GSY Review Xbox 360

Eidos nous a fourni une version commerciale de la dernière création des studios Avalanche, Just Cause 2. Il ne nous en fallait pas plus pour vous concocter une review un peu tardive qui vous décrira tout le potentiel de ce titre, et qui s'accompagne évidemment de nombreuses vidéos maison. Si vous vous demandez encore si ce jeu fera partie de votre collection, alors cet article est pour vous, nous tenterons une nouvelle fois de vous décrire les points forts et les points faibles du titre. Certes, dans les grandes lignes Just Cause 2 reste dans le ton du premier opus, mais si on y regarde de plus près, on trouvera une multitude d’éléments qui le rendent bien plus intéressant. Si l’action et les explosions sont votre lot quotidien, c’est par ici que ça se passe !

San Esperito n’était qu’un entraînement

Après l’île de San Esperito dans les caraïbes, qui n’était pas sans rappeler Cuba et sa dictature, Rico Rodriguez débarque cette fois-ci à Panao au cœur de l’Indonésie. Un nouveau tyran sévit là-bas depuis quelque temps, depuis que l’ancien président du pays a été assassiné mystérieusement. Tout porte à croire que son fils, Pandak Panay, est à l’origine de cet assassinat, désireux qu'il était de prendre le pouvoir plus rapidement. Jusque là rien d’insurmontable pour le fils spirituel de James Bond. Mais on apprend rapidement que son ami et mentor Tom Sheldon a disparu alors qu’il travaillait sous couverture. Pire encore, l’agence qui emploie Rico soupçonne Tom d’avoir retourné sa veste et d'être devenu une menace pour les intérêts américains. De quoi motiver notre héros à semer la pagaille dans le pays et comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire. Beaucoup disent que le scénario du jeu n’est qu’un prétexte pour justifier le gameplay, mais en avançant dans l’aventure on pourra apprécier quelques subtilités qui viennent tordre le coup aux idées reçues. Just Cause 2 n’est pas qu’un jeu ultra bourrin, la trame de l’histoire reste appréciable à suivre, pour peu que l'on ne soit pas complètement hermétique à son côté kitch et décalé.


Le mot d’ordre est simple : Le chaos

Mais que les allergiques aux cinématiques se rassurent, l’essentiel du jeu est bien de faire sauter tout ce qui appartient au gouvernement Pannavien. L’accueil que reçoit Rico à son arrivée dans les montagnes lui démontre bien que le temps de la diplomatie est révolu. Tout ce qui porte une étoile blanche sur fond rouge (symbole du gouvernement), doit être réduit en miettes. De la petite station essence à la gigantesque fusée spatiale, rien ne résiste à l’arsenal de Rico, qui peut même utiliser la force de frappe de Panao à son avantage. Question arsenal, notre héros ne lésine pas sur les moyens, chaque direction du BMD lui permettant de choisir son type d’arme. La droite pour les armes légères, armes de poing et mitraillettes, le haut pour les armes lourdes, mitrailleuses, fusils à pompe, fusils sniper et bazookas, la gauche pour les armes de jet, grenades et charges C4. Bien sûr il ne peut pas transporter un tel arsenal sur ses petites épaules fragiles, il lui faut faire un choix et sélectionner soigneusement une arme de chaque type. Si le matériel laissé par l’ennemi ne lui suffit pas, il peut faire appel au marché noir. Grâce au bouton bas du pavé directionnel, un certain Don Motelsh et son hélico débarque dans le ciel pour le ravitailler. En fonction de sa progression dans le jeu, ce service lui donne accès à différents types d’armes et de véhicules, et il peut même upgrader ces articles en fonction des objets qu’il trouve sur le terrain. Ce cher Don peut également transporter Rico vers tous les lieux connus de la carte, lui épargnant alors un long voyage (les distances étant en effet pour le moins impressionnantes).


L’argent reste le nerf de la guerre

Bien sûr, pour payer tout ce matériel il faut obtenir de l’argent, et même beaucoup d’argent. De ce point de vue là, pas besoin de se tuer à la tâche, la destruction des édifices gouvernementaux, la récupération de certaines ressources et la réalisation des missions financera l’essentiel de l’équipement de Rico. Toute la progression du jeu évolue en fonction du chaos que notre héros sème dans le pays. Un compteur et plusieurs barres de progression vous indiquent toujours le niveau à atteindre pour déverrouiller vos prochaines missions. Après avoir semé suffisamment le trouble, les missions se déverrouillent sur la map globale. Elles se déclinent de plusieurs manières : missions de l’agence, captures de base, missions de factions et marché noir. Les missions de l’agence vous permettent d’avancer dans l’intrigue du jeu, il n’y en a que huit mais sont plus longues que toutes les autres et demandent d'atteindre un grand niveau de chaos pour se déverrouiller. Les captures de base vous aideront à étendre les territoires des factions, et débloqueront des missions supplémentaires. Les missions de factions renforcent votre lien avec la faction concernée, elles sont nombreuses, un peu plus répétitives mais ont l'avantage de faire gagner beaucoup d’argent tout en faisant progresser la barre de chaos. Le marché noir déverrouille de nouveaux véhicules et armes une fois la barre de progression remplie.


Rico n’est pas seul pour renverser le gouvernement

Vous l’aurez compris, ce cher Rico va rapidement trouver des alliés pour l’aider dans sa mission, ainsi va t-il convaincre tous les ennemis du gouvernement qu’il peut leur être d’une grande utilité. Trois différentes factions ont vu le jour à Panao : Les Ular boys, les Reapers et les Roaches. Les Ular boys peuvent être comparés aux Khmers rouges, leur violence n’a d’égal que leur volonté de prendre le pouvoir. Les Reapers sont les révolutionnaires de l’île, tout pour le peuple, un peu comme un certain Che Guevara. Enfin les Roaches sont la mafia de Panao, un savant mélange de Triade et de Yakuzas, qui n’hésitent pas à étendre leur business par la terreur. Même si ces trois factions ont le même but que notre héros, on va vite s’apercevoir qu’elles jouent toutes trois un double jeu… Pour faire plaisir à ses alliés, Rico peut également rechercher 100 objets pour chaque faction répartis partout dans les zones contrôlées par celles-ci. Tout ce petit monde de 1000km² permet donc d’obtenir une durée de vie allant de 30 heures environ (si vous vous limitez aux missions), à une vie entière (si vous cherchez à finir les 368 lieux à 100%). Après une bonne journée de destruction dans la joie et la bonne humeur, vous pouvez également vous détendre avec quelques activités supplémentaires, comme par exemple effectuer près de 50 courses défis disséminées un peu partout sur le territoire (en avion, moto, voiture et même en chute libre et parachute). Pour finir, si vous aimez les assassinats, vous pouvez vous concentrez sur les 50 colonels de l’armée panavienne planqués un peu partout, tous plus psychopathes les uns que les autres, à l’image de leur président.


Spider-Man + James Bond = Rico Rodriguez

Le désormais célèbre agent Rico Rodriguez, Scorpion pour les intimes, ne serait pas ce qu’il est sans son légendaire grappin. Celui-ci ne se limite plus à le tracter d’un point à un autre, il peut désormais être une arme dévastatrice. D'un côté, cela permet de s'amuser énormément aux dépends des pauvres soldats de Panao puisqu'il est possible de leur faire endurer les pires souffrances. Mais si l’on veut être efficace, mieux vaut se limiter à l’essentiel, faire chuter les ennemis de leurs perchoirs, balancer les véhicules dans le vide ou bien encore accrocher un ennemi trop coriace en hauteur pour le neutraliser plus facilement. Le grappin est utile dans bien des situations, mais vos armes resteront le fer de lance de votre arsenal. Les gunfights sont très simplifiés, pas de cover automatique possible, à vous de vous positionner pour éviter les balles. Pas besoin d’être précis pour viser, un auto lock vous permet de tirer tout en vous concentrant sur autre chose, pour plus de fun.

La marche à pied et les véhicules deviennent désormais superflu, l’association du grappin et du parachute vous permettant de parcourir de grande distance facilement. Il est certes un peu bizarre de pouvoir déployer un nombre illimité de parachutes, mais c’est tellement amusant qu’on s’en contrefiche. Un autre grand plaisir dans le jeu est de faire de la chute libre et du base jump, ce qui permet au passage d’admirer la beauté insolente des paysages de Panao. Si vous préférez vous concentrer sur la mission, vos ballades dans les airs vous permettent d’agripper tout ce qui vole, et surtout les hélicoptères de l’armée Panavienne. Rico doit alors vider le contenu de l’appareil, en abattant le passager (s’il y en a un) et neutraliser le pilote à l’aide d’un petit qte. Les hélicoptères sont d'ailleurs probablement les appareils les plus efficaces au combat, mais vous trouverez également des chars, des véhicules blindés et des avions de chasse parmi les 104 véhicules disponibles dans le jeu.


Venez vous dépayser sur l’île paradisiaque de Panao

Techniquement, le moteur d’Avalanche est encore plus impressionnant, les nuages volumétriques dans le ciel sont particulièrement bien rendus, même si certains pourront leur reprocher leur manque d’épaisseur. L’animation de Rico a heureusement été bien retravaillée, la plupart de ses mouvements sont maintenant très réalistes. Quand on se souvient du premier volet et de ses animations d'un autre âge, on peut donc réellement parler d'un sacré bond en avant à ce niveau. Entre deux destructions de base militaire, on se surprend donc à s’arrêter net dans sa course pour admirer un panorama splendide de montagne, de désert ou de plage tropicale. Le plus impressionnant étant qu’aucune saccade ou chargement ne viendront perturber votre visite touristique. Seul un léger tearing pourra éventuellement s'inviter dans les plus grands moments d’action. Côté action, les effets pyrotechniques sont saisissants de réalisme, et démontrent que l’aspect physique du moteur est bel et bien à la hauteur. Les destructions massives en hélico vous permettent même de constater des ondes de choc qui se propagent autour de la déflagration. Un bémol cependant quant à la physique et la maniabilité des véhicules terrestres qui, s'ils ont été largement améliorés par rapport au premier opus, ne procurent pour la plupart que des sensations assez moyennes (pour ne pas dire mauvaises pour certains d'entre eux).


Verdict


Just Cause 2 s’impose comme le jeu d’action du moment, mais ne se limite pas à ça, l’intrigue du jeu donnant également envie de progresser pour trouver réponses aux questions que l’on se pose. Pour en savoir plus, il faut néanmoins tout pulvériser sur son passage et aider les trois factions différentes à imposer leur pouvoir. Tout cela donne un cocktail détonnant mélangeant fun, action, le tout dans un ton décalé mais cohérent, avec pour cadre un paysage paradisiaque et dépaysant. Techniquement, le jeu n’a rien à envier à ses concurrents, bien au contraire, puisque le moteur d’Avalanche tient bien ses promesses et nous surprend même à ne souffrir d’aucun ralentissement. La durée de vie du titre non plus, allant même jusqu’à faire pâlir de honte celle d’Oblivion, si les perfectionnistes veulent réaliser 100% de tous les lieux que recèlent le pays de Panao. Ce deuxième opus souffre peut-être encore d’un côté un peu répétitif, certaines missions ont un air de déjà vu, mais les objectifs secondaires, les courses défis et les assassinats sont là pour rafraîchir le tout. Just Cause 2 surpasse donc le premier volet et confirme qu’Avalanche fait désormais partie des développeurs sur lesquels il va falloir compter à l'avenir.

3333
3333
Commentaire du 20/04/2010 à 16:02:10
Très bonne review; perso je me suis arrêté à 75%, après tout de même 90 heures de jeu. :)
Bon petit jeu, kitsch par certains aspects (malheureusement certains pardonnent pas et s'arrêtent à ça) mais très très fun et très dépaysant sinon.
On pourrait bien sûr reprocher une certaine lassitude s'installant avec le temps mais justement je trouve qu'ils ont mis pas mal d'efforts pour essayer de varier et éviter que ce ne soit trop redondant (tout plein d'objectifs à remplir, et certaines des dernières missions de faction m'ont parues très sympathiquement imaginées).
Sinon je crois qu'il y a même 75 courses défis en tout (seulement 50 pour avoir le trophée/succès), et aussi j'ai pas trop compris pour cette histoire d'auto lock? (j'ai joué en version PS3 je précise).

Sinon pour ceux qui disent que tous les décors se ressemblent, je sais pas ce qu'il vous faut: stations de ski alpines, désert, forêts tropicales, petits villages en bord de mer avec pagodes, temples asiatiques en ruine, villes tout à fait urbaines, aéroports (civil ou militaire), scierie perdue au beau milieu de la jungle, etc, etc...(et j'en oublie, c'est sûr).
S'ajoute à ça les intempéries très bien rendues, le cycle jour/nuit, la possibilité de fouiller les fonds marins (avec une super vue d'ailleurs...).
En réponse à
roreaver
roreaver
Commentaire du 20/04/2010 à 16:18:49
j'essayerai de le prendre un jour en occaz comme je l'ai fait il y a peu pour bourne et midnnight club LA que je suis entrain de faire en ce moment et que je trouve vraiment sympa comme tout :) (30 EUROS les deux )

En tous les cas techniquement c'est vraiment impressionant, pour la chute libre je la trouve vraiment longue, pas intéressante, c'est bien dommage car avec quelques effets en plus, on aurait pu avoir une séquence d anthologie..
En réponse à
Marmotte
Marmotte
Commentaire du 20/04/2010 à 19:26:59
J'ai a-do-ré ce jeu.

J'ai passé plus de 100 heures dessus (sans compter les très nombreux Game Over), et j'en suis entre 98% et 99%. Là j'avoue que je commence à tourner un peu en rond :P

Il est loin d'être parfait, mais il a un bon goût de reviens-y... et surtout, quel dépaysement! Techniquement c'est une bonne tuerie, d'ailleurs. Le travail effectué sur les lumières et les couleurs est exemplaire. Et quel plaisir de voir les fenêtres dans la ville s'illuminer les unes après les autres, ça change de la fonction habituelle "ville on/ville off".

Maintenant, malgré toutes les qualités du jeu (je ne les décrirai pas, les reviews le font très bien), il y a quand même pas mal de défauts; heureusement, ils ne sont pas pénalisants, donc on continue à jouer avec plaisir. Je pense que si ces défauts pouvaient être gommés dans une éventuelle suite, le jeu serait encore meilleur.


- La possibilité de s'accrocher, voire escalader. Dans le cas présent, si Rico veut sauter par-dessus un élément graphique (ex: un muret) et qu'il manque 1 pixel, il ne le passera pas: impossible de s'accrocher. Particulièrement frustrant lorsque on est accroché avec le grappin et que l'on veut passer de l'autre côté d'un mur. L'idéal serait de combiner l'idée du grappin avec un système d'escalade à la InFamous.


- Le grappin encore: lorsque Rico est dans le vide accroché avec son grappin, ce serait bien de pouvoir au moins descendre et monter. Là il reste figé comme un imbécile, la seule solution de s'en défaire c'est de sauter dans le vide, et comme la caméra change subitement d'axe, c'est très dur de relancer le grappin au bon endroit. Encore mieux que simplement pouvoir monter/descendre: la possibilité de se balancer.


- Augmenter les fonctionnalités lorsque Rico est accroché à un véhicule: combien de fois je me suis retrouvé sur un véhicule ennemi alors qu'il me manquait *comme par hasard* des munitions "à une main", et de ne rien pouvoir faire alors que le passager ennemi me canardait? (Note: c'est impossible de piloter un véhicule ennemi s'il y a un passager encore vivant ou présent). Ce serait bien d'ajouter la possibilité de pouvoir faire tomber l'ennemi, ou de lui chipper son arme (via un mini QTE? Via le grappin?), ou de simplement pouvoir lui donner des coups de grappin pour le tuer.


- En parlant de QTE, le fait d'avoir exactement 3 QTE lorsque l'on veut piloter un véhicule ennemi, ça devient rapidement lourd. Pourquoi ne pas lancer un nombre de QTE aléatoire (entre 1 et 4 par exemple) afin de rendre le tout un peu plus différent à chaque fois?


- QTE encore, ce serait vraiment bien de pouvoir simplement abandonner un QTE en cours. Exemple: je suis sur le point de m'emparer d'un hélicoptère ennemi. Je commence la séquence QTE (donc 3 QTEs à la suite, ponctués à chaque fois d'une animation). Pendant ce temps, les soldats au sol commencent à me canarder joyeusement (ou un 2ème hélico commence à m'asperger, et ceux-si sont très efficaces). Rico ne peut rien faire! Il s'en prend plein les gencives sans pouvoir broncher, et hop Game Over.


- Le manque total de reconnaissance ou de récompense!! J'ai fini les 3 missions de récupérations des factions. Il faut récupérer 100 objets pour chaque faction (donc 300 objets en tout disséminés sur la carte). À chaque fois qu'on en trouve 1, on a droit à une petite réflexion genre "tu as presque trouvé tous les crânes sacrés, Serdadu". Pourtant, quand finalement on les trouve les 100, il ne se passe RIEN. Aucun mot du chef de faction, aucune nouvelle mission de faction débloquée, aucun nouveau véhicule, RIEN. Le vide total. Pourquoi je me suis autant cassé le c**? Même le trophée était débloqué bien avant.


- Les missions principales de Just Cause 2 sont bien plus répétitives que celles d'un GTA. Dans GTA au moins il y avait des missions durant lesquelles il fallait prendre une photo, reconnaître quelqu'un, espionner quelqu'un etc. Just Cause 2 me semble bien plus limité et basique.


- Laissez-nous entrer!! Aucune bâtiment, aucun magasin, aucune station essence, aucun aéroport, AUCUN intérieur n'est visitable. L'univers de Just Cause, c'est juste une coquille désespérément vide.


- Où est la vue intérieure lorsque Rico pilote un véhicule? J'utilisais la vue intérieure dans Just Cause 1; avec les effets de flou ça donnait un résultat saisissant, surtout dans les hautes herbes.


- Lorsqu'on définit un point sur la carte, le GPS nous montre uniquement la destination à vol d'oiseau. Ça aurait été super judicieux de switcher en mode "il faut prendre cette route puis ce virage" lorsque Rico prend un véhicule terrestre. À la GTA / Test Drive Unlimited.


- L'hélicoptère de "secours" était mieux géré dans Just Cause 1. Là on se tape des écrans de chargement à la chaîne, et le pire c'est qu'il est impossible d'acheter 2 objets en même temps (ou j'ai loupé quelque chose?) sans rappeler l'hélicoptère (qui nous sort de surcroît toujours la même phrase). Dans Just Cause 1, on appelait l'hélicoptère, et pendant qu'il arrivait avec notre commande, on pouvait continuer à jouer.


- On est à des années lumières du soin apporté à un GTA. On grimpe dans un taxi? Il n'y a aucune mission à la "Crazy Taxi" qui se déclenche. On grimpe dans un véhicule de l'armée ennemie? Il n'y a aucune mission genre "voici la liste des criminels actuels à arrêter et/ou à tuer". On s'empare d'un véhicule X qui nous plaît énormément? Impossible de le sauvegarder dans un garage, de le customiser, ou simplement d'en changer la couleur…


- Je n'ai toujours pas compris pourquoi je devais exploser les 2 portes fermées dans l'hôtel des 3 rois (ou quelque chose comme ça) :P Cette mission n'avait aucun sens, et je l'ai même trouvée particulièrement nulle.


Voilà, désolé pour le pavé. Malgré tous ces "défauts" (du moins pour moi), le jeu est excellent car finalement très fun.

À ce propos, si j'avais la possibilité de créer un jeu de cette envergure, et bien c'est typiquement le genre de jeu que j'aimerais développer.
…Et comme je suis du genre perfectionniste, j'y apporterais même un soin tout Rockstar-esque (voire plus). J'ai d'ailleurs quelques idées bien originales :)
En réponse à
3333
3333
Commentaire du 20/04/2010 à 20:02:35 En réponse à Marmotte
Posté par Marmotte
- Le grappin encore: lorsque Rico est dans le vide accroché avec son grappin, ce serait bien de pouvoir au moins descendre et monter. Là il reste figé comme un imbécile, la seule solution de s'en défaire c'est de sauter dans le vide, et comme la caméra change subitement d'axe, c'est très dur de relancer le grappin au bon endroit. Encore mieux que simplement pouvoir monter/descendre: la possibilité de se balancer.
Marmotte, tu peux te balancer légèrement de droite à gauche avec le stick lorsque tu est suspendu à une paroi horizontale. C'est même super utile lorsque tu es arrivé à un rebord d'immeuble par exemple et que tu cherches à viser/lancer ton grappin sur une paroi verticale pour atteindre complètement le sommet.

Sinon pour ça:
- "L'hélicoptère de "secours" était mieux géré dans Just Cause 1. Là on se tape des écrans de chargement à la chaîne, et le pire c'est qu'il est impossible d'acheter 2 objets en même temps (ou j'ai loupé quelque chose?) sans rappeler l'hélicoptère (qui nous sort de surcroît toujours la même phrase). Dans Just Cause 1, on appelait l'hélicoptère, et pendant qu'il arrivait avec notre commande, on pouvait continuer à jouer."
je crois qu'une fois le premier chargement (pour que l'hélico se positionne au-dessus de toi), normalement t'as plus droit au chargement, bref tu perds pas plus de temps si tu veux racheter une autre arme ou bien un véhicule (du moment que tu changes pas trop ta position sur la carte aussi...).

Par contre je te rejoins tout à fait vis à vis des récompenses (type GTA) allouées pour avoir fait tout ce qui est demandé (ils ont dû se dire qu'ils seraient très peu nombreux les frappés à vouloir chercher les 100% partout ^^).
En réponse à
maxxart
maxxart
Commentaire du 20/04/2010 à 20:19:41
Je suis super fan de ce jeu. C'est du fun en barre! Vraiment ma surprise de l'année pour l'instant.
En réponse à
Marmotte
Marmotte
Commentaire du 23/04/2010 à 14:19:06 En réponse à 3333
Posté par 3333
Marmotte, tu peux te balancer légèrement de droite à gauche avec le stick lorsque tu est suspendu à une paroi horizontale.
Je viens de me refaire une petite partie hier soir pour grapiller encore quelques centièmes de pourcents (???), et j'ai essayé de me balancer. Je n'ai pas trouvé ça super efficace, mais au moins on peut le faire. Un peu. :)

Allez hop, quelques idées supplémentaires pour améliorer une hypothétique suite:

- Le fait de devoir se taper TOUTE la carte du jeu pour chercher et trouver tous les éléments gouvernementaux à détruire, c'est un peu exagéré tout de même. Ma solution: dans toutes les bases ennemies (que l'on peut envahir et qui servent de Check Point), il y aurait des documents Top Secret à trouver. Ils pourraient être cachés n'importe où dans la base. On peut même les imaginer dans un sous-sol rempli de pièges, dans un véhicule ennemi (il suffirait alors de pénétrer dans ce véhicule, comme si on voulait le conduire, pour s'emparer des documents), ou dans un coffre-fort dont nous devons trouver le code via quelques indices (ou que l'on pourrait ouvrir via un QTE, mais c'est beaucoup moins intéressant).
Une fois ces documents entre nos mains, ils indiquent l'emplacement de tous les éléments gouvernementaux de la région. À nous de nous y rendre pour les détruire!
Encore plus fin: les documents contiennent uniquement des images des lieux (plutôt que de pointer directement leur emplacement); le joueur devrait donc faire preuve d'un peu de recherche visuelle pour deviner où ils se trouvent. C'est un peu le même système qu'on trouvait dans inFamous.


- Dans Just Cause 2, j'ai trouvé que les points de cascade ne servent à rien. Ce serait sympa d'ajouter quelques épreuves de cascade, un peu comme dans Burnout Paradise mais en plus simple. Exemple: "avec cette rampe, essayer d'effecteur un saut périlleux ou un flip avec votre véhicule".


- Ou à part des épreuves de courses basiques, proposer aussi des épreuves plus originales: "avec ce véhicule, essayer de rouler pendant 60 secondes à au moins 120 km/h SANS faire d'accident"


- Le clipping des véhicules et des passants est trop proche, je trouve. Par exemple dans la ville, il suffit d'aller sur un immeuble pas trop haut pour que tout disparaisse. Nous avons donc devant nous un décors splendide mais sans aucune vie. Je trouvais GTA beaucoup plus intéressant à ce niveau-là, surtout de nuit ou au loin on voyait les "lumières" des véhicules en mouvement (bien sûr ce n'était qu'une astuce visuelle, mais ça fonctionnait super bien). L'effet d'immersion était très bon.


- Allez, un système de "cover" :P Ou AU MOINS la possibilité de pouvoir se déplacer une fois que nous sommes accroupi. Là, Rico peut effectivement se baisser, mais dès qu'il doit se déplacer, il se relève.


Voilà, c'est tout pour aujourd'hui :)
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
X360 PS3
Edité par
Eidos Interactive
Developpé par
Avalanche Studios
Patreon

175 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • cryoakira

    cryoakira @Soda: Oui, le FH, il envoie vraiment du lourd et il sort bientôt. Du tout bon. (il y a 21 Heures)

  • face2papalocust

    face2papalocust @TheDud: Ils ont toujours été très doué là dessus les mecs de chez Playground ça m'étonne qu'à moitié. (il y a 1 Jour)

  • XRacer

    XRacer @TheDud: ça m'a pas mis sur le cul perso. (il y a 1 Jour)

  • TheDud

    TheDud en Touta cas le moteur de Forza...j'imagine pas comment Fable va tout défoncer ! (il y a 1 Jour)

  • TheDud

    TheDud Belle conf § Y manquait juste un one more scene à base de gros jeux d',aventure narratif solo. (il y a 1 Jour)

  • notourious67

    notourious67 Bon ben belle conf et dire qu'il y a toutes les cartouches en préparation derrière perfect-dark, fable et cie (il y a 1 Jour)

  • Soda

    Soda Le Forza m’a bluffé ! (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a 6 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a 6 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a 6 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a 7 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a 7 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a 7 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Minute of Islands en vidéo maison 4K

  • Lundi 14 juin 2021
  • Driftwood

La démo de Sable en vidéos

  • Samedi 12 juin 2021
  • Driftwood