GSY Review PC

Plus de 25 ans après son premier épisode, la saga Star Ocean est de retour avec Star Ocean: The Divine Force sur PlayStation 4 et PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X|S et PC. Pour être francs, nous n’étions pas totalement convaincus par la démo du jeu, et c’est donc avec un peu d'appréhension que nous avons pu mettre la main sur la version PC pour cette review. En cette fin d’année assez chargée, est-ce que la dernière production de tri-Ace mérite sa place parmi votre ludothèque ?

Au tout début de l’aventure, un premier choix se présentera à vous : quel personnage incarnerez-vous ? Raymond Lawrence, originaire de la planète de Verguld ou Laeticia Aucerius, princesse d'un royaume sur la planète Aster IV, sont les deux personnages principaux de ce récit, et votre choix vous permettra ainsi de découvrir l’histoire selon l’un des deux points de vue. Les deux personnages seront parfois séparés durant l'aventure, votre choix aura donc son importance. Dans ce JRPG sauce science-fiction, votre périple commence sur la planète Aster IV, juste après la rencontre de nos deux héros. Bien entendu, vous allez découvrir bien d’autres lieux durant votre progression, mais aussi d’autres compagnons comme Albaird Bergholm, Nina DeForges, Elena, Midas Felgreed, Malkya ou encore Marielle. Ce petit casting est d’ailleurs plutôt agréable, avec des personnages possédant des personnalités assez différentes, et on parvient à s’attacher à eux sans trop de difficultés.

Vous aurez d’ailleurs l’occasion à plusieurs reprises d’établir des relations plus étroites et mieux comprendre les différents protagonistes et leurs motivations. Sans être obligatoires, ces passages auront tout de même une importance non négligeable. En plus de son casting plutôt réussi, la grande force de Star Ocean: The Divine Force réside certainement dans son système de combat. Très dynamique, il vous permettra de jongler entre les forces et faiblesses de vos différents combattants, en utilisant différents combos et autre compétences acquises. Vous pourrez diriger jusqu'à quatre personnages différents pendant un combat, et vous pouvez même ne pas contrôler du tout votre personnage principal si vous le voulez. Les autres alliés sont contrôlés par l’IA, cette dernière n’étant d’ailleurs pas toujours très vivace. Toutes les compétences que vous déclencherez auront un coût en points d’action, et vous ne pourrez donc pas spammer à outrance pour créer des combos infinis. Il faudra donc bien réfléchir aux attaques que vous voulez déclencher, sous peine de se retrouver à sec pendant un long moment sans pouvoir riposter.

Vous commencerez avec une jauge comportant cinq segments seulement, mais vous pourrez rapidement augmenter la capacité de cette dernière. Enfin, un mode permettant de stopper complètement l’action est disponible, vous donnant ainsi le temps de préparer votre prochaine offensive, de donner des ordres, ou encore de distribuer des potions ou autres objets de soin à vos personnages. Une autre composante importante du gameplay de Star Ocean: The Divine Force est le D.U.M.A. : une créature robotique qui vous aidera durant les combats, mais aussi pendant vos déplacements. Il sera donc important de l’utiliser au beau milieu d'un combo, mais aussi pour vous permettre d’atteindre des endroits inaccessibles en vous permettant de voler sur une longue distance. Le D.U.M.A. possède ses propres compétences et sera très utile dans de nombreuses situations, il faudra donc apprendre à le manier de la meilleure façon car il sera capable de vous sortir du pétrin quand un combat sera bien mal engagé.

Le système de levelling est plutôt simple à utiliser : chaque personnage va en effet monter en niveau, mais c’est à vous de distribuer les points de compétences comme vous le souhaitez. Vous pourrez donc débloquer des compétences actives ou passives, mais également les renforcer. Un bon point en ce qui concerne la montée en expérience de votre groupe : tout le monde reçoit de l’expérience pendant l’histoire, ce qui vous permettra de passer d'un personnage à l'autre assez facilement, sans avoir un écart de puissance trop important. Il réside toutefois une ombre au tableau ici : les menus. Ces derniers sont en effet plutôt mal construits et globalement surchargés, ce qui risque parfois de vous décourager à vous y plonger régulièrement, entre autres pour le crafting, qui s'avère bien plus complexe à utiliser qu’il ne devrait l’être à la base. Vous parviendrez certainement à vous y faire à la longue, mais nous aurions tout de même aimé voir un effort supplémentaire sur ce point.

Sur le plan technique, le jeu ne s’en sort pas trop mal même si vous ne serez jamais vraiment éblouis par la beauté des graphismes. On apprécie par contre très fortement la possibilité de lancer la compilation des shaders dans les options du jeu, nous évitant ainsi ce stuttering atroce que nous pouvons voir de plus en pus régulièrement dans certains jeux sur PC. Même si les environnements ne sont généralement pas ultra-détaillés, les différents lieux traversés sont tout de même assez variés et le voyage offre quelques panoramas sympathiques, notamment dans les grandes villes. La direction artistique ne fera de son côté clairement pas l’unanimité, avec des personnages certes pas hideux, mais dotés d'un rendu façon "poupée" parfois étrange. La partie sonore a bénéficié d’un travail correct, notamment au niveau du voice acting, et la durée de vie globale du titre est également satisfaisante : il faudra en effet compter une bonne quarantaine d’heures pour en venir à bout, sans avoir tout découvert cependant.

Verdict


Star Ocean: The Divine Force ne laissera peut-être pas une trace indélébile dans le royaume des JRPG, mais si vous êtes fan du genre, le jeu mérite tout de même un peu d’attention. En parvenant à mettre en place un système de combat très dynamique, en proposant une réalisation sonore de qualité mais aussi en nous faisant découvrir des personnages intéressants, les développeurs de tri-Ace auront sans mal réussi à nous faire oublier le très moyen Star Ocean: Integrity and Faithlessness. Il faudra toutefois réussir à passer outre certains défauts, comme ces menus vraiment chaotiques, et supporter l’IA de vos camarades qui n’a d’intelligente que le nom. Ceci étant dit, nous ne pouvons nier le fait que avons au final passé un bon moment auprès de Raymond et Læticia, ce qui n'est tout de même pas rien à nos yeux.
  • Les plus
  • Le système de combat
  • Une histoire intéressante
  • Des personnages attachants
  • Voice Acting de qualité
  • La durée de vie
  • Les moins
  • La direction artistique très moyenne
  • Les premières heures assez soporifiques
  • L’IA de vos alliés parfois à la ramasse
  • Les menus mal organisés
Wolfstone
Wolfstone
Commentaire du 18/11/2022 à 17:52:52
Je l'ai pris sur PS5 à 40 balles. Je confirme que les premières heures sont effectivement soporifiques avec tous les travers du JRPG dans ce contexte. La DA passe de très médiocre à passable. Mais il faut admettre que j'ai de plus en plus de mal avec le chara design. Pour le reste, je pense que c'est un JRPG avec un gameplay vu et revu.

Je déplore que Square sorte autant de jeux moyens ces derniers temps. Est ce pour financer les mastodontes que sont FF 16 et FF 7-2 remake ?
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 18/11/2022 à 20:49:24 En réponse à Wolfstone
Vous donnez pas super envie .
Posté par Wolfstone
Je déplore que Square sorte autant de jeux moyens ces derniers temps. Est ce pour financer les mastodontes que sont FF 16 et FF 7-2 remake ?
C'est clair que 2022 aura été une année particulièrement peu glorieuse pour Square. Par contre, 2023 ...entre Forspoken, FF16 (qui s'annonce comme un opus majeur), FF VIII rebirth et Octopath Traveler 2, il y a du potentiel.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE XBSX PS5
Edité par
Square Enix
Developpé par
tri-Ace
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • DJOJO843

    DJOJO843 Y a un nouveau match de déployé aujourd’hui 22go hier 12 go aujourd’hui autant que jouer au jeu c est pas pour aujourd’hui depuis hier j ai pu y jouer que 1h … faut le temps de download (il y a 20 Heures)

  • SweeneyTodd

    SweeneyTodd @face2papalocust: j'ignorais cette info aussi! (il y a 21 Heures)

  • face2papalocust

    face2papalocust @SweeneyTodd: Ces problèmes ont mit en avant une news que je ne connaissais pas Sony est venu aider le studio au développement...bon une sortie dans le game pass c'est mal barré.:/ (il y a 22 Heures)

  • SweeneyTodd

    SweeneyTodd @GTB: Oui pareil, je juge la réception plutôt bonne! Dommage pour les soucis techniques sur PC et Xbox cela dit mais ça sera vite régler je pense (il y a 22 Heures)

  • Bigquick

    Bigquick P'tite pause musicale avec le nouveau Metallica : [url] (il y a 22 Heures)

  • GTB

    GTB @skiwi: J'irai pas jusque très mitigé, sur metacritic il est qd même dans la fourchette 75-80%. Bien mais imparfait semble être ce qui ressort. /!\ la version steam se fait défoncer à cause de pb tech (il y a 1 Jour)

  • skiwi

    skiwi @face2papalocust: oui, c'est très mitigé globalement. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Notre vidéo Switch de FRONT MISSION 1st: Remake

  • Mercredi 30 novembre 2022
  • davton

Les 15 premières minutes de Need for Speed Unbound

  • Mercredi 30 novembre 2022
  • Driftwood

GSY Review : The Knight Witch

  • Lundi 28 novembre 2022
  • Driftwood