GSY Review PC

Si l'on aime bien citer le secteur des jeux indés comme une source de créativité et d'originalité, il n'en reste pas moins que la vaste majorité des productions, comme pour les AAA, s'inscrit dans des genres à la popularité largement établie. C'est notamment le cas des jeux de cartes qui accueillent, avec Deck of Ashes, un nouveau membre dans leur déjà vaste famille.

Puissance 4

S'il s'inspire ouvertement du fameux Slay the Spire pour ses mécaniques de base, Deck of Ashes prend le parti d'enrichir la formule avec de l'exploration et du développement de personnage. Ce n'est pas le seul à appliquer cette formule (Gordian Quest, Trials of Fire...) mais il a l'avantage d'être déjà sorti de l'Early Access. L'aventure scénarisée nous propose d'incarner au choix l'un des 4 membres d'un gang qui, après avoir tenté de dérober un objet à la Mort, ont provoqué une catastrophe. Reste à voir s'ils peuvent corriger leur bévue. On retrouve la magicienne, très portée sur les sorts de feu, le rogue qui affectionne les dagues empoisonnées, le guerrier bourrin dont l'état de rage renforce ses attaques, et un bouffon qui s'amuse à manipuler ses adversaires. En réalité, avec une centaine de cartes par personnage, ces profils de base se déclinent en de nombreuses variantes qu'il serait trop long de détailler, retenez juste que chaque personnage offre des tactiques uniques.

Promenons-nous dans les bois...

Concrètement, un chapitre de l'histoire prend la forme d'une région que vous pouvez explorer en partant d'un camp central. Ce camp héberge des marchands qui vous permettront d'acheter des plans de nouvelles cartes, puis de les forger et de les renforcer. Vous pourrez vous y soigner, acquérir des aptitudes ou augmenter vos statistiques (vitesse, force, etc). Bref, une myriade d'améliorations, à la fois pour votre jeu de carte et pour votre héros, qui évidemment requièrent diverses ressources à collecter durant vos expéditions. Les lieux explorables peuvent contenir des matériaux, des coffres (si vous avez des clés), des événements aléatoires positifs ou négatifs, des ennemis ou encore des donjons. Malheureusement, vous n'aurez pas le temps de tout faire car le "maître" de la région se rapproche à chaque tour, et finit par vous retrouver, déclenchant le combat final qui, en cas de victoire, vous ouvre les portes de la région suivante. Dans le cas contraire…, eh bien, comme il s'agit d'un Rogue-lite, retour à la case départ.

Des cendres, de la sueur et des larmes

Les affrontements eux-mêmes offrent des mécaniques amusantes. Comme d'habitude, vous disposez à chaque tour de quelques points de magie qui vous permettront d'utiliser une partie de vos cartes, mais il y a également plusieurs subtilités à intégrer. Vous avez deux paquets à disposition : celui de Bataille et celui de Cendre. Vous piochez vos cartes dans le paquet Bataille et, une fois celles-ci utilisées, elles partent dans le paquet Cendre. Vous pouvez conserver les cartes non utilisées dans votre main, ce qui limitera le nombre de cartes reçues au tour suivant, ou les renvoyer dans le paquet Bataille pour tirer plus de cartes. Les cartes dans le paquet Cendre ne reviennent pas toute seules dans le paquet Bataille donc vient un moment où ce dernier s'épuise. S'il existe divers moyens pour rapatrier les cartes du paquet Cendre, le plus commun consiste à sacrifier de la vie. Oui, ça pique. De plus, vous ne choisissez pas forcément les cartes rapatriées, or certaines cartes sont efficaces lorsqu'elles restent dans le paquet Cendre. Dilemme, dilemme. De plus, au terme d'un affrontement, vous ne récupérez toujours pas les cartes du paquet Cendre. Il faudra dépenser des points de repos, qui accessoirement, servent aussi à... vous soigner. C'est vicieux, mais parvenir à gérer toutes ces contraintes, puis à les exploiter, se révèle essentiel pour survivre.

Verdict


Bénéficiant d'un identité visuelle assez forte et de mécaniques originales, Deck of Ashes offre une expérience complète et intéressante pour les habitués du genre. Néanmoins, il souffre de soucis d'équilibrage et d'une sensation de trop-plein. Entre les customisations à l'impact parfois imperceptible (+1 % de critique… youpi) ou les cumuls d'effets pas toujours très clairs, on s'y perd un peu. De plus, chaque tentative s’étale sur plusieurs heures et le fait de devoir recommencer du début après un échec proscrit l'effet "une petite dernière", typique du genre.
  • Les plus
  • Des mécaniques inventives
  • Beaucoup de cartes et de synergies
  • Des personnages aux gameplays variés
  • Le design visuel et sonore plutôt réussi
  • Les moins
  • Des animations bizarres
  • Trop d'effets et d'éléments, pas toujours très clairs
  • Soucis d'équilibrage

Présentation du jeu

Images maison

  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
  • GSY Review : Deck of Ashes - Images maison
A propos du jeu
Plateformes
PC
Edité par
Buka Entertainment
Developpé par
AYGames
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • cryoakira

    cryoakira @regal58: Yep, pour les dégâts sacrés, parce que c'est ce que balance le boss en phase 2. Et oui, 15, après 15, on gagne peu sur les stats. (il y a 1 Semaine)

  • regal58

    regal58 La tresse pour les dégâts sacrée ?? Après les écorce je doit etre niveau 15 donc je pence que c’est bon. (il y a 1 Semaine)

  • cryoakira

    cryoakira @regal58: As-tu bien équipé la Tresse en artefact ? Et surtout trouvé un max d'écorce ? Parce que les 2 font une grosse différence. (il y a 1 Semaine)

  • regal58

    regal58 De mon côté même avec avec la larme et une invocation sa ne passe toujours pas alors que j’ai fais presque toute la carte et les boss optionnel. Mais bon l’extension est quand même bien plus digeste. (il y a 1 Semaine)

  • Driftwood

    Driftwood @cryoakira: je ne suis pas ce genre de joueur non plus et je suis aussi partisan de la larme. D'autant que vu les problèmes de caméra carabinés sur le DLC, je n'ai pas envie de me ruiner la tension. (il y a 1 Semaine)

  • cryoakira

    cryoakira Donc j'ai appris les partterns, tenté des variations, mais vu la seconde phase de fou, il m'a fallu un alignement des étoiles pour que cela passe. (il y a 1 Semaine)

  • cryoakira

    cryoakira @Driftwood: Je parle pour moi. Je n'ai pas la patience de construire des builds hyper-optimisés, ni le skill pour me balader face aux boss (j'utilise toujours la larme en invocation). (il y a 1 Semaine)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

On vous présente Kunitsu-Gami: Path of the Goddess

  • Vendredi 19 juillet 2024
  • Driftwood

GSY Preview : Concord

  • Mardi 16 juillet 2024
  • cryoakira

GSY Review : Kunitsu-Gami: Path of the Goddess

  • Lundi 15 juillet 2024
  • Driftwood