GSY Preview PS5 Xbox Series X PC

Difficile de trouver plus endurant comme mythe que les légendes arthuriennes, et ce n'est pas le studio Neocore Games qui dira le contraire. Après deux jeux de stratégie dédiés aux chevaliers de la table ronde, le studio leur consacre un titre de tactique au tour par tour qui est entré en Early Access sur Steam il y a moins d'un mois : King Arthur: Knight's Tale.

Malgré son nom, King Arthur : Knight's Tale (KAKT pour les intimes) ne se focalise pas sur le propriétaire d'Excalibur mais sur son fils, Mordred. C'est bien le "traitre" que l'on incarne, ramené d'entre les morts par la Dame du Lac en personne pour tuer Arthur. Un petit parricide, ça ne se refuse pas ! Mais l'Avalon qui nous accueille est une terre sinistre, ravagée par des forces obscures où les chevaliers semblent tous à la dérive. Le contexte a le mérite d'être intriguant, d'autant qu'il impacte certaines mécaniques de jeu.

Et elle est où la poulette ?

Dans la lignée de Xcom et consorts, le titre se divise en deux phases, l'une axée sur les affrontements au tour par tour, l'autre sur la gestion de Camelot que l'on revendique à l'issue du tutorial. Chaque mission se déroule dans une zone que l'on arpente librement en temps réel pour collecter quelques récompenses, jusqu'à tomber sur des adversaires provoquant une bascule vers le tour par tour pour un échange de mandales en bonne et due forme. Et à ce niveau, KAKT se montre aussi classique que le mythe dont il s'inspire. Le damier au sol, les points d'action utilisés pour les déplacements et les attaques, le mode Overwatch… rien de nouveau sous la pleine lune. Les chevaliers, masculins et féminins, qui rejoignent nos rangs occupent des rôles prédéfinis familiers (le bouclier qui encaisse, la grosse hache qui brise les armures, l'archère pyromane…). Ils disposent tous d'attaques très convenues manquant singulièrement de punch. Probable que l'on débloque plus tard des aptitudes et améliorations un peu plus excitantes permettant des synergies intéressantes, mais en l'état, cela s'avère très basique. Idem pour les ennemis, tantôt humains, tantôt surnaturels, qui n'apportent rien de bien original aux affrontements. Tout est parfaitement fonctionnel mais face à des titres intégrant la dimension physique (Divinty 2, Solasta) ou temporelle (Iron Danger, Phantom Brigade), il y a inévitablement un côté daté.

On en a gros !

La gestion de l'inventaire s'inscrit elle aussi dans cette veine minimaliste, avec de simples runes, récoltées durant les missions, que l'on applique sur les pièces d'équipement pour en accroître légèrement les statistiques, sans d'ailleurs que cela n'ait d'impact visuel. Et c'est dommage car le titre, malgré des environnements génériques, possède des modèles 3D assez soignés. Paradoxalement, c'est durant ses brefs intermèdes "gestion" que KAKT se distingue. Outre l'inévitable reconstruction de Camelot (taverne, hospice, temple, etc.) qui vous ouvrira de nouvelles options, comme les soins ou le commerce, il faut aussi prendre des décisions politiques. Celles-ci vont positionner votre royaume selon deux axes : la moralité (favorisez-vous le pardon ou les punitions) et la religion (chrétienne ou païenne). Cette évolution vous ouvrira progressivement de nouvelles aptitudes et régira la loyauté des chevaliers qui vous rejoindront. Un élément à ne pas prendre à la légère puisque le studio opte pour une approche "rogue-lite" avec un système de sauvegarde automatique rendant vos choix irréversibles, en politique comme en combat.

Verdict provisoire


Ces premières heures passées sur KAKT laissent une impression en demi-teinte. D'un coté, l'approche crépusculaire de la légende arthurienne s'avère intéressante et son intégration à la partie gestion ouvre des possibilités prometteuses. De l'autre, les combats, sans être mauvais, font preuve d'un classicisme et d'une sobriété qui n'aident pas à se démarquer d'une concurrence pléthorique. Espérons que cette sortie en Early Access permettra aux développeurs de dynamiser un peu le titre pour attirer l'attention des amateurs du genre.

8 images maison

  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
  • GSY Preview : King Arthur: Knight's Tale - 8 images maison
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 14/02/2021 à 22:05:08
Effectivement ça semble classique, mais il y a une base qui semble solide et un visuel plutôt bien foutu. L'early access peut lui être bénéfique pour affirmer une certaine identité/originalité. Bon après, early-access + jeu chronophage, j'irai pas jusqu'à m'y lancer.

ps: En bon fan de K, c'est un article qui me parle :p
En réponse à
Trymon
Trymon
Commentaire du 15/02/2021 à 15:03:15
Je reste confiant dans l'intérêt de ce titre à terme. Le jeu semble assez soutenu par les joueurs et leurs idées/retours de bugs semblent prises en compte avec beaucoup de réactivité par les devs. Je ne suis pas sûr que l'offre soit si importante en la matière, que j'ai moi-même du mal à définir. On se situe quelque part entre le Xcom-like et le C-RPG... Même si avec le succès de certains jeux comme Divinity : Original sin 2, le tour par tour en matière de RPG semble promis à un bel avenir. Entre celui-là, le prochain Baldur's gate et, surtout, surtout, Pathfinder : Wrath of the Righteous (entré en phase de Béta il y a peu), je crois qu'il y aura enfin suffisamment d'options pour convaincre davantage de joueurs de s'y mettre (surtout les vieux joueurs qui ont tourné le dos aux jeux devenus trop nerveux pour eux... comme moi, quoi ^^).
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC XBSX PS5
Edité par
NeocoreGames
Developpé par
NeocoreGames
Patreon

156 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • bosozoku

    bosozoku @Driftwood: Quand je le dis, c'est français ! Perfide Anglais, va ! (il y a 1 Heure)

  • Driftwood

    Driftwood [url] (il y a 3 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @bosozoku: mais tu disais pas blisters tout le temps avant toi ? C'est anglais comme mot pourtant. (il y a 12 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku @Driftwood: On dit des nouvelles versions, en français ! Ou des "refontes" ! Espèce de buveur de thé collectionneur de vaisselle royale ! (il y a 14 Heures)

  • Ricochette

    Ricochette @Driftwood: ouais ils ont fait des remakes et le prochain sera avec RAY TRACING et 120 fps :) (il y a 20 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @Ricochette: mince, ils ont fait des remakes. :x #vieux (il y a 23 Heures)

  • Ricochette

    Ricochette @Driftwood: les remakes bien sûr et j'ai tout de même vu mes parents y jouer (il y a 23 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Vidéo Switch d'Axiom Verge 2

  • Dimanche 26 septembre 2021
  • davton

Sniper Ghost Warrior Contracts 2 sur PS5

  • Dimanche 26 septembre 2021
  • davton

Vidéo Xbox Series X de RiMS Racing

  • Dimanche 26 septembre 2021
  • davton