GSY Review PC

Clic. Clic. Clic, clic. Clicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclic. Clic, clic, clicclicclicclicclicclicclicclicclicclicclic. Clic, clicclicclicclic. Clicclicclic. Clicclicclicclicclicclicclicclicclic. Clic. Ah, le chant de la souris frénétique le soir au fond des catacombes. Il raisonnait en janvier 1997, chez quelques centaines de milliers de joueurs lâchés dans les sombres entrailles du monastère de Tristram, à la recherche du désormais mythique Diablo. Et si vous étiez du nombre, peut-être répondrez-vous à l'appel de cette réédition surprise, 22 ans plus tard.

un Blizzard d'Enfer

Étonnamment, ce n'est pas chez Blizzard que cela se passe, mais chez les spécialistes de la madeleine proustienne, GOG. En d'autres termes, il s'agit bien du jeu d'origine et non d'un remake moderne. On a d'ailleurs la possibilité de jouer au titre de base dans sa résolution initiale en pleine écran (attention, ça pique la rétine) ou d'opter pour une version DX. Celle-ci autorise des résolutions plus fines mais réduit la zone affichée à une petite portion de l'écran. Quel que soit votre choix, faites le rapidement car les sauvegardes des deux versions ne sont pas compatibles.

Alors, on se la mange cette madeleine ?

Non, on va d'abord l'écouter en fait car c'est bien sur le front auditif que la nostalgie porte ses premiers assauts. Il suffit d'entendre les notes lancinantes du thème de Tristram pour replonger dans le passé. Les musiques du jeu, tantôt angoissantes, tantôt épiques n'ont pas pris une ride. Il en va de même pour les dialogues convaincants délivrés (en anglais) par les quelques habitants et commerçants du village ou les bruitages terriblement familiers émaillant les massacres de monstres à la chaîne. Et c'est heureux, car même en regardant avec l’œil bienveillant du fan, les graphismes comme les animations ont méchamment vieilli. La 3D isométrique des niveaux générés aléatoirement pose aussi de sérieux problèmes de lisibilité avec des objets placés derrière des murs et des items difficiles à distinguer du sol. Reste la fameuse ambiance gothique, bien plus sombre et oppressante que dans le dernier opus, qui conserve une certaine efficacité. Le temps d'arriver à la chambre du Boucher et d'entendre raisonner son sinistre "Ah, Fresh meat !", les fans auront rajeunit de 20 piges. Pour les autres...

Je vous parle d'un temps...

Comme beaucoup de jeux ayant formalisé un genre, Diablo dispose d'un gameplay simple, dépouillé. Si les 3 classes disponibles (guerrier, magicien et archère) se jouent légèrement différemment, l'action se résume généralement au clic gauche pour attaquer et au clic droit pour utiliser une aptitude ou un sort. Les quêtes sont basiques. Le gain d'expérience se traduit par une vulgaire amélioration statistique. Les combats restent amusants car ils nécessitent de gérer des ennemis très différents et parfois très nombreux en exploitant au mieux l'environnement, mais cela ne va pas vraiment plus loin. Diablo II et des hordes de clones nous ont depuis habitués à beaucoup plus de richesse, de diversité dans les classes, d'arborescence de skills à débloquer, de "builds" spécifiques au sein d'une même classe, de dynamisme dans les affrontements, de variété dans les environnements et les ennemis… Bref, la régression est violente, d'autant que l'on constate quelques déséquilibres (la pauvre Ranger peinant à trouver du matériel intéressant).

Diablo Menthe à Loot

Néanmoins, une mécanique s'avère toujours aussi addictive : le loot. Les coffres que l'on ouvre et les ennemis que l'on trucide lâchent régulièrement de l'or, des sorts et surtout de l'équipement. Souvent des choses inutiles, à peine bonnes pour la revente, mais parfois des objets enchantés que l'on doit identifier. Dans le lot, des épées de feu, des arcs électriques, des armures qui boostent vos statistiques et font de vous une machine à tuer, du moins pendant quelques étages. Même si une fois encore, on demeure très loin de la profondeur des productions actuelles, difficile de ne pas succomber à l'excitation du prochain loot, à cette course continue à la puissance. Et cela suffira au moins à pousser les nostalgiques jusqu'au seizième sous-sol où réside Diablo. Quand à savoir si, comme à la grande époque, ils enchaîneront les "runs" permettant d’accroître encore et encore sa puissance, cela reste à voir.

Verdict


Les jeux ne sont pas tous égaux devant le temps qui passe et il est sans doute préférable pour Diablo de profiter d'une réédition plutôt que d'un remake. Les nostalgiques lui passeront ses mécaniques simplistes, trop heureux de retrouver son ambiance toujours aussi immersive après toutes ces années. Peut être même que cela sortira de leur torpeur les joueurs prostrés depuis l'annonce d'un opus sur smartphone. Les autres, ceux qui se pencheraient sur cette réédition pour des motifs purement historiques ou éducatifs auront certainement plus de mal à passer la première heure de jeu.
  • Les plus
  • Le Diablo original
  • Une ambiance toujours aussi efficace
  • Les joies du loot
  • La nostalgie battra son plein pour les anciens
  • Les moins
  • Montre son âge sur de nombreux plans
  • Les nouveaux joueurs y seront moins sensibles
  • Le genre a nettement évolué depuis 1997
Bigquick - Spider_-_-_man
Bigquick
Commentaire du 07/03/2019 à 16:32:09
Ces souvenirs ! :o
Bon par contre j'aurais préféré le 2. :3
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 07/03/2019 à 19:37:36 En réponse à Bigquick
C'est sûr que niveau profondeur, le 2 est plus proche de ce que l'on connait aujourd'hui.
En réponse à
Alx
Alx
Commentaire du 10/03/2019 à 19:16:05
Perso j'ai toujours eu un faible pour le 1 et son côté pas prise de tête. Pas de cloisonnement de classes, n'importe qui peut utiliser n'importe quoi pourvu qu'il ait le niveau d'aptitudes suffisant (ce qui amenait à faire des bidouilles comme stocker du matos qui booste le niveau de magie juste pour pouvoir lire des livres de sort :D). Le but étant de gros-billiser son perso au max, et oui un guerrier qui lance des murs de feu c'est normal. :P
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 11/03/2019 à 13:48:16 En réponse à Alx
C'est vrai qu'il y a avait ce coté là, mais surtout au début parce qu'à après, chaque classe a tout de même ses caps (parfois très bas) pour chaque attribut.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC
Edité par
Blizzard Enterta...
Developpé par
Blizzard Enterta...
Patreon

156 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • kinghonk

    kinghonk @Elidjah: et Pong ! ArkanoÏd ! (il y a 1 Heure)

  • Elidjah

    Elidjah @GTB: Si, Tetris je crois a fait l'unanimité ;) (il y a 4 Heures)

  • MadPchhit

    MadPchhit @GTB: je plaisantais évidemment. (il y a 1 Jour)

  • GTB

    GTB @MadPchhit: Aucun jeu ne peut plaire à tout le monde ;). (il y a 1 Jour)

  • MadPchhit

    MadPchhit @Driftwood: pour découvrir un monument jv de scénario et d'intelligence ? :D (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @MadPchhit: non ça va aller. J'ai déjà essayé plusieurs fois (plusieurs heures), je n'aime pas du tout le jeu je ne vois pas l'intérêt de m'acharner. (il y a 1 Jour)

  • MadPchhit

    MadPchhit @Dazman: et je vous conseillerai d'insister car vous rater un moment de scénario et d'intelligence. Mais c'est pas toujours facile de passer outre un premier sentiment. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Death Stranding Director's Cut

  • Jeudi 23 septembre 2021
  • Driftwood

Présentation et découverte de Sable sur PC

  • Jeudi 23 septembre 2021
  • Driftwood

Les 20 premières minutes de Kena en 4K sur PC

  • Mardi 21 septembre 2021
  • davton