GSY Review Switch

Parmi les licences Nintendo qui n’ont pas fait d’apparitions sur Switch, nous n’aurions pas franchement parié sur un retour d’Endless Ocean. Et pourtant, Endless Ocean Luminous arrive le 2 mai en exclusivité sur la console hybride de Nintendo, et nous vous donnons notre avis sur cette expérience très particulière.

Abyss repetita

Vous allez rapidement faire la connaissance d’Océania, une intelligence artificielle qui va vous assister durant vos explorations. Vous apprendrez aussi à manier efficacement le scanner, votre outil principal, mais aussi la composante principale du gameplay d’Endless Ocean Luminous. Lorsque vous scannez une créature en appuyant sur le bouton L, Océania pourra vous fournir de nombreuses informations et les données seront transmises à votre Q.G. Sachez également qu’en maintenant la pression sur cette touche L, vous allez scanner de multiples créatures simultanément. Après avoir analysé une créature, vous pourrez également la prendre en photo afin d’en garder un souvenir dans votre album, qui répertorie toute votre collection. Globalement, plus vous utiliserez votre scanner, plus vous gagnerez de points et d’argent que vous pourrez dépenser pour customiser votre plongeur. Votre rang va également augmenter au fur et à mesure, vous donnant accès à davantage d’options, comme des emplacements d’autocollants supplémentaires à ajouter sur votre combinaison. Toujours en montant en niveau, vous pourrez demander à un poisson de nager avec vous. Si au départ les possibilités sont assez limitées, puisque seules les espèces les plus petites pourront vous suivre, vous pourrez par la suite évoluer avec un dauphin, un requin, voire même une orque.

Pas de panique pour votre survie cependant : le monde d’Endless Ocean Luminous n’est pas hostile et vous ne risquez pas de perdre une jambe en vous promenant avec un requin blanc. En effet, il n’y aura pas d’attaques surprises ni de barre de vie à surveiller. Le jeu se présente comme une expérience très tranquille et sans pression (un comble), et la survie ne fait clairement pas partie du gameplay. L’exploration a le beau rôle, puisque la découverte d’une carte, le scan de toutes les espèces et la recherche d’objets au fond de l’eau représentent la boucle de gameplay. Cela ne sera très clairement pas du goût de tout le monde, c'est forcément un peu répétitif à la longue, mais on ne vous cachera pas avoir apprécié une petite plongée après une longue journée de travail à se triturer les méninges : on démarre une petite partie, on pose le cerveau et on se détend. Puis, on tente de découvrir des petits nouveaux parmi les 500 espèces disponibles dans le jeu. Il y a bien un mode histoire à suivre avec un scénario pas bien étoffé qui vous demandera de venir en aide à "l’arbre des mers" et de découvrir les 99 mystères de la mer, mais il ne vous occupera pas bien longtemps, et surtout, ne devrait pas vous laisser de souvenirs immuables.

Scan solo ou multi

En dehors du scénario, il faudra donc se lancer dans des plongées en solo et explorer au maximum une carte, vous verrez d’ailleurs que les nombreuses créatures que vous allez croiser sont enveloppées d’un léger voile lumineux tant qu’elles n’ont pas été scannées. Une fois le scan terminé, ce voile disparaît et vous saurez ainsi quels sont les poissons que vous avez pu rater. Sachez qu’il existe des espèces rares, mais aussi des créatures marines uniques, ou CMI, qui vont apparaître lorsque vous aurez scanné plusieurs espèces très spéciales. Ces rencontres avec les CMI sont souvent particulières car les espèces que vous découvrirez ne sont pas toujours des créatures que vous auriez pu imaginer fréquenter les fonds marins. Lorsque vous aurez suffisamment découvert la carte, vous pourrez mettre fin à votre exploration et accéder à votre bilan de plongée : montée en rang, argent amassé, score d’exploration, nombre de créatures identifiées ou de trouvailles récupérées…

La coopération est aussi de mise puisque d’autres joueurs peuvent se joindre à une plongée en groupe si vous partagez votre code de plongée. En multi, la découverte de la carte et le scan des différentes espèces se font beaucoup plus rapidement puisque vous ne serez évidemment pas seul, et vous pourrez placer si besoin jusqu’à dix balises pour marquer un endroit spécifique, comme l’entrée d’une grotte ou un poisson rare par exemple. Pour finir, parlons rapidement de la réalisation qui se veut tout à fait correcte. Les fonds marins sont plutôt bien rendus et les animations des différentes espèces sont assez convaincantes. Nous avons par ailleurs trouvé que le rendu en mode portable était un peu plus agréable que sur une grande TV. L’ambiance sonore est discrète, avec des mélodies souvent très sympathiques mais malheureusement assez rares, et quelques bruits d’ambiance se feront entendre de temps en temps. Une ambiance qui colle donc assez bien avec le rythme lent et posé du jeu.

Verdict


Endless Ocean Luminous n’est clairement pas un jeu comme les autres. Très relaxant et plutôt joli, il saura apporter un peu de tranquillité et de dépaysement pour celles et ceux qui veulent une expérience sans pression, sans combats ni barre de vie à gérer. De plus, la maîtrise de la plongée est assez rapide et ne devrait pas être un frein, même pour les joueurs moins chevronnés. En revanche, si vous n’avez pas d’attrait particulier pour les fonds marins, ni cette fibre exploratrice en vous, le manque de challenge et la répétitivité du concept vont certainement vous rebuter assez rapidement. Il faudra donc accepter totalement le concept d’Endless Ocean Luminous pour savourer vos expéditions sous-marines, et vu que Nintendo est généralement assez généreux au niveau des démos, on espère que le jeu en bénéficiera un jour pour permettre à tous de s’essayer à la plongée.
  • Les plus
  • Les fonds marins sont jolis
  • Très relaxant
  • Le multi sympathique
  • On maîtrise la plongée rapidement
  • Un grand nombre d’espèces à répertorier
  • Les moins
  • Le gameplay limité
  • Un peu répétitif
  • Aucun challenge
A propos du jeu
Plateformes
SWITCH
Edité par
Nintendo
Developpé par
Nintendo
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • christrioul

    christrioul Quelle claque graphique de Hellbalde 2 sur Xbox series X :) (il y a 5 Heures)

  • MadDemon

    MadDemon @Soda: je crois pas ça fait longtemps que le site un a compte Youtube et ou l'on peut suivre soit en Fr ou en anglais les videotests (il y a 1 Jour)

  • Soda

    Soda @MadDemon: Nouveau format ? (il y a 1 Jour)

  • MadDemon

    MadDemon Bonjour gamersydiennes et gamersydiens. D'ici une heure retrouver le test du site ici sur youtube : [url] (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Il y a un forum pour les discussions de fond les gens, merci. ;) (il y a 2 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane L'effet de taille & de moins d'IP = l'éditeur se mèle +en+ développement, il test +en+, reboot, retire le jeu à son studio. Le moindre bide ou succès d'un jeu récent = report pour plagier ou corriger. (il y a 3 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane Mécaniquement +éditeurs sont gros +acquiert d'IP +acquiert d'IP en doublons +Ils doivent veiller faire +bénéficer en N+1 et +tu reboot et reportes les jeux & les délais de sortie s'allonge... (il y a 3 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Hellblade II en HDR et sur GeForce NOW

  • Mercredi 22 mai 2024
  • Driftwood

GSY Preview : F1 24

  • Mercredi 22 mai 2024
  • Driftwood

GSY Review : Hellblade II

  • Mardi 21 mai 2024
  • Driftwood