GSY Review PC PS4 Xbox One

Games Workshop traîne depuis longtemps un coté famille nombreuse, un peu hirsute, capable de vous sortir un trisaïeule du cousin par alliance de votre oncle dont vous n'aviez jamais entendu parler. Ou plus concrètement, une licence inconnue qui va être adaptée en jeu vidéo. Résultat, un nouveau jeu de stratégie au tour par tour issue de l'univers Warhammer 40K répondant au doux nom de Necromunda: Underhive Wars.

Necromunda repose sur un concept assez simple : des gangs s'affrontent dans les entrailles d'immenses cités-ruches futuristes en déliquescence. Mais plus qu'à l'idée, c'est au design qu'il faut initialement adhérer. Les environnements explorent toutes les variantes de la teinte "rouille" et si par contraste, les personnages apportent un brin de couleurs via leurs accoutrements, leur look oscille entre le badass postapocalyptique et le clownesque. Au moins le résultat s'avère-t-il fidèle aux figurines de jeu de plateau.

Gang of Three

Underhive Wars propose 3 gangs, les Escher, les Goliath et les Orlock, qui dans le cadre de la campagne solo se disputent un puissant artefact. Malheureusement, son déroulement se montre assez décevant. D'abord parce qu'il se limite à une succession de missions figées dépourvues de la moindre phase de gestion, pourtant importante dans ce genre d'expérience. Ensuite, parce qu'il nous fait passer d'une faction à l'autre de façon abrupte, nous amenant à chasser un gang que l'on incarnait quelques minutes plus tôt. Bonjour l'attachement ! Enfin, parce que le coté apprentissage ne se montre pas très concluant, entravé par des explications expéditives et une difficulté assez mal dosée. La bonne nouvelle, c'est que le mode de jeu Gang offre une partie de cet enrobage espéré. On peut s'y constituer un gang, customiser son apparence, paramétrer les aptitudes de chaque membre et, au gré de l'expérience et des ressources accumulées, développer leurs compétences ainsi que leur arsenal. De plus, cette boucle de progression inclut à la fois des missions contre l'I.A. et des affrontements contre d'autres joueurs, permettant de vraiment s'investir dans le jeu. Cela étant dit, encore faut-il accrocher au gameplay, or, les mécaniques de Necromunda laissent parfois dubitatif.

Point de non retour

Le studio Rogue Factor (Mordheim) fait le choix de s'éloigner des bases d'un Xcom pour privilégier une expérience à la Valkyria Chronicles. Du coup, lorsque vient votre tour de déplacer un personnage, cela passe par une prise de contrôle directe, avec une vue à la troisième personne. Tant que vous avez des points de mouvement, vous pouvez déambuler dans l'environnement en temps réel. Cela permet d'exploiter pleinement l'architecture assez élaborée des niveaux, qui misent beaucoup sur la verticalité, avec des descentes en rappel, des ascenseurs ou des tyroliennes. Néanmoins, on peine parfois à se repérer, à distinguer les choses, et surtout, ces mouvements spéciaux piochent dans la réserve de points d'action (plutôt dédiés aux attaques), imposant alors une irréversibilité. Contrairement aux autres jeux de tactique au tour par tour, on ne peut pas expérimenter un enchaînement puis l'annuler pour tenter autre chose, ce qui est assez frustrant.

Un monde de chiffres

Necromunda a aussi un parti pris assez marqué dans le cadre des affrontements. Il prend en compte un certain nombre d'éléments statistiques comme la hauteur, la portée, les différents types d'armes ou de dégâts et les résistances associées, l'impact des blessures, de certains traits de caractère… Bref, il y a une réelle complexité statistique, sans doute héritée des règles du jeu de plateau. Mais d'un autre coté, prendre les adversaires à revers ou les cerner ne semble pas avoir d'impact. Le mode Surveillance - équivalent de l'Overwatch - fonctionne de façon très aléatoire (ça ne fonctionne pas quand un adversaire monte ou descend). On déclenche parfois les pièges que l'on pose, ou on se retrouve bloqué par nos propres personnages ou par une petite marche… C'est donc un monde qui ne fonctionne pas vraiment de façon intuitive. Enfin, sans doute parce qu'il est vraiment orienté PvP, la survivabilité des membres de gang est vraiment élevée. Ils peuvent souvent encaisser 5 à 6 attaques quand les points d'action permettent à un personnage d'en réaliser 1 ou 2 par tour. Du coup, le rythme est assez lent, voire laborieux lorsqu'il implique de longs déplacements et que l'on doit regarder, passivement, les déambulations ou hésitations de chaque unité adverse.

Verdict


S'il y a fort à parier qu'Underhive Wars saura satisfaire les fans de la licence en se montrant respectueux de l'univers Necromunda et de ses règles, il aura par contre du mal à séduire un autre public. Son rythme très lent, ses mécaniques parfois abstraites, sa complexité qui ne s'accompagne pas forcément de profondeur, rendent l'expérience moins attrayante que d'autres titres du genre.
  • Les plus
  • Respectueux de l'univers
  • Verticalité des architectures
  • Mode "Gang" très complet
  • Réalisation correcte pour un petit jeu
  • Les moins
  • Des mécaniques pas très intuitives.
  • Un rythme très, très lent.
  • "Fait le ou ne le fait pas ! Il n'y a pas d'essai."
  • Une campagne qui méritait mieux
skiwi - Ranma ½
skiwi
Commentaire du 09/10/2020 à 19:48:02
Games Workshop loupe donc encore le coche avec un jeu moyen très perfectible. Ça commence à faire beaucoup de semi échecs.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE
Edité par
Focus Home Inter...
Developpé par
Rogue Factor
Patreon

180 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Bigquick

    Bigquick Deathloop repoussé en septembre. T_T (il y a 4 Jours)

  • bosozoku

    bosozoku Miaou ! [url] (il y a 1 Semaine)

  • TheDud

    TheDud v'là la perte de temps à chercher (déjà que c'est dur de trouver du temps pour jouer) faut dire que c'est incompréhensible pour le coup ! (il y a 1 Semaine)

  • TheDud

    TheDud @Dazman: en retard mais non Ubi sont mauvais et c'était bien uniquement la version ps4 en test.. (il y a 1 Semaine)

  • CraCra

    CraCra @CaptainTARASS: faut l'espérer, 10 balles pour juste un truc qu'ils ont mis gratos sur xbox ca serait fort. Par contre pas clair le plus hormis utilisation du pad ps5 (il y a 1 Semaine)

  • CaptainTARASS

    CaptainTARASS @CraCra: non il n'y a pas eu de patch 60fps sur PS5. Par contre en effet l'un n'empêche pas l'autre; le patch à 10€ apporte d'autres améliorations (il y a 1 Semaine)

  • Driftwood

    Driftwood @CraCra: aucune idée (il y a 1 Semaine)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a 11 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Live ce soir 27 novembre pour présenter Immortals Fenyx Rising (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Attention à l'avalanche de contenu dès 12h00, ça va piquer. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Live pour Astro's Playroom tout à l'heure dès 16h15. On devrait aussi être en direct ce soir sur le nouvel AC. Plus d'infos dès que possible. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Outriders

  • Dimanche 11 avril 2021
  • Driftwood

Outriders en vidéos de gameplay maison

  • Vendredi 9 avril 2021
  • Driftwood

Oddworld: Soulstorm Jour 2

  • Mercredi 7 avril 2021
  • Driftwood