GSY Review Xbox Series X

La série Like a Dragon à définitivement le vent en poupe depuis quelques années et pour surfer sur la vague, Ryū ga Gotoku Studio nous propose de découvrir une aventure un peu plus condensée que d’habitude avec Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name. Voici notre avis se basant sur la version Xbox Series X.

Gaiden party

Comme souvent avec la série Yakuza/Like a Dragon, les événements sont tous plus ou moins liés et même s’il est tout à fait possible de se plonger dans ce nouvel épisode sans avoir terminé tous les opus précédents, il est évident que vous n’aurez pas tout le background et que vous manquerez certains liens avec le passé. L’histoire de Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name se déroule en 2019, c'est-à-dire 3 après la fin de Yakuza 6, mais aussi plus ou moins en même temps que Yakuza: Like a Dragon (épisode numéro 7 de la licence mettant en scène Ichiban Kasuga). Kiryu Kazuma est ainsi de retour, vivant caché depuis longtemps dans un temple de la faction Daidoji afin de se faire passer pour mort aux yeux du monde. En réalisant ce pacte, il accepte de devenir une sorte d’agent de la faction et va réaliser diverses missions plus ou moins légales, tout en assurant la pérennité de l’orphelinat Morning Glory à Okinawa. Il a donc fait le choix de laisser son passé derrière lui et d’oublier jusqu'à son propre nom, puisqu’il répond désormais au nom de Joryu.

Bien entendu, cette petite vie "tranquille" va être bouleversée et l’intrigue va très vite se mettre en place, avec comme souvent cette différence entre le côté dramatique et sérieux de certains événements se déroulant dans l’histoire principale, et certaines missions annexes beaucoup plus loufoques avec des déroulements assez inattendus. C’est ce qui a toujours fait le charme de la franchise et même si Like a Dragon Gaiden se veut plus court que les épisodes habituels de la série, il en garde toutefois l’ADN. On revient d’ailleurs au style de combat d’antan, exit donc les affrontements au tour par tour de Yakuza 7/Like a Dragon ou du futur Like a Dragon 8/Infinite Wealth : place aux bastons à l’ancienne que l’on a pu voir dans les anciens épisodes ou dans les deux opus de Judgment. Vous aurez accès à deux styles de combat bien distincts : Yakuza et Agent. Le style Yakuza est plus brutal et agressif, avec des mouvements qui font vraiment appel à la force du héros. Le style Agent sera plus basé sur la rapidité des coups mais aussi sur l’utilisation de différents gadgets pendant les combats.

Joryu Ken

L’histoire et les combats sont bien évidemment au centre de Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name, mais on ne peut pas passer à côté des nombreux éléments annexes du jeu. Entre les missions secondaires, l’arène secrète, le karaoké, les scènes au cabaret, les courses de Pocket Circuit, il y a de nombreux moyens de faire durer le plaisir si vous le souhaitez, ou vous en passer totalement si vous voulez seulement découvrir l’histoire du jeu. Cet opus étant plus court par rapport aux standards de la série, il faudra compter une grosse dizaine d’heures pour voir le bout du scénario en ligne droite, mais vous pouvez tripler votre temps de jeu sans problème si vous décidez de tout faire. Pour une "véritable" expérience Like a Dragon, il faudra certes attendre début 2024 avec Like a Dragon : Infinite Wealth, mais n’allez toutefois pas croire que Like a Dragon Gaiden soit un jeu au rabais. Il faut en effet garder à l’esprit que cet épisode est un spin-off centré sur l’histoire de Kyryu, et il est d’ailleurs vendu à un tarif moins élevé de 50 euros.

Si vous êtes fan de la licence, il n’y a donc pas vraiment de raisons de bouder ce nouveau jeu puisque l’histoire reste très sympathique à découvrir. Par contre, si vous cherchiez des changements et de nouvelles idées, il faudra clairement passer votre chemin car cet épisode est on ne peut plus classique dans sa construction, mais aussi dans sa réalisation. Sans être complètement daté, les graphismes commencent un peu à sentir le réchauffé et on attend avec impatience un réel upgrade au niveau du rendu. Et si nous acceptons cela sans trop de problème en tant que fans de la licence, il en faudra certainement beaucoup plus pour attirer de nouveaux joueurs, même si ce n’était clairement pas le but premier de ce Like a Dragon Gaiden. Enfin, il ne faut pas oublier la présence d’une démo plutôt conséquente de Like a Dragon : Infinite Wealth, qui devrait sans aucun doute attiser votre envie de découvrir le prochain opus.

Verdict


S’il n’a pas l’ambition des plus gros jeux de la saga, Like a Dragon Gaiden: The Man Who Erased His Name reste un excellent passe-temps. Plus courte qu’à l’accoutumée, l’aventure se veut tout de même suffisamment intéressante pour nous donner envie de continuer, et les nombreuses activités annexes procurent une durée de vie tout à fait satisfaisante. Alors oui, ce n’est clairement pas le jeu qui va révolutionner la licence, mais il est difficile de ne pas le conseiller à un fan, surtout que le tarif est pour une fois un peu moins salé. Pour les autres, il vaut peut-être mieux se diriger vers Judgment et sa suite si vous voulez découvrir Kamurocho et son univers si particulier.
  • Les plus
  • Très bon scénario
  • Beaucoup d’activités annexes
  • Sous-titré en français
  • Une excellente OST
  • Le mode Agent durant les combats
  • La mise en scène toujours aussi bonne
  • Les moins
  • Déroulement très classique
  • Un peu trop court si on se contente de la trame principale
  • Pas (vraiment) de nouveaux lieux à explorer
reneyvane
reneyvane
Commentaire du 18/11/2023 à 05:57:33
Je connais la licence depuis ses débuts sur PS2 ou on avait à l'époque des sous-titres en français mais après que Sega est arrêter de faire cette effort de localisation et centrer les histoires sur des héros qui se prennent trop au sérieux, j'ai lâché.

J'ai retenté avec le premier Judgement mais le manque de diversité des lieux ma gâché le plaisir alors que c'est un bon jeu et qu'on retrouve nos sous-titre en français.

Je me suis enfin replongé dans cette licence avec le sublime "Yakuza, Like A Dragon", qui est une évolution presque parfaite pour plaire a ceux qui découvre cette série. Le personnage est l'opposé des tires la tronches habituels, humour, un système de combat qui ne nécessite plus d'apprendre 23 combos, nombreux lieux etc...

J'ai "Lost Judgement" PS5 sous blister acheté day-one mais toujours pas commencer, je vais prendre le prochain Yaluza qui sort au tout début 2024 ( Mi-Janvier ?) On y retrouver Ichiban, l'attachant héros de LikeADragon.

Sega à un peu exagérer, je suis pour évidement ne pas attendre deux ans ou plus entre chaque nouveau épisode mais là, ils ont divisé la licence entre les nouveaux épisodes avec l'ancien système de combos, la spin-off "Like A Dragon" avec Ichiban et le système de combat Au tour par tour et en plus, ils ont lancé début 2023, cette autre ??? Se déroulant à l'époque des samouraïs ?
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE XBSX PS5
Edité par
SEGA
Developpé par
Ryu ga Gotoku St...
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • cryoakira

    cryoakira @regal58: Yep, pour les dégâts sacrés, parce que c'est ce que balance le boss en phase 2. Et oui, 15, après 15, on gagne peu sur les stats. (il y a 1 Semaine)

  • regal58

    regal58 La tresse pour les dégâts sacrée ?? Après les écorce je doit etre niveau 15 donc je pence que c’est bon. (il y a 1 Semaine)

  • cryoakira

    cryoakira @regal58: As-tu bien équipé la Tresse en artefact ? Et surtout trouvé un max d'écorce ? Parce que les 2 font une grosse différence. (il y a 1 Semaine)

  • regal58

    regal58 De mon côté même avec avec la larme et une invocation sa ne passe toujours pas alors que j’ai fais presque toute la carte et les boss optionnel. Mais bon l’extension est quand même bien plus digeste. (il y a 1 Semaine)

  • Driftwood

    Driftwood @cryoakira: je ne suis pas ce genre de joueur non plus et je suis aussi partisan de la larme. D'autant que vu les problèmes de caméra carabinés sur le DLC, je n'ai pas envie de me ruiner la tension. (il y a 1 Semaine)

  • cryoakira

    cryoakira Donc j'ai appris les partterns, tenté des variations, mais vu la seconde phase de fou, il m'a fallu un alignement des étoiles pour que cela passe. (il y a 1 Semaine)

  • cryoakira

    cryoakira @Driftwood: Je parle pour moi. Je n'ai pas la patience de construire des builds hyper-optimisés, ni le skill pour me balader face aux boss (j'utilise toujours la larme en invocation). (il y a 1 Semaine)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

On vous présente Kunitsu-Gami: Path of the Goddess

  • Vendredi 19 juillet 2024
  • Driftwood

GSY Preview : Concord

  • Mardi 16 juillet 2024
  • cryoakira

GSY Review : Kunitsu-Gami: Path of the Goddess

  • Lundi 15 juillet 2024
  • Driftwood