas trop exigeant, mais on espère que Reply Game Studio parviendra à améliorer un peu cet aspect d'ici la sortie fin septembre. Visuellement, le jeu est vraiment superbe, avec une gestion de la caméra, des couleurs et des lumières qui sait mettre en valeur les magnifiques décors du jeu. Le design des personnages n'est pas en reste, avec un rendu animé qui n'est pas pour nous déplaire, même si certains pourront trouver la modélisation des monstres un peu trop simpliste en gros plan. On ressort donc plutôt emballé de ce second contact avec Soulstice et on vous conseille vivement de vous y intéresser d'ici sa sortie le 20 septembre prochain.

Preview vidéo

Luffy
Luffy
Commentaire du 08/08/2022 à 16:11:51
Merci pour la découverte !
Je ne connaissais pas du tout et ça donne très envie!
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 08/08/2022 à 18:30:34
T'as bien fait d'insister parce que j'étais complètement passé à côté de la preview. C'est pas un genre qui me ferait dire day one (j'ai fait que DMC, c'est pour dire...) mais ça donne bien envie.

Je lirai la première preview à l'occasion!
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 08/08/2022 à 18:34:54 En réponse à SweeneyTodd
Elle est moins complète que la seconde au final, donc l'intérêt est fortement limité. :)
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 08/08/2022 à 18:41:00 En réponse à Driftwood
Rendez-vous pour le test alors :)
En réponse à
callagane
callagane
Commentaire du 09/08/2022 à 08:27:56
Bellle découverte, merci 😉
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 09/08/2022 à 13:16:02
Lu, vu, commenté et approuvé. Pareil je ne connaissais pas du tout ce jeu et a vrai dire vu que y’a un Dazmode je dois dire qu’il me tente bien ;)
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 09/08/2022 à 22:01:50
Plutôt sympa. Vu la pénurie actuelle, cela se tentera sans doute.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC XBSX PS5
Edité par
Modus Games
Developpé par
Reply Game Studios
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Soda

    Soda @bosozoku: :o (il y a 38 minutes)

  • bosozoku

    bosozoku Elle est bien la Series X, en fait. :Q (il y a 59 minutes)

  • Elidjah

    Elidjah @Blackninja: Excellent le style, j'espère que cela restera ingame et pas simplement sur le trailer. Bref, pour moi c'est un gros oui (j'étais fan de Underground) (il y a 1 Jour)

  • Blackninja

    Blackninja @kinghonk: l'effet cell shading renforce le côté réaliste et avec Criterion à la baguette j'ai confiance (il y a 1 Jour)

  • kinghonk

    kinghonk @Blackninja: Je viens de voir le trailer et ouais ca peut etre très sympa si ils font le truc à fond. (il y a 1 Jour)

  • Blackninja

    Blackninja Le Need for Speed claque bien comme il faut, ça donne envie pour une fois. (il y a 1 Jour)

  • GTB

    GTB @kinghonk: C'est pas si vilain ^^; mais tu vois que ce remake met un bon coup de jeune l'air de rien. (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Preview : The Invincible

  • Vendredi 7 octobre 2022
  • Driftwood

Notre vidéo de NIS Classics Volume 3

  • Vendredi 7 octobre 2022
  • davton

GSY Review : le casque RIG 800 PRO HX

  • Vendredi 7 octobre 2022
  • davton