GSY Review PS4 Xbox One PC

La grosse extension de Monster Hunter: World pointe enfin le bout de son nez un peu plus d'un an et demi après la sortie du titre. Après divers petits ajouts gratuits, dont le Deviljho, la Lunastra, les Alpha Suprêmes, la Kulve Taroth, la quête de Geralt de Riv' contre le Leshen, ou encore le Béhémoth tiré de l'univers Final Fantasy, Capcom nous propose enfin un plat de résistance pour le moins conséquent. Et ne tournons pas autour du pot, Iceborne s'avère tout bonnement indispensable pour peu que vous adhériez à la chasse aux monstres.

Banbaro-bin des bois

En premier lieu, laissez-nous vous faire une petite mise point sur le fonctionnement de ce DLC. Il ne s'agit nullement d'un stand alone, puisque pour pouvoir y accéder, il faudra au préalable avoir terminé le scénario principal de Monster Hunter World et être au minimum Rang de Chasseur 16. Rien d'illogique puisqu'Iceborne se focalise sur le Rang Maître (l'équivalent du fameux Rang G), et qu'il serait absurde pour un débutant de pouvoir arpenter son contenu sans aucune expérience en la matière. Une armure sera par ailleurs disponible au Chambellan pour les joueurs, à l'équipement un peu juste, qui rempliraient ces conditions. Cependant, notez qu'Iceborne reste entièrement intégré au jeu de base. Il est donc tout à fait possible pour un chasseur de Rang Maître d'aller prêter main forte sur des quêtes de niveau Novice ou Expert, et ce à tout moment. Par conséquent, si vous n'aviez pas encore franchi le cap, il n'est pas trop tard pour découvrir les joies et l'addiction procurées par la chasse aux monstres. En termes de contenu, une toute nouvelle histoire qui fait suite aux événements de MHW s'offre à nous. Pas besoin d'entrer dans les détails, le scénario n'étant qu'un prétexte à l'introduction de la nouvelle région et des créatures qui l'accompagnent. Il ne faut donc bien évidemment pas s'attendre aux twists d'un NieR:Automata, reste que certaines cinématiques mettent en scène l’apparition des monstres de manière assez classe. On pense par exemple au majestueux Banbaro et ses énormes cornes, qui semblerait presque tout droit sorti d'un film du Studio Ghibli. Il nous aura personnellement fallu une quarantaine d'heures pour y voir le bout en solo, en incluant quelques expéditions et missions optionnelles, soit exactement le même temps de jeu qu'il nous avait fallu pour finir le scénario de MHW. Et à l'instar de ce dernier, il ne s'agit que d'un apéritif, le endgame étant une fois de plus particulièrement généreux. Ce fameux endgame étant cependant encore sous embargo jusqu'à la sortie le 6 septembre, nous ne pouvons pas l'évoquer en détail. Sachez juste qu'il vous réserve une petite surprise et possède une particularité pour le moins originale.

Quoi qu'il en soit, question durée de vie, les plus courageux ayant retourné MHW dans tous les sens après plusieurs centaines (voire milliers) d'heures savent à peu près à quoi s'en tenir. Passons à la partie touristique avec, à votre gauche, la nouvelle map baptisée le Givre Éternel. Elle vous fera découvrir son ambiance glaciale composée de secteurs où la poudreuse sera plus ou moins profonde. Vous serez invités à vous réchauffer dans ses sources d'eau chaude, à pêcher dans ses grottes de glace, et à découvrir de nouveaux éléments de faune et de flore. Veuillez penser à vous équipez de votre armure spéciale hivernale avant toute sortie afin d'éviter les rhumes. Blague à part, on y retrouve tout ce qui faisait le charme des autres environnements, avec une atmosphère unique, divers campements à découvrir, mais aussi des pièges et autres interactions exclusives, comme des falaises de glace qui pourront se briser sous les coups d'un Tigrex de mauvais poil, vous envoyant piquer en tête dans l'océan. Cette nouvelle zone apporte donc un peu plus de diversité et vient compléter avec brio les cinq maps de base. Pour ne rien gâcher, cette carte se voit accompagnée d'un nouveau hub, le petit village de Seliana. Ici, tout le design a été revu et corrigé par rapport à la construction éparse, et à la longue fatigante, d'Astera. Il est dorénavant bien plus aisé d’accéder aux différents services, du forgeron à l'intendance, en passant par la cantine ou l'alchimiste et ses nouveaux types de fusion de joyaux. Vous pourrez ainsi faire tout ce dont vous avez besoin avant de repartir en mission sans devoir changer d'étage ou supporter d'écran de chargement. Même le Chambellan devient directement accessible pour la gestion des safaris, et seuls la Grand-salle (le hub multijoueur équivalent au Grand-pont) ainsi que votre nouvelle chambre entièrement customisable, requièrent un loading. Pour couronner le tout, Seliana se paye le luxe d'avoir un sympathique thème musical que vous siffloterez à tout va tôt ou tard, ainsi qu'un framerate plus agréable que celui d'Astera. Vous pourrez toujours y croiser les autres joueurs de la session en passant par le hub multijoueur.

Namielle et les abeilles

Iceborne intègre également bien évidemment un certain nombre de monstres et de sous-espèces. Nous en avons compté 23 au total à notre stade d’avancement, ce qui n'est évidemment pas du tout exhaustif vu notre découverte relativement récente du endgame. Si certains sont tirés d'anciens jeux de la série à l'instar du Yian Garuga, du Nargacuga ou du Barioth, d'autres sont tout nouveau pour l'occasion. On citera le Namielle, un somptueux Dragon Ancien qui a la particularité de passer d'une robe Beige clair à un Bleu sombre s'illuminant de mille feux tel un véritable manège de fête foraine. Le bougre peut créer un mini-raz de marée recouvrant la zone de nombreuses flaques et enchaîner avec une énorme décharge électrique. Inutile de préciser qu'il vaut mieux ne pas être en contact avec l'eau à ce moment précis, ce qui s'avère parfois plus facile à dire qu'à faire en fonction de l'environnement. On pourrait vous citer d'autres exemples dont la vouivre immortelle Shara Ishvalda, un boss de fin qui emprunte un gimmick de boss de jeux estampillés FromSoftware, mais nous préférons vous laisser découvrir le reste par vous-mêmes. Bref, vous l'aurez compris, les combats restent épiques à souhait lors des premiers affrontements. Une fois les patterns mémorisés, ils finissent bien évidemment par devenir plus qu'une simple routine n'ayant rien d’anormal sur ce genre de titre. Les musiques sont toujours d'excellente facture et soutiennent parfaitement leur propos. Ceux ayant tâté de la Bêta ont déjà dû en avoir un aperçu avec le thème du Velkhana qui mélange habilement piano et cuivres. Tout juste reprochera t-on ce souci toujours présent lorsque plusieurs monstres s'affrontent lors d'une guerre de territoire, certes épique, mais que la musique passe d'un thème à l'autre à plusieurs reprises n'ayant plus l'air de savoir sur quel pied danser. Ce ''glitch'' auditif reste heureusement relativement rare puisqu'il nécessite un certain nombre de conditions pour être déclenché, dont le fait que deux monstres aux musiques différentes soient focalisés sur vous au même instant.

Iceborne n'est pas qu'un simple ajout de contenu, c'est également une refonte de certaines mécaniques avec quelques améliorations (toutes également effectives sur le jeu de base) qui peuvent sembler minimes de prime abord, mais qui vous donneront envie de ne jamais repasser sur la version précédente. Déjà l'équilibrage du jeu en coop a été revu et corrigé. Non seulement la difficulté s'adapte en temps réel au nombre de joueurs présents, mais une difficulté supplémentaire et mieux adaptée a été implémentée pour les chasses à deux. Autrement, il est dorénavant possible d'utiliser la fronde sans devoir rengainer son arme, particulièrement pratique lorsqu'il s'agit par exemple d'aveugler un Teostra avant qu'il ne lance son attaque ultime. En contrepartie, les capsules aveuglantes ont une zone d'action moins large qu'avant, il faudra donc être un peu plus précis pour garantir leur efficacité. Chaque arme a aussi eu droit à son lot d'ajustements et de nouveautés. Vous comprendrez qu'il est impossible de tout lister ici, mais sachez que des PDF détaillés sont déjà en circulation sur la toile depuis quelque temps. Quant au grappin, il est ici directement utilisable sur les monstres, donnant la possibilité de venir s'agripper à leurs pattes, queue, ou tête pour y infliger des dégâts, voire décharger les munitions de la fronde avec un tir de mitraille qui enverra la bestiole percuter un obstacle de plein fouet si vous l'avez orienté dans la bonne direction au préalable - et qu'elle n'est pas enragée. Il est cependant vivement déconseillé d'utiliser le grappin à tout va (cela sert surtout à affaiblir les parties ciblées plus qu'à causer des dégâts), notamment sur un monstre enragé qui pourra rapidement vous éjecter tout en vous faisant subir des dégâts plus ou moins importants. Bien entendu, l'extension n'est pas avare en améliorations et vous ne serez pas uniquement gratifiés par la montée de votre nouveau Rang Maître - qui se distingue donc du Rang de Chasseur classique. Et n'imaginez pas passer l'intégralité de votre temps uniquement sur la nouvelle map du Givre éternel. Car cette difficulté est aussi disponible pour toutes les anciennes régions, et donc tous les anciens monstres, qui gagnent en puissance et proposent de nouvelles ressources.

Ce sont donc des armures flambant neuves et des améliorations d'armes allant jusqu'au niveau de rareté 12 qui font leur entrée. Si les skins d'armures pour les nouveaux monstres sont en grande majorité particulièrement réussis, notez que les variantes Maître des anciennes versions ont également été légèrement revues au niveau de leur design. Certaines de ces pièces d'armure aux statistiques améliorées (il est possible d'atteindre plus de 1000 points de défense physique avec les plus hauts modèles en version améliorée) peuvent dorénavant recevoir des joyaux de niveau 4. Ces derniers permettent soit d'augmenter directement un talent de plusieurs niveaux, soit d'augmenter 2 talents prédéfinis à la fois, sachant que de nouveaux talents font en plus leur apparition et viennent compléter l'assortiment déjà bien fourni du jeu de base. Quant aux armes les plus rares, un nouveau type de transcendance permet de débloquer divers bonus comme c'était le cas avant, mais cette fois-ci en échange de matériaux rares (au lieu des gemmes habituelles), et aussi de multiplier les statistiques de ces améliorations. Et ce n'est pas tout, puisque s'ajoute à cela un système d'optimisateurs qui octroie la possibilité d'additionner un bonus lié à un autre modèle de l'arme afin de booster l'attaque, l'affinité ou encore l'élément, et ce, à plusieurs reprises. Cela ne vous suffit pas ? Très bien Pierre, pour le même prix, nous vous ajoutons une amélioration pour tous vos outils de survie. Une simple quête annexe passera votre cape ou votre amplificateur en version ''+'', ajoutant des emplacements de joyaux à l'une (dont les talents ne s'activeront qu'une fois portée), et augmentant la zone d'action, l'efficacité et la durée de l'autre. Il en va de même pour votre Palico qui voit son niveau max, ainsi que celui de ses gadgets, augmenter. Ils gagnent par la même occasion de nouvelles capacités, comme la Vitaguêpe qui pourra désormais vous réanimer en cas de mort. En résumé, et comme dirait Kenshiro : ''tu ne le sais pas encore mais... '' tes anciens builds sont déjà morts - et surtout complètement obsolètes. Cela dit pas de quoi rager tel un Odogaron Désastre qui se serait cogné le petit orteil dans un pied de table, puisque les nouvelles statistiques et les nombreuses possibilités de builds qui vous attendent vous feront vite oublier vos longues heures de farming pré-Iceborne.

Qui veut l'appeau de Roger Rabbit

Nous terminerons avec trois autres petites nouveautés, car nous en sommes en réalité assez loin d'avoir fait le tour de tous les changements et ajouts apportés par cette extension. Il nous paraît futile de tout recenser ici, mais soyez rassurés car le jeu n'est pas avare en écrans de tutoriels dès qu'un changement ou qu'une nouveauté s'opère. Revenons à nos miaonstres avec l'appeau, un accessoire indispensable pour pouvoir chevaucher de petits monstres. En un coup de sifflet, un compagnon tel un Jagras ou un Shamos rappliquera illico à vos côtés. Vous ne pourrez en aucun cas les diriger, mais ils suivront d'instinct l'animal que vous traquez, ou le point que vous leur indiquerez sur votre carte. Le temps de la balade servira à vous requinquer et aiguiser votre arme par exemple. Si cela nous a paru assez inutile de prime abord, ces montures s'avèrent être un peu plus rapides qu'un chasseur à pied. De plus, il est finalement plutôt agréable de se laisser conduire à sa proie sans se soucier du reste, comme si Capcom mettait un chauffeur à notre disposition. Autre nouveauté, le photomatou, un appareil photo à équiper dans ses raccourcis et réservé à des quêtes données par le Lynologue. Chaque quête requiert des conditions particulières, comme photographier un Lynien de face tandis qu'il se gratte l'oreille dans telle ou telle région. Pour vous aider, une photo valide indiquera un petit logo rouge dans le viseur de l'appareil, et une fois sauvegardée, il ne vous restera plus qu'à aller la présenter pour récupérer votre récompense. Notez que le photomatou n'a rien à voir avec l'ajout du mode photo, ce dernier étant assez similaire à ce que l'on trouve dans d'autres jeux, à l'exception du fait qu'il ne passe pas le jeu en pause, et qu'un vilain copyright vient entacher votre chef-d'œuvre. Dans un autre registre, le Vaporium est une grosse 'machine à sous' située à Seliana. Une fois suffisamment alimentée en ressources, vous pourrez lancer un mini-jeu consistant à deviner une suite de trois touches et qui vous fera gagner divers objets. Pas bien passionnant il est vrai, nous aurions largement préféré un jeu de cartes ou de dominos jouable à plusieurs pour plus de convivialité.

À présent, évoquons la difficulté de ce Rang Maître. Nous n'avons rencontré que peu de résistance sur les missions principales 1 à 4 étoiles, et les premières heures offrent finalement peu de challenge à un joueur aguerri et bien équipé. Mais rassurez-vous, l’échauffement à base de Béotodus finit par laisser place à plus costaud, notamment avec ce sac à PV de Velkhana - le Dragon Ancien de glace - ou l'infâme Deviljho Carnage qui nous a récemment envoyé manger les Fleurs du crépuscule par la racine en deux coups de cuillère à pot. La difficulté se veut donc progressive, sans compter que si les monstres Alpha sont bien présents, nous n’avons pas encore eu l'occasion d'affronter d'Alpha Suprême dans ce rang. Ces Dragons Anciens sur-boostés devraient très sérieusement commencer à piquer, aussi bien au niveau des dégâts subis, que du point de vue de la gestion du chronomètre. En bref, et contrairement à ce que pourraient laisser croire les premières chasses, il va quand même falloir penser à optimiser vos nouveaux sets si vous ne voulez pas finir en croquettes pour Zinogre. Ne nous nous attarderons pas sur la partie technique puisqu'elle reste similaire à deux ou trois améliorations près, avec un rendu visuel détaillé et agréable malgré un framerate toujours non locké sur PS4 Pro, mais qui reste globalement suffisamment stable pour ne pas être dérangeant dans le feu de l'action (c'est surtout à Astera qu'il se fait le plus remarquer). Le mode HDR a été ajusté et propose une nouvelle option de réglage du contraste en plus de paramètres plus détaillés pour les couleurs et la luminosité. Si nous n'avons pas été en mesure de tester ces réglages par nous-mêmes pour le test, on espère que les possesseurs d'écrans compatibles y trouveront leur compte. L'extension sera disponible dès le 6 septembre sur Xbox One et PS4, les joueurs PC devront prendre leur mal en patience jusqu'à janvier 2020. Pour finir, sachez que Capcom a prévu de continuer à ajouter du contenu gratuit après la sortie d'Iceborne, comme l'affreux Rajang dores et déjà annoncé pour le mois d'octobre. En somme, vous n'êtes pas près de raccrocher les gants, ou plutôt, la cape temporelle...

Verdict


Iceborne fait passer le déjà excellent Monster Hunter World à l'étape supérieure. Avec son contenu conséquent, ses nouveautés et son endgame intéressant, nul doute que les aficionados vont y trouver leur compte. Capcom ayant annoncé que ce serait l'unique grosse extension de MHW, c'est probablement qu'un nouvel opus doit déjà être dans les cartons. Nous frémissons donc d'impatience à l'idée de voir ce que donnera le prochain épisode, qui devrait très certainement débarquer sur la prochaine génération de machines. D'ici là, Monster Hunter World et son extension Iceborne ont de quoi vous occuper des dizaines d'heures durant, voire des centaines d'heures si jamais vous avez l'âme d'un chasseur complétiste, et ce sans compter les futures mises à jour gratuites. Donc pour peu que la chasse aux monstres vous titille un minimum, Monster Hunter World: Iceborne est tout simplement un incontournable de cette rentrée pourtant déjà bien chargée.
  • Les plus
  • Un contenu bien conséquent, particulièrement pour un DLC
  • Ne lésine pas sur les nouveaux monstres et sous-espèces
  • Des ajustements et rééquilibrages pour une expérience améliorée
  • Les petites nouveautés bienvenues (grappin, appeau, mode photo, etc.)
  • Seliana, un hub mieux conçu qu'Astera
  • Le Givre Éternel, une chouette nouvelle map à l'atmosphère glacée
  • Le Rang Maître et tout ce qui va avec
  • L'entêtant thème musical de Seliana
  • Un endgame original et pensé pour tenir les joueurs en haleine
  • Les moins
  • Les écrans de chargement longuets
  • Quelques textures moins fines
  • La musique qui ne sait parfois plus sur quel pied danser quand plusieurs monstres s'affrontent à l'écran
  • Le mini-jeu du Vaporium aurait pu être plus fun
  • Le copyright qui vient s'incruster en mode photo

Images éditeur

  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Images éditeur

Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)

  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
  • Gamersyde Review : Monster Hunter: World - Iceborne - Galerie maison (PS4 Pro mode Framerate)
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 05/09/2019 à 15:37:22
J'avais vraiment bien accroché au jeu, mais je l'ai lâché à un moment et je n'ai jamais trouvé le temps d'y retourner. :(
En réponse à
Telemos
Telemos
Commentaire du 05/09/2019 à 16:20:53
Encore une review complète et détaillée de la part du volto-king ^^ Au plaisir de chasser en ta compagnie sur cette extension massive.
Par contre petite question concernant les skins des nouvelles armures de rang maitre, pourrons-nous tous les obtenir via le craft ou est-ce que ce sera comme sur MHW (Au compte-gouttes via les quêtes événementielles) ?
En réponse à
guts_o - Chauffeur de salle
guts_o
Commentaire du 06/09/2019 à 13:03:42
Je donne ma langue au Palico... ;p
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE
Edité par
Capcom
Developpé par
Capcom
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • cryoakira

    cryoakira *datent (il y a 16 Heures)

  • cryoakira

    cryoakira @GTB: le truc, c'est qu'ils sortent dans un creux. Un partie des jeux dates et ont déjà fait leurs ventes, d'autres sortiront l'année prochaine... Curieux en tout cas de savoir le prix de ces jeux. (il y a 16 Heures)

  • GTB

    GTB Et l'exclu Gylt. Je doute d'un avenir à la Ouya. Stadia c'est 9 balles, et gratos en 2020. Je pense qu'il y aura un minimum de curiosité de la part du public. (il y a 1 Jour)

  • GTB

    GTB Il y a qd même RDR², Borderlands3 très rapidement, MK11, AC Odyssey...des bons gros poids lourds niveaux ventes. (il y a 1 Jour)

  • Bigquick

    Bigquick @atN: c'est vrai que le line up est vraiment pas ouf. Surtout que Doom Eternal était bien mis en avant par Google mais qu'il sort qu'en Mars. (il y a 1 Jour)

  • MadDemon

    MadDemon @atN: elle fera surement comme la Ouya ^^ (il y a 1 Jour)

  • atN

    atN Et les récents propos de David cage à propos de cette plateforme qui dit que ça va prendre du temps pour certains dévellopeurs à investir dans cette structure, Mouais. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Death Stranding en replay

  • Vendredi 8 novembre 2019
  • Driftwood

Need for Speed Heat de jour comme de nuit

  • Jeudi 7 novembre 2019
  • Driftwood