GSY Review Switch

Sortie sur Wii U fin 2015 au Japon et en 2016 dans le reste du monde, Tokyo Mirage Sessions #FE n’avait pas fait énormément de bruit à l’époque, la faute certainement à un marketing très discret sur le jeu. Pourtant, le RPG a globalement été bien reçu par les critiques et avait de quoi intéresser les fans de JRPG, et c’est avec plaisir que nous accueillons cette version suffixée Encore sur Switch.

Captain Tsubasa

Le jeu développé par Atlus et Intelligent System était d’abord connu sous le nom de Shin Megami Tensei X Fire Emblem, un mélange entre les séries Shin Megami Tensei et Fire Emblem. L’aventure se déroule au Japon et plus précisément à Tokyo, et tout commence alors que Tsubasa Oribe désire participer à un concours pour devenir chanteuse. Surprise par son ami d’enfance Itsuki Aoi, on découvre alors les liens qui unissent les deux personnages. Durant ce concours, les choses ne se passent pas vraiment bien, et un événement tragique se déroule sous les yeux d’Itsuki : des personnages maléfiques envahissent la pièce afin d’absorber la Performa des humains, une sorte de force intérieure liée à l’âme. Tsubasa est ensuite enlevée et emmenée dans un lieu très étrange, et Itsuki va alors partir à sa recherche pour tenter de la sauver. Ce drôle d’endroit appelé Idolasphère est en fait une sorte de monde parallèle qui est peuplé de Mirages, des créatures très étranges dont on ne connaît pas l’origine.

Très vite, on découvre que certains humains peuvent devenir des Maitres Mirage, et ainsi se lier avec un mirage particulier pour obtenir de puissants pouvoirs. Itsuki va se lier avec Chrom, tout droit sorti de Fire Emblem : Awakening, alors que Tsubasa sera en binôme avec Shiida, issue de Fire Emblem : Shadow Dragon. D’autres personnages s’ajouteront ensuite à votre équipe, chacun étant lié à un Mirage différent. L’histoire est assez intéressante et a le mérite de s’aventurer dans le milieu plutôt méconnu – hors japon – des Idols, même si les évènements manqueront parfois d’un peu de profondeur et d’intérêt, sans pour autant devenir insupportables. Quant au mélange entre Shin Megami Tensei et Fire Emblem, il fonctionne plutôt bien, avec cet univers contemporain tout droit sorti de la série d’Atlus, et différents éléments de gameplay - notamment lors des combats – et autres personnages provenant de la saga d’Intelligent Systems.

Sessions d'activités

Le système de combat de Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est assez simple de prime abord, mais se veut bien plus profond et intéressant après en avoir compris les subtilités. Se déroulant au tour par tour, les combats sont assez classiques mais on s’aperçoit très vite que le Triangle des Armes de Fire Emblem est présent : pour simplifier, les épées sont particulièrement efficaces contre les haches, qui sont-elles même plus efficaces sur les lances, ces dernières ayant l’avantage sur les épées. Ensuite, le système de forces/faiblesses des Shin Megami Tensei est également de la partie : chaque ennemi aura des forces et faiblesses différentes, vous pourrez par exemple rencontrer un assaillant qui sera très résistant à la magie de feu – voir même être capable d’en absorber les dégâts – mais très sensible à la magie de glace. Il est donc important de découvrir ces forces et faiblesses afin d’ajuster vos attaques car si les ennemis de base ne devraient pas vous poser trop de problèmes, les boss exigeront parfois un peu plus de stratégie pour en venir à bout.

Bon point, le jeu possède plusieurs niveaux de difficultés, vous permettant ainsi de favoriser la découverte de l’histoire en facilitant les combats si vous le désirez. La découverte des points forts/faibles des ennemis est également nécessaire afin de profiter des Sessions, des attaques qui vont se déclencher après avoir utilisé une faiblesse d’un ennemi. Par exemple, contre un adversaire sensible à la magie de feu, après avoir déclenché l’attaque avec votre premier personnage, un autre de vos compagnons pourra enchaîner avec une autre attaque et ainsi infliger de gros dégâts. Ces techniques sont puissantes et très utiles lors de vos combats, mais il faudra faire attention aux enchaînements : si le monstre subissant l’attaque absorbe les dégâts électriques et que votre session déclenche une attaque à base d’éclairs, cela va ainsi soigner votre opposant. Cela ajoute un peu de complexité et de profondeurs à vos combats qui ne se résument donc pas à de bêtes affrontements au tour par tour sans idées.

Pop Idolasphère

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore souffre cependant de quelques défauts, à commencer par la partie technique. Le jeu n’était déjà pas très impressionnant lors de sa sortie sur Wii U, c’est évidemment encore pire aujourd’hui sur Switch. Si le design des personnages et des ennemis est bon, le rendu des décors dans Tokyo ou dans l’Idolasphère n’est vraiment pas fameux. On a vraiment l’impression de revenir 1 ou 2 générations en arrière et si cela n’altère pas les qualités intrinsèques du jeu, on aurait fortement apprécié un peu de travail supplémentaire sur cette version Encore. Le constat est heureusement bien meilleur sur la partie sonore, la diversité étant très appréciable avec de nombreux morceaux de J-Pop et de thèmes qui risquent de résonner dans votre tête une fois la console éteinte. On pourra également regretter le level design de certains donjons pas toujours très inspiré, nous obligeant à parcourir plusieurs fois les lieux pour progresser.

Verdict


Tokyo Mirage Sessions #FE Encore compense sa pauvreté technique par un système de combat assez profond qui demande un peu d’investissement pour en découvrir toutes les subtilités. C’est un JRPG destiné aux fans du genre, et même si l’on aurait apprécié un petit lifting graphique, on vous conseille d’y jeter un œil car si la culture japonaise vous intéresse, que vos murs sont remplis de posters d’Idols, ou que vous raffolez tout simplement de JRPG, vous devriez apprécier le voyage.
  • Les plus
  • Un système de combats intéressant
  • Une partie sonore au top
  • Les textes traduits en français
  • Du tour par tour à l’ancienne
  • Les moins
  • Techniquement très en retard
  • Certains donjons pas très inspirés
  • Des thématiques repoussantes pour quelqu’un qui n’apprécie pas la culture japonaise

Screenshots

  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
  • GSY Review : Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore - Screenshots
A propos du jeu
Plateformes
SWITCH
Edité par
Nintendo
Patreon

156 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • cryoakira

    cryoakira @Driftwood: À ce point ? Je m'y suis bien amusé. Les combos entre les bombes, le dash shield, le marquage et les tirs à rebonds offrent des variations sympas. Rien de fabuleux mais rien de frustrant. (il y a 10 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @regal58: je suis sur le dernier tiers et je trouve les combats désagréables au possible. C'est dommage parce que le jeu est sympa sinon. (il y a 18 Heures)

  • regal58

    regal58 Pour moi c’est surtout les attaques téléguidées de tous les jeux du même genre qui me donne la gerbe à force. Après pour kena il s’améliore dans le temps sans devenir formidable. (il y a 19 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood Le système de combat de Kena c'est vraiment de la merde en barre.. (il y a 20 Heures)

  • MadDemon

    MadDemon Mais oui si tu pauses trop longtemps ça peut poser problème pour se remettre dans le rythme (il y a 21 Heures)

  • MadDemon

    MadDemon @kinghonk: après je pense que tu peux relancer ton run faire une gaffe et rerelancer la run au point précédent. Ça sera une save unique qui se fera écrasée des lors que tu reprends la partie. (il y a 21 Heures)

  • kinghonk

    kinghonk @MadDemon: ca c’est cool meme si je pens esue le retour au jeu apres une pause risque de faire rager egalement car reprendre un run quand on est pas chaud… (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Halo Infinite revient en version téléchargeable

  • Mardi 26 octobre 2021
  • Driftwood

Notre longue vidéo de Kathy Rain: Director's Cut

  • Mardi 26 octobre 2021
  • Driftwood

Notre vidéo de gameplay de Circuit Superstars

  • Lundi 25 octobre 2021
  • davton