GSY Review Switch

Lorsque The Legend of Zelda: Breath Of The Wild pointa le bout de son nez il y a maintenant 6 ans, nous avions été totalement envoûtés par cette aventure assez incroyable. Nous redoutions un peu l’attente avant un prochain épisode de la licence, sans savoir à l’époque que nous aurions droit à une suite se déroulant dans le même univers. The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom est maintenant une réalité que vous pourrez découvrir dès demain en exclusivité sur Nintendo Switch, et après avoir longuement découvert cette nouvelle aventure de Link, nous vous délivrons notre avis sur l’un des jeux les plus attendus de l’année.

Tik TotK

Initialement prévue pour 2022, la sortie de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom avait été repoussée au 12 mai 2023 afin de peaufiner au maximum l’expérience de jeu. Après quelques vidéos pour attiser notre curiosité, une présentation de gameplay un peu plus longue mettant en avant les mécaniques Rétrospective, Amalgame, Emprise et Infiltration (que nous détaillerons évidemment un peu plus loin), puis un dernier trailer assez épique, on peut dire que Nintendo aura réussi à faire monter la hype sans trop en dévoiler. Voilà d’ailleurs un point important sur lequel nous souhaitons insister avant de vous laisser poursuivre votre lecture : même si nous vous dévoilerons forcément certaines parties de Tears of the Kingdom, comme certaines mécaniques de jeu ou d’autres points liés à la progression, nous avons pris la décision d’omettre certains "détails" de l’expérience dans notre review, le plus gros d’entre eux n’étant pas uniquement lié à l’histoire et au scénario, mais plutôt à la map. Nous ne le faisons pas par fainéantise ou par malhonnêteté afin de vous cacher certaines choses, mais plutôt pour vous donner une chance de découvrir cela par vous-même, comme cela a été le cas pour nous.

Tout ce que nous vous dirons sur le sujet dans cette review se résumera en ces quelques mots : une nouvelle zone inédite fait tout simplement la taille d’Hyrule, et nous ne parlons pas ici des îles célestes que nous avons déjà pu voir dans les vidéos de l’éditeur, ni d’un simple copier/coller modifiant légèrement le paysage. On ne doute pas une seconde que le sujet sera abordé en long en large et en travers dans d’autres reviews, dans des vidéos diverses que vous pourrez certainement voir abonder sur YouTube, voire même sur Gamersyde dans les commentaires de cette review pour ceux dont sa lecture attentive aura demandé trop d’efforts. En effet, cette partie du jeu représente tout de même l'une des différences majeures par rapport à Breath of the Wild, avec des ajouts significatifs relatifs à l’expérience de jeu. En tout cas, si l’on peut se permettre de vous donner un seul conseil, afin de découvrir le jeu dans les meilleures conditions, essayez de ne pas trop vous plonger dans la lecture de multiples critiques ou dans le visionnage de vidéos. Notre découverte de cette zone mais aussi de certains passages particuliers de Tears of the Kingdom auront été de nombreux points forts de l’aventure, et sans avoir l’intention de vous survendre les choses, on espère que certains d’entre vous pourront garder la surprise de la découverte intacte, et peut-être vivre cette même impression d’étonnement absolu que nous pendant cette période pré-launch.

Les premiers instants de l’aventure vous placent évidemment dans la peau de Link, accompagné par Zelda dans ce qui représente les profondeurs du monde, sous le château d’Hyrule. Après avoir passé du temps à reconstruire le royaume, la princesse cherche des détails sur les Soneau, une ancienne civilisation vivant autrefois sur cette terre, mais qui fera malheureusement la rencontre du roi démon, Ganondorf. Ce dernier, qui était scellé jusqu’à maintenant, revient à la vie et attaque directement nos deux pauvres héros en utilisant ses miasmes destructeurs. Ganondorf va alors provoquer des événements maléfiques et autres catastrophes un peu partout sur Hyrule, mais aussi précipiter la disparition de Zelda dans un précipice et blesser assez fortement Link, sans oublier de rendre sa fameuse Master Sword complètement inutilisable. Après quelques instants, on retrouve donc un Link très affaibli dans un lieu totalement inconnu, mais il sera très rapidement guidé par Rauru, un personnage appartenant à cette fameuse civilisation Sauneau.

Rolland Amalgame

On ne vous détaillera rien de plus au niveau de l’histoire, mais sachez tout de même que la narration nous a semblé plus efficace que dans Breath of the Wild, qui restait assez limité sur ce point. Cela n’était pas un problème pour nous, mais c’est l'un des reproches qui a pu ressortir assez régulièrement suite à la sortie du jeu. Dans Tears of the Kingdom, même sans avoir fait le calcul chronomètre en main, on s’aperçoit assez rapidement que les cutscenes s’étendent sur une durée bien plus longue, mais aussi que les scènes doublées sont plus nombreuses. Ce n’est évidemment pas le cas pour la totalité des dialogues, mais c’est tout de même assez important pour être souligné. La durabilité des armes/boucliers était aussi un point de discorde auprès des joueurs, et là encore si cela ne nous avait pas dérangés dans Breath of the Wild, l’Amalgame qui vous permet de fusionner deux objets pour créer une arme plus puissante permet désormais de contourner quelque peu le problème.

Alors certes, vos armes se briseront toujours, mais comme vous pourrez créer à peu près n’importe quoi en utilisant des matériaux que vous trouverez très régulièrement sur votre chemin, l’éventuelle frustration de ne pas pouvoir se servir très longtemps de nos armes les plus puissantes n’a plus vraiment lieu d’être. Il en va de même si vous préférez un style d’arme par rapport à un autre : vous préférez les épées ? Vous pouvez en créer à l'envie avec un simple bâton et un autre objet. Vous avez besoin d’un marteau ? Il suffit encore une fois de le créer avec les nombreux éléments mis à votre disposition. Si certaines associations peuvent donner des résultats assez étranges, d’autres seront beaucoup plus impressionnantes visuellement tout en apportant une variété gigantesque puisque chaque association possèdera ses forces et faiblesses, mais aussi d’éventuels effets supplémentaires qui seront appliqués lors de vos attaques. On apprécie aussi l’explication scénaristique qui explique cette fragilité, puisque ce sont les miasmes répandus par Ganondorf sur tout Hyrule qui vont corroder toutes les armes du royaume.

Même chose pour l’escalade sur les parois glissantes lorsque la pluie s’invite : vous n’aurez certes pas d’autre choix que de le supporter durant un certain temps, mais un équipement particulier va très fortement atténuer ce souci lorsque vous l’aurez découvert. Les Créatures Divines ont aussi cristallisé certaines critiques quant à leur level design et le déroulement de ces séquences : trop éloignées des donjons classiques d’un Zelda, pas assez intéressantes à parcourir… Encore une fois, des changements ont été opérés et même si le feeling des donjons à l’ancienne n’est pas encore atteint, on en est toutefois plus proche. Mais surtout, le design de chacun de ces donjons est foncièrement différent des autres, ce qui n'est pas rien. Comme vous pouvez le voir, les développeurs n’ont clairement pas fait la sourde oreille par rapport aux retours des joueurs et même si ces solutions ne vont peut-être pas convenir aux plus sévères détracteurs du précédent volet, ces changements nous semblent vraiment bénéfiques pour tous.

La juste Emprise

Nous vous avons un peu parlé de l’Amalgame et de l’Emprise, mais la Rétrospective et l’Infiltration sont aussi très efficaces selon les situations. La Rétrospective va vous permettre de faire remonter le temps à un objet. Vous pourrez ainsi monter très haut en l’utilisant sur un rocher tombant du ciel et peut-être vous rapprocher d’une île céleste, mais il ne s'agit là que d'un simple exemple. L’infiltration pourra, elle, vous autoriser l’accès à des zones surélevées, puisque Link sera capable de traverser certaines surfaces pour ressortir un peu plus haut : si vous vous trouvez dans une grotte, vous pourrez donc directement sortir de celle-ci en utilisant l’Infiltration pour apparaître au-dessus, plutôt que de perdre du temps à refaire le chemin inverse. Ce ne sont que quelques exemples vraiment très basiques que vous avez déjà pu voir dans la vidéo de présentation de Eiji Aonuma, mais les possibilités sont assez incroyables si vous avez l’esprit suffisamment ouvert pour tenter des choses un peu folles. En ce qui nous concerne, il nous est parfois arrivé de ressentir une satisfaction assez étonnante, et c'est avec le sourire aux lèvres que nous avons réussi à terminer bien des sanctuaires d’une manière complètement grotesque, ou parfois particulièrement ingénieuse.

Loin de nous l’idée de nous considérer comme des ingénieurs en physique quantique, mais cette petite satisfaction d’avoir l’impression de progresser en contournant la solution initiale procure une petite sensation très agréable. Au final, on se rend compte que cette fameuse solution "logique" n’aura pas forcément la même valeur selon le type de joueur, et c’est aussi l'une des grandes forces du jeu : celle de savoir vous donner des outils dont vous ferez absolument ce que vous voudrez. Vous n’aimez pas franchement la construction et n’avez pas envie d’y passer des heures ? Même si certaines bases seront tout de mêmes parfois nécessaires à la progression selon les situations, vous pourrez très certainement trouver une autre solution en jonglant avec vos différents pouvoirs. Si, au contraire, votre âme de constructeur en herbe est toujours bien ancrée au fond de votre tête, et que les épisodes de Bob le Bricoleur tournent en boucle sur l'un de vos écrans au cours de vos réunions en télétravail… Qu’à cela ne tienne, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination et mettre en place des édifices et autres machines complètement dingues et/ou extrêmement utiles pour vous aider à progresser grâce à l’Emprise.

Le jeu laisse clairement au joueur le choix sur sa façon de franchir un précipice, escalader une montagne, traverser une grande étendue d’eau, progresser dans une grotte, ou même simplement se promener dans les plaines d’Hyrule. Le cheval est certes un très sympathique moyen de locomotion, mais pourquoi ne pas construire l’équivalent d’une voiture propulsée par des batteries et des roues tout-terrain ? La paravoile est incontournable pour traverser de longues distances dans les airs, mais est-ce qu’une embarcation volante digne d’un planeur et basée sur des propulseurs ne serait pas plus efficace ? Cet avant-poste bien gardé pourrait clairement être rayé de la carte avec une attaque frontale à coups d’épée, mais est-ce qu’arriver dans une sorte de véhicule blindé recouvert de pointes et crachant des flammes ou des lasers destructeurs ne ferait pas un peu plus d’effet ? En dehors du fil rouge que représente la quête principale, The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom est votre épopée, et vous pourrez la vivre de n’importe quelle façon, que cela soit en rushant l’histoire ou en passant votre temps à crapahuter partout, en vous laissant guider par votre instinct ou par vos envies.

Jouons carte sur table

L’une des principales craintes concernant The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom était certainement la peur de revoir la même map d’Hyrule et de perdre l'un des attraits principaux de l'épisode précédent : le plaisir de la découverte et de l'exploration. Les vidéos de présentation du jeu nous auront certes fait découvrir les îles célestes, mais est-ce que cela était suffisant pour proposer une expérience suffisamment novatrice pour ne pas ressentir un sentiment de déjà-vu ? La réponse est un oui catégorique. La surface d’Hyrule est certes plus ou moins la même d’un point de vue topographique, mais elle comporte aussi des changements judicieux ainsi que des ajouts de contenu bien placés. Le monde nous a étonnamment semblé assez différent, et il faut donc y ajouter les îles célestes et cette fameuse zone dont nous vous parlions un peu plus haut. Les ennemis rencontrés sont également un peu plus variés et les combats nous ont d’ailleurs paru un peu plus corsés. Heureusement, la possibilité de vous soigner en utilisant le menu mettra le jeu en pause, ce qui devrait vous permettre de survivre dans la majorité des affrontements contre des adversaires un peu revêches. Attention cependant, car certaines rencontres avec des créatures très puissantes vont vous demander plus de préparation et de maîtrise pour en venir à bout, mais les récompenses seront généralement à la hauteur.

Comme vous pouvez le voir, nous avons beaucoup de choses positives à dire à propos du jeu, et nous pourrions certainement en trouver bien d’autres tant nous avons apprécié nos nombreuses séances de jeu. Mais "heureusement", nul n’est parfait en ce monde et c’est sur le plan technique que Tears of the Kingdom souffre quelque peu. Nous n’avons pas grand-chose à dire sur l’esthétique même du jeu, la direction artistique étant toujours aussi agréable, et les différents lieux que vous traverserez seront globalement de grande qualité, et nous avons aussi parfois été assez surpris par la distance d’affichage lorsque nous regardions Hyrule des hauteurs, depuis une île céleste. Même chose pour le moteur physique, toujours aussi intéressant et impressionnant. Nous avons d’ailleurs hâte de découvrir les futurs clips de génie qui vont l’utiliser au maximum pour des résultats complètement fous. Par contre, sans surprise, quelques ralentissements seront perceptibles à certains moments de l'expérience, surtout lors de l’utilisation du pouvoir d’Emprise dans des zones pluvieuses ou fortement boisées. Rien qui ne rende l’expérience injouable on vous rassure, mais nous n’attendions pas de miracle de la part de la Nintendo Switch, qui a sûrement été exploitée à son maximum pour nous donner ce type de rendu. Il serait cependant dommage de s'arrêter à cela si vous voulez notre avis, d'autant que l'on sait déjà plus ou moins à quoi s'en tenir avec la machine.

Pour finir, vous nous permettrez on l’espère un écart un peu plus personnel qui n’a pas grand-chose à voir avec les qualités techniques ou scénaristiques du jeu, ni même avec son gameplay ou les nombreuses possibilités qu'il offre pour aborder différentes situations. Je voudrais pour une fois simplement vous donner mon ressenti en tant que simple joueur, pas seulement dans le cadre toujours un peu restreint d’une review, mais en vous détaillant quelques sensations éprouvées pendant la découverte de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom. Après avoir passé la quarantaine depuis peu et en ayant découvert le jeu vidéo durant les années 80, on peut dire que j’aurais été un joueur toute ma vie. J’ai évidemment découvert de nombreux grands jeux, mais rares sont ceux qui m’auront vraiment marqué au point d’en devenir une obsession. Et c’est ce qui vient de me tomber dessus avec Tears of the Kingdom. Ce jeu a littéralement pris le contrôle d’une partie de ma vie, et j’ai perdu de nombreuses heures de sommeil pour en découvrir toujours plus. J’ai vécu certains passages de façon assez intense, complètement absorbé par ce que j’étais en train de découvrir. J’y ai pensé jour et nuit depuis que je l'ai commencé, et aujourd’hui encore, même après avoir pu voir le dénouement de l’histoire après plus de 80 heures de jeu, je sais que le contenu restant va m’offrir d’incroyables découvertes durant au moins le double de temps, si ce n’est le triple. The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom est peut-être ma meilleure expérience en tant que joueur car il m’a profondément marqué à plusieurs reprises, et j’espère sincèrement que certains d’entre vous pourront vivre ce voyage dans Hyrule comme j’ai pu le faire moi-même.

Verdict


Notre constat à propos de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom est on ne peut plus simple : cette suite surpasse littéralement l’opus précédent sur quasiment tous les points, faisant presque passer l’expérience Breath of the Wild pour un amuse-gueule pensé pour nous occuper gentiment avant le plat de résistance. Le scénario, la narration, la taille de la map, la variété des ennemis et des boss, les donjons… La liste des améliorations est longue et nous pourrions y ajouter sans mal bien de nouvelles choses, que nous avons préféré taire. Sans les quelques inévitables problèmes techniques, malheureusement liés à un hardware vieillissant qui ne peut certainement pas donner plus, nous n’aurions simplement pas pu trouver de défauts à vous remonter, si ce n’est peut-être l'un des donjons, qui nous semble un peu en retrait par rapport aux autres. Certains auront certainement envie de reprocher l’utilisation de la carte d’Hyrule telle qu’elle était dans BotW, mais même si la topographie n’a globalement pas subi de grosses modifications, l’ajout de nombreux points d’intérêt, des îles célestes mais aussi d’une autre zone à explorer de la même taille qu’Hyrule, tout cela devrait suffire on l’espère à contenter ceux qui ne perçoivent en cette suite qu’un DLC ou une version 1.5. Rares sont les jeux à pouvoir nous faire décrocher un "wow" admiratif pendant un test, et The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom aura réussi l’exploit de le faire à plusieurs reprises. Voilà donc sans aucun doute le plus grand jeu disponible sur Nintendo Switch, mais aussi une œuvre qui va marquer l’Histoire du médium et les mémoires.
  • Les plus
  • L’open world immense avec de nouveaux lieux à explorer …
  • … et blindé de contenu, le tout pour une durée de vie pharaonique
  • Le scénario plus travaillé, avec de nombreuses cutscenes
  • Une progression non linéaire qui pousse à en découvrir toujours plus
  • Les nouveaux pouvoirs vraiment fun à utiliser
  • L’exploration systématiquement récompensée
  • Les sanctuaires et leurs énigmes
  • Les donjons plus typés "Zelda" par rapport aux Créatures Divines
  • Plus de variété au niveau des ennemis
  • D’excellents combats de boss, parfois même grisants
  • De superbes compositions musicales
  • Ganondorf est un excellent antagoniste
  • Les moins
  • La Switch est à bout de souffle techniquement
  • Le donjon de l’eau un peu décevant
yipikael
yipikael
Commentaire du 11/05/2023 à 14:11:11
Vivement demain, je suis grave hype ! Quelle aventure en perspective.
En réponse à
blameblame
blameblame
Commentaire du 11/05/2023 à 14:23:47
Ça donne envie !
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 11/05/2023 à 14:38:09
J'avais vu juste dans la shootbox apparemment 
J'aime bien ton dernier paragraphe et j'espère ressentir la même chose que toi (comme à l'époque de OOT pour moi).
En réponse à
CraCra
CraCra
Commentaire du 11/05/2023 à 14:45:05
J'espère pouvoir me lancer dans l'aventure demains, merci pour le test qui me rassure 
En réponse à
zero2lyon
zero2lyon
Commentaire du 11/05/2023 à 14:48:06
Très bonne Review merci, intéressante à lire et surtout qui sait garder les secrets :)
Je ne suis pas spécialement fan du premier, je l'ai bien aimé mais je n'ai pas ressenti ce bouleversement que la plupart des gens semblent avoir vécu. Je lui ai préféré Horizon à l'époque à vrai dire.
Je ne pensais pas me plonger dans cette suite mais ce test commence à me titiller et je suis à 2 doigts (et à 2 semaines de disette alimentaire pour payer le jeu) de craquer !
Donc je ne vous remercie pas, d'autant que le temps me manque et l'idée d'y passer plus de 80h me refroidi un peu...
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 11/05/2023 à 17:20:01
Quand tu sors un je pareil en fin de gen, qu'est-ce que tu prépare pour le lancement de ta nouvelle console pour avoir un jeu du même calibre?
En réponse à
zero2lyon
zero2lyon
Commentaire du 11/05/2023 à 17:36:29 En réponse à Blackninja
Probablement un nouveau Mario et un Mariokart, étant donné qu'il n'y en a pas eu de vrai épisode depuis la sortie de la switch....
En réponse à
TheDud
TheDud
Commentaire du 11/05/2023 à 18:53:54
Si y a eu un Mario.
Mais oui je trouve dommage aussi qu ils le sortent sur switch. Le visuel est trop rédhibitoire pour moi je crois...
En réponse à
face2papalocust
face2papalocust
Commentaire du 11/05/2023 à 18:58:46 En réponse à Blackninja
Un remaster de ce jeu. :p
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 11/05/2023 à 19:09:24 En réponse à TheDud
C'est marrant, ça me gène nettement plus sur le dernier Star Wars sur les soit disant grosses consoles. :x
En réponse à
zero2lyon
zero2lyon
Commentaire du 11/05/2023 à 19:41:57 En réponse à Driftwood
Ben oui forcément, là on savait déjà qu'il y aurait quelques soucis techniques sur Zelda...
Alors qu'un jeu exclusif nextgen ça vendait du rêve pour les yeux.
En réponse à
NeptuneMoods
NeptuneMoods
Commentaire du 11/05/2023 à 20:02:26
La direction artistique est vraiment superbe, en mode portable sur la oled (édition zelda biensûr :p) ça va être le pied.
Super review sinon, avec un très beau dernier paragraphe.
En réponse à
kinghonk
kinghonk
Commentaire du 11/05/2023 à 20:25:06
Je finis botw que j’ai fait traîner en longueur par plaisir avec plus de 150 h pour ensuite me prendre cette suite.
J’avais peur d’un simple botw 1.5 et n’avais pas suivi les News. Ce que je lis maintenant depuis aujourd’hui ici ou la me donne envie d’y jouer comme aucun autre jeu depuis longtemps.
Seul regret la partie technique même si c’était évident depuis le début mais je sais que le génie de Nintendo va faire encore mouche.
Comme quoi sans maîtrise la puissance n’est rien.
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 11/05/2023 à 20:40:06
Ok, Nintendo balance une nouvelle bombe. Chapeau aux équipes parce que bosser sur l'épisode qui suit BoTW ça a dû être une sacrée pression. Taper le 96% metacritics avec 90 reviews pro alors que les attentes devaient être hallucinantes après BoTW, c'est un sacré exploit.
Il y a de la concurrence cette année, mais TotK se pose déjà quasiment en GOTY.

C'est un très gros morceau pour moi, néanmoins je suis très tenté d'y goûter.
En réponse à
kinghonk
kinghonk
Commentaire du 11/05/2023 à 20:53:51 En réponse à GTB
Arrête de poster et joue plus ;)
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 11/05/2023 à 23:21:01
Très intéressante à lire cette review, j’ai beaucoup apprécié que tu donnes ton avis encore plus directement à la fin. Je dois dire que ça fait plaisir de lire que tu t’y sois autant amusé alors que t’avais fait part de ton manque de plaisir à jouer il y a quelques mois. 
 
Ces impressions ne vont faire que m’inciter à ne pas relâcher BOTW que je viens de reprendre (et sur lequel je m’amuse) pour pouvoir faire ce TOTK. 

Comme d’hab, merci pour la review, les intertitres et les précautions sur les « spoilers ». 
En réponse à
davton - Tortue Géniale
davton
Commentaire du 12/05/2023 à 00:15:04
Posté par Blackninja
J'aime bien ton dernier paragraphe et j'espère ressentir la même chose que toi (comme à l'époque de OOT pour moi).
J'aimerais bien oui, après ce que je dis n'est évidemment pas parole d'évangile mais tu fais bien de parler d'OoT car même si j'étais bien plus jeune, j'en garde beaucoup de souvenirs.
Posté par zero2lyon
Je ne pensais pas me plonger dans cette suite mais ce test commence à me titiller et je suis à 2 doigts (et à 2 semaines de disette alimentaire pour payer le jeu) de craquer !
Donc je ne vous remercie pas, d'autant que le temps me manque et l'idée d'y passer plus de 80h me refroidi un peu...
Je ne veux pas être responsable de ta perte de poids! Surtout si tu n'adhères pas complètement au final, mais pour les 80h tu peux je pense sans trop de problème voir les crédits du jeu bien avant.
Posté par NeptuneMoods
Super review sinon, avec un très beau dernier paragraphe.
Je ne l'ai jamais fait mais pour une fois, j'avais envie de donner mon avis "en dehors" de la review parce que ça ne m'arrive pas souvent d'être autant scotché sur une console et ne pas pouvoir sortir un jeu de ma tête. 
Posté par SweeneyTodd
Très intéressante à lire cette review, j’ai beaucoup apprécié que tu donnes ton avis encore plus directement à la fin. Je dois dire que ça fait plaisir de lire que tu t’y sois autant amusé alors que t’avais fait part de ton manque de plaisir à jouer il y a quelques mois. 
Oui j'avais un peu perdu l'envie de me lancer dans quoi que ce soit et l'état des sorties "day one" ne me donne plus franchement envie de suivre les sorties de façon aussi assidus, comme je pouvais le faire depuis un bon moment. 
Comme Breath of the Wild, cette suite ne pourra bien entendu pas plaire à tout le monde mais j'avais besoin d'exprimer de façon un peu plus personnelle la raison pour laquelle je suis devenu complètement accroc au jeu.


Merci pour les retours sur la review en tout cas, ça fait plaisir.
En réponse à
DJOJO843
DJOJO843
Commentaire du 12/05/2023 à 00:37:01
Bon j avais pas prévu de le prendre mais demain j irais voir à carrefour si il est dispo ;) merci pour la review qui m a décidé ;) et pis autant le prendre le jour de la sortie vu que la baisse de prix des jeux Nintendo c est pas énorme mais après pas mal de temps ;) 
En réponse à
CraCra
CraCra
Commentaire du 12/05/2023 à 07:17:39 En réponse à DJOJO843
Clairement, je sais pas par chez vous mais ici le Zelda BOTW était encore semaine passé vendu à 70€ dans le seul magasin du coin qui fait les jeux Nintendo et un peu de playstation .
Vivement 18h quand même en espérant qu'ils ont reçu le jeu pour la sortie, le magasin est tellement pourri que parfois les nouveautés arrivent une a deux semaine apres ^^
En réponse à
comette
comette
Commentaire du 12/05/2023 à 13:09:35
Probablement le fer de lance de la prochaine console Nintendo avec une résolution dopé . 
En réponse à
comette
comette
Commentaire du 12/05/2023 à 13:13:22
Posté par Driftwood
C'est marrant, ça me gène nettement plus sur le dernier Star Wars sur les soit disant grosses consoles. :x
Je suis entièrement  de ton avis! 
En réponse à
blameblame
blameblame
Commentaire du 12/05/2023 à 19:33:13 En réponse à Driftwood
Posté par Driftwood
C'est marrant, ça me gène nettement plus sur le dernier Star Wars sur les soit disant grosses consoles. :x
Complètement, de toute façon la next gen c'est juste du marketing , des jeux moins optimisé et qui n'apportent rien .
En réponse à
TheDud
TheDud
Commentaire du 13/05/2023 à 13:02:25 En réponse à comette
Ce message est en mode Boulet Time (TM). Pour l'afficher, cliquez ici
Sinon t as toujours les Emulateur PC pour ca^^
TheDud
TheDud
Commentaire du 13/05/2023 à 13:06:29 En réponse à Driftwood
Ah le dernier star wars de toute façon je le prendrai pas avant que les maj et/ou les modeur l ait remis sur pieds. 
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 13/05/2023 à 13:48:46
Merci de ne pas évoquer l'émulation dans les commentaires. Compte tenu de la réaction de Nintendo à ce sujet, nous n'avons pas envie de tendre le bâton pour nous faire battre parce que nous vous laissons en parler ouvertement dans les commentaires de notre critique du jeu. 
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
SWITCH
Edité par
Nintendo
Developpé par
Nintendo
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Soda

    Soda L'acteur Donald Sutherland est décédé. :/ (il y a 23 Heures)

  • reneyvane

    reneyvane "Lords of the Fallen 2" serait sur les rails & serait exclu temporaire EGS [url] (il y a 3 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane @face2papalocust: Je n'ai pas d'excuse, vraiment désolé. (il y a 4 Jours)

  • face2papalocust

    face2papalocust @reneyvane: Pourquoi tu te sens obliger de me balancer les dossiers de Microsoft?^^Je les met tous dans le panier.;) (il y a 4 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane @face2papalocus: Comme à l'époque ou Microsoft payaient pour avoir entre autre le bundle de The Witicher 3, sans exclusivité temporaire, en contenu ou même la version boite offerte!^^ (il y a 4 Jours)

  • face2papalocust

    face2papalocust @reneyvane: Ça c'est de l'exclus de fou!^^ (il y a 4 Jours)

  • reneyvane

    reneyvane Elden Ring : Shadow of the erdtree : Preload exclusif aux PS4//PS5 le 19/06, sortie d'un gros patch pour le jeu de base le 20/06 & jouable sur Playstation & téléchargable sur PC/Xbox le 21/06 à minuit (il y a 4 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Notre vidéo de #BLUD

  • Vendredi 21 juin 2024
  • Driftwood

Notre vidéo PS5 de V Rising

  • Vendredi 14 juin 2024
  • Driftwood

Notre vidéo de la démo de Selfloss

  • Vendredi 14 juin 2024
  • Driftwood