GSY Review PC Xbox One

Un Gears of War façon XCOM ? L'annonce de Gears Tactics a surpris bien des joueurs. Pourtant, ceux qui ont expérimenté Halo en tant que jeu de stratégie ou Twin Stick Shooter le savent : Microsoft aime explorer d'autres genres pour mieux exploiter ses licences. Opportunisme ou véritable inspiration ? Au final, une seule question compte : le jeu est-il bon ?

Journal de Kait

Gears Tactics débute très précisément au moment où le président de la CGU décide de vitrifier la planète avec ses Rayons de l'Aube, dans le vain espoir d'enrayer l'invasion des Locusts. Durant le chaos qui s'en suit, Gabe Diaz (le papa de Kait dans Gears 5) se voit confier une mission cruciale : éliminer Ukkon. Ce locust s'amuse en effet à modifier ses congénères afin de leur conférer de nouveaux pouvoirs et pour parvenir à ses fins, Gabe va devoir se constituer une armée de fortune. La bonne nouvelle pour les fans de Gears, c'est qu'ils retrouvent leur cher univers intact. Le contexte, les unités, les équipements, les environnements, les animations, les bruitages ou les gimmicks sont retranscrits avec la plus grande fidélité. Et si cela entraîne un léger manque de surprises, cette réutilisation des "assets" de la série permet aussi d'offrir une qualité de réalisation rarement atteinte dans les autres titres du genre. Pour peu que votre configuration suive, vous profiterez de décors et de personnages particulièrement soignés, d'autant plus appréciables que le titre ne lésine pas sur les gros plans lors des exécutions sauvages.

Attention chérie, ça va couper…

La bonne nouvelle pour les amateurs de tactique au tour par tour, c'est que le titre maîtrise parfaitement les bases du genre et parvient même à forger son identité grâce à de subtils ajustements. On se retrouve donc à la tête d'une escouade de 4 personnages disposant chacun de 3 points d'action (PA) durant leur tour. Ils s'en servent pour se déplacer, tirer, lancer des grenades, recharger, tronçonner, soigner, se placer en vigilance (du tir à vue) ou exécuter diverses actions spéciales. Le premier point important, c'est qu'il n'y a aucune restriction dans l'ordre des actions. Vous pouvez dépenser un PA avec un personnage, puis 2 avec un autre avant de revenir au premier pour une autre action. Cette liberté permet à la fois d'élaborer des stratégies assez complexes et d'avoir une chance de rattraper les situations qui dégénèrent. Ce qui ne manque jamais d'arriver car le jeu ne fait pas de cadeau. Le second point notable, c'est que Gears Tactics récompense l'agressivité. Il est ainsi possible de gagner des PA supplémentaires, pour un personnage ou pour toute l'équipe, généralement en réalisant des attaques au corps à corps (exécution, tronçonneuse, charge à la baïonnette). Du coup, même s'il n'y a pas la verticalité ou le moteur physique qui font la profondeur d'un XCOM 2, la formule de Gears s'avère suffisamment riche pour séduire les vétérans du genre.

La tactique des gens d'armes

Qui plus est, le jeu gère parfaitement l'intégration mécanique des concepts de Gears. Les tickers explosifs ont par exemple un bonus d'esquive énorme tant que l'on ne leur colle pas un coup de tatane (avec la possibilité de les expédier précisément vers leurs potes…). Le flingue de base a son utilité parce qu'il fait sauter la vigilance des ennemis. On peut ramasser les lance-grenades ou des arbalètes à tension surpuissantes mais dont les munitions sont limitées. Quant aux grenades, elles sont toujours indispensables pour refermer les puits d'émergence. Et autant le jeu se montre très réaliste dans la gestion balistique (au point que vos personnages peuvent se blesser mutuellement), autant il n'hésite pas à faire quelques entorses au nom du confort, comme pour les soins qui se font à travers les murs par exemple. Il faut dire que Gears Tactics ambitionne aussi de séduire des joueurs qui ne sont pas forcément adeptes du tour par tour. Du coup, s'il conserve une réelle profondeur tactique lors des affrontements, il lève le pied sur la dimension gestion. Ici, pas de construction de base, de collecte de ressources, de recherches, de temps de récupération, de choix cornélien ou d'horloge de l'apocalypse. La campagne suit une structure linéaire avec un enchaînement de missions principales scénarisées, entrecoupées de quelques missions secondaires aléatoires, que l'on ne pourra pas toutes faire. À vous de les choisir en fonction des récompenses promises et des conditions imposées (pas de sniper, interdiction d'utiliser les grenades, etc.).

Besoin de rangs forts ?

Dans votre QG, vous n'aurez finalement que quelques éléments à gérer. D'abord, l'amélioration de vos Gears. Ils se répartissent en classes prédéterminées (sniper, avant-garde, soutien…) mais peuvent déverrouiller des compétences (actives ou passives) dans 4 branches. Sans forcément transfigurer les personnages, ces spécialisations ont un impact réel et souvent assez jouissif. Ensuite, vous ouvrirez les coffres, trouvés sur les terrains d'opération, pour obtenir une myriade d’accessoires servant à améliorer et altérer votre matos. Une carotte classique, mais toujours efficace. Enfin, vos enrôlerez de nouvelles recrues qui grossiront vos rangs. L'intérêt est de pouvoir, lorsque certains Gears sont monopolisés sur une affectation, déployer un autre groupe sur d'autres missions secondaires. Pour être honnête, cet aspect ne fonctionne pas très bien. À coté des héros qui sont imposés lors des missions principales et que l'on cherche donc à faire progresser en priorité, les recrues évoluent au ralenti. Pour compenser cela, les développeurs proposent régulièrement de nouveaux arrivants plus puissants, ce qui incite à abandonner les premières recrues que l'on avait pris le temps de customiser dans le détail. Difficile dans ces conditions de s'attacher aux réservistes. De plus, les nombreuses missions secondaires recyclent des cartes et des objectifs en boucle, avec quelques variations mineures. Sur la longueur, il devient évident que quelques ennemis, objectifs et armes supplémentaires n'auraient pas fait de mal.

Verdict


Si certains jeux manquent parfois d'une direction claire, on sent que Gears Tactics sait parfaitement où il va. Simplifier au maximum la gestion pour ne pas rebuter les néophytes mais conserver une réelle profondeur tactique capable de satisfaire les vétérans du genre. Respecter la licence pour contenter les fans tout en convertissant ses gimmicks aux exigences du tour par tour. Les rouages s’emboîtent avec une élégance qui donnent l'impression que ce spin-off coule de source. S'il se limitait à sa partie principale, le titre serait quasi-irréprochable. Malheureusement, les mécaniques qu'il utilise pour rallonger sa durée de vie viennent diluer l'expérience sur la longueur et lui faire perdre un peu de saveur. Rien de bien méchant cependant et on peut clairement qualifier ce Gears Tactics de belle réussite. Que vous aimiez Gears ou Xcom, vous devriez y prendre du plaisir, et c'est bien là l'essentiel.
  • Les plus
  • 100 % Gears
  • Réalisation soignée
  • Relativement accessible
  • Partie tactique riche en possibilités
  • Le côté agressif, atypique et amusant
  • Le développement varié des classes
  • Les moins
  • Il manque quelques variations d'armes et d'ennemis sur la longueur
  • Toute la partie recrutement et missions secondaires, moins bien pensée

8 images

  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
  • GSY Review : Gears Tactics - 8 images
Alx
Alx
Commentaire du 27/04/2020 à 20:24:30
Ca a l'air bien bon tout ça. J'ai repris goût au genre en jouant au très bon Mutant Year Zero dernièrement, dommage que la version Xbox du jeu ne soit pas prévue pour tout de suite.
En réponse à
face2papalocust
face2papalocust
Commentaire du 27/04/2020 à 22:27:38
Franchement rien que le fait de trouver l'armada Locust ça me donne envie,les vermines sont nettement moins intéressantes et variées je trouve.
Je suis d'ailleurs étonné que t'es trouvé un manque de variété ils ont dû encore zapper un paquet de bestiole.
Bref ça m'a l'air pas mal curieux de test ça.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 27/04/2020 à 23:01:35 En réponse à face2papalocust
Ils ont zappé des bestioles et des armes oui, soit parce que c'est un galop d'essaie et que le budget était limité, soit parce qu'il y a du DLC en préparation.
Le truc, c'est que le bestiaire qu'ils ont pourrait être suffisant dans un Gears classique parce que l'on y passe une dizaine d'heures, mais là, c'est plusieurs dizaines, donc ça se ressent sur la longueur.

Si l'on veut voir le coté positif, on peut dire qu'il y a vraiment de la matière pour une suite ^^
En réponse à
bangy78
bangy78
Commentaire du 27/04/2020 à 23:29:37
Bah plus qu'à attendre la version Xbox  :)
En réponse à
Bigquick - Spider_-_-_man
Bigquick
Commentaire du 28/04/2020 à 00:29:38
Merci pour la review et la présentation vidéo ! Je suis sur XCOM Chimera Squad en ce moment, mais un peu plus tard je me testerai ce Gears Tactics, il a l'air bien sympathique, et il est dans le GamePass en plus. :)
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC XBOXONE
Edité par
Xbox Game Studios
Developpé par
Splash Damage
Patreon

198 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • bosozoku

    bosozoku @Driftwood: Elle est bien. J'essuie ton verre ? (il y a 8 Heures)

  • Dazman

    Dazman @Driftwood: ah non.....xD (il y a 9 Heures)

  • skiwi

    skiwi @Driftwood: c'est très fin ^^ (il y a 10 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @Soda: il a rendu son dernier souffle (il y a 11 Heures)

  • Soda

    Soda David Prowse est mort (L’homme sous le costume de Dark Vador). :/ (il y a 12 Heures)

  • BlimBlim

    BlimBlim Nous serons live sur Immortals Fenyx Rising à partir de 21h15, rejoignez nous sur twitch ou [url] (il y a 2 Jours)

  • notourious67

    notourious67 @bosozoku: 😂😂 (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Live ce soir 27 novembre pour présenter Immortals Fenyx Rising (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Attention à l'avalanche de contenu dès 12h00, ça va piquer. (il y a 2 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Live pour Astro's Playroom tout à l'heure dès 16h15. On devrait aussi être en direct ce soir sur le nouvel AC. Plus d'infos dès que possible. (il y a 3 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Immortals Fenyx Rising en replay

  • Samedi 28 novembre 2020
  • Driftwood

Des vidéos et un live pour Immortals Fenyx Rising

  • Vendredi 27 novembre 2020
  • Driftwood

Watch Dogs: Legion sur PS5 en HDR

  • Mardi 24 novembre 2020
  • Driftwood