GSY Review PS5 Xbox Series X PC Stadia PS4 Xbox One Switch

On termine notre marathon des tests aujourd’hui avec Life is Strange: True Colors, le dernier épisode en date de la série. Le jeu arrive dès le 10 septembre sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X|S, Stadia, et un peu plus tard sur Nintendo Switch. Le test a été réalisé sur la version PC.

Amber et contre tous

Dans un genre à part entière, les jeux d’aventure avec une composante narrative très développée ont souvent divisé la communauté de joueurs. Simples "films interactifs" pour certains, expérience immersive pour d’autres, il est souvent difficile de juger ce type de jeu tant l’histoire et les personnages jouent des rôles essentiels. Comme pour une œuvre cinématographique, la perception et la qualité du scénario ainsi que l’attachement aux différents protagonistes sont primordiaux pour apprécier l'ensemble de la proposition, car très souvent les mécaniques de gameplay passent au second plan. Il existe pourtant tout un tas de jeux ayant reçu un bon accueil au niveau des critiques mais aussi des joueurs, même s'ils n’auront jamais vraiment réussi à faire l’unanimité. On pense à certaines séries développées par Telltale comme The Walking Dead, Tales From The Borderlands ou encore The Wolf Among Us, aux jeux Quantic Dream que sont Heavy Rain et Detroit: Become Human, et bien évidemment à la série Life is Strange qui avait fait son apparition en janvier 2015 sur PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One et PC.

Développé par DONTNOD, le premier épisode de la série vous donnait les commandes de Maxine Caulfield (Max), étudiante en photographie à Arcadia Bay au sein de l'académie Blackwell. Dès le début de l’aventure, elle retrouvait la trace de son amie d’enfance Chloe Price tout en découvrant qu’elle possédait un pouvoir très particulier qui lui permettait de revenir dans le temps sur des périodes assez courtes. Ces pouvoirs étaient d’ailleurs l'une des principales caractéristiques de la série, en dehors de l’épisode Before the Storm que nous aborderons un peu plus tard. Ce premier épisode étant parvenu à trouver son public, une communauté assez importante de fans va alors se développer au fil du temps ainsi que de nombreuses théories sur la "suite" que devrait emprunter la franchise. Proposer une véritable suite au premier épisode ? Intégrer de nouveaux personnages avec une intrigue complètement différente ?

En attendant un hypothétique Life Is Strange 2, nous avions déjà pu découvrir Life Is Strange: Before the Storm, une préquelle au premier épisode où l'on incarnait cette fois-ci Chloe Price. Développé par Deck Nine Games, le jeu gardait évidemment son côté aventure/point-and-click, mais cette fois pas de pouvoirs à l’horizon, juste une histoire à découvrir. Les relations entre certains personnages comme Rachel Amber et Chloe y était mises en avant, et même si l’impact global de cet épisode était un peu moindre que l’aventure originale mettant en scène Max, nous avions tout de même beaucoup apprécié son intrigue et le développement des personnages que nous avait proposé Deck Nine Games. C’est également l’épisode durant lequel nous avons fait la connaissance de Stephanie Gingrich (Steph), un personnage qui fait son retour dans Life is Strange: True Colors, dans un rôle nettement plus important.

Stairway To Haven

Un an plus tard, c’est Life Is Strange 2 qui a fini par débarquer, toujours sous format épisodique. Mettant en scène les frères Sean et Daniel Diaz, embarqués contre leur gré dans une cavale suite à une altercation malheureuse qui verra le pouvoir de Daniel entrer en action. Ce pouvoir de télékinésie dont le petit frère est doté sera l’un des pilliers du jeu, la fin de LiS 2 pouvant d’ailleurs être totalement différente selon votre comportement, pacifique ou non. Même s’il n'était pas dénué de qualités, LiS 2 nous avait au final moins emballé que les précédents volets, la faute à des personnages peut-être un peu moins mémorables et à ce côté "Road Trip" qui n’était peut-être pas la meilleure façon de mettre en place l’histoire d’un Life is Strange. Pour rappel, tous ces jugements n’engagent bien évidemment que nous, et comme nous vous le disions en tout début de cette review, il existe souvent autant d’avis que de personnes lorsque l’on essaye de juger la qualité d’un scénario, ce quel que soit le médium concerné.

Nous voici donc en 2021 et il est désormais temps de vous parler du dernier opus en date : Life Is Strange: True Colors. Premier détail très important, LiS : True Colors est toujours un jeu qui se divise en plusieurs épisodes, mais contrairement à LiS 1, Before the Storm et LiS 2, tous sont cette fois-ci accessibles dès la première installation du jeu. Pas besoin donc d’attendre de longues semaines (ou plusieurs mois) après avoir terminé un épisode, vous pourrez enchaîner directement avec la suite. Selon votre façon de jouer, cela pouvait être particulièrement frustrant de devoir attendre avant de pouvoir découvrir la suite, un peu comme une série dont vous attendez le nouvel épisode chaque semaine, à la différence près que l'attente était bien plus longue. N’étant pas un grand fan de ce principe, j’ai la fâcheuse habitude d’attendre que la totalité d’une œuvre soit publiée avant de m’y plonger, justement pour éviter cette frustration de l’attente. Cela comporte toutefois quelques risques, comme la possibilité d’être confronté à un spoiler sauvage lors d’une discussion entre collègues ou ayant le malheur de tomber sur l'étalage de bêtise d'un troll de bas étage sur Internet…

Dans Life Is Strange: True Colors, vous incarnez Alex Chen, une jeune femme qui n’a pas connu une enfance facile. Baladée dans plusieurs familles d’accueil depuis qu'elle est toute petite, elle avait perdu la trace de son frère jusqu'à aujourd’hui. Vous commencerez donc le jeu en arrivant pour la première fois dans la ville de Haven Springs, une petite bourgade fictive située dans les montagnes du Colorado. Après 8 ans de séparation, les retrouvailles se passent bien et Alex ne tarde pas à s’acclimater à ce lieu chaleureux au fur et à mesure de ses rencontres avec les habitants, tout en faisant la connaissance des amis de son frère. Riley, Eleanor, Ryan, Jed, Charlotte et bien d’autres encore vous accompagneront ainsi durant les 5 épisodes, mais vous croiserez également Steph qui fait ici son grand retour. Après son départ d’Arcadia Bay, celle-ci avait fini par s'installer à Seattle puis avait pris la route avec son groupe : Drugstore Makeup. De fil en aiguille, elle atterrira à Haven Springs et deviendra gérante du magasin de disques Rocky Mountain Record Traders, mais aussi DJ de la (seule) radio locale.

La couleur des sentiments

Très rapidement, on découvre qu’Alex est elle aussi dotée d’un pouvoir : l’empathie. Elle est en effet capable de ressentir les pensées et les émotions des personnes qui l’entourent, ces émotions se manifestant sous forme d’aura de couleur : le violet représente la peur, le rouge la colère ou la haine, le bleu la tristesse et le doré la joie. Le plus gros problème pour elle sera d’être capable de gérer ces émotions qui ne sont pas les siennes et ne pas être submergée lorsqu’elle y sera confrontée. Nous ne vous dévoilerons évidemment rien de l’intrigue, mais pour vous donner l'exemple le plus vague possible, une rencontre avec une personne très en colère lors du premier épisode aura des conséquences sur la réaction d’Alex, et c’est malheureusement une aptitude avec laquelle elle est obligée de vivre - et qu’elle nommera d’elle-même une malédiction.

Lorsque vous aurez le contrôle d’Alex, vous pourrez vous déplacer librement comme dans les anciens opus, interagir avec de nombreux objets, déclencher des conversations avec les habitants, consulter votre téléphone pour consulter les derniers SMS reçus… Nous sommes clairement en terrain connu ici et on retrouve assez facilement des similitudes avec les anciens épisodes. Nous pouvions par exemple photographier divers éléments du décor avec l’appareil photo de Max dans LiS, ici Alex devra se concentrer sur un objet en particulier pour en ressentir les émotions et ainsi déclencher une petite scène dévoilant un souvenir de la personne liée à l’objet. Il en existe plusieurs dans chaque épisode, l’exploration des différents lieux traversés sera donc primordiale si vous décidez de découvrir un maximum de choses au cours de votre partie.

La manifestation du pouvoir d’Alex se fait de façon naturelle : lorsqu’une icône spécifique s’affiche au-dessus d’un personnage ou d’un objet, il faudra maintenir la gâchette LT/L2 pour le cibler, puis appuyer sur le bouton A/Croix de votre manette. Selon les couleurs que nous avions décrites un peu plus haut, la jeune femme va ressentir un tas de choses différentes et va découvrir au fur et à mesure l’étendue des possibilités qui lui sont offertes. Chose amusante (même si complètement optionnelle), la couleur liée à l’émotion ressentie par Alex sera répliquée sur vos périphériques PC RGB compatible avec Razer Chroma. Par exemple, si Alex ressent la colère de quelqu’un ou quelque chose, les LEDs de votre configuration passeront au rouge. Rien d’incroyable bien sûr, mais c’est une petite touche sympathique qui ajoute un peu à l’immersion.

Version next Chen

Deck Nine a également pensé aux streamers en ajoutant quelques possibilités intéressantes dans le jeu. Vous trouverez ainsi dans les options la possibilité de mettre en sourdine les musiques sous licence lorsque vous jouez en direct sur Twitch, YouTube ou Facebook Gaming par exemple. De quoi vous évitez les ennuis pendant vos retransmissions, même si cela vous privera de l'excellence de la BO du jeu. Vous pourrez également activer une option nommée "Choix Populaire" qui donnera la possibilité à vos viewers de voter lors de chacun de vos choix : paramétrable, cette option pourra être utilisée en "Démocratie Totale", qui validera automatiquement la réponse gagnante, ou en mode "Suggestions Seulement", qui vous donnera le résultat du sondage en vous laissant la responsabilité du choix final. Notez qu’il sera tout de même nécessaire d’installer l’extension Crowd Choice sur Twitch pour bénéficier de cette fonctionnalité.

Du point de la vue de la réalisation, on voit tout de suite que Life is Strange: True Colors a bénéficié d’un upgrade conséquent par rapport aux anciens épisodes. Les animations, par exemple, ont bénéficié d'une full performance capture, ce qui ajoute énormément de crédibilité à l’ensemble. Dans l'un des streams de présentation du jeu, Erika Mori, qui prête sa voix et ses mouvements à Alex dans le jeu, nous disait que la motion capture était déterminante dans la création d’un jeu dont le thème principal est l'empathie, car elle leur a permis d'obtenir des expressions faciales particulièrement fidèle qui étaient organiquement liées à ce qui se passait entre sa voix et son corps. On ne peut que lui donner raison, la qualité des expressions du visage des différents protagonistes sautant véritablement aux yeux. On a d'ailleurs plus spécifiquement apprécié le rendu des regards des personnages. On note bien parfois quelques mimiques un peu étranges lors de réactions particulières, mais rien de complètement absurde rassurez-vous. Graphiquement aussi, le jeu fait un bond en avant. Haven Springs est une superbe ville, colorée et bourrée de détails. On notera également la présence du Ray Tracing sur cette version PC qui améliore surtout la gestion des ombres, un détail supplémentaire intéressant qui ajoute encore à la qualité graphique, mais qui n'est heureusement pas indispensable. Le ray-tracing sera d'ailleurs activé sur Xbox Series X et PlayStation 5 dans un patch day one.

Même chose sur le rendu global des personnages, qui affiche toujours un style particulier mais bénéficie d’un niveau bien supérieur cette fois. On profite également à fond des quelques endroits spécifiques où l’on pourra déclencher un temps calme. Dans ce cas, une des musiques se déclenche, on pose la manette et on admire le paysage. Il faut adhérer au concept, mais on vous avoue avoir fermé les yeux à plusieurs reprises dans ces situations. En parlant de musique, c’est un point essentiel dans la série et une fois de plus, la bande originale ne déçoit pas. Mélange de musiques alternatives et de rock indé, elle devrait tourner un bon moment dans les écouteurs de certains, comme pour l’OST du premier épisode. Autre chose très appréciable, le jeu a droit à une traduction complète, y compris au niveau des doublages. La version anglaise profite évidemment d’un avantage avec la lip sync quasi parfaite, mais les doublages français sont de bonne qualité et donc tout à fait recommandables. Si vous êtes allergique à la langue de Shakespeare, n’hésitez pas à en profiter.

Verdict


Life is Strange: True Colors abandonne le schéma road trip de LiS 2 pour revenir à une construction plus proche du premier épisode et nous approuvons complètement ce choix. Ce côté plus intimiste, recentré sur des personnages que l’on croise régulièrement tout au long de l’aventure développe beaucoup plus le sentiment d’attachement, tout en profitant du rayonnement de la magnifique ville qu’est Haven Springs. En résulte une superbe aventure remplie d’émotions et d’empathie, les nombreuses expériences que traverse Alex parvenant sans trop de mal à venir imprégner tous vos sens jusqu'au bout de la manette. De plus, certains choix durant l’aventure ont un impact réel sur la suite des événements et sur la fin que vous obtiendrez. Au contraire d'autres jeux du genre, nous ne sommes donc pas en face d’un jeu aux multiples embranchements factices qui ne mènent qu’à une seule et unique conclusion. Si vous êtes fan des expériences narratives chiadées, il n’y a donc aucune raison de passer à côté d’un titre de cette qualité.
  • Les plus
  • Haven Springs, une ville absolument magnifique
  • Une réalisation technique qui monte en gamme
  • L’OST géniale
  • Des personnages auxquels on s’attache
  • Un bon scénario, avec plusieurs fins selon vos choix…
  • ... et donc une rejouabilité potentielle pour tout découvrir
  • Les moments calmes, juste pour profiter
  • Entièrement traduit en français (textes et doublages)
  • La totalité des épisodes déjà disponibles
  • Les moins
  • Des (heureusement rares) bugs sur la version PC
  • Le premier épisode sera peut-être trop lent pour certains
  • Quelques mimiques parfois étranges sur les visages

Screenshots

  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
  • GSY Review : Life is Strange: True Colors - Screenshots
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 08/09/2021 à 18:18:01
Il est préco depuis longtemps, je le reçoit vendredi et j'y passe le weekend :)
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 08/09/2021 à 20:49:10
Ce test ravive l'excellent souvenir du premier même si j'ai un peu abandonné la licence depuis, sûrement à tort.

C'est toujours plaisant de lire vos reviews et particulièrement celle-là quand on connait ta passion pour la licence Davton :) J'ignorais toutes les fonctionnalités avec les périphériques RGB, ça va concerner peu de monde mais quand ça fonctionne ça doit être plutôt sympa !
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 08/09/2021 à 21:09:06
J'avais trouvé le second un peu ennuyant. Je ne j'ai pas fini. J'espère que l'histoire est plus passionnante dans celui-ci. A l'instar du premier. J'ai envie de le prendre juste pour acquiecer la décision de faire une vf. 
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 08/09/2021 à 22:17:02
Ça ne sera pas pour tout de suite mais j'ai bien envie de me laisser tenter prochainement. L'ambiance me botte carrément, j'ai pleine confiance en la BO, le step-up sur les visages est un point non négligeable. Mais est-ce bien écrit (j'avais moins apprécié Before the Storm à ce niveau)? En tout cas, le scénar semble t'avoir plutôt plu.
Plutôt cool aussi les ajouts/options pour le streaming. Ça bascule sur une expérience collective, c'est intéressant ça.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 08/09/2021 à 23:27:18
Les doubleurs de la VF sont top en plus :)
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 09/09/2021 à 19:55:40
J'ai pris le jeu sur Ps5 et techniquement c'est une cata, je me demande si le jeu tourne à 30fps c'est très saccadé et ça rame pas mal. Alors pour un jeu du genre c'est moins gênant mais tu sens quand même qu'ils ne se sont pas fait chier avec les moutures XSX/Ps5
En réponse à
davton - Tortue Géniale
davton
Commentaire du 09/09/2021 à 20:37:04 En réponse à Piteur_Parcoeur
Je n'ai pas vu tourner de versions consoles, mais je me demande si c'était une bonne idée d'ajouter du Ray Tracing. C'était loin d'être le jour et la nuit quand on l'active sur PC, donc si ça tue les perfs juste pour ça, j'espère qu'ils vont ajouter une option pour le désactiver sur XSX/PS5.
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 09/09/2021 à 20:52:14
L'option pour le désactiver est présente mais le framerate ne bouge pas, qu'il soit activé ou pas, on reste sur un 30fps instable et une optimisation à revoir
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 09/09/2021 à 20:52:59 En réponse à Piteur_Parcoeur
Peut-être un bug alors ?
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 09/09/2021 à 23:02:06 En réponse à Driftwood
Possible même les DLC de précommandes ne sont pas encore téléchargeable, il y à une erreur au téléchargement. Ca ne m'empêche pas d'y jouer mais j'aurais aimé avoir au minimum quelque chose de fluide, surtout sur Ps5.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 10/09/2021 à 02:32:17 En réponse à Piteur_Parcoeur
Posté par Piteur_Parcoeur
J'ai pris le jeu sur Ps5 et techniquement c'est une cata, je me demande si le jeu tourne à 30fps c'est très saccadé et ça rame pas mal. Alors pour un jeu du genre c'est moins gênant mais tu sens quand même qu'ils ne se sont pas fait chier avec les moutures XSX/Ps5
Tu me fais peur la, je vais chercher le mien ce matin......
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 10/09/2021 à 07:26:25 En réponse à Dazman
Aprés ça n'empêche pas de jouer mais on est habitué au 60fps sur Ps5 depuis son lancement (vu que quasi tous les jeux proposent une option fluidité) que là ça choque, mais je n'ai rien contre un 30fps mais là j'ai une grosse impression de saccade (les ralentissements sont palpables clairement), ils auraient ptet du ajouter un peu de blur.
En réponse à
eTo_LsD
eTo_LsD
Commentaire du 10/09/2021 à 13:14:15
Dur de revenir à 30 quand on a goûté aux 60 fps :)
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 10/09/2021 à 13:30:15 En réponse à eTo_LsD
je joue sur Pc majoritairement mais là je me suis laissé tenté sur Ps5 en pensant naïvement que le 60fps serait présent aussi
En réponse à
eTo_LsD
eTo_LsD
Commentaire du 10/09/2021 à 16:15:47 En réponse à Piteur_Parcoeur
pour un jeu comme ça j'aurais eu la même mauvaise intuition que toi.
Ca devient pénible que les consoles sortent pas du 60 fps constamment, c'est une des raisons pour lesquelles PS5 et Xbox series m'enthousiasment pas plus que ça, et pour lesquelles j'ai acheté un nouveau PC.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 11/09/2021 à 02:55:08
J'ai aucun problème de ralentissement perso rendu à la moitié du jeu. Par contre y'a un flou énorme sur les côtés quand je bouge la caméra. Ça me flingue les yeux. 
En réponse à
Sopikey
Sopikey
Commentaire du 11/09/2021 à 10:41:55
Une structure similaire au premier épisode mais qui ne l'empêche pas d'être un chef d'oeuvre absolument magnifique qui prend toujours aussi bien au tripes. Un digne retour aux sources avec une réalisation au poil (ces visages!) et j'ai vraiment du mal à dire lequel je préfère. En tout cas les deux sont dans mon top 10 - peut-être même top 5 - de tous les temps. Un seul bémol: ça passe trop vite !
J'ai déjà hâte de retourner à Haven pour un second run.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 11/09/2021 à 14:49:23
Moi c'est officiel, celui la est le meilleur LiS !!!! Je l'ai fini a 6h du matin tellement je pouvais pas décoller. Le jeu est absolument merveilleux. Le seul bémol c'est qu'on ne peut pas aller partout dans la ville, on voit des rues et des bâtiments au loin mais y'a des murs invisibles....sinon tout le reste est incroyable. Du reste je le refais entièrement avec les choix opposés.
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 12/09/2021 à 00:00:23 En réponse à Dazman
J'attendais ton moment "goty !" 😁.
L'histoire est aussi sympa et bien traité que le premier ou tu dis ça à chaud avec peu de recul ? 
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 12/09/2021 à 00:19:57
Apres voir refais le jeu quasi en entier je préfère celui la. Les personnages sont vraiment attachants, les animations des visages sont vraiment au dessus des 2 autres, ce qui permet de mieux s'y identifier je trouve.
Et même si l'histoire est pas fofolle j'ai été surpris par le dénouement :)
En réponse à
Sopikey
Sopikey
Commentaire du 12/09/2021 à 01:42:18
Je dirais que TC place le relationel au dessus de la trame principale là où le premier jonglait entre les deux. Un peu comme Before the Storm en fait. Du coup même s'il y a moins de persos, ils sont très bien écrits et moins "cliché". La réalisation aide beaucoup à les rendre vivants, les expressions faciales et la synchro labiale sont vraiment au top.
Autre similarité avec BtS: TC est clairement plus court que LiS, ce qui est dû en partie au pouvoir évidemment: avec Max on passait beaucoup de temps à rembobiner pour voir les différents embranchements possibles. Il me reste à voir comment les choix d'Alex influencent le déroulement mais je serais étonné que l'impact soit plus important que ce qu'on a eu avec Max. En tout cas je sais que j'ai raté des choses sur mon premier run.
Concernant les thèmes abordés, les deux jeux se complètent bien et TC évite de recréer les situations de LiS/BtS tout en apportant son lot d'émotions.
Vraiment le seul point négatif est que ça passe trop vite, peut-être parcequ'il n'y pas d'activité secondaire. Entre les épisodes on reçoit des SMS qui nous renseignent sur ce qui s'est passé en ville. Le jeu aurait gagné à nous faire participer à ces évènements optionnels plutôt que bêtement nous faire lire un texte. Par exemple aller nettoyer le parc avec des volontaires aurait été une belle opportunité de renforcer des liens. Ou bien choisir où passer son samedi soir pour avoir une chance de refaire les mini-jeux tout en discutant avec nos amis. Bref, donner une chance au joueur de faire soi-même un effort pour s'intégrer dans la communauté, vu que c'est un thème majeur du jeu. Je ne dirais pas non à une pelletée de DLC dans ce sens même s'ils n'ont aucun impact sur l'histoire.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 12/09/2021 à 11:45:09
Tout à fait d'accord avec le fait que le réseau social présenté n'est pas interactif. J'aime bien lire les textes pour connaître la vie de la ville mais clairement ça aurai été sympa d'y participer plus. Le jeu est quand même ultra linéaire. Ça aurai été effectivement sympa d'avoir plus de libertés.

Et le dlc sur Stéph il sort quand vous savez ? 
En réponse à
Sopikey
Sopikey
Commentaire du 12/09/2021 à 12:33:54
Prévu pour le 30 septembre.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 12/09/2021 à 12:35:09
Ah cool merci :) 
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE SWITCH XBSX PS5 STADIA
Edité par
Square Enix
Developpé par
Deck Nine Games
Patreon

156 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Driftwood

    Driftwood @notourious67: j'en ai eu très vite marre de ne rien trouver de nouveau à faire et de toujours faire la même chose. Les jeux avec boucle temporelle, il y en a peu que j'ai aimés. (il y a 21 Heures)

  • notourious67

    notourious67 @Driftwood: :) j'arrive à comprendre qu'on accroche pas, d'ailleurs je lui trouve quelques défauts. Mais j'ai vraiment passé un bon moment . (il y a 22 Heures)

  • davton

    davton @notourious67: pareil, j'ai beaucoup apprécié. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @notourious67: moi j'ai même pas tenu 12 minutes. ^^ (il y a 1 Jour)

  • notourious67

    notourious67 J'ai passé une bonne après midi en compagnie de " 12 minutes " (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @davton: je me demande comment c'est possible vu que la plupart des gros trailers ne sont plus dispos que sur YT. Enfin tant mieux, c'est déjà ça. (il y a 1 Jour)

  • davton

    davton Si Gamersyde devenait une simple chaîne YouTube, je laisserais mes clefs sous le paillasson sans regret. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Tails of Iron

  • Vendredi 17 septembre 2021
  • Driftwood

GSY Preview : Sherlock Holmes Chapter One

  • Jeudi 16 septembre 2021
  • Driftwood

Lost in Random en vidéo Gamersyde

  • Jeudi 16 septembre 2021
  • Driftwood