GSY Preview PS5 Xbox Series X PC PS4 Xbox One

Après une période morne à faire peur, l'actualité reprend des couleurs depuis quelques jours et c'est tant mieux. La semaine dernière, nous avons été conviés à une présentation en distanciel de Soulstice avec trois de ses développeurs et à l'issue de celle-ci, nous avons reçu un code preview. Celui-ci se présentait sous la forme d'une démo d'une grosse demi-heure présentant le tout début de l'aventure. On vous invite donc à découvrir nos impressions sur le jeu de Reply Game Studios.

Vidéo officielle commentée

Verdict provisoire


À la découverte de Soulstice, les inspirations sautent plus ou moins rapidement aux yeux. De l'aveu même des développeurs, l'influence japonaise est importante et des titres majeurs comme la série des Devil May Cry, dont l'épisode DmC développé par Ninja Theory, et les jeux Platinum Games. Darksiders vient aussi à l'esprit évidemment, mais d’autres plus anciens nettement moins, comme les beat’em up mettant en scène les Tortues Ninja. Si cette synthèse aurait pu s'avérer un brin indigeste, elle part sur des bases suffisamment solides pour se montrer encourageante dans l'état actuel des choses. Tout n'est certes pas parfaitement exécuté, il reste quelques points à corriger ou à améliorer, mais la démo à laquelle nous avons pu nous essayer parvient à démontrer le potentiel du jeu. Visuellement déjà, Soulstice est vraiment une franche réussite, avec des décors superbement mis en valeur par certains angles de caméra. Le jeu profite en plus d'un doublage intégral en anglais, et comme il semble bien décidé à soigner sa narration et son ambiance, on peut espérer qu’il ne déçoive pas sur ce plan. Quand démarre l'aventure, on ne sait cependant pas grand-chose de cet univers où de terribles événements ont déjà eu lieu. On joue le rôle de Briar qui est une Chimère. Précisons que dans le lore du jeu, les Chimères sont des guerriers hybrides nés de la combinaison de deux âmes. Le personnage que l’on dirige est donc accompagné de sa sœur, Lute, qui prend la forme d’une sorte d’esprit capable de procurer un soutien défensif et offensif. Si nous n’avons découvert que les prémices de l’intrigue du jeu, Briar semble en proie à un mal qui la ronge de l’intérieur, une corruption qui pourrait sans doute la faire passer du côté sombre, du moins peut-on l’imaginer.

Côté gameplay, la version d’essai proposait trois armes distinctes dont l’efficacité pouvait être améliorée en acquérant de nouveaux combos. Comme dans un certain Devil May Cry, il est tout à fait possible d’en changer au beau milieu d’un combo pour profiter des spécificités de chacune d’entre elles au sein d’une même attaque. Briar dispose également d’un mouvement d’esquive assigné à la touche LB, bien pratique pour se mettre en lieu sûr lors d’une attaque de zone. Soulstice utilise aussi un système de champs de force activables autour du personnage. Il en existe à priori deux (un bleu et un rouge) et ils servent à interagir avec certains éléments (des cristaux ou des plateformes) ou même à toucher les spectres qui apparaissent sous forme immatérielle. Attention à ne pas trop en abuser cependant, la jauge d’entropie de Lute montant dangereusement quand vous les utilisez et que vous ne touchez pas un ennemi (ou un cristal donc). Soulstice incorpore également quelques phases de plateforme mais elles ne semblent absolument pas exigeantes, du moins dans la démo. À noter aussi que des murs invisibles empêchent les chutes dans les zones qui ne sont pas sur le chemin principal, ce qui tend à baliser l'itinéraire que l’on peut prendre. Cet aspect un peu old school est certes un peu dommage, mais cela n’empêche pas le jeu d’inclure des passages alternatifs plus ou moins bien cachés qui mènent généralement à des cristaux. Ces derniers vont servir de monnaie d’échange à chaque fois que l’on croise le “marchand”, les rouges permettant d’améliorer les armes de Briar là où les bleues sont réservés à Lute, qui peut bénéficier d’améliorations offensives et défensives.

Pendant les phases de combat, Lute se débrouille plus ou moins seule en lançant elle-même ses propres attaques (à distance) mais on voit régulièrement apparaître la touche B à l’écran pour lancer manuellement une action, comme bloquer un adversaire ou effectuer un contre par exemple. Puisque l’on contrôle un duo, les développeurs ont eu l’idée d’ajouter un système de synergie qui rend Lute de plus en plus efficace en combat et permet de déclencher une attaque spéciale à la fin d’un combo. Pour atteindre cet état d’unité et de synchronicité, il faut réussir à enchaîner les attaques et les esquives et ne surtout pas se faire toucher par un adversaire. Les attaques spéciales de synergie sont mises en valeur par des animations et des plans de caméra bien sentis qui ajoutent une bonne dose de peps aux affrontements. L’unité donne aussi accès à l’état d’extase (Rapture en anglais), que l’on peut assimiler comme une courte période de rage ou de furie pendant laquelle Briar et Lute occasionnent beaucoup plus de dégâts. Dans l’ensemble, les combats fonctionnent bien, même si nous n’avons pas toujours trouvé la lisibilité et la précision du gameplay optimales. Les angles de caméras prédéfinis ne sont pas toujours très pratiques (ou bien réglés), mais rien de réellement dramatique pour le moment non plus. L’obligation d’alternance entre les champs de force est plutôt bien vue, mais le combat de boss nous a semblé un peu redondant dans son exécution. Il alterne en effet deux types de séquences qui restent identiques du début à la fin, à quelques variations près, et comme il peut vite traîner un peu en longueur quand on n’est pas assez offensif, cela peut se ressentir plus ou moins bien.

Avec une sortie prévue pour septembre prochain, les développeurs de Soulstice ont encore le temps de peaufiner certains points pour rendre l’expérience la plus optimale possible. En l’état, le jeu est déjà prometteur, mais on ne serait pas contre un feedback un peu plus important dans les coups portés ainsi qu’une plus grande précision dans les esquives et les sauts. Pour un titre qui prône le beau jeu en n'hésitant pas à noter le joueur à la fin de chaque combat (comme dans un certain Devil May Cry donc), il ne faudrait pas qu'il puisse être pris en défaut sur la précision de son gameplay. En l'état, tout est bien fonctionnel, mais comme nous l'avons déjà évoqué, il peut survenir quelques petits soucis de lisibilité. Comme une démo sera disponible sur Steam en août prochain (on suppose qu'il s'agira de celle à laquelle nous avons eu accès), on vous invite à l’essayer de votre côté dès que ce sera possible. En attendant, la vidéo commentée par le lead game designer du jeu devrait vous permettre de vous faire une première idée sur le jeu et ses mécaniques de gameplay.


Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • bosozoku

    bosozoku @Driftwood: Et les temps comme les oeuf sont durs... (il y a 5 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @cryoakira: la bêtise n'a malheureusement pas d'âge... (il y a 1 Jour)

  • cryoakira

    cryoakira @Driftwood: Et pour le coup, ce qui ne rassure pas, c'est que ceux qui s'en prennent à Gilbert ne sont sans doute pas des jeunes gamers... (il y a 1 Jour)

  • Ricochette

    Ricochette @Bigquick: leurs conneries n'est pas virtuelles elles. (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood @Bigquick: le cyber harcèlement n'a pourtant rien de virtuel. :/ (il y a 2 Jours)

  • Bigquick

    Bigquick @Driftwood: je regardais le témoignage d'une streameuse qui se faisait harceler. La première fois qu'elle est allé voir les flics, ils lui ont dit "c'est du virtuel on peut pas faire grand chose". :/ (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Internet a vraiment rendu les gens débiles. Ou plutôt, ça leur permet de s'exprimer et d'emmerder les gens normaux. Clair qu'il faudrait des régulations strictes pour calmer ce genre de neuneus. (il y a 3 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a 4 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Le nouveau Playstation Plus

  • Mardi 5 juillet 2022
  • Driftwood

Notre vidéo PS5 de Disgaea 6 Complete

  • Samedi 2 juillet 2022
  • davton