GSY Review PS5

L’arrivée d’une nouvelle exclusivité ne passe jamais inaperçue, encore moins lorsqu’il s’agit d’une nouvelle IP. Stellar Blade en fait partie et c’est sur PlayStation 5 que nous avons pu découvrir les aventures d’Eve dans un jeu développé par Shift Up. Pour découvrir ce que vaut leur tout premier titre, on vous invite à vous jeter sur la review aux petits oignons que nous vous avons concoctée.

Tachy dans la colle

Stellar Blade n’est certes pas un jeu First Party pour Sony mais ce sont tout de même ces derniers qui vont éditer le jeu dans le monde, en profitant de l’expertise des développeurs de Shift Up et plus précisément de l’équipe Second EVE Studio, un studio dont le but principal est de développer des expériences AAA. Ce premier gros projet du développeur est bien évidemment un moment important dans leur parcours, et après avoir découvert une démo du jeu plutôt agréable il y a quelques semaines, nous étions assez enthousiastes à propos du résultat final, et surtout très impatients de pouvoir vivre l’expérience dans sa totalité. Pour évacuer directement le sujet, vous avez très certainement pu voir passer de nombreuses critiques à propos de la plastique d’Eve, l’héroïne principale. Sachez que nous ne rentrerons pas dans ce débat, la sensibilité de chacun sur certains sujets potentiellement polémiques étant différente, il vous conviendra donc personnellement de savoir si le jeu va vous convenir ou pas. On ne vous empêchera également pas d’en parler ici même si vous le souhaitez, tant que les débats restent cordiaux.

Le jeu se déroule sur terre dans un futur post-apocalyptique dans lequel l’humanité a été quasiment anéantie. Les affrontements contre les Naytibas, des êtres particulièrement puissants, font rage depuis longtemps, et les rares survivants font tout leur possible pour ne pas disparaître. Un escadron est déployé depuis la colonie orbitale afin de lancer un assaut d’envergure contre les Naytibas, assaut durant lequel vous allez contrôler Eve. Malheureusement, les choses ne se déroulent pas vraiment comme prévu et la totalité de l’escadron subit une défaite cuisante. Alors qu’Eve est toute proche de perdre la vie durant un face-à-face avec un Naytiba Alpha (un ennemi encore plus puissant), elle échappe de peu au massacre grâce à l’aide d’un terrien nommé Adam, mais se retrouve séparée de sa commandante d'escadron Tachy. Elle va alors faire la connaissance de ce nouveau compagnon puis découvrir qu’une cité cachée du nom de Xion regroupe de nombreux survivants. Sans surprise, la jeune guerrière va également comprendre que la réalité derrière ce conflit s'avère bien plus complexe qu’elle n’aurait pu le croire.

Eve a l'Adam dur

Pour ceux qui ont déjà pu jouer à Nier: Automata, vous aurez déjà certainement relevé quelques points communs entre les deux licences : protagoniste féminin puissante et sexy, monde post-apocalyptique, survie de l’humanité… Les ressemblances ne sont pas toujours extrêmement frappantes, mais on ne peut s’empêcher d’y penser dans certaines situations. Non pas que cela soit un défaut, bien au contraire vu la haute estime que nous portons à l’œuvre de Yoko Taro. Au fur et à mesure de votre aventure, vous allez apprendre beaucoup de choses et Eve va progressivement comprendre ce qu’il se trame véritablement, jusqu’au dénouement final et la découverte de l’une des multiples fins du jeu. L’histoire reste assez cohérente et elle est donc très facile à suivre. On avance donc avec plaisir, et surtout, avec l’envie d’en voir plus et de ne surtout pas lâcher la manette. Cependant, même si le scénario est suffisamment accrocheur et que le déroulement de l’aventure se veut plutôt bien rythmé, Stellar Blade ne parvient pas à se hisser au plus haut niveau et ne nous laissera sans doute pas un souvenir aussi impérissable que l’aventure de 2B.

La faute certainement à quelques passages, pourtant dramatiques, qui tombent un peu à plat, à cause de personnages, certes sympathiques, mais pas toujours très charismatiques. Pourtant, les cinématiques sont toutes très réussies, avec de superbes graphismes et une mise en scène de grande qualité qui donnent à l'ensemble un excellent cachet. Rassurez-vous, la qualité du scénario et de la narration est globalement tout à fait correcte et nous sommes ici bien loin d’un bête nanard inintéressant, mais ce n’est clairement pas la partie du jeu qui nous aura le plus impressionnés dans Stellar Blade. Un point à souligner concerne les quêtes secondaires, qui sont assez bien écrites, avec pour la plupart des informations pertinentes pour notre compréhension du lore. Même s’il en existe, nous n’aurons finalement vu que très peu de quêtes basiques du style "Tuer xx ennemis", ce qui est tout de même très appréciable. Pour un premier projet, Shift Up nous propose quoi qu’il en soit un jeu avec un fil rouge qui a le mérite de maintenir l'intérêt du joueur jusqu'au bout, et il ne fait aucun doute que les développeurs pourront améliorer cet aspect dans un futur jeu.

Rack Souls

Si le scénario de Stellar Blade est correct, il existe un autre point sur lequel le jeu brille particulièrement : son gameplay. Mix de plusieurs genres, en passant de l’action RPG assez nerveux à des composantes tout droit sorties d’un souls-like, vous allez vite vous apercevoir que votre progression ne sera pas de tout repos. Pour rassurer les moins habiles, on doit évoquer la présence de deux niveaux de difficulté, ce qui devrait permettre à tout le monde d'avancer sans trop de peine. Le mode histoire est logiquement plus facile que le mode normal, qui vous demandera plus de concentration et d'habileté. Sachez malgré tout que, même en mode histoire, les ennemis ne seront pas de simples plots et qu'il faudra donc réussir à maîtriser un minimum les combats - même si vous subirez globalement moins de dégâts. On parlait de souls-like et votre progression se fera dans des niveaux qui contiennent différents camps à activer (dont nous détaillerons les possibilités un peu plus loin), un système proche des fameux bonfires de Dark Souls. Pas de panique par contre en ce qui concerne la pénalité à subir si vous mourez, puisque vous serez simplement renvoyé un peu en arrière sans la moindre perte d’expérience ou autre désagrément de ce type.

Comme assez souvent dans les jeux à la troisième personne, les combats nous laissent la possibilité de locker un ennemi via un appui sur la touche R3, et nous permettent de lancer diverses attaques rapides (avec carré) ou puissantes (avec triangle). Il n’y a pas de jauge d’endurance dans Stellar Blade, pas de risque donc de tomber à cours de jus avant de lancer une nouvelle offensive, mais il faudra tout de même bien appréhender certains timings pour utiliser au mieux les parades et les esquives. Une parade parfaite se déclenche par exemple si vous appuyez sur la touche L1 juste avant de subir une attaque. Sous la barre de vie d’un ennemi, vous pourrez apercevoir plusieurs icones jaunes, qui représentent leur équilibre, soit le nombre de parades parfaites à exécuter avant de pouvoir déstabiliser votre adversaire. En vidant cette jauge, vous allez sonner votre ennemi quelques instants, ce qui vous permettra de déclencher un châtiment, une attaque très puissante. Vous apprendrez aussi à réaliser des esquives parfaites avec la touche rond, ou encore à utiliser les compétences Bêta d’Eve, des aptitudes très utiles qui iront puiser dans une jauge prévue à cet effet. Enfin, vous pourrez vous soigner rapidement en utilisant la touche haut de la croix directionnelle pour consommer une potion. Plusieurs styles d'items de soin sont d’ailleurs disponibles, mais si certains sont récupérables au hasard des niveaux en explorant un peu, d’autres comme les injecteurs sont limités en nombre et devront être rechargés lorsque vous ferez une pause dans un camp. Là encore, on retrouve un système qui n'est pas sans rappeler Dark Souls, avec ses fioles d'Estus.

L'ombre d'un loot

Il existe beaucoup d’autres variations dans le gameplay des combats puisque certaines attaques ne peuvent être bloquées ou parées, notamment lorsqu’un ennemi brille d’un éclat jaune, alors que d’autres vous demanderont d’utiliser des compétences que vous apprendrez au fur et à mesure. Nous n’allons évidemment pas tout vous détailler ici car cela demanderait beaucoup trop de temps, mais sachez que le système de combat s’étoffe assez nettement au fur et à mesure de l’aventure, et que vous apprendrez beaucoup de nouveaux coups et autres compétences très utiles en progressant dans le jeu. On remarquera d’ailleurs la présence de tutoriaux très bien pensés, avec une mise en application directe par le joueur dans un genre d’environnement VR. Une aide précieuse pour bien comprendre les timings et autres manipulations nécessaires pour maîtriser le système de combat comme il se doit. En dehors des affrontements, l’exploration des niveaux sera un peu différente selon les lieux que vous traverserez. Première chose à savoir, on vous conseille très fortement d’activer le ramassage automatique des objets dans les options du jeu : en effet, par défaut le jeu vous demandera d’appuyer systématiquement sur R2 pour ramasser un objet, ce qui n’a pas grand intérêt. Certains éléments intéressants seront récupérables dans les environnements, comme les équipements pour améliorer vos capacités à combattre, ou encore les Exospines, qui définissent le style de combat d’Eve (plus axé sur l’attaque, la récupération, les compétences Bêta, la vitesse etc…). Il serait donc assez bête de passer à côté en ne prenant pas le temps d'explorer les lieux que l'on traverse.

Certaines zones seront assez linéaires, avec toutefois bon nombre de passages un peu cachés, ou encore des embranchements secondaires menant à des coffres qui nécessitent la résolution de mini-jeux ou énigmes pour les ouvrir. Vous pourrez aussi trouver des cannettes sur votre chemin : en les récoltant, vous obtiendrez plus tard des récompenses dépendant du nombre que vous aurez découvert. Vous trouverez aussi tout un tas de matériaux nécessaires à la confection de nouvelles tenues pour Eve, ou à l’amélioration de certaines caractéristiques, comme des Noyaux Corporels pour votre barre de vie ou des noyaux Bêta pour votre jauge du même nom. Le passage dans un camp sera nécessaire pour certaines choses, puisqu’après leur activation vous pourrez vous en servir comme point de fast travel si un téléphone y est présent. Mais ce n'est évidemment pas tout. En vous reposant, vous récupérerez tous vos points de vie, sans oublier que vous rechargerez également votre stock d’injecteurs. En contrepartie, les ennemis présents aux alentours vont aussi revenir à la vie dès que vous prendrez un peu de repos. Vous pourrez également acheter différents objets (potions, grenades, etc.) mais aussi apprendre ou de nouvelles compétences ou les améliorer. Ces dernières sont catégorisées via plusieurs arbres distincts : Attaque, Bêta et Survie dans un premier temps, mais par la suite, d’autres arbres seront débloqués. C’est ici que vous allez pouvoir apprendre de nouveaux combos, de nouvelles façons d’attaquer, de renforcer la puissance des compétences Bêta et bien plus encore grâce à l’expérience que vous allez acquérir.

Drone de dames

En dehors des zones plus linéaires, il existe des lieux beaucoup plus ouverts dans lesquels l’exploration demandera plus de temps. Vous y trouverez beaucoup d’éléments supplémentaires et votre curiosité sera globalement plutôt bien récompensée, puisque vous trouverez régulièrement des coffres en vous baladant un peu partout. Vous tomberez aussi sur quelques quêtes secondaires au passage, ce qui est toujours bon à prendre. N’hésitez d'ailleurs pas à utiliser le pavé tactile puisqu’un appui sur celui-ci va déclencher un scanner équipé sur le drone qui vous accompagne. Grâce à lui, vous mettrez en évidence un certain nombre de détails sur les lieux à proximité, comme les coffres, les ennemis ou même les objets auxquels vous pouvez vous suspendre. Ces petites phases de grimpette offrent un peu de verticalité bienvenue dans le level design, même si le feeling sur les sauts nous a semblé parfois un peu étrange. En effet, nous sommes parfois tombés un peu bêtement car nous avions un peu de mal à contrôler l’inertie du personnage. Heureusement, cela ne s’est pas produit trop régulièrement, mais nous avons tout de même relevé quelques passages un peu frustrants à cause de cela. Vous aurez aussi le plaisir de participer à quelques phases d'exploration sous-marine, des passages plus posés et plutôt sympathiques d’ailleurs.

Bien entendu, vous rencontrerez également quelques ennemis beaucoup plus puissants durant votre aventure, et ces combats de boss sont généralement d’excellente facture. Ces affrontements sont pour commencer très bien mis en scène, et le comportement agressif des boss donne lieu à des chorégraphies impressionnantes, qui vous demanderont d’utiliser au mieux vos compétences acquises en jouant. On remarque d’ailleurs que le système de combat nous a semblé plus efficace durant ces affrontements en 1v1, les combats contre plusieurs adversaires simultanés n’étant pas forcément aussi intéressants. Le contenu se veut assez généreux au final, puisque si nous avons pu atteindre la fin de l’aventure en une trentaine d’heures de jeu environ (non sans avoir accordé un peu de temps au contenu annexe), nous n’avons toutefois pas découvert tous les secrets que cache le jeu. Quelques heures supplémentaires seront donc nécessaires pour tout voir, ce qui devrait ravir les complétistes. A contrario, on imagine qu’il est parfaitement possible de diminuer son temps de jeu global si l’on se concentre exclusivement sur la quête principale.

Un physique de rEve

Vous l’aurez compris, Stellar Blade est un jeu très agréable à jouer, mais il est aussi très attirant au niveau de sa réalisation. Tout d’abord, trois modes d’affichage distincts sont disponibles : priorité à la résolution, équilibré et priorité aux performances. Le mode résolution est bien entendu le plus fin et offre un affichage visiblement plus net, avec en contrepartie une limitation à 30 fps. Le mode équilibré essaye de proposer une expérience la plus proche possible des 60 fps sans trop rogner sur la qualité, alors que le mode performance va locker le jeu à 60 fps au détriment de la résolution (a priori du 1440p). Nous avons personnellement opté pour le mode équilibré, ce dernier offrant, de notre point de vue, le meilleur compromis entre netteté d’image et fluidité, une fluidité tout de même très importante dans un jeu se basant principalement sur des affrontements avec des timings serrés pour exécuter des parades ou des esquives. Ce mode équilibré ne parvient pas toujours à tenir les 60 fps, mais nous n’avons que très rarement rencontré des baisses très significatives de framerate. Si vous possédez un écran compatible VRR, cela devrait certainement vous permettre de gommer ces petites fluctuations. Le mode résolution apporte certes une meilleure qualité d'image, mais il n’est pas forcément évident de s’habituer au 30 fps (aussi stable et parfait doit-il) durant les combats, alors que le mode performance propose un framerate à 60 fps infaillible mais avec une perte de netteté assez évidente. Comme le niveau de détail ou les assets graphiques ne changent pas d'un mode à l'autre, à vous de voir ce qui vous semble le mieux en fonction de votre propre ressenti.

Graphiquement, pas grand-chose à reprocher au titre de Shift Up, que cela soit au niveau des environnements, du design des ennemis ou du rendu global de l’image. On sent tout le soin qui a été apporté au jeu et, en ce qui nous concerne, nous avons beaucoup apprécié le voyage qu'il nous a offert dans des environnements assez variés. Pour ne rien gâcher, tout cela est sublimé par une OST d’excellente facture qui soutient parfaitement l'action. On regrette peut-être juste que certains morceaux soient utilisés trop longtemps durant certains passages, rendant la mélodie un peu répétitive à la longue. Heureusement, jamais au point de devenir complètement inaudible. Jeu édité par Sony oblige, le jeu est intégralement traduit et doublé en français, un frein de moins pour ceux qui détestent lire des sous-titres en jouant, ou qui ne sont simplement pas à l’aise avec l’anglais. Les doublages sont globalement satisfaisants et évitent les envolées étranges de certains jeux asiatiques où le jeu d’acteur peut parfois être complètement surjoué. On ne pense pas que ces doublages resteront dans les mémoires pour les raisons évoquées plus haut (et touchant au scénario et à l'écriture), mais ils sont tout à fait satisfaisants. Un dernier mot sur les contrôles, qui sont très réactifs et qui ne devraient pas vous poser de problèmes particuliers, en dehors des quelques séquences de plateforme dont nous vous parlions précédemment. La DualSense est plutôt bien mise à profit, sans que son implémentation confère au génie non plus.

Verdict


En tant que premier gros titre des développeurs de Shift Up, Stellar Blade ne fait clairement pas office de vilain petit canard au milieu des grosses exclusivités Sony. S’il brille un peu moins sur son scénario, qui reste cependant tout à fait correct, le jeu possède un excellent gameplay mixant plusieurs genres, mais surtout, il développe ainsi sa propre identité, tout en parvenant à nous tenir en haleine tout au long de l’aventure. Au final, c’est un jeu que l’on vous conseille vivement et nous espérons sincèrement que le succès critique et commercial sera au rendez-vous pour peut-être voir débarquer une suite dans les années à venir.
  • Les plus
  • Un excellent gameplay avec des combats parfois grisants…
  • Une histoire intéressante…
  • Une jouabilité quasi sans faille…
  • Techniquement et graphiquement très réussi
  • Les excellents combats de boss
  • L’effort sur les quêtes secondaires
  • L’OST de grande qualité
  • Les moins
  • … même si le système de combat semble moins efficace contre plusieurs cibles
  • … mais qui manque un peu de folie
  • … hormis les sauts pas toujours très précis

Notre review vidéo

MadDemon
MadDemon
Commentaire du 24/04/2024 à 16:18:33
Vivement vendredi 😍
En réponse à
zero2lyon
zero2lyon
Commentaire du 24/04/2024 à 16:41:05
Merci pour ce test, je lis juste la partie écrite pour ne pas trop me gâcher les différents décors... J'avais un peu peur suite au test d'un Exserv un peu venère et j'espérai plus qu'un bon système de combat.
Me voilà rassuré, j'avais adoré la démo et j'y ai d'ailleurs passé pas mal d'heures pour bien appréhender le système de parades et esquives. J'espère d'ailleurs que l'on pourra récupérer sa progression dans le jeu.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 24/04/2024 à 16:43:20
Tu ne verras pas beaucoup de décors dans la vidéo, c'est moi qui me suis chargé de capturer le gameplay et je n'ai pu joué qu'un tout petit peu après le passage de la démo (et, oui, tu peux récupérer ta save  par contre tu dois te retaper le dernier boss de la démo quand même).
En réponse à
zero2lyon
zero2lyon
Commentaire du 24/04/2024 à 17:12:49 En réponse à Driftwood
Merci pour les précisions, les combats de BOSS c'est clairement le plus plaisant je trouve donc je le referais avec plaisir (il est assez simple vu que c'est le premier de toute façon).
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 24/04/2024 à 18:12:09
Les inter titres 👍 comme le test, je vais le précommander, hâte!
En réponse à
Luffy
Luffy
Commentaire du 24/04/2024 à 23:30:47 En réponse à zero2lyon
Je trouve qu’ExServ devient tendu avec le temps.
Il a des arguments audibles, pas de problème, il sait s’exprimer, mais je le trouve de plus en plus antipathique.
J’adore vos tests, toujours un plaisir à lire !
En réponse à
Wolfstone
Wolfstone
Commentaire du 25/04/2024 à 15:46:40
Super test comme d'habitude l'équipe GSY, avec les inter-titres qui font toujours mouche ! Je n'attendais pas particulièrement ce jeu, mais vous avez su attiser ma curiosité et je vais me laisser tenter. Merci encore pour tous vos efforts d'écriture et de vidéos !
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 27/04/2024 à 11:35:14
J’admets être resté indifférent au jeu jusqu’ici mais votre review vidéo m’a au moins donné envie d’essayer la démo.
En réponse à
Flash_Runner
Flash_Runner
Commentaire du 27/04/2024 à 11:54:55
Excellent test, des inter titres à la conclu. Je suis d'accord avec les remarques d'Ex Serv, mais pas sur son manque d'enthousiasme, ni sur son blocage sur l'héroïne. Tout comme pour sa critique sans retenue de Starfiled, le gar se focalise sur du négatif et finit par voir le verre à moitié vide. Au moins là il a finit le jeu.

Un bon beat'em all c'est comme un bon jeu de caisse, il m'en faut un de temps à autre. Et celui là tombe à un moment propice je trouve. Le tout avec une DA et une plastique très généreuses =] . Alors qu'il ne révolutionne, ou ne game change rien me va très bien. Idem pour la taille de son semi open world, plus c'est contenu mieux c'est maitrisé. Il se concentre sur le système de combat, et il le fait visiblement bien, tant mieux c'est un peu ce qu'on attend du genre. Le fait de rendre les combats plus lents et plus fins que dans les autres beat'm all est un atout qui va dans le bon sens.

Petit bémol sur manque d'interaction avec l'environnement. Des collisions d'un autre âge, pas de sauts sur les murs, pas vraiment d'exploration, ni de destruction. Un peu le même constat qu'avec Sifu (que j'ai adoré), mais qui fait moins de remplissage, tout en étant plus répétitif. C'est donc bon mais il manque des ingrédients. On en reprendra bien une louche quand même !
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 27/04/2024 à 12:17:36 En réponse à Flash_Runner
Tu as du wall run mais oui, pas de possibilité de t'appuyer sur les murs pendant les combats. 
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 27/04/2024 à 14:20:34 En réponse à Flash_Runner
T’es sur play maintenant ?
En réponse à
Flash_Runner
Flash_Runner
Commentaire du 29/04/2024 à 19:22:11 En réponse à Blackninja
Je suis sur PC, un peu de PS5 chez les potos, et toujours pas décidé à passer sur next gen. Mais si Play continue de sortir des jeux où le gameplay est central comme dans Stellar Blade, Sifu, Demon Souls, et Helldivers 2, ce sera de plus en plus envisageable.

Il y a de gros bouleversements en cours dans l'industrie, donc j'observe. Nintendo va rester Nintendo tout en musclant sa technique (ce qui risque de bien me plaire), enfin Play et Xbox se cherchent, se copient et évoluent. Certaines choses me plaisent sur Xbox et d'autres sur Play, c'est un casse tête que le PC peut résoudre.
En réponse à
comette
comette
Commentaire du 29/04/2024 à 19:39:13
Une version PC please... 
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 30/04/2024 à 10:20:20 En réponse à Flash_Runner
Les Xbox Series pour la rétro et le GP, Nintendo pour les exclues et PS5 pour tout le reste.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PS5
Edité par
Sony Computer En...
Developpé par
Shift Up
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • christrioul

    christrioul Quelle claque graphique de Hellbalde 2 sur Xbox series X :) (il y a 5 Heures)

  • MadDemon

    MadDemon @Soda: je crois pas ça fait longtemps que le site un a compte Youtube et ou l'on peut suivre soit en Fr ou en anglais les videotests (il y a 1 Jour)

  • Soda

    Soda @MadDemon: Nouveau format ? (il y a 1 Jour)

  • MadDemon

    MadDemon Bonjour gamersydiennes et gamersydiens. D'ici une heure retrouver le test du site ici sur youtube : [url] (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Il y a un forum pour les discussions de fond les gens, merci. ;) (il y a 2 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane L'effet de taille & de moins d'IP = l'éditeur se mèle +en+ développement, il test +en+, reboot, retire le jeu à son studio. Le moindre bide ou succès d'un jeu récent = report pour plagier ou corriger. (il y a 3 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane Mécaniquement +éditeurs sont gros +acquiert d'IP +acquiert d'IP en doublons +Ils doivent veiller faire +bénéficer en N+1 et +tu reboot et reportes les jeux & les délais de sortie s'allonge... (il y a 3 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Hellblade II en HDR et sur GeForce NOW

  • Mercredi 22 mai 2024
  • Driftwood

GSY Preview : F1 24

  • Mercredi 22 mai 2024
  • Driftwood

GSY Review : Hellblade II

  • Mardi 21 mai 2024
  • Driftwood