GSY Review PC PS4 Xbox One

À Gamersyde, on aime oser les expériences dont on ne sait pas très bien si on va en sortir indemnes. AWAY: The Survival Series est clairement de celles-là, non à cause de l'exigence de son gameplay, mais plutôt parce qu'il souffre de nombreux problèmes. Pour les expliquer au mieux, on vous offre notre verdict écrit, un GSY Offline (qui montre malheureusement la fin du mode histoire, soyez donc prévenus, même s'il vaut son pesant de cacahuètes) et enfin une vidéo de gameplay dévoilant les 45 premières minutes de l'aventure (ratages inclus). Vous courrez moins de risques à consulter tout cela que nous en vous préparant le contenu, faites donc honneur à notre courage !

Verdict


AWAY: The Survival Series part d’une bonne idée non dénuée d'une certaine originalité. Même si d’autres titres ont déjà pu s’intéresser à la survie animale (la série Shelter voire même Ancestors: The Humankind Odyssey), l'approche à la manière d'un documentaire animalier est assez séduisante au départ. Le problème, comme c’est parfois le cas avec les jeux indépendants, c’est ici l’exécution. Inutile d’y aller par quatre chemins, la maniabilité hasardeuse du phalanger volant que l’on contrôle rend de nombreux passages particulièrement frustrants. Les morts s'enchaînent donc parfois très injustement à cause de l’imprécision des sauts, qui peut heureusement être contournée par une combinaison de touches permettant de bondir automatiquement sur un élément du décor assez proche. À cela il faut ajouter une gestion des collisions perfectible, une caméra pas toujours très habile et un sérieux manque de lisibilité dès que l'on se déplace au sol et que la végétation s'en mêle. Se faire attaquer et tuer par une petite araignée noire invisible dans les hautes herbes alors que l’on est en train de suivre sa mère dans une sorte de tutoriel, c’est tout de même assez désagréable, d'autant que le système de combat est aussi brouillon que pauvre en sensations (mention spéciale pour les affrontements contre les serpents ou le "boss final"). Si visuellement, le jeu de Breaking Walls sait parfois faire preuve d'un certain panache, avec quelques jolis effets de mise en scène qui mettent bien en valeur les décors du jeu, le rendu global est totalement gâché par l’utilisation d’un effet de flou largement exagéré qui empêche de voir net à plus de 50 cm autour de soi. Le phalanger est peut-être un lointain cousin de la taupe… Heureusement, l'effet est désactivable, sur PC du moins. Ce que le PC ne peut éviter en revanche, ce sont les problèmes de performances récurrents, ce que notre RTX 2080 Ti et une résolution en 1440p n'ont jamais pu gommer totalement en ultra (un mode graphique encore supérieur existe et met le framerate encore plus à mal).

Pour le reste, le mode histoire scénarisé dont la durée de vie était annoncée entre 5 et 10 heures est finalement beaucoup plus court que prévu. Pour atteindre le repaire de l'animal que l'on doit affronter à la fin du jeu, il nous aura fallu environ 4 heures. Le jeu ne s'arrête pas là pour autant toutefois, puisque toute la map que l'on vient de traverser devient accessible en monde ouvert. Sans objectif particulier à suivre à partir de là, on ne voit pas vraiment l'intérêt de poursuivre, ces 4 heures nous ayant largement suffi. La composante survie du jeu est assez basique vu qu'elle consiste simplement à manger (très, mais vraiment très, régulièrement) des champignons ou des fruits (à moins que vous en préfériez les lézards ou les papillons) pour que les jauges de faim et de vie ne se vident pas totalement. Pénible dans la partie plus linéaire du jeu (dans certains passages en intérieur il n'y a rien à manger et si l'on ne pense pas à se rassasier régulièrement avant d'y arriver, on est voué à mourir et à reprendre au dernier checkpoint), cet aspect ne peut en aucun cas suffire pour motiver le joueur à continuer. Reste la découverte des messages holographiques laissés par les humains, la possibilité d'incarner d'autres animaux via le mode exploration (avec des contrôles parfois encore plus laborieux) et c'est tout. Avec une jouabilité plus agréable et plus précise, le mode histoire aurait sans doute pu tirer son épingle du jeu, mais nous avons bien trop pesté sur le titre de Breaking Walls pour le recommander. C'est bien dommage au final, car comme nous le disions en préambule, l'idée d'une expérience linéaire à l'ancienne aux commandes d'un animal n'est vraiment pas mauvaise du tout. Peut-être que le prochain jeu du studio (dans la même série ?) saura se montrer plus convaincant, mais en attendant, on aurait plutôt tendance à vous conseiller de vous tenir bien éloignés de AWAY: The Survival Series.

  • Les plus
  • Une idée sympathique...
  • Quelques passages bien mis en scène…
  • Les sauts automatisés
  • Narration façon documentaire animalier
  • Les moins
  • … mais bien mal exécutée
  • … mais une expérience très frustrante
  • Gestion des sauts manuels compliquée
  • La lisibilité et la caméra en question
  • Aspect survie contraignant et mal équilibré
  • Système de combat complètement raté
  • Mode histoire terminé en 4 heures…
  • … et aucune envie de continuer dans le monde ouvert
  • Lenteur extrême de l'entité qui prend possession des animaux dans le mode exploration
  • Animations datées
  • Performances mises à mal
  • Des bugs

Les 45 premières minutes

GSY Offline

eskyves - n comme noob
eskyves
Commentaire du 28/09/2021 à 15:57:45
Voila un texte qui laisse transpirer tous les bons moments que tu as passé sur ce titre 

Un  pour la dernière phrase du texte, j'adore!
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 28/09/2021 à 16:32:57 En réponse à eskyves
Merci ! ^^

J'ai pourtant fait des efforts, même dans le Offline (même si je n'ai pas réussi à éviter un beau pétage de plomb :p).
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 28/09/2021 à 23:19:12
Ok, le cas Away c'est réglé. Pas grave, il y a tellement d'autres jeux en ce moment. Respect pour le professionnalisme, j'aurais pas pu m'enquiller tout le jeu. Le passage où tu t'énerves un peu par exemple, entre la structure mal foutue (on peut pas sauter la cinématique), le game-design foireux (on court vers la cam, c'est une boucle de grillage, de bouton à marteler, de rythmique/IA mal gérée), et la technique pas ouf (anim raides, aucun feedback correct de la découpe du grillage ou même de la mort); c'est vraiment le niveau ludique à zéro. Un truc comme ça, je fais 2 essais et c'est escp>quit dans la foulée ^^.
En réponse à
eTo_LsD
eTo_LsD
Commentaire du 29/09/2021 à 23:40:37
ahah j'ai la même patience que toi GTB avec ces jeux mal branlés.
J'ai plus le temps ni les nerfs pour du game-design feignant comme ça.
Chapeau au testeur !
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 PS5
Edité par
Breaking Walls
Developpé par
Breaking Walls
Patreon

156 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Luffy

    Luffy Ça sent les reports en février.... (il y a 6 Heures)

  • GTB

    GTB Aujourd'hui c'est la sortie d'Inscryption :). (une démo est dispo, testez le ^^) (il y a 9 Heures)

  • Bigquick

    Bigquick Solar Ash aussi est repoussé, il devait sorti le 26 octobre, il sortira le 2 décembre. (il y a 1 Jour)

  • GTB

    GTB Elden Ring est repoussé d'un mois, soit le 25 fevrier 2022. (il y a 1 Jour)

  • MadDemon

    MadDemon @bosozoku: en plus ! 😄 (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku @MadDemon: Quand tu vises les les mômes, t'es vicieux. ^^ (il y a 2 Jours)

  • MadDemon

    MadDemon @Luffy: eh oui car c'est bien connu les grands méchants sont Sony et xbox alors que Nintendo s'adresse aux plus jeunes donc forcément c'est des gentils 🤭 (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde