GSY Review PS5

Nous avions beaucoup apprécié la version PS4 de Final Fantasy VII Remake, et c’est avec beaucoup d’impatience que nous attendions l’arrivée de Final Fantasy VII Remake Intergrade, la version optimisée pour PS5. Après vous avoir partagé quelques vidéos de gameplay, il est désormais temps de vous donner notre avis sur le jeu.

Materia d'origine culte

En son temps, Final Fantasy VII avait fait l’effet d’une petite bombe dans le paysage vidéoludique. En effet, le réalisateur Yoshinori Kitase ne s’était à l’époque pas contenté de nous délivrer un J-RPG lambda mais avait exploité les capacités techniques de la PlayStation pour produire de très nombreuses cinématiques, tout cela afin de développer une histoire très sympathique liée à des personnages hauts en couleur. Ce fut également pour de nombreux joueurs la découverte du genre, car même si les séries des Dragon Quest, des Seiken Densetsu ou autre Phantasy Star étaient déjà connues par un public de connaisseurs, les JRPG n’étaient pas encore aussi populaires en France à cette époque. Le succès aussi bien critique que commercial de Final Fantasy VII aura ainsi déclenché le développement d’autres jeux dans le même univers, comme Dirge of Cerberus: Final Fantasy VII ou Crisis Core: Final Fantasy VII, mais aussi des films avec Final Fantasy VII Advent Children et Last Order: Final Fantasy VII.

Longtemps espéré, voire même rêvé par les nombreux fans de l’opus original, le remake est donc apparu en 2015 pendant l’E3, durant cette mémorable conférence Sony qui aura vu le constructeur japonais dégainer The Last Guardian, Horizon Zero Dawn, Shenmue 3 et donc ce fameux Final Fantasy VII Remake. Nous devons avouer qu’en tant que (très) grand fans de l’original, nous étions alors extrêmement impatients de pouvoir découvrir ce titre tant attendu. C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons découvert cette nouvelle vision du jeu signé Yoshinori Kitase, Tetsuya Nomura et Naoki Hamaguchi, notre contact avec la version PS4 durant la Gamescom 2019 ayant fortement attisé notre désir, avant que la démo sortie sur le PSN puis notre test de l'année dernière ne nous conforte sur le potentiel du titre : graphismes superbes, jouabilité lors des combats très instinctive et punchy, cinématiques au rendu excellent, la hype était encore montée d’un cran mais comme souvent, nous nous refusions de ne trop y céder par peur d’être déçus du résultat final.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore l’histoire de Final Fantasy VII, en voici un bref résumé. L’action se déroule sur Gaïa, une planète dont la ressource vitale nommée Mako est exploitée par la très puissante entreprise Shinra. Cette énergie Mako est extraite du sol de la planète afin de produire de l’électricité par exemple, mais cela n’a évidemment pas que des bons côtés. En effet, cette surconsommation entraîne un affaiblissement inexorable de Gaïa, qui risque d'être bien lourd de conséquences. C’est alors qu’entre en scène Avalanche qui, pour sauver la planète, va déclencher une série d’événements pour empêcher Shinra d’exploiter sans vergogne les ressources de Mako. Le jeu débute alors que Barret Wallace, chef d’une des sections d’Avalanche, a planifié la destruction du réacteur Mako du secteur 7 de Midgar, une cité très industrialisée qui montre la puissance de la Shinra. Incarnant le mercenaire Cloud Strife, vous allez de prime abord rencontrer quelques membres d’Avalanche : Biggs, Wedge mais également Jessie, puis reviendrez après votre mission aux côtés de Tifa Lockhart, amie d’enfance de Cloud.

Midgard à toi

Nous ne sommes alors qu’aux prémices du scénario et n’en dévoilerons pas plus pour ceux qui n'auraient jamais eu l'occasion de découvrir l’œuvre originale, mais l’une des premières inquiétudes était apparue lors de l’annonce de Square Enix de nous délivrer ce Remake sous la forme d’épisodes, ce premier opus se concentrant seulement sur les événements survenus à Midgar. Cette énorme ville construites sur deux niveaux composés des secteurs les plus riches dans les hauteurs et de bidonvilles sur sa partie inférieure avait-elle suffisamment de contenu pour nous proposer une expérience palpitante de bout en bout, sans s’éparpiller dans des pans d’histoire inintéressants et des quêtes exaspérantes pensées pour rallonger artificiellement la durée de vie ? Au fur et à mesure de notre progression, nous avons été particulièrement rassurés sur ce point et n’avons jamais souffert de cette sensation de remplissage que l’on peut parfois ressentir dans les autres JRPG.

Tout d’abord, un soin particulier a été apporté aux différents lieux que nous traversons, des bidonvilles du Secteur 7 en passant par les réacteurs Mako, le souci du détail est visible et les quelques problèmes de chargement de textures de la version PS4 semblent avoir été résolus. Le rendu global est excellent et la bonne utilisation du HDR rajoute une petite touche très agréable au tableau. Ensuite, si la progression se veut globalement linéaire avec des aires qui ne sont pas très ouvertes, elle se fait de façon très naturelle et on a toujours envie de progresser pour découvrir la suite de l’aventure. Pas de trace de lassitude ni d’envie d’aller plus vite donc, et si nous avons terminé la majorité des quêtes et découvert bon nombre de choses à collecter durant notre premier run, il nous aura fallu environ 35 heures de jeu pour voir les crédits défiler.

Il nous reste cependant quelques secrets à découvrir ainsi qu'à parcourir les 18 chapitres dans le mode difficile qui apparaît une fois le jeu terminé : l’utilisation d’objets durant les combats y est interdite et certains items ne sont pas accessibles dans les difficultés inférieures, ce qui implique que vous devrez passer par là pour terminer le jeu à 100%. Nous avons choisi de parcourir le jeu en mode normal et la difficulté est plutôt bien équilibrée, avec quelques passages qui nécessitent un peu plus d’attention pour ne pas mordre la poussière contre certains ennemis plus costauds, mais rien d’insurmontable pour autant. Le mode facile étant quant à lui vraiment très simple, on ne le conseillera qu’aux joueurs désirant découvrir l’histoire du jeu sans perdre trop de temps durant les combats. Pas indispensable pour voir le bout de l'aventure, il a tout de même le mérite d’exister et de permettre à tout le monde d’y trouver son compte. Un mode classique est également disponible, mais nous ne l’avons pas trouvé très convaincant et nous vous conseillons donc de privilégier la nouvelle approche du gameplay.

Le Cloud du spectacle

Les combats justement, représentaient l’une des autres craintes des joueurs vis-à-vis de ce Remake. JRPG au tour par tour très classique, il semblait plus compliqué de sortir un jeu avec ce système de combat très statique aujourd’hui, et le résultat nous semble au final plutôt pertinent. La jauge d’ATB - pour Active Time Battle - est toujours présente, et c’est elle qui va vous permettre de déclencher les sorts magiques qui consomment vos Points de Magie mais aussi les compétences liées à vos armes. En effet, chaque arme possède une compétence spécifique que vous devrez apprendre lors des combats, et le déclenchement de ces actions vous fera utiliser une ou deux barres d’ATB. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois maîtrisée à 100%, une compétence pourra être utilisée même si vous changez d’arme. Durant les combats, et en attendant de remplir votre jauge ATB, vous pourrez tout de même vous déplacer à votre guise sur le champ de bataille et frapper avec des attaques simples en utilisant votre arme, ce qui les rend donc assez dynamiques et rythmés.

Les magies sont liées aux fameuses Matérias, ces objets ressemblant à de grosses pierres précieuses et qui proposent tout un tas de capacités à vos personnages. Aux simples magies de Feu, Glace, Foudre ou Vent, s’ajoutent un tas d’autres possibilités comme l’ajout de points de vie ou de magie, la possibilité de voler un objet à un adversaire durant un combat, ou encore de déclencher des sorts de soin. Vos Matérias gagnent en expérience au fur et à mesure de vos victoires, et vont ainsi augmenter leur puissance et vous donner accès à d’autres possibilités. Vos armes disposent elles aussi d’un système d’amélioration en utilisant des Points d’Aptitude gagnés lors des combats : en les dépensant, vous débloquerez des capacités comme l’amélioration de votre attaque physique, de votre résistance magique, l’ajout d’un slot de Matéria ou l’augmentation de votre nombre de points de vie. Pour ceux qui ne veulent pas perdre de temps dans les menus, une option d’amélioration automatique de vos armes existe, puisqu'il suffit simplement d'appuyer sur une touche (triangle en l’occurrence).

De nouvelles Matérias peuvent également être obtenues auprès de Chadley, un enfant qui vous donnera des quêtes un peu particulières lors de vos combats. Par exemple, une des nouveautés lors des affrontements est intitulée l’état de choc, cela immobilise un ennemi après lui avoir asséné de nombreux dégâts. Une fois en état de choc, l'adversaire est complètement à votre merci et vous lui infligerez des dégâts plus importants. Chadley vous demandera donc de faire des Rapports de Combats pendant lesquels vous devrez par exemple infliger l’état de choc un certain nombre de fois pendant un affrontement, ou encore analyser un nombre donné de vos opposants. Il pourra également vous faire combattre dans des missions VR contre des Espers, ces derniers étant tout simplement le nom des invocations disponibles dans le jeu - ces puissantes créatures qui vont vous aider face à vos adversaires. Ainsi, une jauge d’invocation se remplit au fur et à mesure et vous pourrez donc appeler ces puissantes créatures en renfort lorsque cette dernière sera complète.

De grandes espérances

Les Espers se battent d’eux-mêmes pendant quelques instants, jusqu'à ce que la jauge d’invocation se vide complètement. Vous pourrez toutefois leur ordonner d’exécuter certaines compétences spéciales en vidant les jauges ATB de vos différents personnages. À la fin de l’invocation, et en guise de cadeau de départ, une dernière attaque - spectaculaire pour les yeux mais aussi dévastatrice pour les points de vie des adversaires - se déclenchera. Plusieurs invocations sont disponibles et on vous laisse le plaisir de les découvrir, mais Ifrit est de retour par exemple, et les effets très réussis accompagnant son arrivée et son départ ajoutent encore un bon point au rendu des combats. Attention cependant, les invocations ne sont disponibles que lors des combats les plus difficiles contre les ennemis les plus coriaces, inutile donc de penser invoquer votre énorme allié pour occire de pauvres rats d’égouts.

En dehors des combats, l’exploration des différents environnements est agréable et, même si nous parlions de la linéarité de cet épisode un peu plus haut, les différents lieux que vous découvrirez possèdent tous une atmosphère et une ambiance qui leur sont propres. En plus des quêtes annexes, vous découvrirez quelques mini-jeux disséminés dans quelques chapitres. Basés sur votre habileté et votre dextérité, ils ne disposent pas d’une profondeur de jeu exceptionnelle mais permettent toutefois de varier quelque peu les plaisirs. Durant l’aventure, même si vous contrôlerez Cloud dans la majorité des cas, vous serez parfois aux commandes d’Aerith, de Barret ou de Tifa, et bien que cela reste assez bref la plupart du temps, on apprécie généralement ces passages qui ajoutent quelques moments intéressants en compagnie des différents protagonistes phare de ce Remake.

Vous aurez aussi le plaisir de rencontrer Red XIII qui, même s’il était annoncé comme un personnage non-jouable par les développeurs, vous accompagnera bien durant les dernières heures de jeu au cours de vos explorations, mais aussi durant certains combats. Vous croiserez également des Chocobos durant votre aventure, et pourrez même débloquer un moyen de transport rapide pour vous déplacer à plusieurs endroits de la map. En ce qui concerne le final (fantasy) du jeu, on ne vous en dira absolument rien car nous ne voulons évidemment pas gâcher votre plaisir, mais sachez tout de même que ce Remake dispose d’une "véritable" fin qui amène cependant logiquement vers une suite potentielle. Après avoir arpenté Midgar pendant ces quelques heures en compagnie de Cloud et de ses amis, on peut vous dire que l'on espère très fortement ne pas devoir patienter de nouveau 23 ans pour en voir la suite…

Verdict


Même si l’attente fut longue pour découvrir Final Fantasy VII Remake, nous ne la regrettons pas une seule seconde tant les nombreuses spéculations concernant la découpe du jeu en plusieurs parties se sont quasi toutes envolées durant notre progression. Se voulant à la fois fidèle à la vision d’origine de l’opus original mais également novateur sur de nombreux points, Final Fantasy VII Remake est un jeu d’une qualité remarquable. Le développement et l’attachement aux personnages se font naturellement et progressivement pendant le déroulement de l’histoire, tout en nous délivrant quelques cinématiques coup de poing de qualité incroyable. On ne doute pas une seconde que certains fans de la première heure n’adhéreront pas à la nouvelle vision offerte dans ce Remake, et nous voyons déjà les débats acharnés se profiler à l’horizon, mais de notre côté, nous avons adoré notre voyage dans Midgar et attendons donc avec une grande impatience la suite des événements sur la belle Gaïa. Final Fantasy VII Remake Intergrade va encore plus loin sur PS5 avec ses deux modes d’affichage qualité ou fluidité, une amélioration visuelle globale, mais aussi grâce à son DLC INTERmission très agréable à parcourir.
  • Les plus
  • Une version améliorée sur PS5 de grande qualité
  • Des cinématiques exceptionnelles
  • Un système de combat dynamique
  • Les différents protagonistes aux fortes personnalités
  • Le système de leveling simple à comprendre et intéressant à découvrir
  • Une bonne durée de vie
  • Un final qui restera dans les mémoires
  • Le doublage en japonais, anglais ou français
  • Les lieux à visiter sont magnifiques
  • Le DLC INTERmission très sympa...
  • Les moins
  • ... même s'il est un peu court
  • De rares soucis de caméra durant les combats
  • Ne nous faites pas attendre 23 ans pour une suite s’il vous plaît…
  • Le contenu endgame pas très copieux

La version PS5


Cette version PS5 apporte son petit lot de nouveautés à commencer par deux modes d’affichage différents : un mode qualité, privilégiant un affichage en 4K à 30 fps, puis un mode fluidité qui lui propose une résolution moindre mais en 60 FPS. Les deux modes ont bien évidemment des avantages bien différents, et si nous préférons globalement le mode fluidité, le mode qualité est tout à fait jouable et apporte tout de même une netteté supplémentaire que certains apprécieront peut-être davantage. Vient ensuite l’épisode INTERmission, un DLC vous mettant aux commandes de Yuffie Kisaragi, la fameuse « Ninja Mystère » déjà présente dans l’opus original. Durant les deux chapitres composant ce DLC, vous apprendrez les nouvelles techniques de Yuffie mais également des attaques en synchronisation avec son ami Sonon. Très agréable, ce contenu supplémentaire devrait vous demander environ 5h si vous le parcourez en ligne droite, et une petite dizaine d’heures pour en faire le tour. Enfin, Fort Condor, un jeu de stratégie dans lequel deux joueurs déploient des unités pour conquérir la base de l'adversaire et défendre la leur refait son apparition dans une version évidemment plus attirante qu’a l’époque.
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 17/06/2021 à 21:39:06
Yuffie était un perso facultatif dans l'original, il me semble. Curieux de voir ce que Square prévoit pour l'ensemble du remake et du coup l'intégration de Yuffie. Ses chapitres sont liés à l'aventure des autres?
En réponse à
zero2lyon
zero2lyon
Commentaire du 18/06/2021 à 13:06:28
Ç’était effectivement un perso facultatif au même titre que Vincent il me semble (je suis pas sur de mon coup là ça remonte à loin quand-même). Mais ça doit prendre tellement de temps de créer un personnage, son style de combat, ses animations etc. qu'ils doivent vouloir que tout le monde en profite.
En réponse à
Luffy
Luffy
Commentaire du 18/06/2021 à 13:32:16 En réponse à zero2lyon
Je te confirme que Vincent aussi était un perso facultatif, j'étais passé à côté à l'époque !😅
J'ai bien envie de m'y replonger mais le temps me manque...
Merci pour cette review !
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 18/06/2021 à 15:02:33
La version PS5 est un vrai plus. Du coup je le refais intégralement et à la fin je prendrai ce DLC. 
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PS5
Edité par
Square Enix
Developpé par
Square Enix
Patreon

184 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • regal58

    regal58 J’adore le principe de cette console mais je sais pas le prix fait quand même très mal je trouve. (il y a 9 Heures)

  • Jaipur

    Jaipur Dans un tout autre style que la Steam Deck les préco pour la PlayDate débutent le 29/07 à 19H (il y a 12 Heures)

  • Pumba

    Pumba Bon ben tant pis le formatage des comments foire lol (il y a 13 Heures)

  • Pumba

    Pumba Pardon... je sais pas ce que j'ai fait.. le bon lienhttps://www.race department.com/downloads/circuit-du-laqu oads/circuit-du-laquais.44028/ ais.44028/ (il y a 13 Heures)

  • Pumba

    Pumba J'ai fait le Circuit du Laquais si il ya des joueurs d'Assetto Corsa que ça botte.https://www.ra cedepartment.com/downloads/circuit-du-la nloads/circuit-du-laquais.44028/ quais.44028/ (il y a 13 Heures)

  • XRacer

    XRacer Faut pas que PES disparaisse déjà parce que Fifa me convainc pas totalement ( y a des choses mieux dans PES) et aussi pour la concurrence (il y a 16 Heures)

  • Dazman

    Dazman @Driftwood: je joue 400h à Fifa moi 🤣 et j'ai déjà préco le 22 (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a 6 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Du gameplay Stadia pour Resident Evil Village

  • Vendredi 23 juillet 2021
  • davton

Notre vidéo PC de Death’s Door

  • Mercredi 21 juillet 2021
  • davton

Une vidéo PC de PowerWash Simulator

  • Mercredi 21 juillet 2021
  • davton