GSY Vidéo PC PS4 Xbox One

Si ce n'est peut-être aux Etats-Unis, le troisième épisode de la franchise Assassin's Creed fait un peu office de vilain petit canard auprès d'une partie des joueurs. À l'époque de sa sortie, notre éminent Blimblim avait surtout regretté le manque de charisme de Connor après un Ezio Auditore réussi à tous les niveaux, mais l'absence d'une architecture digne des standards de la série avait également déçu certains fans, malgré l'ajout de la navigation forestière très réussie (et malheureusement disparue depuis). Au contraire de la trilogie ACII ressortie uniquement sur les consoles, Assassin's Creed III Remastered ne boude pas le PC, et c'est d'ailleurs sur cette plateforme que nous avons capturé les extraits qui suivent, tous situés dans le long prologue du jeu.

Verdict


Premier point à noter, malgré les six ans qui se sont écoulés, ACIII n'en est pas pour autant exempt de bugs. Dès notre arrivée à Boston, nous avons en effet pu assister à quelques comportements erratiques de l'intelligence artificielle, certains habitants ayant parfois la fâcheuse habitude de se déplacer en marche arrière. Plus loin dans l'aventure, lors d'une mission au cours de laquelle Haytham doit infiltrer un fort sans être détecté, saboter des canons et y voler une carte, nous avons eu la surprise de voir des objectifs déjà accomplis s'afficher encore à l'écran suite à un game over, alors même que le nouvel objectif principal (s'enfuir dudit fort) était lui-même bien inscrit à l'écran. Heureusement pour nous, quitter la zone nous a permis de bien terminer la mission avec tous les objectifs secondaires et principaux bien validés. Reste que l'on pouvait tout de même espérer ne pas devoir subir ce genre de légers désagréments pour cette réédition. Reconnaissons cependant que nous n'avons rencontré aucun bug bloquant pour le moment. Ensuite, ce qui ressort de notre quelques heures passées en compagnie de cet Assassin's Creed III Remastered, c'est que la série a très nettement progressé depuis 2012 et que l'impression qui en ressort est bien moins positive qu'à sa sortie. La navigation, bien que toujours un peu perfectible aujourd'hui, est devenue beaucoup plus souple et agréable, la construction du jeu bien moins dirigiste et les combats beaucoup plus dynamiques et agréables. Certains apprécieront peut-être de retrouver des (bien belles) animations plus lourdes et plus scriptées, mais le poids des années se fait néanmoins cruellement sentir quand on contrôle Haytham ou Connor - à pied comme à cheval. Il y a bien quelques améliorations par rapport à l'original, comme l'implémentation de la visée libre de Black Flag, mais cela reste assez peu et moyennement convainquant au final. Si visuellement, la Frontière réserve encore quelques bien jolis panoramas, les visages des différents protagonistes, déjà assez en retard à l'époque, accuse encore plus le coup en 2019, mais on peut difficilement blâmer Ubisoft pour cela. Après tout, il ne s'agit pas d'un remake mais d'un "simple" remaster. Vous l'aurez donc compris, qu'il s'agisse de la période qu'il aborde, des lieux qu'il propose, ou de ses mécaniques de jeu un peu désuètes, Assassin's Creed III Remastered n'est pas parvenu à nous convaincre de la légitimité de son retour sur PS4, Xbox One et PC. N'étant pas l'épisode que nous avons préféré, nous aurons donc du mal à le conseiller à ceux qui ne le connaîtraient pas déjà après toutes ces années. Pour autant, on imagine bien que les joueurs qui l'ont apprécié à l'époque sauront y trouver une madeleine suffisamment goûtue pour justifier un nouvel investissement, l'excuse de la très haute résolution et du HDR suffisant peut-être à les satisfaire. À moins que l'arrivée prochaine du titre sur Switch et la portabilité qu'il va y gagner leur donne un argument de taille pour patienter encore quelque temps. En ce qui nous concerne, nous préférons tout de même retourner sur le très bon (et très beau) Assassin's Creed Odyssey, sans le moindre regret. La série a beau être tournée vers le passé, nous sommes plus intéressés par les belles promesses que son présent nous fait quant à son avenir.

La review originale de Blim²

SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 31/03/2019 à 11:09:10
Je fais partie des gens qui regrettent la réduction du nombre d'animation dans les derniers opus (sur la grimpette en tout cas) mais il faut avouer qu'en voyant les vidéos, le personnage laisse une désagréable sensation d'être sur un rail, là où il y a une liberté appréciable dans Origins.

Aucune chance que je m'y replonge vu le retour de Drift et les vidéos. J'ai pas fait Odyssey et si j'ai envie de me faire des anciens je jouerai à ceux que j'ai pas fait, à savoir Révélations, Unity et Syndicate.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 31/03/2019 à 11:26:24 En réponse à SweeneyTodd
Unity n'était pas une grande réussite à mon sens, mais il avait quand même pour lui de superbes graphismes, des animations mises à jour très classes, et il parvenait à restituer l'impression de vertige planant que ressent le héros à chacun de ses sauts (plus flottants qu'en réalité mais ça fonctionnait bien, dommage que les deux suivants aient abandonné cela).
En réponse à
Alx
Alx
Commentaire du 31/03/2019 à 12:16:45
Si on joue aux AC pour la reconstitution du contexte historique, je trouve qu'Unity est un des meilleurs.
J'ai à peine commencé AC3 encore, j'ai bien aimé l'intro mais j'ai du mal à me motiver pour les US.
En réponse à
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 31/03/2019 à 13:20:00
Yes et il a pas l'air d'avoir tant vieilli que ça en 5 ans, le speed run avait l'air effectivement très bien animé ! Et si Origins a un rendu vraiment incroyable (et Odyssey aussi vu les vidéos du site), ça ne me met pas la claque que Unity semblait mettre à l'époque (certes à 22 fps) parce que les animations sont pas les mêmes et les décors urbains divergent beaucoup.

Unity est le dernier opus à avoir eu des ambitions en terme d'animation d'ailleurs, celui d'avant étant le troisième justement.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PS4 XBOXONE SWITCH
Edité par
Ubisoft
Developpé par
Ubisoft Barcelona
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Soda

    Soda @GSY : Vous n'avez rien contre un peu de publicité ? :) [url] (il y a 3 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku @SweeneyTodd: Sympa, je vole le lien. :Brigand: (il y a 1 Jour)

  • SweeneyTodd

    SweeneyTodd GTA / MGS et Street Fighter IRL : [url] sur la partie déplacement / bug de collision c'est hilarant ^^ (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @Bigquick: tout ça pour ça :p (il y a 1 Jour)

  • Bigquick

    Bigquick Un jeu Suicide Squad par Rocksteady, c'est confirmé : [url] (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku @face2papalocust: Un crevards, oui ! (il y a 3 Jours)

  • face2papalocust

    face2papalocust @bosozoku: increvable.^^ (il y a 4 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Horizon: Zero Dawn sur PC

  • Mercredi 5 août 2020
  • Driftwood

GSY Review : Le Revolution Pro Controller 3

  • Mardi 4 août 2020
  • Driftwood

Notre avis sur Grounded

  • Samedi 1 août 2020
  • Driftwood