GSY Review Wii U

Depuis le premier épisode sorti en 2001 sur Xbox et Playstation 2, la série Project Zero, également connue sous le nom de Fatal Frame aux États-Unis, jouit d'une notoriété certaine auprès des aficionados du genre survival horror. C'est donc avec particulièrement d'impatience que nous accueillons aujourd'hui Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires, un épisode exclusif à la Wii U qui arrive bientôt sous nos latitudes.

De rouille et d'eau

Le principal attrait de la série a toujours été son ambiance si particulière, très inspirée du shintoïsme et des croyances japonaises autour des fantômes notamment. En effet, contrairement à ce que l'on pourrait vulgairement appeler "l'horreur occidentale" - qui se repose souvent directement sur l'impact visuel immédiat -, le jeu va plus jouer sur la violence psychologique et la peur de ce que l'on ne voit pas, à l'instar du cinéma d'horreur japonais. Ainsi, comme dans les précédents épisodes, vous devrez faire face à des événements surnaturels saisissants et vous défendre contre les agressions de fantômes grâce à un objet absolument indispensable de votre quête : la caméra Obscura. Cette dernière va vous permettre de combattre ces êtres de l'au-delà grâce à ses pouvoirs surnaturels, en prenant des clichés le plus efficacement possible. Bien entendu, les décors souvent poisseux et l'ambiance très pesante des lieux visités ne vous placeront pas dans les meilleures dispositions pour arpenter les alentours à la recherche d'indices en tous genres pour poursuivre votre aventure...

On m'a dépendu mon pendu !

Nous vous le disions plus haut, l'ambiance générale est particulièrement angoissante, grâce notamment aux différentes apparitions - soit in-game, soit lors de cutscenes très efficaces - ou encore aux décors eux-mêmes souvent proches de ce que l'on pouvait admirer dans un Silent Hill avant que la série ne décide de se lancer dans le pachinko. Malheureusement, l'effet est parfois quelque peu gâché lors des affrontements avec les fantômes, la faute à une gestion de la caméra Obscura pas toujours très inspirée. Le feeling très old-school de la maniabilité, avec des personnages patauds et lents est très certainement ce que recherchaient les développeurs, afin de rester le plus fidèle possible au feeling de la série. Certains vont adorer, d'autres vont détester, et nous vous conseillons donc de tester la démo qui sera disponible très bientôt afin de vous faire une idée plus précise de ce à quoi vous devrez faire face. Si vous parvenez à faire abstraction de cet éventuel problème, vous serez à n'en pas douter complètement happé par cette histoire et son ambiance oppressante. Un mot rapide sur les phases d'exploration très dirigistes et pas forcément toujours intéressantes, durant lesquelles votre caméra Obscura aura également son utilité, notamment pour découvrir des objets invisibles à l'œil nu, ou encore pour trouver des clés cachées qui apparaîtront sur des clichés en relation avec la porte verrouillée.

Yūrei pu faire mieux

Une bonne chose à signaler, le doublage du jeu est non seulement disponible en anglais mais également en japonais, ce qui ne manquera pas de satisfaire un maximum de joueurs. Très bon point également pour l'ambiance sonore et les bruitages, qui se greffent à merveille avec la partie visuelle et ajoutent énormément au sentiment de peur que l'on ressent en progressant dans les niveaux. Techniquement, le rendu ce cet opus Wii U est finalement assez proche de ce que nous pouvions voir auparavant dans les autres jeux de la licence, il y a quelques années maintenant. Autant dire que même s'il reste assez propre, il ne faudra pas vous attendre à quelque chose d'exceptionnel. Ceci étant dit, la partie visuelle est loin d'être déplaisante pour autant et l'immersion reste heureusement intacte. Après tout, le premier Silent Hill n'avait rien d'un mètre-étalon graphique à sa sortie sur la première Playstation, ce qui ne l'avait pas empêché de nous terroriser comme jamais auparavant.

Verdict


S'il est moins connu du grand public qu'un Resident Evil ou qu'un Silent Hill, Project Zero/Fatal Frame est pourtant un jeu référence de l'horreur pointé du doigt par certains pour sa maniabilité pas toujours exempte de tout reproche. Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires se repose sur les bases de la série et reste un jeu particulier, et ce n'est pas aujourd'hui que cela changera. On pourrait donc affirmer sans trop se mouiller que ceux qui aiment le genre survival horror se doivent de se procurer le titre au plus vite, pendant que les autres passeront leur chemin sans même chercher à s'accrocher à une histoire très bien ficelée, à défaut d'être véritablement incroyable dans les faits. N'oublions pas également cette pression psychologique si particulière dont le cinéma d'horreur japonais est si friand, et c'est au final une véritable expérience à ne pas laisser passer pour les férus de la série.
  • Les plus
  • Une ambiance fabuleuse
  • L'atmosphère pesante, visuellement et psychologiquement
  • Une partie sonore au top
  • Le gameplay old-school qui ajoute au charme du jeu...
**LESMOINS**

Les moins



- ... ou qui lui retire son attrait selon le point de vue
- Une partie technique pas exceptionnelle
- Des débuts difficiles lors des combats
xdr - Coop biatch
xdr
Commentaire du 19/10/2015 à 16:16:17
Yes! Merci pour la review ça a donc bien l'air d'être du tout bon! Encore une excellente exclue sur Wii U. :)
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 19/10/2015 à 16:50:28
Pff le seul jeu que je voulais encore me faire et je ne peux point...
Merci Gamersyde pour les vidéos!
En réponse à
bennj
bennj
Commentaire du 19/10/2015 à 17:14:14
Chez GK ca parle de répétitivité à outrance qui casse le délire, et pourtant je ne lis rien sur ce point dans votre test. Je cite :

"A trop recycler les mêmes environnements et les mêmes ennemis, à multiplier les parchemins qui disent à peu près tous la même chose, à contraindre systématiquement le joueur à un mini-jeu dès qu'il souhaite ramasser le moindre objet qui scintille, Project Zero pousse à son paroxysme le concept de répétition qui ternissait déjà un peu les expériences précédentes."

Vous n'avez pas ressentis cela de votre coté ? Car pour moi il est clair que faire toujours la même chose est un gros point négatif...
En réponse à
xdr - Coop biatch
xdr
Commentaire du 19/10/2015 à 17:15:42 En réponse à bennj
Donc ne joue à aucun FPS, aucun TPS, aucun jeu d'aventure, aucun jeu de course, aucun jeu de sport. :p
En réponse à
Musimon
Musimon
Commentaire du 19/10/2015 à 17:22:35
le test de Puissance Nintendo pointe aussi le recyclage des environnements
http://www.p-nintendo.com/tests/tests-complets/tes...

Merci pour le test, je n'ai pas encore décidé si je l’achète.
En réponse à
skiwi - Ranma ½
skiwi
Commentaire du 19/10/2015 à 17:31:28 En réponse à bennj
Pour ne pas changer, je trouve le test de GK assez grotesque, vu qu'il peut se résumer à : "Project Zero avant j'aimais bien, mais maintenant j'aime plus, alors 5".
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 19/10/2015 à 17:44:27

Rho la chute!
Je m'attendais à mieux tout de même.
En réponse à
davton - Tortue Géniale
davton
Commentaire du 19/10/2015 à 17:55:51 En réponse à bennj
Ça ne m'a pas spécialement dérangé non, mais c'est vrai que l'on repasse souvent dans les mêmes décors avec des personnages différents. Après je ne suis pas spécialement sensible à la répétition dans un jeu :)
En réponse à
bennj
bennj
Commentaire du 19/10/2015 à 18:01:11 En réponse à skiwi
Posté par skiwi
Pour ne pas changer, je trouve le test de GK assez grotesque, vu qu'il peut se résumer à : "Project Zero avant j'aimais bien, mais maintenant j'aime plus, alors 5".
Pourquoi grotesque ? Il reproche notamment à la licence de faire du surplace depuis 5 épisodes. C'est un peu logique d'attendre un peu de nouveauté tout de même ?
En réponse à
skiwi - Ranma ½
skiwi
Commentaire du 19/10/2015 à 18:21:22 En réponse à bennj
Je trouve qu'il a surtout l'air de reprocher au jeu d'être un Project Zero... je ne vois pas à quoi il s'attendait. Reprocher à un jeu qu'il n'évolue pas, c'est une chose. Mais là, on a surtout l'impression que le gars s'attendait au renouveau de la licence façon Resident Evil 4, sauf qu'en fait non, donc il est colère.
En réponse à
Musimon
Musimon
Commentaire du 19/10/2015 à 18:34:21
Tant de polémique va me pousser à acheter le jeu pour me faire mon propre avis.

Si j'avais suivi les mauvaises critiques, j'aurai raté de nombreux jeux que j'adore!
En réponse à
davton - Tortue Géniale
davton
Commentaire du 19/10/2015 à 18:35:13 En réponse à skiwi
Moi j'attendais un Project Zero, j'ai eu un Project Zero, donc je suis content :)
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 19/10/2015 à 19:04:16
Moi, le jeu m'a énormément déçu. Je ne connaissais pas la série donc j'y suis allé sans attentes et j'ai trouvé l'expérience risible. Je suis pourtant du genre à sursauter facilement (je me forçais pour continuer Outlast) mais là, rien, zéro peur, zéro stress.
Je trouve les personnages complètement inexpressifs, ce qui n'aide pas à l'empathie, voir carrément ridicule. La chasseuse de fantome qui part dans la forêt en tenue genre "boite de nuit" (ou bois de vincenne, faut voir). Le spiritualiste expérimenté qui s'exclame de surprise quand la maison fantôme qu'ils ont visité disparaît... Genre Buffy ou Blade surpris par l'existence de vampires...
J'aimais bien les premiers combat à la caméra obscura mais plus on progresse, plus c'est atroce. Cadrer les ennemis qui se TP et passent à travers les murs dans des couloirs étroits, c'est juste irritant au possible. Le stick est lent, le gamepad inadapté (ou pas exploité correctement, au choix).

Mais surtout, je trouve la progression chiante. Ce n'est pas juste que l'on se retape les mêmes lieux avec différents persos, c'est le rythme. Sous prétexte qu'environ 1 fois 20, lorsque l'on ramasse un objet, une main spectrale nous attrape, les devs cherchent à battir une tension en faisant avancer notre main super lentement vers l'objet. C'est gentil mais quand tu as 3 objets dans une salle , tu passes 15 secondes à regarder une main avancer au ralenti. Et des objets, il y en a souvent. Idem quand les persos ouvrent les portes. C'est leeeent.

Et puis il y a les trucs "à la con". Genre tu passes 8 fois sur une allée mais la 9ème, il y a un papier à ramasser. Genre les descriptions. Tu avances sur un chemin qui se termine par un éboulement de pierres et de branches. Tu peux appuyer sur A pour avoir "la route est bouchée par un éboulement de pierres et de branches". Ouaip, ils ont embauché Captain obvious pour l'intégralité du jeu.

C'est con parce qu'on perçoit des trucs bien, parce que le folklore est attractif, mais un jeu comme ça en 2015, je l'accepte d'un ptit studio indé à 15 euros, pas d'un studio pro en full price.

Et dire que PT est mort...
En réponse à
davton - Tortue Géniale
davton
Commentaire du 19/10/2015 à 19:38:54 En réponse à cryoakira
Marrant, on dirait vraiment la description d'un Project Zero :D

Quand je parle de gameplay old school, c'est exactement ce que tu décris la, et moi j'aime le rythme lent, les personnages débiles aux tenues décalés qui n'ont rien à voir dans l'histoire, les captain obviouserie aussi.

En tout cas, les notes prouvent que le jeu va diviser du tout au tout.
En réponse à
skiwi - Ranma ½
skiwi
Commentaire du 19/10/2015 à 19:42:37 En réponse à cryoakira
La peur est vraiment quelque chose d'aléatoire selon les personnes... car autant Project Zero me fiche les jetons, autant Outlast m'a justement laissé complètement froid et stoïque, et m'a même tellement ennuyé que j'ai très vite laissé tomber.

Et sinon, je capte pas trop la critique "Captain Obvious"... quand tu cliques sur une porte fermée, tu veux que le perso dise qu'elle est ouverte ? :D
En réponse à
xdr - Coop biatch
xdr
Commentaire du 19/10/2015 à 20:20:49 En réponse à skiwi
J'avoue que les avis négatifs me laissent sur le cul... En fait ouais on reproche à Project Zero d'être Project Zero...

On en revient toujours au même délire, quand un jeu s'éloigne trop de son concept de base "ouais c'est plus du XXXX" quand c'est pareil "ouais pfff c'est trop vieillot encore la même chose"...

Là je sais pas le jeu a l'air bien dans son genre, et pour un Project Zero, il apporte ce que beaucoup dise "regretter" (encore une belle bande de salope d'hypster donc) de ne plus voir dans les survivals... Incarner un héros assez faible: check, dépassé par les événements: check, sans être surarmé face à la menace: check, une ambiance pesante sombre, la nuit: check, une menace + psychologique que du gros gore qui tache: check.

Et là tu vois dans les avis qu'en fait les mecs ils voulaient Dead Space 3 bis.

Comme le "bah c'est pas assez varié didons" ou encore "il y a trop d'aller retour", bah... T'incarne un perso qui chasse les fantômes dans un village/une maison hanté, tu veux aller ou? En Alaska? Sur une plateforme pétrolière? En Amazonie? Faire du ski au Tibet? -_-" C'est justement, selon moi, la répétition, le fait de visiter et revisiter les lieu encore et encore qui vont créer dans ce genre de jeu à ambiance pesante, bah l'ambiance pesante. TOUS ces journalistes te dise (histoire de faire genre, c'est clair) que le premier Bio Hazard c'est le seul vrai et qu'après : merde en barre. Et on faisait quoi dans le premier RE? Ah oui, des allez retour tout du long, dans les mêmes salles, encore et encore, ce qui installait l'ambiance, et c'est de cela même que nooooombre de personnes ont reproché à la série par la suite de s'être éloigné... Ils souhaitent un "retour au source" tavu, mais dès qu'un jeu s'en rapproche... Nope, donc ont veux tout plomber, dans 150 endroits différents, avec un arsenal varié, des déserts du Sahara jusqu'à un vaisseau en orbite autour de la Terre pour un finish qui se passe au Pôle Nord. Mais messieurs les devs, soyez gentil de rendre ça intimiste et oppressant hein.

Et donc oui j'en reviens à ça, on reproche à PZ d'être PZ... C'est comme si moi je test PCars, lui fout 4/10, parce que pfff plein le cul, et à part faire des tours de pistes en bagnoles, bah on fait pas grand chose.

Selon moi, selon ce que j'en ai vu, et selon le test de davton (qui pour le coup semble allez dans mon sens, ouf :p) ce jeu est exactement ce qu'il devait être. Il va sans doute pas être le GOTY, il va rien révolutionner, mais il va faire plaisirs aux gens comme moi qui sont en manque de survival horror classique. Même si perso il y en a aussi des modernes auxquels j'accroche.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 19/10/2015 à 21:12:44 En réponse à skiwi
Non, qu'ils ne mettent rien ou bien un truc instructif. Pourquoi se faire chier à intégrer une description si tout ce que tu mets, c'est ce qui est montré ? C'est la même chose dans n'importe quel média impliquant texte et images : il faut que ce soit complémentaire, pas redondant.

@Davton : je ne sais pas, comme je le dis, c'est mon premier. Mais je ne comprends l'approche "oui, c'est la tradition". Si un jeu avait des animations nazes il y a 10 ans, ce n'est pas une raison pour que la suite qui sort aujourd'hui "honore" la tradition des animations nazes. C'est pareil pour les déplacements de péniche, la mise en scène laborieuse...

L'identité d'un jeu tient-elle aux limitations qu'imposaient la technologie ou la maîtrise à une époque ? J'espère que non.

Ca me fait penser aux écrans de chargement du premier RE, les fameuses portes qui s'ouvrent. C'était un très bon habillage d'un limitation technique mais beaucoup en sont venus à considérer ça comme une "marque" de RE qui devrait systématiquement y être. Moi, je trouve ça bien de s'en débarrasser quand la limitation technique est levée, car cela apporte d'autres choses positive en terme de "flow", de stress quand ces "protections" disparaissent et que les créatures te poursuivent, ou encore la possibilité de se barricader.

J'ai l'impression que l'identité de PZ, c'est l'utilisation du folklore nippon et la Camera Obscura. Partant de là, améliorer la réalisation, l'écriture, les caméras, les descriptions ou la mise en scène ne seraient pas non plus une trahison de la série.

@r : je suis d'accord avec toi sur le fait que la plupart des Survival Horror exploitent les allers-retours sans que ce soit forcément reproché. Mais dans le cas de ce jeu, tu te prends un double tap. A savoir que tu as les allers-retours "classiques", que tu te retapes ensuite avec un autre perso. Et lorsque tu y ajoutes les lenteurs abusives de la mise en scène, la sensation d'étirement devient assez lourde. Moi, j'ai vraiment eu la sensation qu'ils étalaient la confiture faute de contenu.
En réponse à
Musimon
Musimon
Commentaire du 19/10/2015 à 21:50:13 En réponse à cryoakira
Posté par cryoakira
L'identité d'un jeu tient-elle aux limitations qu'imposaient la technologie ou la maîtrise à une époque ? J'espère que non.
...j'aurai tendance à dire que oui, bien au contraire. Rien n'empêche un jeu d'évoluer, mais on s'éloigne du sujet d'origine pour un jeu nouveau .La technologie ne doit pas amener le sacrifice de certains gameplay/ambiances/graphismes/etc.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
WIIU
Edité par
Nintendo
Developpé par
Koei Tecmo
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Soda

    Soda @GSY : Vous n'avez rien contre un peu de publicité ? :) [url] (il y a 2 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku @SweeneyTodd: Sympa, je vole le lien. :Brigand: (il y a 1 Jour)

  • SweeneyTodd

    SweeneyTodd GTA / MGS et Street Fighter IRL : [url] sur la partie déplacement / bug de collision c'est hilarant ^^ (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @Bigquick: tout ça pour ça :p (il y a 1 Jour)

  • Bigquick

    Bigquick Un jeu Suicide Squad par Rocksteady, c'est confirmé : [url] (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku @face2papalocust: Un crevards, oui ! (il y a 3 Jours)

  • face2papalocust

    face2papalocust @bosozoku: increvable.^^ (il y a 4 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Horizon: Zero Dawn sur PC

  • Mercredi 5 août 2020
  • Driftwood

GSY Review : Le Revolution Pro Controller 3

  • Mardi 4 août 2020
  • Driftwood

Notre avis sur Grounded

  • Samedi 1 août 2020
  • Driftwood