GSY Preview PC PS4 Xbox One

Si DOOM n'est plus le béhémoth du FPS qu'il fut dans les années 90, l'opus sorti en 2016 a clairement ramené la licence sur le devant de la scène, en grande partie grâce à une nouvelle boucle de gameplay diaboliquement efficace. Mais plutôt que d'embrayer rapidement sur une suite opportuniste, id Software a pris le temps d’étayer les fondations de son prochain épisode et on ne va pas y aller par quatre chemins : DOOM Eternal s'annonce énorme.

Fidèle à ses prédécesseurs, Eternal ne perd pas de temps en exposition. Une petite cinématique expliquant que notre Slayer revient sur terre, mais visiblement avec un train de retard (fichues gréves !) puisque les démons sont déjà là, et le grand massacre débute dans la joie et la bonne humeur.

Quelques grammes de finesse…

C'est avec un réel plaisir que l'on retrouve les combats viscéraux et gores qui caractérisent la série, désormais portés par cette nécessité d'arracher au corps à corps les ressources assurant notre survie. Néanmoins, une fois l'ennemi attendri au shotgun ou au lance-roquettes, il faut maintenant faire des choix. L’exécution à mains nues rapporte de la vie, la tronçonneuse permet d'obtenir des munitions et le lance-flammes génère de l'armure. Évidemment, des packs contenant ces éléments restent dissimulés dans les niveaux, mais prendre en compte cette dimension tactique permet de véritablement se lancer dans une frénésie meurtrière continue, bondissant et dashant dans tous les sens, canardant les démons avant de les achever brutalement pour repartir immédiatement à l'assaut de l'ennemi suivant, dans une catharsis hypnotique de violence.

DIY, DIY, DIY

Heureusement, DOOM Eternal ne se contente pas d'être un défouloir sur fond de Heavy Metal. Déjà, parce que la navigation dans les impressionnants niveaux post-apocalyptiques comporte de véritables phases de plate-forme nécessitant une certaine agilité, et même quelques puzzles à résoudre. Ensuite, car dans la grande tradition doomesque, il y a de très nombreux secrets à trouver, certains donnant accès à des goodies (figurines, morceaux de musique), d'autres à des bonus nettement plus concrets. En fait, plus on progresse dans le jeu et plus on réalise que les développeurs ont mis le paquet sur la customisation. Chaque arme dispose de modes alternatifs à déverrouiller, qui peuvent ensuite être améliorés. On peut aussi renforcer son armure dans différents domaines (analyse de l'environnement, résistances, lance-flammes, grenade de gel...), augmenter ses caractéristiques (santé, munitions, armure) en obtenant des bonus passifs et activer de puissantes runes (ralentissement temporel, fenêtre d'exécution rallongée, mobilité aérienne…). On ne vous parle même pas de notre vaisseau, la Forteresse, qui se révèle être un dédale tentaculaire de salles à découvrir entre deux missions.

Le déclic

Alors certes, ce déferlement d'upgrades peut sembler initialement asphyxiant, mais dans la pratique, tout s'ajuste naturellement. Les développeurs affirment concevoir les affrontements comme des puzzles où la configuration des environnements, des ennemis et de notre arsenal s’emboîtent et, sur les 3 premiers niveaux disponibles lors de ce hands-on, c'est très exactement ce qu'il se passait. Les vulnérabilités parfois très spécifiques des différents démons incitent constamment à jongler entre les armes, les situations variées (sol collant, îlots suspendus dans le vide, arène secrète chronométrée...) invitent à ajuster son arsenal. La maîtrise du jeu devient autant une question de "skill" que de connaissance et il y a une réelle gratification à décimer négligemment une vague d'adversaires qui, un peu plus tôt, nous posait problème. Cerise potentielle sur le gâteau, DOOM Eternal se fend d'un réel effort narratif, s'appuyant sur quelques cinématiques et divers documents que l'on peut consulter dans le codex pour développer la mythologie du Slayer. Difficile en l'état d'évaluer l'intérêt de la chose, qui demeure entièrement facultative, mais il faut bien admettre que ces intrigues entre anges et régents de la terre ayant conduit à l'invasion démoniaque titillent la curiosité. La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a plus très longtemps à attendre puisque le jeu débarque le 20 mars prochain sur PC, PS4 et Xbox One. Seuls les possesseurs de Switch devront faire preuve d'un peu de patience.

Verdict provisoire


Qu'il était douloureux de devoir lâcher le pad au terme de ces quelques heures ! Qu'il était plaisant de réaliser qu'id Software n'a pas cédé à la facilité et s'est vraiment donné les moyens de transformer l'essai surprise de 2016. Même s'il faut évidemment attendre la version finale pour juger du jeu dans son entièreté, on note déjà des signes qui ne trompent pas : les nouveautés qui impactent réellement le gameplay, la variété des situations, les petits détails qui font plaisir (téléportation à débloquer pour revenir chercher ce que l'on a raté) et cette impression persistante qu'en 3 petites heures de jeu, on s'est juste contenté de gratter la surface… Allez, on retourne jeter un œil aux extraits capturés et on vous invite à faire de même !

16 images

  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
  • GSY Preview : DOOM Eternal - 16 images
Keninou
Keninou
Commentaire du 21/01/2020 à 17:59:01
Le roi des fps est de retour.
En réponse à
face2papalocust
face2papalocust
Commentaire du 21/01/2020 à 18:07:42
Tiens tu te sers pas des dashs c'était pas dispo dans cette démos?
Toute petite chose qui me chagrine un peu c'est la couleur des munitions ce rose fuchsia me pique la rétine enfin bon c'est vraiment du gros chipotage ça donne trop envie d'y jouer.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 21/01/2020 à 18:08:28
Je me suis mis au premier et c'est vrai que c'est hyper prenant et défoulant. :)
En réponse à
chris_lo
chris_lo
Commentaire du 21/01/2020 à 18:33:42
les finish moves ne paraissent pas vite lassant ? car là ce n'est qu'une courte vidéo et je trouve ça hyper redondant, j'imagine si on finissait minimum 1 locuste sur 3 à la tronçonneuse dans un Gears, ça m'aurait déjà soulé depuis longtemps.

faut admettre que c'est diablement efficace sur ce qu'on voie et en plus c'est très beau et fluide. Après j'avoue ne pas être un grand fan de la saga Doom et des FPS avec bestiaires en général (à part les Half-Life), mais si les fans sont conquis alors c'est le principal !
En réponse à
kinghonk
kinghonk
Commentaire du 21/01/2020 à 18:38:31
j'ai hâte !
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 21/01/2020 à 19:13:27
On ne débute pas avec le dash mais il se débloque assez rapidement. Du coup, tu peux l'entrevoir sur quelques passages mais c'est vrai que je ne l'utilise pas des masses sur les vidéos. Disons que quelques passages (que l'on ne voit pas) où l'on combat sur des plates-formes suspendues dans le vide, où il y a des pièges au sol ou même sur les murs (on voit ça sur la fin de la vidéo) m'ont incité a être prudent avec le dash. Un accident est vite arrivé ^^

@chris_Io : oui et non. Il y a des variations d'animations selon ce que tu vises et où tu te trouves mais c'est évidemment limité. Donc il y a de la répétition et c'est un peu magnifié au début du jeu, les ennemis ne sont pas super variés.  
Après, dans le feu de l'action, tu n'y prêtes pas spécialement attention car tu penses déjà au prochain ennemi que tu vas enchaîner après l'animation.
En réponse à
Bourru
Bourru
Commentaire du 21/01/2020 à 20:47:57
Un immense merci à Akira Cryo pour cette preview enthousiaste qui fait plaisir à lire. :)

Si Eternal apparait comme le digne successeur de la reprise de 2016, il trainera peut-être aussi quelques défauts comme une narration fadasse et pas suffisamment intelligente, kitch, couillue, cinématographique et typée pour être réellement drôle et des phases de plateforme qui dans certains passages apportent des sensations proches de Quake 3 et d'Unreal Tounament mais au contraire dans d'autres semblent beaucoup plus anodines et superflues.

Il faudra que j'ai le jeu en main pour voir si la qualité du level design justifie pleinement ces phases. Mais le level design n'était pas le point fort de la reprise que je plaçais déjà l'époque nettement en dessous de Doom 2 et de Doom 64 que je lance encore régulièrement via GZdoom et Brutal Doom 64.

Je conseille d'ailleurs vraiment à tous Brutal Doom 64, un des meilleurs mod qui m'a été donné de voir tout jeu confondu, mod qui tranche radicalement avec Brutal Doom car incroyablement sombre et infiniment plus respectueux de l'esprit du jeu d'origine.
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 21/01/2020 à 21:36:32
Ça fait plaisir de voir DooM revenir au top. Bon par contre c'est trop frénétique pour moi tout ça :p.
En réponse à
Zega
Zega
Commentaire du 21/01/2020 à 22:29:42
Comme d'hab, merci Gamersyde pour le CR et les vidéos!
En réponse à
Soda - Tourist Trophy
Soda
Commentaire du 21/01/2020 à 23:06:29
Achat Day one celui la. Le premier était vraiment incroyable.
En réponse à
bennj
bennj
Commentaire du 22/01/2020 à 00:02:19
L'utilisation de la manette était imposée ? C'est vraiment dommage pour un Fast FPS de ne pas utiliser le combo k/m ca rend le jeu vachement plus dynamique. Merci pour la vidéo dont la qualité est top en version téléchargée (beaucoup moins en streaming par contre ou parfois l'image était pire que sur youtube, désolé )
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 22/01/2020 à 01:16:09 En réponse à bennj
Quand on est gaucher, que l'on est sur une version alpha, avec un temps de jeu très limité et des voisins droitier très rapprochés, on va au plus simple : le pad ^^
En réponse à
TheDud
TheDud
Commentaire du 22/01/2020 à 15:12:00
ouais je comprends mais je suis de l'avis de bennj. Sur votre video on a même pas l'impression de regarder du Doom quoi...
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 22/01/2020 à 19:21:34 En réponse à TheDud
Au moins, ça a le mérite de me faire rire.
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 22/01/2020 à 19:46:49 En réponse à Soda
Pareil, méga hâte
En réponse à
bennj
bennj
Commentaire du 22/01/2020 à 23:26:00 En réponse à cryoakira
Posté par cryoakira
Quand on est gaucher, que l'on est sur une version alpha, avec un temps de jeu très limité et des voisins droitier très rapprochés, on va au plus simple : le pad ^^
C'est pas faux très bonne explication ^^
En réponse à
roreaver
roreaver
Commentaire du 24/01/2020 à 11:25:14
Ce sont vraiment les nouveautés gameplay qui me font très très très envie... 
En réponse à
JeanLeClic - Huile de foi de morue
JeanLeClic
Commentaire du 26/01/2020 à 02:13:40
''Qu'il était douloureux de devoir lâcher le pad''

De lâcher quoi ? Qu'est-ce donc cette diablerie ?
En réponse à
chris_lo
chris_lo
Commentaire du 27/01/2020 à 09:56:58
clavier/souris forever... et en FILAIRE surtout !
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 27/01/2020 à 10:00:45
Elles sont sympas les news sur les Doom.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 27/01/2020 à 10:16:50 En réponse à MadPchhit
Posté par MadPchhit
Elles sont sympas les news sur les Doom.
Mais ce n'est pas ce genre de post qui les rend plus agréables.
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 27/01/2020 à 10:24:35
C'est pourtant un post pas bien méchant pour montrer que ça devient lourdingue. 
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 27/01/2020 à 16:55:16 En réponse à MadPchhit
Tu sais en ce moment de manière générale, un truc pas bien méchant est rarement pris correctement et ça peut vite monter dans les tours pour pas grand chose. ;)
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE SWITCH
Edité par
Bethesda Softworks
Developpé par
id Software
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • notourious67

    notourious67 Possibilité de réserver sa console xbox chez micromania même avec un all access apparemment (il y a 1 Heure)

  • face2papalocust

    face2papalocust Il me semble aussi que Microsoft avait bien ramasser sur la 360 rien qu'avec le gold il était dns le vert. (il y a 10 Heures)

  • GTB

    GTB @eskyves: Dc l'un n'est pas incompatible avec l'autre. Tu peux littéralement être déficitaire et continuer à investir. (il y a 10 Heures)

  • eskyves

    eskyves @GTB: C'est ce que j'ai dit : ) allez a plus les amis (il y a 10 Heures)

  • GTB

    GTB @eskyves: Plusieurs données comptent (la tendance oui par ex). Netflix, pour infos, géant N°1 du streaming = dette colossale de plus dizaine de milliards de $. (il y a 10 Heures)

  • GTB

    GTB @eskyves: Ton graphique ne suffit pas à savoir. Et non c'est pas incompatible, c'est plus compliqué que noir ou blanc. (il y a 10 Heures)

  • eskyves

    eskyves @notourious67: ; ) tu as raison, je vais aller faire un tour sur PUBG : p (il y a 10 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Seize minutes du DLC AWE en RTX

  • Vendredi 18 septembre 2020
  • Driftwood

GSY Preview : Remothered: Broken Porcelain

  • Vendredi 18 septembre 2020
  • Driftwood

Tamarin en vidéo 4K Gamersyde

  • Jeudi 17 septembre 2020
  • Driftwood