GSY Review PS3

Avec l'arrivée des premiers bourgeons en cette mi-avril, l'occasion de sortir le treillis du placard pour une review complète était trop belle. Au tour donc de SOCOM : Special Forces – le nouvel épisode de la célèbre série tactique de Sony – de faire la une sur Gamersyde. Armé du fidèle Dualshock 3 mais aussi du Playstation Move, nous nous sommes lancés sans retenue à travers la campagne solo du jeu. Une critique en profondeur illustrée, comme d'habitude, de nos plus belles vidéos.
MAJ : La review revient à la une pour la sortie du jeu cette semaine.

La tactique du gendarme

Lorsque le premier SOCOM est sorti en 2002 sur Playstation 2, il affichait une dimension tactique assez poussée pour un "simple" jeu console. Au menu de l'époque, neutralisation de terroristes, libération d'otages, récupération de renseignements vitaux et destruction d'installations diverses. Neuf ans plus tard, on garde plus ou moins les mêmes ingrédients, avec cependant une accessibilité plus grande puisqu'il n'est plus forcément nécessaire d'avoir recours à ses équipiers pour s'en sortir. Il est bien sûr toujours possible de leur donner certaines directives, mais le nombre d'ordres est finalement assez modeste. Il faudra donc se contenter de les placer sur le champ de bataille, de leur désigner une cible (à abattre immédiatement ou une fois votre feu vert donné) et c'est à peu près tout. En mode normal, si la précision au tir de vos hommes est appréciable et vous facilite la tâche, ceux qui n'auront pas envie de s'encombrer d'une quelconque gestion tactique pourront donc se débrouiller seul, et laisser l'IA prendre ses propres initiatives.

Fort heureusement, mis à part une nette tendance à passer dans votre ligne de mire, vous n'aurez pas à râler contre le comportement tendance kamikaze de votre équipe puisque celle-ci se comporte de façon somme toute logique. Si malgré tout, l'un de vos coéquipiers venait à tomber sous le feu ennemi, vous pourrez bien évidemment courir le ranimer en comptant sur les autres pour vous couvrir un minimum. Ce qui manque par contre à vos frères d'armes, c'est un vrai traitement cinématographique de leur personnalité pour les rendre plus attachants. Park mise à part (la sœur d'armes de l'équipe), on ne se souviendra finalement d'aucun d'entre eux, et si le joli minois de la belle (qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler Grace Park que les amateurs de Battlestar Galactica ou Hawai Five O connaissent bien) n'est sans doute pas étranger à cela, on aurait bien aimé que tous aient droit au même traitement et à la même mise en avant.


45 alias Samantha Fisher

Puisque les choses sont bien faites et que le paragraphe précédent s'est terminé sur le seul élément féminin du jeu (si l'on excepte la voix d'Oracle, l'agent de liaison de l'équipe), voilà l'occasion rêvée pour vous parler d'un type bien particulier de missions. Park (nom de code 45) étant en effet aussi douée pour l'action que pour la furtivité, elle se donnera entièrement au joueur le temps de séquences d'infiltration pure. Régulièrement au cours de l'aventure, la jeune Coréenne devra donc profiter de la nuit tombée pour pénétrer à l'intérieur d'un périmètre hostile, non sans être guidée par OpsCom (commandant des opérations, personnage principal et gardien de la paix dans le monde avant tout) par radio. Ces niveaux offrent un changement de style bienvenu dans une aventure où il est très compliqué de rester incognito lorsque cela n'a pas été prévu dans le scénario. Ils sont certes très dirigistes, puisqu'on nous donne à chaque fois la route à suivre et les actions à entreprendre, mais c'est après tout de bonne guerre puisqu'on imagine mal un véritable membre des Forces Spéciales se la jouer Snake ou Sam Fisher et n'en faire qu'à sa tête.

Les mises à mort silencieuses sont donc au programme et sont même assez variées (en plus d'être parfois très sadiques) mais il est aussi possible de détourner l'attention des gardes en jetant une cartouche vide de façon à les éloigner et se laisser le champ libre. Le fusil de précision silencieux sera bien évidemment aussi de la partie, mais ne devra être utilisé qu'avec la plus grande prudence tant les gardes sont nombreux, et surtout, très réactifs quand ils remarquent que quelque chose ne tourne pas rond (j'en soupçonne même certains d'avoir des dons de voyance insoupçonnés). Une jauge vous permettra également de savoir si vous êtes repérable ou non et vous incitera à rester dans l'ombre le plus possible, comme dans tout bon jeu d'infiltration qui se respecte. Globalement, ces missions sont donc plutôt réussies et, bien qu'assez simples dans l'ensemble, elles rappelleront de bons souvenirs aux vieux briscards qui ont fait leurs armes sur la série des Splinter Cell.


SOCOM Advanced Warfighter

Mais SOCOM Special Forces n'est pas non plus avare en action, et je peux vous garantir qu'avant d'atteindre la fin de l'aventure, il vous aura fallu faire passer l'arme à gauche à de nombreux ennemis. Vous serez donc amené à faire face à de véritables nuées d'adversaires de plus en plus remontés, jusqu'à parvenir à enchaîner les plus grands moments de bravoure lorsqu'il faudra tenir un siège, protéger l'un de vos hommes, ou encore parvenir au point d'extraction dans le temps imparti. Dans ces moments forts, vous seriez d'ailleurs bien inspiré d'user (et d'abuser) de la désormais très classique mise à couvert, tant les balles ennemies ne pardonnent pas la moindre faute d'inattention. Même en mode normal, la santé d'Ops Com ne supportera pas une exposition au plomb très longue et la précision quasi inhumaine de certains tireurs mettra vos nerfs à rude épreuve si vous n'êtes pas prudent.

Heureusement, l'arsenal mis à disposition est à la fois exhaustif et efficace. En plus de l'équipement que le joueur devra choisir d'emmener sur le champ de bataille après chaque briefing, il sera possible de récupérer des armes sur place, si d'aventure vous étiez amené à croiser un hélicoptère un peu trop collant par exemple, ou si les munitions venaient à vous manquer. Chaque modèle d'armes possède plusieurs niveaux d'évolution qui permettent de débloquer divers mods pour améliorer l'efficacité de votre équipement. Pour gagner en expérience, rien de plus simple, puisqu'il suffit d'utiliser une arme le plus souvent possible (et de viser juste) de façon à faire progresser la jauge de niveau. Grâce à cela, vous pourrez par exemple ajouter une lunette de visée bien plus précise, ou encore un silencieux plus performant.


Move, move move!

Si le premier SOCOM avait l'audace d'utiliser la reconnaissance vocale pour remplacer l'interface classique des ordres qui caractérise un "shooter" tactique, Special Forces tente aussi de mettre à profit les dernières technologies en vogue. Point de 3D ici cependant, puisque c'est le Playstation Move qui peut être mis à contribution pour vivre l'expérience autrement. Un bon moyen de tester le contrôleur de mouvements de Sony autrement que dans un party game, et un résultat plutôt concluant compte tenu du manque d'habitude qui est le mien avec ce genre d'accessoire. La manette de navigation permet bien sûr de diriger le personnage et de donner des ordres à ses équipiers, tandis que le PS Move se voit assigné à la visée, au tir et aux actions en général.

S'il faut évidemment un peu de pratique avant d'être totalement à l'aise, le gameplay reste suffisamment précis et fluide pour que le joueur se sente en contrôle total de ce qui se passe à l'écran. Il faudra faire attention à éviter les mouvements trop brusques ou précipités, mais avec l'habitude, il sera très facile d'enchainer les actions d'éclat avec précision. Je vous laisse d'ailleurs apprécier les dix premières minutes de l'aventure qui ont été capturées en jouant à l'aide du PS Move pour vous en convaincre. Sachant qu'il s'agissait réellement de la première fois que je m'essayais au jeu avec le PS Move, vous pourrez constater par vous-mêmes que la prise en main est assez aisée. Le seul point réellement gênant est la configuration des touches qui n'est pas des plus confortables par rapport à un bon vieux pad.


SOCOM et beaux morts ?

Pas la peine d'y aller par quatre chemins, le premier contact avec SOCOM Special Forces n'est pas forcément des plus flatteurs pour un jeu exclusif estampillé Sony. Pas que le jeu soit foncièrement raté techniquement, mais il est vrai que l'on pouvait s'attendre à largement mieux sur la machine qui a accueilli des monstres comme Killzone 3 ou Uncharted 2 pour ne citer qu'eux. Il faudra donc faire avec un aliasing tenace, une palette de couleurs bien terne parfois et un rendu des éclairages très discutable. Ceci étant dit, le jeu parvient malgré tout à distiller une ambiance réaliste et crédible, tout en offrant en plus une diversité appréciable des environnements. Attention cependant, ne vous attendez pas à traverser des paysages radicalement différents les uns les autres. L'histoire de SOCOM Special Forces se déroulant en Asie du sud-est, les développeurs ont été obligés de maintenir une certaine cohérence. Si certains trouveront donc les décors un peu trop classiques (la ville, la jungle, les bases diverses, les ruines anciennes, etc), ils ont le mérite d'être suffisamment immersifs pour permettre de se plonger dans la bataille. Pas grand chose à reprocher à la modélisation des visages des personnages principaux qui a clairement fait l'objet d'un grand soin.

Si la partie esthétique ne plaira pas à tout le monde, difficile de trouver quoi que ce soit à redire sur le framerate imperturbable, quelle que soit la situation de jeu. Les animations sont elles aussi plutôt réussies, avec des personnages qui peuvent enjamber un obstacle de façon fluide et naturelle, la possibilité de courir, ramper et se mettre à couvert. Tout juste manque t-il peut-être une glissade qui permettrait de terminer de bien belle façon un sprint vers un abri salvateur. Côté sonore là encore, c'est du très bon boulot, avec des armes plus vraies que nature et des acteurs bien dans le ton. On reconnaîtra par exemple (encore diront certains) le désormais célèbre Nolan North dans la version originale. Que les anglophobes se rassurent, la version française s'en sort tout à fait bien, et vous n'aurez aucun mal à vous prendre pour un membre des forces spéciales. La bande originale teintée d'une petite touche d'exotisme asiatique rythme votre avancée en territoire ennemi et donne l'ampleur nécessaire aux événements qui ponctue l'aventure.


Verdict


SOCOM: Special Forces est un jeu qui se veut plus complet que l'opus précédent puisque campagne solo et mode multijoueur se côtoient dans ce nouvel épisode. S'il ne vous faudra pas plus de 7 heures pour terminer les 14 missions de l'aventure principale en mode normal (6h28 très exactement en ce qui me concerne), vous aurez encore largement de quoi vous occuper avec le mode campagne personnalisé (qui vous permet de décider de vos objectifs ainsi que du nombre d'ennemis sur quelques maps du jeu) et le mode multijoueur donc. C'est d'ailleurs sans doute pour ce dernier que beaucoup jetteront leur dévolu sur le jeu, avec son sympathique mode coop (d'une longueur à peu près égale au solo à priori) et ses quatre modes compétitifs (auxquels nous n'avons pu avoir accès malheureusement). Avec une volonté affichée de proposer une expérience plus cinématographique et des faux airs de GRAW (et je pense plus particulièrement au feeling de son sympathique mode multi), ce SOCOM devrait avoir de quoi satisfaire les fans du genre qui ne s'arrêtent pas à l'aspect graphique. Côté solo, on peut certes regretter le manque de panache du scénario qui se suit sans éveiller un véritable intérêt, mais on ne s'ennuie pas et cela reste le principal, en dépit des maladresses et de son manque d'originalité. Reste à voir si les modes en ligne auront le succès escompté pour faire du jeu un incontournable des joutes en ligne.
XIII
XIII
Commentaire du 13/04/2011 à 21:33:17
En ce moment je suis sur la béta Multi et je dois dire que je m'y amuse bien. Quelques soucis de connexions parfois pour rejoindre les sessions mais autrement le jeu est fluide, 32 joueurs par sessions ! Les armes claquent bien et le degrès de personnalisation à l'air assez poussé. J'ai très envie de tester le coop qui sera sans doute mon mode favoris comme ç'était le cas à la belle époque de GRAW.

Pour la partie graphique et pour ce que j'ai pu en voir - les 2 cartes dispos dans la béta respectivement un port et un environnement jungle - j'ai trouvé que c'était joli à regarder avec pas mal de détails, une belle végétation, quelques effets sympas même si l'aliasing est assez présent sans être rédhibitoire non plus. Si tout le jeu est de cet acabi je suis prenneur. C'est vrai qu'uncharted reste la référence en terme de réalisation mais ce SOCOM s'en tire pas trop mal quand même à mon gout, je précise !

En ce qui me concerne c'est l'achat, surtout que zipper promet un bon support sur ce titre. Allez les copains allons masacrer du terroriste virtuel !
En réponse à
Stephammer
Stephammer
Commentaire du 13/04/2011 à 21:36:22
"Reste à voir si les modes en ligne auront le succès escompté pour faire du jeu un incontournable des joutes en ligne."

Il me semble que Socom est le jeu le plus joué sur le PSN, devant les COD et BFBC.
En réponse à
foxty
foxty
Commentaire du 13/04/2011 à 21:47:15
Je le trouve plutot jolie moi...nan? serieux il est carrement propre
En réponse à
AbSoLuT_b - Inconnu sous le<br>surnom de bub
AbSoLuT_b
Commentaire du 13/04/2011 à 21:50:06
Posté par review
et des faux airs de GRAW (et je pense plus particulièrement au feeling de son sympathique mode multi)
Ce point me fait particulièrement plaisir.
En réponse à
augur - Tkazual
augur
Commentaire du 13/04/2011 à 22:12:53 En réponse à AbSoLuT_b
Ca donne vraiment envie, de plus j'accroche bien à la Beta Multi. Je me demande juste si je vais réussir à ne pas craquer et le prendre en même temps qu'Operation Flashpoint... :/

J'ai aussi de plus en plus envie du PS-Move, Killzone3, Socom et les Time Crisis ça commence à être pas mal intéressant! :D
En réponse à
bosozoku - Viré pour faute grave
bosozoku
Commentaire du 13/04/2011 à 22:14:47
Faudra que je prenne le temps de faire la bêta, j'aime bien le style de gameplay.
Et Augur, à besoin d'être mis au pas par un vrai commando.

ps: Aug': O.F., prends-le sur PC sinon rien. Donc, tu as un choix facile du coup. ^^
En réponse à
ramrod
ramrod
Commentaire du 13/04/2011 à 22:22:51
Pour ma part, je l'ai trouvé particulièrement réussi sur la beta, avec des textures d'une précision irréprochable, un traitement AA béton vu que powered by MLAA, et un visuel assez riche en couleur et en détails. La végétation très bien rendue, avec des effets gloss sur les feuilles de palmier du meilleur effet. Honnêtement, le jeu n'a pas à rougir devant les tenors graphiques sur PS3, si la beta est deja de cet acabit, j'imagine meme pas le solo.
Au fait, le multi est top
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 13/04/2011 à 22:50:00 En réponse à ramrod
Posté par ramrod
Honnêtement, le jeu n'a pas à rougir devant les tenors graphiques sur PS3
On a clairement pas joué au même jeu alors. Le jeu est juste moyen graphiquement mais ça n'en fait pas un mauvais jeu pour autant. C'est juste un peu dommage qu'il ne soit pas plus léché visuellement. Les deux GRAW pourtant vieux de quelques années sont beaucoup plus réussis à ce niveau.
En réponse à
ramrod
ramrod
Commentaire du 14/04/2011 à 00:30:10
Me rappelle la première fois que j'avais mis la beta de GRAW sur ma PS3, c'était de la PS2 HD, SOCOM ne m'a jamais fait me sentir comme devant une PS2 HD, j'suis désolé, je pense que tu exagères. Clairement, on a pas joué au meme jeu. Mais je pense que t'es l'un des rares à le trouver moche, suffit de lire les commentaires de la review pour s'en apercevoir.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 14/04/2011 à 00:42:04 En réponse à ramrod
Pourtant non. C'est amusant que tu parles de PS2 HD car justement, dans SOCOM, le meilleur (la modélisation des visages et des personnages) côtoie le pire (certains éléments du décor qui semblent venir de la génération précédente). D'ailleurs, je ne suis pas le seul à "exagérer" on dirait :
Posté par ign
Those levels don't feel restrictively linear, but they're not eye-catching – there are only so many dirt roads lined with underbrush and decrepit bridges I can look at before it starts to feel the same. Texture quality is not consistent through the game. Seeing well-rendered characters standing in a room with furniture that looks like it was stolen from an early PS2 game is jarring. Jungles and cities look nice enough, but characters clip right through the underbrush (where you spend a good deal of your time), and only a few objects in the game are destructible.

Graphics
The character models are amazing, but everything else varies from good to mediocre.
Et on parle d'un site qui est plutôt du genre gentil avec les jeux.

Après, comme je l'ai dit, ce n'est pas parce qu'on trouve qu'objectivement le jeu n'est pas ce qui se fait de mieux sur la machine actuellement (peut-être qu'en effet la comparaison avec la plastique de GRAW n'était pas idéale, le jeu ayant sûrement pris un coup de vieux depuis sa sortie) que ça enlève ses qualités. Tant mieux si ça te convient après tout, c'est là l'essentiel. :)
En réponse à
Kidrok
Kidrok
Commentaire du 14/04/2011 à 09:26:50
Je viens de lire tout ça et de matter les vidéos, et je dois bien avouer que ce titre m'attire plus que je ne le pensais. Encore une occasion de tâter du Move et de jouer en coop avec un pote, je pense que je vais me laisser tenter si je le trouve à un prix raisonnable.

Merci Drift' pour cette review!
En réponse à
3333
3333
Commentaire du 14/04/2011 à 11:57:24 En réponse à ramrod
Le défaut du MLAA c'est que de près, effectivement c'est nickel, mais pour les objets lointains tu le vois quand même l'aliasing !
J'appelle pas ça béton...
En réponse à
Namotep
Namotep
Commentaire du 14/04/2011 à 14:51:27
Techniquement ça se tient(au niveau des décors il y a des choses plutôt sympa, c'est parfois très réussit).
C'est purement des avis subjectif tout ça.

J'avais acheté Graw 1, et c'est clairement en dessous(il faisait d'ailleurs partie des jeux de lancement et il en portait sur certains aspects techniques, clairement les stigmates..les textures étaient d'une pauvreté et dès qu'on était dans des environnements non urbain c'était vide, la magie n'opérait plus du tout...sans compter certains effets pas très recherchés.Exemple,les réflections bidons sur les vitres) et Graw 2 ne me semble pas au dessus non plus.
Et ce même si c'est deux jeux sont très esthétiques et surement plus immersif que ce Socom.


Bref, en même temps le jeu ne m’intéresse pas, donc c'est vraiment juste pour nuancer.
En réponse à
dj_boy_lover
dj_boy_lover
Commentaire du 15/04/2011 à 10:08:24
on reconnait quelques inspirations dans les modèles 3d d'objet ou d'environnement tirées de MAG du même développeur. que ce soit la carte jungle avec les ruines ou portuaire de la faction RAVEN (et quelques objets de VALOR ci et là). il en est de même pour toute la base de donnée de bruitage des menus ou des armes etc. bref du bon zipper interactive

il est dommage par contre de ne proposer que des batailles multijoueurs a 32 joueurs, (après leur exclusivité et feature précédente du minimum 64 joueurs a 256 joueurs) mais bon c'est déjà pas mal et surtout supérieure à la moyenne des fps actuels. je le surveillerai de près celui la même si je reste sur MAG
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PS3
Edité par
Sony Computer En...
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • kinghonk

    kinghonk @Driftwood: Le montage rend le truc encore plus lourd/insupportable mais je suis même pas étonné. La betise humaine est fascinante. Idiocracy.! (il y a 3 Jours)

  • CraCra

    CraCra @face2papalocust: ils ont pas déménagé ? le jeu était prévu pour début d'année ca sera peut être possible (il y a 4 Jours)

  • face2papalocust

    face2papalocust @CraCra: Studio Ukrainien Stalker 2 donc compliqué cette année c'est mort. (il y a 4 Jours)

  • Askel

    Askel on verra à la conf qui arrive déjà ... J'ai bon espoir qu'il y ait des surprises ! (il y a 4 Jours)

  • CraCra

    CraCra J'espère juste du coup qu'il y aura un gros jeu studio xbox avant fin d'année. Peut être Forza. Si pas studio X , Stalker2 c'est pas cette année aussi ? (il y a 4 Jours)

  • CraCra

    CraCra @Askel: pfff, enfin si c'est pour avoir un jeu mal fini pourquoi pas. Ms n'a certainement pas envie de revivre ce qu'ils ont eu avec Halo. (il y a 4 Jours)

  • Askel

    Askel arg Starfield (et redfall) repoussés au premier semestre 2023 ... (il y a 4 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Achilles: Legends Untold en vidéo maison

  • Jeudi 12 mai 2022
  • Driftwood

On vous montre enfin Martha is Dead

  • Mardi 10 mai 2022
  • Driftwood