GSY Review PS5 Xbox Series X PC PS4 Xbox One

À peine un mois après notre preview de Little Nightmares II, il est temps de vous donner notre verdict sur la version finale du jeu de Tarsier Studios, qui arrive d'ici 2 jours sur PC, PS4, Xbox One et Switch (les versions dédiées PS5 et Xbox Series X/S arriveront plus tard cette année). Pour l'occasion, et comme c'est devenu un peu une habitude de la maison, nous vous proposons 2 formats distincts, l'un écrit et l'autre vidéo. En complément, nous n'avons pas manqué d'enregistrer des extraits de 2 chapitres du jeu, en 4K/60fps. Enfin, rappelez-vous que je suis en direct en ce moment même pour vous présenter les aventures de Six et Mono.

La bande à Mono

Si vous avez déjà pratiqué Little Nightmares, vous savez déjà que son monde est particulièrement hostile aux enfants, sans cesse traqués par des créatures humanoïdes ou des sortes d'humains tous plus tordus les uns que les autres. Dans cette suite, Six laisse sa place à Mono, ou du moins elle le laisse entre les mains du joueur, car vous le verrez très vite, la jeune héroïne au ciré jaune fait partie intégrante de l'aventure. Tout commence dans une inquiétante forêt, pas forcément moins étouffante que les coursives du bateau The Maw du premier épisode. Très vite, le ton est donné, des pièges vous attendent sagement dans les hautes herbes, quand ce n'est pas un tronc d'arbre qui essaie de vous aplatir ou un chasseur très énervé qui vous traque. Bref, la vie ne vous aime pas et elle vous le fait savoir. Comme dans le premier opus, la narration se veut uniquement environnementale, vous laissant le soin de reconstituer le puzzle malsain de ce monde en totale perdition. L'identité de Mono reste tout aussi obscure que celle de Six, mais le dénouement vous en apprendra un peu plus, même si certains points resteront encore très flous. De quoi alimenter encore un bon moment les discussions autour des interprétations possibles des actes de chacun des personnages, alliés comme ennemis. Tarsier Studios montre en tout cas une nouvelle fois tout leur talent dans la création d'un univers dérangeant où l'approche artistique unique donne lieu à des tableaux à l'esthétisme saisissant. Little Nightmares II est toujours découpé en 5 chapitres, chacun permettant d'explorer un lieu différent avec des adversaires uniques. À la différence de son prédécesseur, qui se déroulait uniquement sur un navire, on déambule ici au sein d'une ville aux dimensions écrasantes et où les postes de télévision semblent revêtir un rôle capital dans l'aventure de nos 2 malheureux bambins. Cela permet aux développeurs d'offrir un peu plus de variété dans les environnements traversés, même si leur aspect souvent monochromatique peut donner une impression différente de prime abord. Plus long que son prédécesseur (mais d'assez peu finalement), Little Nightmare II nous a vraiment captivés grâce à un rythme bien maîtrisé, mais on n'aurait clairement pas dit non à quelques chapitres supplémentaires.

Jeu de Maw

Pourtant, après avoir bouclé le premier volet (encore plus court, 3 à 4 heures de jeu grand maximum), nous n'avions pas eu cette impression, comme si l'expérience nous avait largement suffi à l'époque. Même les DLC ajoutés plus tard ne nous avaient pas plus emballés que cela. Ne vous méprenez pas, nous avions globalement apprécié l'expérience, mais le jeu n'était pas parvenu à égaler Inside dans notre cœur. Si cette suite nous a clairement plus convaincus, ce n'est toutefois pas parce qu'elle réussit à damner le pion à l'excellence du jeu de Playdead. Little Nightmares II reprend en effet la recette de l'original, en mariant plateforme simple (mais pas toujours précise) à l'infiltration, tout en proposant régulièrement quelques séquences plus tournées vers l'action. Ainsi, Mono et Six devront fuir plus d'une fois face à des adversaires bien trop dangereux pour leur tenir tête. Fondamentalement, ces séquences reprennent peu ou prou les mêmes ficelles à chaque fois, mais le soin apporté à leur mise en scène couplé à l'incroyable bande son du jeu les rendent vraiment mémorables. Il faut bien sûr ne rien avoir contre l'esprit "die & retry" de la série, mais puisque les checkpoints sont aussi nombreux que rapprochés, on ne peut pas dire que ce soit très frustrant. Il y a bien quelques moments où nous avons un peu pesté (mais pas trop) contre la perspective qui nous avait fait manquer une corde ou un ennemi, mais dans l'ensemble la progression reste fluide. Little Nightmares II a beau être dans la droite lignée de son aîné, il ajoute tout de même quelques nouveautés. Au delà du fait que la présence d'une IA aux côtés de Mono implique quelques actions coordonnées, il y a également la possibilité d'utiliser des objets (hache, barre en métal, etc.) comme des armes. Le rendu à l'écran est non seulement réussi, mais le feedback ne déçoit pas non plus manette en main. Notons aussi cette bonne idée de proposer une mécanique spécifique assez régulièrement pour appuyer l'identité de chaque chapitre (ou presque). Mine de rien, cela permet de maintenir une certaine variété tout du long malgré une structure finalement assez similaire du début à la fin. Enfin, les énigmes font acte de présence et s'intègrent globalement bien à l'univers, mais elles ne vous demanderont pas de gros efforts pour les surmonter. Sachant que la clef de la réussite est toujours dans l'observation des lieux, aucune chance de rester bloquer bien longtemps.

Verdict


Oui, Little Nightmares II propose une durée de vie un peu plus longue que son prédécesseur, voire même que celle d'un titre culte comme Inside, mais on a eu un tel plaisir à traverser les 5 chapitres que dure l'aventure que l'on aurait adoré en parcourir quelques uns de plus. Passé ce constat, on ne peut absolument pas parler de déception tant nous avons accroché à cet épisode du début à la fin. C'est un simple cri du cœur visant à montrer à quel point nous y avons pris du plaisir, ce malgré quelques agaçantes imprécisions parfois. Une rencontre réussie avec un univers glauque que l'on aurait aimé voir nous malmener 1 ou 2 heures de plus. Fondamentalement, cette suite ne fait rien de très différent de l'opus original, mais pour nous, la sauce a pris nettement plus rapidement, et on espère que ce sera aussi le cas pour vous. Un petit cauchemar dans lequel on s'est installés tellement confortablement que l'on ne voulait tout bêtement plus en sortir.
  • Les plus
  • Quelle ambiance !
  • Des ennemis qui font froid dans le dos
  • Esthétisme soigné au possible
  • Une bande son infernale
  • Bien rythmé
  • Plus long que le premier volet...
  • Les moins
  • Encore des imprécisions de gameplay
  • Structure classique sans réelles surprises
  • Appeler Six ou la prendre par la main ne sert quasiment pas
  • ... mais encore un peu court
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 09/02/2021 à 19:28:15
C't'ambiance de dingue! Et toujours un super boulot sur le son. J'étais déjà assez sûr de le prendre, voilà qui me fait trépigner d'impatience ^^. Ça n'égale pas le génie et la maitrise technique des Playdead, mais ça reste un gros kiff. Merci pour la review et les vidéos qui me feront patienter!

Je recommande aussi, plus ou moins dans le même délire, DarQ.
En réponse à
bosozoku - Viré pour faute grave
bosozoku
Commentaire du 09/02/2021 à 20:36:14
Il est magnifiquement noir,ce jeu.
Excellente D.A. .
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 09/02/2021 à 23:52:23
Sympa cette review vidéo, je me retrouve sur ce que tu dis du premier car il m'avait relativement plu mais j'en ai aujourd'hui un souvenir assez anecdotique. Cette suite semble bien plus soignée, à voir si je tente car j'avais trouvé l'ambiance du 1 vraiment malsaine.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE SWITCH
Edité par
Bandai Namco Ent...
Developpé par
Tarsier Studios
Patreon

180 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Dazman

    Dazman Par contre y'a plus le topic informatique ? Je voulais vous demander des conseils.... (il y a 2 Jours)

  • Dazman

    Dazman @icebreaker59: plus que ça même. Une vraie énorme pepite. Je suis au 5eme monde et je suis sous le charme. (il y a 2 Jours)

  • icebreaker59

    icebreaker59 Si vous avez l'occasion, jeter un œil à Omno, dispo dans le game pass, très belle surprise :) (il y a 2 Jours)

  • regal58

    regal58 Pour mon dernier jour de vacance… on va ce retrouver comme pour le cinéma à avoir des sorties très condensée. (il y a 2 Jours)

  • Dazman

    Dazman KENA decallé au 21 septembre..... (il y a 3 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood @regal58: les jeux GameBoy Color sont assez chers aujourd'hui si tu ne parles pas de ta propre bibliothèque de l'époque. ;) (il y a 5 Jours)

  • regal58

    regal58 Dans l’idée j’attend d’abord de voir la qualité des jeux et surtout j’ai retrouvé ma gameboy color donc plus envi de faire des jeux bon dessus pour pas grand chose ^^ (il y a 5 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a 7 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Final Fantasy Pixel Remaster en vidéos

  • Dimanche 1 août 2021
  • davton

Notre vidéo de Vesper sur PC

  • Vendredi 30 juillet 2021
  • davton

GSY Review : The Ascent

  • Jeudi 29 juillet 2021
  • Driftwood