GSY Review Switch

On espère sincèrement que vous aurez comme une envie de lire aujourd’hui, car l’heure des reviews a sonné sur Gamersyde et on vous assure que vous allez en avoir pour votre argent. On commence tout de suite avec WarioWare: Get It Together! sur Nintendo Switch, avec en Guest Star un Wario qui revient après une longue absence pour nous proposer ses fameux micro-jeux dans la joie et la bonne humeur.

Ware of the Worlds

Depuis des débuts en 2003 sur Game Boy Advance avec WarioWare, Inc.: Minigame Mania, la série WarioWare a connu plusieurs épisodes, souvent sortis uniquement sur console portable, à l’exception de WarioWare: Smooth Moves qui avait fait les beaux jours de la Wii. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme et d’impatience que les fans de la licence ont accueilli l’annonce de la sortie de WarioWare: Get it Together! sur Nintendo Switch lors de sa présentation pendant le Nintendo Direct de juin dernier. De plus, depuis WarioWare Gold sur 3DS en 2018, on attendait désespérément l’arrivée du double maléfique de Mario sur Switch. C’est désormais une réalité et le prochain jeu d’Intelligent Systems arrive le 10 septembre, une date décidément bien chargée au niveau des nouveautés. Toujours aussi délirant, Wario nous accueille dès le départ via une cinématique très bien réalisée et nous présente brièvement ce à quoi nous allons devoir faire face : du grand n’importe quoi, encore et toujours, en toutes circonstances et dans la démesure la plus totale !

Pour commencer, vous n’aurez accès qu’au mode Histoire qui, comme son nom l’indique, vous proposera de découvrir une petite aventure mettant en scène Wario et tous les protagonistes du jeu. Entre deux cinématiques toutes plus loufoques les unes que les autres, vous pourrez entrer dans le vif du sujet avec différents micro-jeux. Comme toujours dans la série, ils seront regroupés par thèmes, mais pour ceux qui ne connaissent pas bien les WarioWare, sachez que rien ne tombe jamais dans la banalité vidéoludique : on tente par exemple d’hypnotiser quelqu’un en faisant bouger un pendule, on essaye d’étaler du dentifrice sur une brosse à dents en pressant le tube, on essaye de boucher une narine d’un nez qui traverse l’écran, on doit éviter des légumes qui tentent de nous écraser, ou encore retourner une pauvre tortue qui a le malheur de se trouver sur le dos … Oui, dans WarioWare, on fait dans l’absurde, et on l’assume pleinement tant ces petites activités sont toutes plus invraisemblables les unes que les autres, mais aussi souvent particulièrement hilarantes.

Spitz Second

Sachant que tous ces jeux devront être réussis en l’espace de quelques secondes, il faut rester sur le qui-vive pour comprendre rapidement ce qu’il faut faire, d’autant plus que la vitesse pourra augmenter considérablement en certaines occasions. On se retrouve alors à enchaîner les micro-jeux sans cligner des yeux, complètement absorbé par ce qu’il se passe à l’écran. Lors de chacune de ces activités, vous aurez la possibilité de choisir qui composera votre équipe, sachant que chaque personnage est doté d’une capacité et d’un mode de déplacement qui lui est propre. Wario est ainsi capable de voler dans toutes les directions et de déclencher une attaque qui le propulsera vers la gauche ou la droite. 9-Volt se déplace sans arrêt sur son skateboard et pourra lancer son yo-yo vers le haut pour attaquer, mais également stopper son mouvement. Orbulon sera quant à lui capable d’activer un rayon tracteur sous sa soucoupe afin d’aspirer les objets qui se trouvent en dessous de lui… Il vous en restera évidemment un bon nombre à découvrir, comme Mona, Spitz, Dr. Crygor ou Kat et Ana pour n'en citer que quelques uns.

La composition de votre équipe vous donnera donc accès à des façons de jouer assez différentes dans les micro-jeux, certains personnages étant bien plus efficaces dans certaines situations et très difficiles à utiliser dans d’autres. C’est un choix stratégique assez intéressant qui nous est donc offert ici. Dans le mode histoire, tous les protagonistes vous seront d’ailleurs présentés au fur et à mesure, et un petit tutoriel assez rapide et plutôt efficace vous montrera comment contrôler chacun d’entre eux. Une fois votre progression bien entamée, vous pourrez offrir des cadeaux à vos personnages et les faire monter en niveau, ce qui débloquera différentes images dans la galerie, mais aussi des coloris différents pour les habiller. Une façon comme une autre de prolonger le plaisir, même si on aurait aimé avoir un peu plus de variété au niveau du design des héros disponibles.

La coupe est pleine

En plus du mode histoire, vous pourrez accéder aux Modes Variés, qui contiennent des jeux assez spécifiques pouvant être pratiqués de 1 à 4 joueurs, ou à la Wariopédie, dans laquelle vous pourrez sélectionner les micro-jeux que vous avez déjà découverts afin de vous entraîner (par exemple), mais aussi le mode mission, qui vous permettra de récolter quelques pièces en échange de challenges à réaliser dans le jeu. Enfin, la Coupe Wario représente une composante non négligeable de ce nouvel opus car elle fait référence à son aspect communautaire. Dans ce mode, de nouveaux défis seront proposés toutes les semaines, une façon spécifique d’obtenir des récompenses diverses et variées. Les défis y seront organisés selon deux catégories : le Contre-la-montre et la Chasse au Score. Histoire de compliquer la tâche, certains défis prendront la forme de Jeux en double, c'est-à-dire que vous devrez contrôler deux personnages à la fois avec une seule manette.

La compétition sera également de mise car si vous possédez un abonnement Nintendo Switch Online, puisque vous pourrez vous connecter à Internet pour comparer vos scores dans le classement mondial. On imagine que ce mode de jeu assurera son suivi pendant un bon moment, et si la communauté est réceptive au concept, le titre devrait s’assurer une excellente durée de vie et donner à tout le monde l'envie de revenir faire quelques parties afin de grimper dans le classement. C’est une bonne idée au final, comme le mode histoire n’est finalement qu’un simple prétexte pour vous faire essayer les différents personnages et micro-jeux. Il était donc important de rajouter quelque chose pour nous accrocher un minimum sur le moyen/long terme, la durée de vie globale n’étant pas extraordinaire il faut l'avouer.

Verdict


Avec WarioWare: Get it Together!, Nintendo ajoute un jeu unique en son genre à son catalogue. Complètement dingue et déjanté, l’univers si spécifique de la licence fait toujours autant sourire, même si le concept n’a finalement que très peu évolué. En plus des modes multijoueurs et de la Coupe Wario, on aurait sans doute apprécié un peu plus de fraîcheur et quelques petites nouveautés supplémentaires pour réussir à attirer de nouveaux joueurs, sans pour autant venir complètement dénaturer l'ADN de la série. On vous rassure, si vous êtes fan des anciens opus, la dernière création d’Intelligent Systems se doit sans aucun doute de faire partie de votre ludothèque, et nous vous rappelons qu’une démo est disponible si vous hésitez encore à sauter le pas.
  • Les plus
  • Un style inimitable
  • Le gameplay différent selon le personnage utilisé
  • Un univers complètement barré et déjanté
  • Certains micro-jeux sont brillants
  • La possibilité de jouer en multijoueur
  • La Coupe Wario et ses fonctionnalités Online
  • Les moins
  • Le mode histoire trop court
  • Durée de vie faiblarde sans se lancez dans la Coupe Wario
  • La personnalisation trop limitée
  • Le concept WarioWare évolue peu

Screenshots

  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
  • GSY Review : WarioWare: Get it Together! - Screenshots
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 08/09/2021 à 15:06:18
Bon vous allez me faire le plaisir de lire tous les articles du jour et de les commenter. Parce que d'une, davton y a passé un temps fou depuis quelques semaines, et de deux, moi aussi pour la relecture. Bref, au boulot les gens et que ça saute !
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 08/09/2021 à 16:36:19
Merci Davton pour le test.
Ça se joue jeune tu penses ? 
En réponse à
davton - Tortue Géniale
davton
Commentaire du 08/09/2021 à 16:45:30 En réponse à MadPchhit
Oui sans trop de problème, même en cas d'échec il y a généralement très peu de frustration car ça s'enchaine vite.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 08/09/2021 à 16:55:53
Tellement fan des précédents opus, je vais me faire la démo :)
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
Edité par
Nintendo
Developpé par
Nintendo
Patreon

156 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Driftwood

    Driftwood @notourious67: j'en ai eu très vite marre de ne rien trouver de nouveau à faire et de toujours faire la même chose. Les jeux avec boucle temporelle, il y en a peu que j'ai aimés. (il y a 21 Heures)

  • notourious67

    notourious67 @Driftwood: :) j'arrive à comprendre qu'on accroche pas, d'ailleurs je lui trouve quelques défauts. Mais j'ai vraiment passé un bon moment . (il y a 22 Heures)

  • davton

    davton @notourious67: pareil, j'ai beaucoup apprécié. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @notourious67: moi j'ai même pas tenu 12 minutes. ^^ (il y a 1 Jour)

  • notourious67

    notourious67 J'ai passé une bonne après midi en compagnie de " 12 minutes " (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @davton: je me demande comment c'est possible vu que la plupart des gros trailers ne sont plus dispos que sur YT. Enfin tant mieux, c'est déjà ça. (il y a 1 Jour)

  • davton

    davton Si Gamersyde devenait une simple chaîne YouTube, je laisserais mes clefs sous le paillasson sans regret. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Tails of Iron

  • Vendredi 17 septembre 2021
  • Driftwood

GSY Preview : Sherlock Holmes Chapter One

  • Jeudi 16 septembre 2021
  • Driftwood

Lost in Random en vidéo Gamersyde

  • Jeudi 16 septembre 2021
  • Driftwood